20 minutes Genève n°2019-07-02 mardi
20 minutes Genève n°2019-07-02 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-07-02 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 14,5 Mo

  • Dans ce numéro : les grêlons submergent Guadalajara.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Le hautdébit partout. HTC5GHotspot. En exclusivité chez Sunrise  : grâce au hotspot le plus intelligent du monde, connectezjusqu’à 20 appareilsàla5Gouàla4G+. Ainsi, vous pouvez toujourstravailler,jouerouregarderdes filmsenstreamingaveclaconnexion la plus rapidedisponible. G Avec abonnement L’offreinclutunabonnementMobile un Internet Unlimited pour CHF34.–/mois (aulieu de CHF59.–), combinéàunhub 5G de HTCdansunplan de paiementdel‘appareil avec un acompte deCHF 1.– et 24 mensualitésdeCHF35.–. CHF840.– payableenmensualités. en Paiement parmensualitéssans sans frais et sans intérêts.Durée minimaleducontrat de 24 mois.Rabaissur sur l’abonnementvalable pour 24 mois,leprixnormalest est ensuite facturé. Fraisd’activation (y compris carteSIM)deCHF 49.–.Offre valable jusqu’au 31.7.2019, danslalimitedes desstocksdisponibles. stocksdisponibles. Plus d‘informationssur sunrise.chG69 CHF/mois
MARDI 2 JUILLET 2019/20MINUTES.CH BOURSE Indices SMI 9970.00 3 0.72% SPI 12057.62 3 0.67% Stoxx 50 3200.91 3 0.69% Dax 12521.38 3 0.99% Dow Jones 26721.48 3 0.46% Nasdaq 8096.93 3 1.13% Cours des billets Titres du SMI Achat Vente EUR/CHF 1.0900 1.1520 USD/CHF 0.9480 1.0320 GBP/CHF 1.1860 1.3180 Clôture Diff.% 3 ABB N 19.94 1.76% 3 Adecco N 58.82 0.27% 3 Alcon N 60.96 1.13% 3 CS Group N 11.88 1.45% 3 Geberit N 460.50 0.99% 1 Givaudan N 2750.00 -0.22% 3 LafargeHolcim N 48.10 0.90% 3 Lonza N 334.10 1.43% 1 Nestlé N 100.70 -0.36% 3 Novartis N 90.27 1.20% 1 Richemont N 82.56 -0.34% 3 Roche GS 279.10 1.62% 1 SGS N 2465.00 -0.88% 1 Sika N 166.45 -0.09% 3 Swatch Grp P 279.90 0.14% 1 Swiss Life N 481.50 -0.48% 3 Swiss Re N 99.40 0.16% 1 Swisscom N 488.50 -0.33% 3 UBS N 11.73 1.12% 3 Zurich Ins. N 342.60 0.79% Cours sans garantie. TOULON (F) Une trentaine d’employés de collectivités locales seraient salariés alors qu’ils n’ont aucune tâche à effectuer. Certains fonctionnaires français mettent un soin particulier... à être payés à ne rien faire. C’est le cas d’une trentaine d’employés territoriaux du département du Var (sudest), selon un rapport des autorités révélé par « Var-Matin ». Dans certains cas, ces salariés touchent une paie alors qu’ils sont sans affectation depuis 1989. La raison ? L’administration doit légalement continuer de payer ses fonctionnaires même lorsqu’un changement les prive d’emploi au quotidien. De plus, un double étage administratif a facilité les stratégies d’évitement. Employés à l’origine par une commune comme Toulon, ces agents sont rémunérés par un centre de gestion. Certains de ces salariés ont même profité d’avancements. L’un d’entre eux, cité dans le rapport, a ainsi demandé un Le rebond 60 dollars C’est le palier dépassé par le baril de pétrole à New York, hier pour la première fois depuis mai. La Russie, l’Arabie saoudite et l’Opep se sont mises d’accord pour limiter la production afin de soutenir les cours. grade supérieur « se sentant désavantagé dans le déroulement de sa carrière par rapport à ses anciens collègues » qui, eux, l’avaient obtenu... Les autorités pointent aussi du doigt le comportement de certains de ces employés, dont un par exemple a continué à être payé entre 2009 et 2017 alors qu’il était en parallèle gérant d’une société commerciale. Et ceux qui bénéficient de ces salaires sans rien faire ne sont pas pressés de quitter leurs « fonctions ». Beaucoup Économie 11 Fonctionnaires payés à ne rien faire depuis trente ans Le coût de l’oisiveté de ces agents dépasse 1 million d’euros chaque année, selon les autorités. –ISTOCK Boeing a utilisé des ingénieurs low cost AVIATION Le constructeur américain a externalisé la conception d’un logiciel pour son 737 Max à des ingénieurs intérimaires gagnant seulement 9 dollars de l’heure, notamment des Indiens, a révélé Bloomberg. Ce programme est pointé du doigt dans deux crashes ayant causé la mort de 346 personnes au total. « C’était polémique, car Le 737 Max est cloué au sol depuis deux crashes meurtriers. –AFP c’était bien moins efficace que si les ingénieurs de Boeing avaient écrit eux-mêmes le code », estime un ex-employé de l’avionneur, qui avance que le logiciel « n’était pas écrit correctement ». Des ingénieurs s’étaient aussi plaints de la pression des managers pour limiter les changements impliquant des retards ou des surcoûts lors de la conception du 737 Max. L’avion est cloué au sol depuis mars. –REG « Zone de danger » aux USA NEW YORK L’économie américaine est entrée hier dans la plus longue période d’expansion de son histoire contemporaine. Mais elle se trouve aussi dans une « zone de danger », alors que près d’un économiste sur deux craint une récession en 2020. Depuis la crise des « subprimes », la croissance n’a toutefois pas dépassé les 2% en moyenne annuelle, contre plus de 4% dans les années 1950 et 1960. d’entre eux prennent ainsi leur retraite le plus tardivement possible. Le coût des ces fonctionnaires « fantômes » est estimé à « plus de 1 million d’euros par an », à la charge des finances publiques locales. –REG/AFP 20 secondes Chômage en diminution ROME Le taux de chômage en Italie est passé sous la barre symbolique des 10% en mai, à 9,9% (-0,2 point), selon Rome. Parmi les 15-24 ans, la baisse a atteint 0,7 point, même si le taux reste extrêmement élevé, à 30,5%. Statue de la discorde LONDRES Un portrait sculpté du pharaon Toutankhamon datant de plus de 3000 ans et estimé à 5 millions de francs sera mis aux enchères jeudi, malgré l’opposition de l’Égypte, qui a réclamé en vain la restitution de l’œuvre.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :