20 minutes Genève n°2019-06-27 jeudi
20 minutes Genève n°2019-06-27 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06-27 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 15 Mo

  • Dans ce numéro : tout est bon pour contrer la canicule.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
–KEYSTONE 2 Actu, Le record 36 degrés C’est la plus forte température enregistrée hier en Suisse. Une fois n’est pas coutume, c’est à Berne qu’il a fait le plus chaud, devant Sion (35,8). Les thermomètres n’indiquaient que 32,6 à Genève et 30,9 à Lausanne. Les syndicalistes ont empêché le goudronnage de la chaussée. –DR GENÈVE Unia n’y est pas allé par quatre chemins, hier. Peu avant midi, le syndicat a fait bloquer un chantier au Petit- Saconnex sur lequel de l’enrobé devait être posé. Or, « cette technique fait monter la température de plusieurs dizaines de degrés. » Dans le canton de Vaud, des mesures exceptionnelles ont été prises sur les chantiers. Le travail pouvait actu.20min.ch Au Titlis, à 3238m d’altitude, le thermomètre a indiqué 14,9 degrés, pour le plus grand plaisir des touristes. À Zurzach (AG), les bains thermaux ont été refroidis avec de la glace. La canicule au plus haut MÉTÉO Hier, la vague de chaleur s’est répandue jusque sur les sommets. Certains luttent avec des moyens parfois insolites. En plaine ou en altitude, des records de chaleur ont été enregistrés en Suisse hier, notamment au-dessus de 1000m. Le Säntis, situé à 2500m, a ainsi amélioré sa marque de mardi avec 21 degrés. Il s’agit de la température la plus élevée jamais mesurée sur ce sommet tous mois confondus, a indiqué MeteoSuisse. La Confédération a émis des alertes de niveau 4 (le maximum) pour des régions du Valais, du Tessin et de Bâle. La sensation de forte chaleur est renforcée par une importante humidité, selon Météo- Suisse. Pour combattre cette canicule, tous les moyens sont bons. Sur les réseaux sociaux, plusieurs pasteurs ou curés romands ont relayé un post de la pastorale Jeunesse Valais qui vante la fraîcheur des églises et qui invite les fidèles à y passer au moins une heure par jour. Autre idée, Coire vient de décider de laisser déborder les fontaines dans la vieille ville. De cette manière, l’eau refroidit le bitume. Mais l’effet de ce genre de refroidissement reste Enfant prisonnier dans la voiture La police a sauvé un enfant en bas âge de la chaleur, hier après-midi à Schaffhouse. Le bambin s’était enfermé dans la voiture de sa maman, alors qu’il jouait avec la clé du véhicule. Appelés en renfort par la maman, les gendarmes ont limité. L’eau fraîche ne demeure pas longtemps sur les trottoirs, car elle disparaît rapidement dans les bouches d’égouts. Toujours dans la capitale des Grisons, de la glace produite par la patinoire à proximité a été versée sur le gazon de la piscine. dû briser une des vitres latérales de l’auto pour libérer le petit imprudent. Le bambin n’a pas été blessé, mais il a tout de même été pris en charge par une ambulance, a précisé la police schaffhousoise. En revanche, la canicule ne permet pas à des élèves de manquer l’école à Kappel am Albis (ZH). L’établissement envisageait de libérer 120 enfants cet après-midi. Mais il a dû revenir en arrière, car les bases légales pour un congé chaleur n’existent pas. –ATS L’Europe suffoque Plusieurs records de températures pour un mois de juin sont tombés hier en Europe et plusieurs pays ont placé des régions en alerte canicule, avant de nouveaux pics attendus dans les deux prochains jours. Météo France évoque un « épisode sans précédent par son intensité et sa précocité depuis 1947 ». Len Shaffrey, professeur à l’Université de Reading (GB), estime que « les températures mondiales augmentent en raison du changement climatique ». Selon des chercheurs de l’Institut de Potsdam, les étés les plus chauds en Europe depuis l’an 1500 ont tous été relevés au cours du XXIe siècle. Pas de goudron par cette température ! être arrêté entre 13 h et 17h, ce qui a été le cas dans plusieurs endroits. La mesure est reconduite au moins aujourd’hui. « Plusieurs entreprises ont bien joué le jeu et arrêté le travail en milieu de journée. J’étais sur une dalle, il faisait vraiment très chaud, 37 ou 38 degrés » relève Pietro Carobbio, responsable du secteur construction chez Unia. –MPO/ATS –KEYSTONE
JEUDI 27 JUIN 2019/20MINUTES.CH Facture salée pour se laver d’une accusation anonyme NEUCHÂTEL Un homme a dû payer les examens médicaux qui l’ont disculpé auprès des autorités. Il était accusé de conduite en état d’ivresse par un corbeau. Roger* est ulcéré. Début avril, le Service cantonal des automobiles et de la navigation de Neuchâtel (SCAN) lui a expliqué que quelqu’un l’avait dénoncé pour conduite en état d’ivresse et sous l’influence de stupéfiants. Un certificat médical d’aptitude à la conduite lui a donc été réclamé. Roger a passé une batterie de tests qui ont prouvé qu’il n’était ni alcoolique ni drogué. Début juin, le SCAN a donc refermé le dossier ouvert contre lui. Reste que Roger s’est ensuite retrouvé avec plusieurs factures sur les bras pour les analyses et les rendez-vous chez le médecin. Si l’on y ajoute les Le bus freine sec  : sept blessés Sept personnes, dont deux enfants et deux femmes enceintes, ont été blessées hier à Zurich dans un bus des transports publics. Le chauffeur aurait effectué un freinage brusque pour éviter une collision avec une cycliste peu après le démarrage à un feu. La cycliste a poursuivi sa route sans comprendre ce qui venait d’arriver. Jusqu’à 5000 fr. Pour retrouver l’identité d’un dénonciateur, « la seule solution, c’est de déposer une plainte pénale contre X pour calomnie », explique Philippe Burri. Reste que ce genre de procédure coûte entre 3000 et 5000 francs. En cas de victoire, tous les frais engagés par le plaignant lui seront remboursés. Mais si l’accusateur démontre qu’il a agi de bonne foi, malgré son erreur, c’est bien le plaignant qui, une nouvelle fois, va devoir casquer. déplacements, ses pertes s’élèvent à environ 1000 francs. « Sans compter que j’ai dû prendre des congés au niveau de mon boulot », ajoute-t-il. En toute logique, il a demandé aux autorités qui était le corbeau se cachant derrière la dénonciation afin de lui faire assumer les frais médicaux. Les analyses ont innocenté l’accusé, mais lui ont coûté cher. THURGOVIE Des cris, de la vaisselle cassée et des pleurs ont réveillé les locataires d’un immeuble d’Amriswil dans la nuit de mardi à mercredi. La dispute, qui a commencé vers minuit, s’est envenimée au point que l’un des protagonistes, un homme de 34 ans, a menacé sa compagne avec un pistolet. La femme a réussi à s’enfuir et à appeler la police. Une fois alertées, les forces spéciales ont cerné l’immeuble, alors que le forcené Impossible  : l’identité du dénonciateur est protégée par la législation (lire ci-dessus). « Cette loi est dangereuse, car elle peut être utilisée à mauvais escient, admet le directeur du SCAN, Philippe Burri. Et chaque dénonciation entraîne forcément l’ouverture d’une procédure. Heureusement, la plupart Tests conseillés Le médecin de Roger n’était pas légalement obligé de demander les différentes analyses. Sur le principe, il aurait pu se contenter d’un entretien avec son patient. « Néanmoins, lorsqu’il s’agit de produire un document à valeur médicolégale, nous sommes toujours plus à l’aise si nous avons à notre disposition un test biologique, neutre et objectif. Surtout si le certificat est demandé à la suite d’une dénonciation », explique un expert en médecine légale. de celles que nous recevons sont fondées et débouchent sur des retraits de permis. D’ailleurs, ce sont souvent des personnes âgées qui sont visées. Avec l’alcool et les drogues, ce sont les trois cas de figure les plus fréquents », détaille le directeur. –XAVIER FERNANDEZ *Prénom d’emprunt Menacée avec un pistolet Couronnement déplacé en soirée VEVEY (VD) La première de la Fête des vignerons change encore d’horaire. Initialement prévu à 7h, puis à 11h, le spectacle du 18 juillet se jouera finalement à 19h, ont indiqué hier les organisateurs. Ce changement d’horaire a été fait afin de permettre à un plus grand nombre de spectateurs d’assister à cette représentation unique, qui couronne les meilleurs vignerons-tâcherons. Les billets pour 11h seront valables pour 19h ou seront échangés. La Fête des vignerons se tiendra du 18 juillet au 11 août. –KEYSTONE –ISTOCK s’était retranché dans son appartement. Peu après 8h30, les négociateurs de la police ont pu convaincre le trentenaire de se rendre. L’homme n’a pas opposé de résistance à son arrestation. Lui et sa victime se sont légèrement blessés en se disputant, a indiqué la police. Les voisins ont expliqué que le couple était habitué aux scènes de ménage. Les circonstances exactes du conflit font l’objet d’une enquête pénale. –ATS/FRS Actu 3 20 secondes Formule E malvenue ZURICH La Formule E ne fera pas son retour sur les bords de la Limmat en 2020. La Ville a rejeté le projet de circuit automobile sur le campus de l’EPFZ. La haute école juge ces installations contraires à son développement durable. Pilatus doit déguerpir BERNE Le Département fédéral des affaires étrangères a interdit hier les activités de Pilatus en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis. La société fournit des prestations contraires à la loi sur les services de sécurité à l’étranger. Bellabonné aux pépins chimiques BÂLE Un accident chimique est survenu dans une usine du transformateur de produits carnés Bell pour la troisième fois cette année. Quatre personnes ont dû être hospitalisées en raison de difficultés respiratoires après la fuite d’un produit de désinfection. Quelque 25 employés avaient déjà quitté le bâtiment concerné à l’arrivée des secouristes. Selon les autorités, il n’y a pas de danger pour l’environnement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :