20 minutes Genève n°2019-05-21 mardi
20 minutes Genève n°2019-05-21 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-21 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 25 Mo

  • Dans ce numéro : sorti de l'hôpital psy pour affronter le juge.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
SUPER 30% 6.95 FILET au lieu de 9.95 30% FRICASSÉE DE PORC 7.95 2.75 SUISSE/EMBALLAGE D’ENV. 1,5 KG prix par kg au lieu de 3.95 30% 30% 4.80 au lieu de 6.95 FRAISES SUISSE/500 g DE BŒUF IRLANDE/100 g FOOD 4.85 au lieu de 6.95 FILET DE PLIE/PÊCHÉE EN ATLANTIQUE NORD-EST ISSUE DE LA PÊCHE DURABLE 100 g * Sélection de vins dans la boutique en ligne valable jusqu’au dimanche 26.05.2019  : manor.ch/vin 30% 4.80 au lieu de 6.95 40% 9.50 au lieu de 15.90 ABRICOTS ESPAGNE/ITALIE kg Scannez pour acheter. manor.ch SHOP 24/7 HITS DE LA SEMAINE Valables jusqu’au 27 mai 2019 ou dans la limite des stocks disponibles. ROASTBEEF SUISSE/100 g MERLOT SYRAH 2016, NOBLE CÉPAGE DU VALAIS AOC, JACQUES GERMANIER* 75 cl (10 cl = 1.27)
MARDI 21 MAI 2019/20MINUTES.CH Économie 13 BOURSE Google coupe les ponts avec Huawei T3OURSE Indices SMI 9582.08 1 -0.80% SPI 11578.95 1 -0.80% Stoxx 50 3106.04 1 -1.04% Dax 12041.29 1 -1.61% Dow Jones 25708.04 1 -0.22% Nasdaq 7734.44 1 -1.05% Cours des billets Titres du SMI Achat Vente EUR/CHF 1.1060 1.1680 USD/CHF 0.9780 1.0620 GBP/CHF 1.2290 1.3610 Clôture Diff.% 1 ABB N 19.06 -1.65% 2 Adecco N 56.22 -0.04% 1 Alcon N 60.44 -2.52% 1 CS Group N 11.89 -1.29% 2 Geberit N 453.40 -0.04% 1 Givaudan N 2607.00 -1.21% 1 LafargeHolcim N 51.08 -4.63% 1 Lonza N 310.50 -2.11% 1 Nestlé N 99.55 -0.49% 1 Novartis N 82.93 -1.39% 3 Richemont N 73.34 0.33% 1 Roche GS 265.95 -0.08% 1 SGS N 2540.00 -0.47% 1 Sika N 155.25 -0.99% 1 Swatch Grp P 271.80 -2.44% 1 Swiss Life N 459.20 -0.52% 3 Swiss Re N 94.08 0.68% 3 Swisscom N 488.00 0.87% 1 UBS N 12.07 -0.66% 2 Zurich Ins. N 326.00 -0.03%.ONISON REUTERS FINANZ WIRTSCHAFr Cours sans garantie. TECH No 2 mondial du marché des smartphones, la firme chinoise ne pourra plus proposer le système d’exploitation Android. TECH C’est un immense coup dur infligé à Huawei. Le groupe chinois ne pourra plus équiper ses smartphones des services développés par l’américain Google. Cela concerne potentiellement la messagerie Gmail, les cartes de Google Maps, la plateforme de vidéos YouTube, la boutique d’apps Google Play, la célèbre barre de recherche ou encore le système d’exploitation Android. Le géant du web a indiqué qu’il allait suspendre ses relations commerciales avec Huawei. Cette décision fait Quelles conséquences pour les clients ? Les propriétaires d’un smartphone Huawei auront toujours accès à la boutique d’apps Google Play et bénéficieront des mises à jour de sécurité habituelles, a précisé hier le géant américain. Mais les futurs smartphones du groupe chinois en Ryanair a pâti de la concurrence AVIATION Le groupe aérien à bas coût Ryanair a annoncé hier que son bénéfice net avait chuté de 29% entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019, à 1,02 milliard d’euros (environ 1,15 milliard de francs). Ryanair invoque une baisse des prix des billets, sur fond de concurrence effrénée dans les moyencourriers. Le premier groupe européen du secteur en termes de nombre de passagers transportés (142 millions de clients l’an dernier, un record) a ainsi constaté un repli de 6% de ses tarifs moyens, à 37 euros le ticket. La restructuration 7000 postes C’est le nombre de places de travail que Ford va supprimer à travers le monde d’ici à fin août. Cela correspond à 10% de ses effectifs. Le constructeur automobile veut ainsi faire des économies et s’adapter au déclin des ventes de berlines et de citadines aux États-Unis. Le constructeur se retrouve face à des choix très compliqués. –AFP seront privés, de même que de la version complète d’Android. Le risque est donc grand pour que les consommateurs occidentaux se tournent vers des concurrents pour continuer de bénéficier des services très populaires de Google. suite au décret signé la semaine passée par le président des États-Unis, Donald Trump, qui interdit aux groupes américains de commercer avec des groupes de télécoms étrangers jugés « dangereux pour la sécurité nationale ». La Maison- Blanche accuse le groupe chinois, directement visé par cette mesure, de faciliter les opérations d’espionnage de Pékin au travers de ses équipements, notamment de 5G. Avec 203 millions d’appareils vendus en 2018, la société est aussi le No2 mondial du smartphone, derrière Samsung. Huawei se retrouve ainsi acculé. Il pourrait choisir d’équiper ses futurs smartphones de la version open source d’Android, mais elle fournit beaucoup moins d’options que celle qu’il utilise actuellement. Il pourrait aussi développer son propre système d’exploitation et sa boutique d’apps en espérant séduire ses clients. Des choix cornéliens. –AFP/REG 20 secondes 20 SOCondos Kiosques à billets ZURICH Valora va collaborer avec la billetterie en ligne Starticket, filiale de Tamedia (éditeur de « 20 minutes »). Dès le 1er juin, des tickets de concerts pourront être achetés dans 30 points de vente Press&Books et K Kiosk. Actionnaires choyés MARCHÉS Les dividendes versés aux actionnaires dans le monde ont augmenté de 7,8% au premier trimestre 2019, à 263,3 milliards de dollars, un record pour cette période, selon un rapport. Davantage de femmes ZURICH La part des femmes siégeant aux conseils d’administration des 20 entreprises suisses cotées à l’indice vedette SMI est passée en deux ans de 21% à 27%, a indiqué hier une étude. La Chine a produit l’année passée 55 millions de tonnes de viande porcine, 45% du total mondial. –AP Envol des cours du porc PÉKIN Les ravages de l’épidémie de peste porcine africaine en Chine font fortement augmenter les cours du porc. Ils ont en effet bondi de 18% en Europe depuis début mars 2019, selon un rapport. La hausse atteint même 30% depuis le début de l’année en France et en Allemagne. L’inquiétude est telle que le Japon et la Corée du Sud, fortement importateurs, commencent à constituer des stocks de sécurité. Cette situation, qui représente une aubaine pour les éleveurs du reste du monde, s’explique par la crise sanitaire en Chine. Depuis son arrivée mi-2018, la maladie s’est propagée de manière fulgurante dans un pays qui accueille près de la moitié des cochons de la planète. Depuis début 2019, un million de porcs ont été abattus et retirés de la consommation. –AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :