20 minutes Genève n°2019-06-21 vendredi
20 minutes Genève n°2019-06-21 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-06-21 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : dix jours en cadeau aux nouveaux papas.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Apprendre grâce au rail SUISSE Cette semaine, des milliers de classes profitent du soleil pour faire leur course d’école. Au total, 170 000 élèves et accompagnants prendront le train. Un record pour les CFF. Des convois supplémentaires ont été prévus. Une chaleur profitable BERNE La consommation énergétique en Suisse a connu une baisse de 2,2% en 2018 par rapport à l’année précédente. Ce recul est avant tout dû à la clémence des températures, a expliqué jeudi l’Office fédéral de l’énergie. Fauchée par une moto ARGOVIE Une soldate de 20 ans a été renversée par une moto mercredi en fin de soirée sur un passage piéton à Wohlen. Le motard et sa grosse cylindrée ont poursuivi leur route sans s’occuper de la jeune femme à terre. Elle a été hospitalisée avec un traumatisme crânien et des contusions. Avec la canicule annoncée, les fontaines seront prises d’assaut. –KEY actu.20min.ch Jugé au Maroc, K. a nié toute velléité jihadiste SALÉ (MAR) Le Suisse, qui risque 30 ans de prison, s’est exprimé jeudi lors du procès portant sur le meurtre de deux touristes. K., le Genevois jugé au Maroc avec vingt-trois coaccusés dans le cadre du meurtre de deux touristes scandinaves survenu mi-décembre à Imlil, a enfin été interrogé jeudi. Son audition a duré une heure. « Il était très posé, mais le juge était expéditif », relate son avocate, Me Saskia Ditisheim. Le jeune homme, dont il est établi qu’il n’a pas participé au crime ni à son élaboration, est accusé d’avoir entraîné au tir les suspects via une partie de K. (à dr.) sort du tribunal avec trois de ses coaccusés. Cadeau fiscal à rembourser VAUD Le Conseil d’État examine des remboursements de la part de Monsanto, qui a annoncé son départ de Morges. Il confirme ainsi l’application de la clause de « claw-back », qui prévoit qu’une société rende les taxes fiscales économisées si elle déménage dans les dix ans suivant la fin de l’exonération d’impôts. Fin mai, la multinationale avait annoncé le transfert de son site vaudois au siège de Bayer à Bâle en 2020. Une cinquantaine d’employés travaillent encore à Morges. On va de nouveau transpirer MÉTÉO Sortez les ventilateurs  : la première grosse vague de chaleur devrait débarquer en début de semaine prochaine dans tout le pays. Selon Météo- Suisse, le mercure pourrait ainsi dépasser les 35 degrés mardi en Valais. Le bassin lémanique et Neuchâtel ne seront pas en reste  : les températures devraient tourner autour des 34 degrés. Cette forte chaleur devrait perdurer au moins jusqu’à jeudi, et le risque orageux est a priori nul, précisent les spécialistes. Pour sa part, l’Association suisse des risques naturels estime à 70% la probabilité d’une « canicule sévère » de lundi à au moins vendredi. –JOC –DR « Ce procès est biaisé et inéquitable. Que l’audition du seul témoin demandée par l’avocat marocain de K. ait été refusée le montre. Tout est flou et imprécis. K. s’en est bien tiré, mais j’ai l’impression que les jeux sont faits » Me Saskia Ditisheim, avocate de K. paintball, de les avoir formés à la messagerie Telegram et d’avoir planifié des attaques non réalisées sur sol marocain. Le paintballa fait l’objet de plusieurs questions. « On voulait prouver que c’était un entraînement au tir. Il a répété qu’il s’agissait d’un jeu pour lui, et qu’il n’était pas dans la tête des autres participants », dont l’un des prévenus qui ont avoué le crime. Il a par ailleurs expliqué avoir coupé les ponts avec eux en 2017, quand il lui a été proposé de partir rejoindre Boko Haram. « Il a alors déménagé et changé de numéro. » K. a nié toute velléité jihadiste. Il a assuré que les propos l’incriminant qui lui sont prêtés dans le procès-verbal rédigé par la police, qu’il a signé sans comprendre l’arabe, étaient « des mensonges ». Me Ditisheim, qui s’étonne depuis le début de l’affaire de l’attention apportée à son client, a constaté que durant les auditions des autres prévenus, en arabe, K. a été au centre des débats et a fait l’objet de plusieurs questions. Le procès se poursuivra jeudi prochain. –JÉRÔME FAAS La manifestation a connu un joli succès et a été bien accueillie. –KEY À vélo contre la Formule E BERNE Près d’un millier de cyclistes ont manifesté jeudi contre le Grand Prix qui doit se tenir samedi dans la capitale. Ils ont emprunté le parcours sur lequel les bolides électriques vont se mesurer. Sous les applaudissements des passants, ils ont dénoncé l’hypocrisie de cette compétition, qui se veut propre mais dont l’organisation génère des milliers de trajets de camions. Selon eux, la mobilité moderne en ville doit être « lente et économe ». Lire également en page 34 Prison ferme pour un abuseur Un homme a été condamné jeudi à Lausanne à 4 ans et demi de prison. Il a été reconnu coupable d’actes sexuels sur enfant, d’abus de détresse, mais pas de viol (« 20 minutes » du 18 juin). La présidente l’a décrit comme un « prédateur sexuel subtil » qui a abusé de la confiance de ses proies, dont l’une grâce à des promesses de guérison via des rituels africains. Ses victimes sont sa propre nièce ainsi qu’une fille de 6 ans. L’homme est détenu depuis bientôt deux ans.
VENDREDI 21 JUIN 2019/20MINUTES.CH L’automobiliste avait dépassé plusieurs véhicules avant le choc. –POL. SO Le classement 20e place C’est la position peu enviable qu’occupe Swiss dans une étude sur la ponctualité des transporteurs qui opèrent en Suisse. En cinq mois, plus d’un quart des vols de la compagnie ne sont pas arrivés à l’heure (au moins 15 minutes de retard). Plongée au cœur du sapin blanc ZURICH Le génome du sapin blanc a été entièrement décrypté. Des scientifiques ont déchiffré 18 milliards de paires de bases. C’est six fois plus que le génome humain. Le séquençage a été réalisé par une équipe internationale avec la participation de l’Institut fédéral de recherches sur la forêt, la neige et le paysage. Ce n’est que la sixième espèce de conifère au monde dont la séquence génomique est connue. L’étude représente un véritable tour de force. –DR LE MONT (VD) Un an après un premier braquage, une attaque spectaculaire a eu lieu au même endroit. Les voleurs ont pris la fuite. « On se serait cru à Bagdad, avec les flammes dans la nuit et les détonations des pneus qui explosent sous l’effet de la chaleur », raconte un riverain. « Ce matin, l’ambiance était étrange, avec les carcasses de voitures calcinées et des billets qui traînaient au sol », raconte une autre. Le braquage qui s’est déroulé juste après minuit dans la nuit de mercredi à jeudi n’a laissé personne indifférent dans la zone industrielle En Budron. C’est la deuxième fois en un an que la même entreprise de convoyage de fonds y est attaquée (lire encadré). Les assaillants ont encerclé le fourgon à l’aide de plusieurs véhicules, dont au moins trois camions volés sur place la nuit même. Ils ont forcé les convoyeurs à sortir en les me- Actu 3 « Ils ont percé le fourgon avec un harpon géant » Deux braquages au même lieu en un an En avril 2018, un premier hold-up s’est déroulé exactement au même endroit, touchant la même entreprise privée de transport de fonds. Les auteurs, qui avaient utilisé des techniques semblables, n’ont toujours pas été retrouvés. Impossible toutefois, à ce stade, de faire le lien Combat inégal sur la route SOLEURE Un cycliste a fait une bien mauvaise rencontre, mercredi après-midi sur une route sinueuse menant de Dornach à Gempen. Il a été heurté par le conducteur d’une puissante McLaren qui arrivait en sens inverse. Le conducteur, âgé de 23 ans, était en plein dépassement lorsque le choc s’est produit. La victime, âgée de 38 ans, a été grièvement blessée et héliportée à l’hôpital. Le conducteur, un Suisse, est indemne. La route a dû être fermée durant plusieurs heures. Les assaillants ont façonné un harpon avec des poutres métalliques soudées entre elles. –DR Retrouvez toutes les images de l’attaque et des véhicules détruits par le feu sur notre app. naçant d’une arme. Pour ouvrir le véhicule, « ils ont utilisé un harpon géant fait de poutres métalliques soudées et montées sur une camionnette. Du travail de pro », selon un observateur de la scène. Les voleurs ont pris une partie du chargement et entre les deux affaires, précise la gendarmerie. Cette dernière ne note cependant pas de hausse significative de ce type d’événements, qui restent exceptionnels. À part l’attaque de Chavornay début 2018, dont on parle encore, le braquage précédent remonte à fin 2015. « Ces deux abrutis ne respectent rien » FRANCE Le maire de Chamonix est remonté. Jean-Marc Peillex a porté plainte jeudi contre les deux occupants de l’avion qui s’est posé mardi à proximité du sommet du Mont-Blanc (« 20 minutes » de mercredi). « C’est un sentiment d’écœurement et de colère. On essaie de préserver les monuments naturels et deux abrutis ne respectent rien et bouffonnent le monde », a déclaré l’élu à la RTS. L’Aéroclub de Genève, Convoyeur, travail sous haute pression Le transport de fonds se fait de jour comme de nuit, pour moins exposer travailleurs et habitants, explique une source proche du domaine. Les fourgons rentrent chargés après avoir prélevé les recettes de supermarchés, banques d’où provient l’appareil, assure que l’équipage a atterri dans une zone autorisée, mais les autorités françaises affirment qu’il ne s’est pas posé à cet endroit. Les deux hommes avaient été interceptés par des gendarmes. « J’aimerais bien voir leur plan de vol, s’agace le maire. Ils n’assument pas leurs actes. » Selon l’Office fédéral de l’aviation civile, si les faits sont établis, le pilote risque un retrait de licence. –ATS ont fui, non sans avoir scrupuleusement mis le feu à tous les véhicules impliqués pour effacer leurs traces. À l’arrivée de la police, le quartier a été passé au peigne fin. Les convoyeurs, dont un légèrement blessé, ont été pris en charge par la cellule psychologique. Le voisinage est choqué et la grogne s’installe dans la zone industrielle. « C’est fatigant pour les petites entreprises du coin, estime un employé. On va de nouveau être embêtés pendant un moment, vu que le goudron de la route a fondu. » –PAULINE RUMPF ou postes. Elles sont regroupées en un « hub », ce qui concentre les risques, mais améliore aussi la sécurité. Les heures et les routes changent tout le temps, mais le lieu choisi jeudi est presque incontournable pour finir la tournée.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :