20 minutes Genève n°2019-06-27 jeudi
20 minutes Genève n°2019-06-27 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06-27 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15 Mo

  • Dans ce numéro : tout est bon pour contrer la canicule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
« Quand la garniture va, tout va. » Une règle du gril d’Ulrike S. lot de2 20% Mayonnaise, Thomynaise ou moutarde mi-forte, Thomy, en lot de2 p.ex. mayonnaise àlafrançaise, 2x265 g, 4.– au lieu de 5.– 45% 3.55 au lieu de 6.50 Pommes de terre nouvelles Suisse, lesac de 2,5 kg 7.80 Feldschlösschen blanche sans alcool en pack de 4 4x500 ml, envente uniquement dans les plus grands magasins Les articles M-Budget et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres. OFFRES VALABLES DU 25.6 AU 1.7.2019,JUSQU’ÀÉPUISEMENTDUSTOCK 50% Chips M-Classic en emballage spécial paprika ounature, 400 g, p.ex. paprika, 3.– au lieu de 6.– 30% Toutes les eaux minérales Evian en emballages multiples p.ex. 6x1,5 litre, 4.15 au lieu de 5.95 Recette rapide de dip àlafeta  : mélanger de la feta avec de la crème fraîche, dupoivre etunpeu d’huile d’olive. Ajouter des herbes aromatiques fraîches à convenance. Ce dip accompagnera àmerveille chips, frites ou pommes deterre au four.
JEUDI 27 JUIN 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Communes fortunées CANTON L’année 2018 a gâté les communes. Cumulés, les boni des 45 entités sont de 213,5 millions de francs, soit une augmentation d’environ 117 millions (+120%) par rapport aux comptes 2017. Le cru 2018 est bon, puisque depuis 19 ans, la moyenne des boni se situe à 136 millions. Un demi-kilo de drogue JONCTION Mardi, intrigués par des allées et venues, des policiers ont contrôlé deux hommes. Ces derniers ont avoué des liens avec un troisième, lequel était porteur de quelques dizaines de grammes de haschisch. Chez lui, les pandores ont ensuite découvert un demi-kilo de drogue et des milliers de francs. Sus à la pollution ANNECY (F) En raison d’un pic de pollution, le centre de la localité est depuis hier réservé aux seuls véhicules munis d’une vignette Crit’Air 0, 1, 2 ou 3. Les voitures immatriculées à l’étranger sont aussi concernées. La mesure est reconductible de jour en jour. CANTON Le Canton devra verser aux fonctionnaires l’annuité 2016 (le palier de progression salariale) ainsi que ses effets boule de neige. Total  : 218 millions. Le Tribunal fédéral a confirmé mardi une décision de la justice genevoise, qui donnait tort au Conseil d’État. Ce dernier ne voulait pas de cette augmentation, mais ne sera pas pris au dépourvu  : il avait provisionné cette VILLE Des agents jugent impossible de faire face aux nuisances, sur le site des Eaux-Vives. Pourtant, des mesures sont prévues. Alors que les Genevois se ruent sur la plage flambant neuve des Eaux-Vives, ouverte depuis samedi, des policiers s’alarment  : « Ça va créer de nouvelles nuisances. » Beuveries, fans de grillades faisant fi de l’interdiction des barbecues, musique à fond... Les règles établies seront « inapplicables », d’après certains agents, qui souhaitent rester anonymes. « Nous comprenons ces craintes, mais il n’y a pas d’inquiétude particulière sur les phénomènes qui pourraient apparaître », juge le service de presse des forces de l’ordre. Ces dernières se disent prêtes à sévir contre ceux qui braveraient les interdits, dans le nouvel écrin de la rive gauche. Une large prévention a été faite, « les usagers sont donc prévenus, note Silvain Guillaume-Gentil, porte-parole. Nous sanctionnerons les abus d’une amende. » S’il n’y aura pas d’effectif dévolu à la plage, la police y assurera une « présence régulière » de jour comme de nuit. « Le dispositif s’adaptera à l’évolution des événements. » De son côté, la Ville précise qu’elle « ne va pas transformer ses agents municipaux en garde-bains ». Elle surveillera le secteur « comme tous les PUB PUB Genève 5 Des policiers s’inquiètent de la sécurité sur la plage L’État paiera 218 millions Une pétition signée par Genève, ville sociale et solidaire www.geneve.ch LA VILLE INFORME C’est la canicule ! Les personnes âgées sont très vulnérables. Un contact et un soutien régulier gratuitement sur demande au 0800 22 5511 Les Anges veillent Pour limiter les nuisances, la police ne sera pas seule. Elle peut compter sur l’aide de quatre jeunes, baptisés « les Anges de la plage ». Ils se relaient de 11h à 20h, tous les jours jusqu’au 6 juillet, puis les weekends jusqu’à la fin du mois. Leur tâche  : accueillir les usagers et faire de la prévention. Ils exposent les règles de sécurité et de comportement et pourront, le cas échéant, les rappeler aux contrevenants. Le pouvoir des Anges s’arrête là. Ils n’ont aucune autorité de police et ne peuvent dresser des amendes. somme. Depuis trente ans, l’annuité a été supprimée six fois et reportée huit fois. Quelque 40000 fonctionnaires sont concernés (ceux du petit État et les employés des régies publiques – HUG, TPG, SIG, etc.). Les collaborateurs toucheront leur annuité 2016 et les rattrapages pour 2017, 2018 et 2019 en un seul versement d’ici à la fin de l’année. –JEF Le site pourra accueillir 8000 personnes par jour. –LEO Vidéo  : l’enthousiasme des baigneurs, à voir sur notre app. 1784 collaborateurs des différentes sociétés officiant à l’aéroport a été remise hier au conseiller d’État Mauro Poggia. Appuyés par le syndicat Unia, ils protestent contre leurs conditions de Fin d’école et chaude ambiance VILLE Canicule oblige, les élèves du primaire n’ont pas défilé dans les rues, comme le veut la tradition. Des milliers d’enfants ont tout de même pu célébrer la fin de leur année scolaire et profiter des manèges, à l’ombre du parc des Bastions. Nouvelle attraction, cette année  : une sorte de brumisateur géant installé par les pompiers. –LEO lieux ouverts de la cité », appuie Cédric Waelti, porte-parole du Département de la sécurité. Il précise que « dans un premier temps, la police municipale patrouillera de manière plus intense sur la plage que dans d’autres endroits de la ville ». –DAVID RAMSEYER Colère des employés de l’aéroport travail. Ils parlent de stress, de mobbing, d’horaires pénibles et de contrats précaires, certains ne garantissant aucune heure de travail. Ils réclament « des emplois à un taux et à un salaire décents ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :