20 minutes Genève n°2019-07-10 mercredi
20 minutes Genève n°2019-07-10 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-07-10 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : déchets et fiestas, les ados montrent la voie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Les Lausannois devront patienter avant de jouer à Nyon. –M.SCHMID Foot et Paléo ne cohabiteront pas VAUD Le FC Stade Lausanne Ouchy ne jouera pas son premier match « à domicile » comme prévu. Néopromue en Challenge League, l’équipe lausannoise évoluera cette saison au stade de Colovray, à Nyon. Mais son baptême du feu, prévu le samedi 27 juillet à 17 h face au FC Winterthour, a été reporté. Cette date coïncide avec le Paléo Festival, qui se tient sur les hauteurs de la ville. Pour des raisons de sécurité, les clubs concernés et la Swiss Football League ont jugé préférable de différer le match. Petit avant-goût de la Fête des vignerons VEVEY (VD) Les quatre premiers tableaux du spectacle, qui se déroulera du 18 juillet au 11 août, ont été dévoilés lundi à la presse. Cette édition 2019 raconte la vie de la vigne sur une année avec, comme fil rouge, le dialogue entre une VAUD Tordant le cou aux idées reçues, Morges salue le bon comportement des étudiants lors de leurs soirées festives. fillette et son grand-père. « Nous avons souhaité donner un esprit davantage féminin au spectacle », a expliqué le metteur en scène Daniele Finzi Pasca. À cette occasion, les CFF mettront en place mille trains supplémentaires. Le spectacle aux 5500 figurants s’ouvrira le 18 juillet par le couronnement des vignerons-tâcherons. –KEY actu.20min.ch Déchets  : « Les jeunes sont bien plus respectueux » La quadragénaire qui s’était entichée d’un autiste âgé de 18 ans qu’elle avait suivi quand il était adolescent (« 20 minutes » du 3 juillet) a écopé hier à Fribourg de 2 ans de prison avec sursis Les étudiants ont bien joué le jeu pendant la fête. –VILLE DE MORGES Psy trop proche de son ex-patient pour abus de détresse, a révélé 24heures.ch. La psychiatre avait harcelé son ancien patient avec des centaines de mails et lui avait pratiqué des fellations. La défense va faire appel. « Il n’y a pas de corrélation entre les étudiants et la problématique des déchets. Nous sommes convaincus que les jeunes sont bien plus respectueux que certaines générations plus avancées. » Tel est le constat d’Éric Hostettler, responsable de la Propreté urbaine à Morges. Il y a dix jours, une opération leur était destinée  : une équipe est allée distribuer des sacs-poubelle aux gymnasiens qui fêtaient la fin des examens. L’approche, sans paternalisme, envoyait un message encourageant  : « Faites la fête, mais respectez cet endroit en rassemblant vos déchets dans les sacs pour aider ceux qui vont nettoyer demain. » Résultat  : à l’aube, 90% des déchets récoltés s’y trouvaient. Les communes sont unanimes  : les comportements changent. « Depuis quelques années, le bord du lac est sollicité par un public qui, dans l’ensemble, ne laisse pas de déchets », salue le Service des parcs et domaines de Lausanne. Idem à Vevey  : « Les fêtes étudiantes ne sont plus les mêmes. Elles ne sont pas un problème. Maintenant, on voit plutôt des petits groupes à des dates et des lieux divers. » Mais pas de quoi relâcher les efforts. « Le domaine public est un peu devenu le bistro pour certains. Mais il semble qu’on tend vers une stagnation, voire une baisse du phénomène », note Éric Hostettler. « Si des jeunes sont sensibles à cette problématique, d’autres s’en fichent...comme dans n’importe quelle autre tranche de la population », résume la Ville de Lausanne. –YANNICK WEBER/RMF Plus de 500000 personnes étaient descendues dans la rue. – KEYSTONE Elles ne veulent pas relâcher la pression BERNE La grève des femmes ne doit pas rester lettre morte, ont exigé hier les syndicats. Salaire, temps et respect  : les revendications du 14 juin doivent être entendues lors des négociations salariales et pour les conventions collectives de travail. Les femmes sont en colère, a rappelé Regula Bühlmann, secrétaire centrale de l’Union syndicale suisse. La loi sur l’égalité doit rapidement être mise en œuvre et améliorée si nécessaire. Dans le privé, les femmes gagnent en moyenne 19,6% de moins que leurs collègues masculins, a rappelé la présidente d’Unia, Vania Alleva  : « Il n’y a aucune bonne raison à cette différence. » Elle a brandi la menace d’un arrêt de travail si les conditions ne sont pas améliorées. –ATS Le décret financier urgent 5 millions C’est le montant que le Conseil d’État neuchâtelois a débloqué hier. Cette somme permettra d’assainir le lit du ruz-Chasseran, puis de reconstruire la route cantonale entre Dombresson et Le Pâquier.
MERCREDI 10 JUILLET 2019/20MINUTES.CH Septuagénaire tué sur un chantier Un ouvrier de 70 ans a perdu la vie sur l’autoroute A1, dans la nuit de lundi à mardi près du tunnel du Baregg (AG), lors de travaux d’assainissement de la chaussée. Un camion effectuant Divorce politique sur fond de tempête journalistique YVERDON-LES-BAINS (VD) La gauche dénonce une mesure de rétorsion contre « La Région » de la part des élus de droite. La droite et la gauche se disent déçues par la couverture médiatique des événements locaux. –KEY une marche arrière l’a écrasé. Le malheureux est décédé sur place, a indiqué hier la police. Le chauffeur du camion, âgé de 36 ans, s’est fait retirer provisoirement son permis de conduire. La médecin n’est pas une meurtrière MUTTENZ (BL) Une Bâloise a été acquittée hier de la prévention de meurtre. Cette médecin était accusée d’avoir pratiqué une aide au suicide irrégulière sur une sexagénaire. La praticienne a tout de même écopé de 15 mois avec sursis pour violation du droit sur les produits thérapeutiques et d’une amende de 20000fr. La médecin de 61 ans n’avait pas demandé de rapport externe, alors qu’elle savait que cela était exigé. L’accusation s’est appuyée sur un rapport psychiatrique qui établit que la sexagénaire souffrait de graves troubles dépressifs et du trouble de somatisation. De son côté, la défense a plaidé l’acquittement. La toubib avait évalué licitement que la femme était capable de discernement au moment de prendre la substance létale. –ATS L’Exécutif de la ville thermale est sorti hier du silence assourdissant dans lequel il s’est emmuré depuis le début de la crise, il y a cinq jours. Mais c’est en rangs dispersés et avec des versions divergentes qu’il s’est prononcé sur l’affaire de « La Région ». Dès 9h30, c’est dans leur « stamm » du quai de la Thièle que les socialistes Pierre Dessemontet et Jean- Claude Ruchet ainsi que la Verte Carmen Tanner (qui s’est fait représenter en raison d’un heureux événement) ont annoncé la rupture de la collégialité au sein de la Municipalité. Selon eux, la lettre de la Municipalité adressée le 23 mai à Caroline Gebhard, ex-rédactrice en chef du journal « La Région », était censée exprimer la déception de l’ensemble de l’Exécutif yverdonnois par rapport à la couverture de certains événements locaux. Mais il n’aurait jamais été question d’assortir ce grief d’une « mesure de rétorsion » comme la suspension d’une annonce payante de la Ville dans ce journal. « Faux ! L’intégralité de la lettre a été discutée en séance de Municipalité », a tonné deux heures plus tard le syndic Jean-Daniel Carrard (PLR), lors d’une conférence de presse avec deux autres élus de droite. Il a par la suite exprimé ses « regrets par rapport à la tournure des événements ». L’élue Gloria Capt a rejeté toute velléité de mainmise sur la presse. « Nous avons continué à insérer des annonces dans ce journal », a-t-elle souligné. Selon la droite, Caroline Gebhard (licenciée ou démissionnaire selon les versions) « instrumentalise la lettre de la municipalité dans le conflit avec son ancien employeur ». –ABDOULAYE PENDA NDIAYE Exécutif habitué aux désaccords Les clivages entre la droite et la gauche yverdonnoises ont déjà débouché sur une rupture de collégialité au sein de la Municipalité. Notamment sur des sujets sensibles comme la sécurité ou la circulation. Ce fut le cas avec l’installation de la vidéosurveillance dans le périmètre de la gare ou encore lors de l’initiative Stop aux bouchons. Mais la rupture annoncée hier tombe au plus mauvais moment dans un Exécutif déjà décimé  : sur sept élus, une est en congé maternité et une autre en arrêt maladie. Actu 3 Derniers instants d’un géant courbé par le vent LUCERNE La violente tempête qui s’est abattue samedi a laissé des traces dans la ville, comme ici à deux pas du Musée des transports. Les bûcherons auront fort à faire pour sécuriser les lieux et plusieurs arbres devront être abattus. Dans la forêt de Bireggwald, au nord de la ville, 800 à 1000 m3 de bois ont été mis à terre. Quatre personnes avaient été blessées à cet endroit. –PHOTO KEYSTONE 20 secondes Coup de pouce suisse CHYPRE Le chef de la diplomatie suisse Ignazio Cassis a dit hier espérer que la Suisse puisse donner une nouvelle impulsion à la reprise des négociations de paix sur Chypre. Le conseiller fédéral s’était rendu lundi dans la zone tampon entre le nord et le sud. Stand de tir au jardin STEIN AM RHEIN (SH) Un retraité a tiré des coups de feu depuis son jardin, lundi peu avant 14h. Avec son fusil, il a visé au hasard des arbres, les bâtiments environnants et le ciel. Personne n’a été blessé. La police l’a interpellé. En anglais dans la Broye VAUD L’aéroport de Payerne est aussi soumis à la nouvelle loi fédérale qui impose l’anglais aux pilotes, contrairement à ce que nous indiquions hier. Car seule l’aviation d’affaires y est acceptée, en parallèle aux vols militaires.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :