20 minutes Genève n°2019-05-24 vendredi
20 minutes Genève n°2019-05-24 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-24 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : passagers incités à quitter le tran bondé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Cuisiner avec FOOBY Tout savoir sur l’art mystique du pochage DESSERTS Manier avec précision la poche à douille, ce n’est pas évident. Mais visuellement, ça fait la différence. On vous explique comment faire. 4 I gF Voici un parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire ! –ISTOCK Un fruit de mer à respecter Le poulpe est hypertendance actuellement. Il est sur presque toutes les assiettes, cuisiné de bien des façons. Cependant, il convient d’en consommer avec raison, car notre céphalopode bien-aimé entrera le mois prochain en période de reproduction, qui durera quelques mois. Il faudrait au moins s’en passer à ce moment, sous peine de le voir à tout jamais disparaître de nos mers et de nos assiettes ! Événements 111 Faire de la pâtisserie, c’est une chose. Mais réaliser un pochage parfait, c’est une tout autre histoire ! C’est un geste très technique et qui demande passablement d’entraînement. Voici les bases. Guide de remplissage Pour remplir une poche à douille, il faut la dérouler à moitié autour d’une de ses mains. On utilise alors nos doigts comme support pour racler la spatule tout en laissant les bords du sac bien propres. On peut aussi retrousser le sac sur un pot étroit, ça fonctionne assez bien. Attention à bien coincer un bout de la poche dans la douille, pour faire un petit bouchon lors du remplissage ! On évite ainsi que ça ne coule partout ! Ne pas remplir trop, pour que ça ne déborde pas et qu’il reste possible de manœuvrer. Tenir le sac à dresser Une bonne prise en main, c’est la clé d’un pochage réussi ! D’abord, un sac à dresser, ça se Le café comme vous l’avez rêvé tient avec une seule main. Une fois la masse pressée vers la douille, on fait tourner le sac un petit coup, pour que le produit reste à l’intérieur. C’est là qu’on prendra le sac à pleines mains, sans oublier d’enrouler le surplus de la poche autour du pouce, afin que l’intérieur ne coule pas. Pression et maintien On ne serre pas la poche à douille avec les deux mains ! Seule celle qui tient le sac, à l’arrière, écrase la masse pour la faire sortir. L’autre soutient la poche avec légèreté et guide le tout pour un geste précis. Niveau supérieur Une fois une rosace ou un autre élément réalisé, on retirera le sac d’un petit coup sec, en tournant la douille en cercle. Ça évitera le long filament qui ne fait pas très propre. Enfin, pour réaliser des décors parfaits, il y a beaucoup de techniques  : on peut pocher des rosaces sur un support qui Comment choisir le bon matériel ? Pour l’environnement, on préférera une poche qui se lave à une qui se jette... Mais il faut surtout en prendre une d’une taille suffisante ! Sans quoi on ne fera que la remplir, tout en se battant pour qu’il n’y en ait pas partout. Quant aux douilles, on peut s’en sortir avec trois  : une ronde, une cannelée et une pour saint-honoré (en forme de goutte). Mais si on utilise des poches jetables, alors on peut remplacer la ronde en coupant le sac bien droit et celle à saint-honoré en le coupant de biais., 20minutes.ch Astuces d’un pro pour s’améliorer Pour bien réussir le pochage, il n’y a pas de secret, il faut pratiquer ! Cédric Pilloud, à la tête de sa propre boutique, à Orbe (VD), nous donne ses astuces  : « L’important, c’est de s’amuser ! Je conseille d’utiliser de la crème au beurre pour s’entraîner. Il suffit de pratiquer le mouvement à même un plan de travail propre, afin de ne pas avoir à jeter un papier sulfurisé ! » Sans oublier de tout manger à la fin, bien sûr ! tourne, pour un effet cannelé presque irréel, ou encore utiliser une douille plate pour faire comme une dentelle autour d’un gâteau. Bref, l’univers des possibles du pochage s’ouvre à vous ! –ROMAIN WANNER (:-‘11110111111k- 0) vfeel INSOLITE Le Mellower Coffee, à Shanghaï (Chine), est un bar à café comme de nombreux autres, en apparence. Mais ici, la carte ne ressemble en rien à celle de votre habituel bar à café ! Le Mellower Coffee est dans une autre dimension. Sur la carte, vous trouverez leur café signature, le sakura coffee, un verre d’une couleur rose apaisante, avec un espresso servi à côté, dans une éprouvette. On goûtera aussi leur original cappuccino brûlée, un cappuccino servi avec une mousse de lait caramélisée au chalumeau, à la façon d’une crème brûlée. Mais si vous aimez le spectacle, alors prenez le sweet little rain ! Cette création est accompagnée d’une barbe à papa, maintenue au-dessus de la tasse comme un nuage ! Et le clou du spectacle, c’est que la vapeur du café va faire fondre la structure légère en sucre, qui va alors « pleuvoir » dans la tasse ! Wow ! –RWA L’espresso se sucre sous une pluie de barbe à papa. –MELLOWER COFFEE
VENDREDI 24 MAI 2019/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 23 Lexique des aliments Un shot de fraîcheur pour les beaux jours Que ce soit en salade, en soupe froide ou en jus, le concombre est toujours délicieux. Il n’y a pas de légume plus rafraîchissant que le concombre. Et il peut être décliné de mille et une façons. Que dirais-tu d’un potage froid avec du yogourt et de l’aneth ? Ou d’un gaspacho avec du poivron, de la tomate, de l’ail et un peu d’huile d’olive ? Ou encore d’un relish avec du curry, des copeaux de piment et des poivrons ? Décidément, le concombre va avec tout ! Même dans une boisson, il fait des ravages. L’exemple parfait  : le cocktail que les fans de tennis s’arrachent à Wimbledon. On y retrouve le concombre, et un peu de ginger ale, pour accompagner la liqueur aux herbes Pimm’s No1. Savais-tu qu’on compte environ 40 sortes de concombres dans le monde ? En Suisse, on apprécie particulièrement la version longue, le concombre serpent, idéal pour les salades, la version courte, le « Nostrano » et les incontournables cornichons. Ces deux derniers se conservent dans le vinaigre. Les jeunes concombres serpents, très croquants, sont aussi vendus dans le commerce sous l’appellation « snack ». La saison des concombres court de mai à octobre. Tu reconnais les meilleurs à leur peau vert foncé et lisse et à leur fermeté. En effet, quand le concombre jaunit, il n’est plus bon à manger. Dans l’idéal, il faudrait le consommer avec la peau, car c’est là que se trouvent la plupart des nutriments. Au lieu de le peler, contente-toi donc de le laver. Quand tu prépares une salade, tu devrais saupoudrer du sel sur les tranches. Cela retire un peu de leur humidité, mais, surtout, ça rend leur goût encore meilleur. Fait sympathique  : nous mangeons en réalité les concombres pas encore mûrs. À maturité, ils sont jaunes. Pour les conserver, tu peux les laisser au frigo pendant une bonne semaine. Coupés, ils tiennent deux ou trois jours. Et à côté des combinaisons classiques (avec de l’aneth, du cresson ou de la menthe), tu peux essayer des choses un peu plus étonnantes. Comme les associer avec du chocolat ! Recette de la semaine Mousse au chocolat blanc avec granité de concombre o G 30min de prép. 5 h30 min en tout 600 kcal par personne Pour 4 personnes, il vous faut 1 dl d’eau 100 g de sucre ½ concombre (env. 250 g) coupé en dés 3 brins de menthe poivrée effeuillés 3 dl de crème entière 150 g de chocolat blanc haché menu 30 g de meringues émiettées Ustensiles  : pour 4 verrines d’env. 1,5 dl chacune Voici comment faire 1. Granité de concombre  : dans une petite casserole, porter à ébullition l’eau avec le sucre, baisser le feu et laisser frémir env. 2 min. Verser le sirop dans un récipient en acier chromé et laisser tiédir. Mixer le concombre avec la menthe et verser le mélange dans le sirop à travers un tamis. Couvrir et mettre au congélateur pendant env. 5h. Gratter de temps en temps avec une fourchette, jusqu’à ce que la masse ait la consistance granuleuse souhaitée. 2. Mousse  : faire chauffer la crème dans une casserole en évitant l’ébullition. Retirer la casserole du feu, ajouter le chocolat, remuer jusqu’à ce qu’il soit fondu et laisser refroidir. Couvrir et mettre au frais pendant env. 5h. 3. Dressage  : fouetter ferme la crème au chocolat au batteur électrique. Remplir de mousse une poche à douille non cannelée (env. 1 cm de Ø) Répartir les meringues dans les verrines et garnir de mousse. Dresser le granité sur la mousse et servir immédiatement. Conseil FOOBY Le concombre Le concombre est le légume le plus rafraîchissant. Les Romains disaient qu’il s’agissait de la bouteille d’eau du potager. En effet, le concombre est composé à 95% d’eau et fait ainsi partie des aliments les plus pauvres en calories. Disponible dans les points de vente Coop. Télécharge l’appFOOBY ! d l'Ag. ri. St int Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :