20 minutes Genève n°2019-05-17 vendredi
20 minutes Genève n°2019-05-17 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-17 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : la police épaule les escrocs du courriel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Cuisiner avec FOOBY Petit mode d’emploi des guides gastronomiques RESTAURANTS Trouver une bonne table en se fiant aux nombreux avis et marques, ce n’est pas toujours simple. RESTAURANTS Peut-on se fier à tous les avis ? L’avantage des guides « établis » c’est que leur but est de conseiller avec justesse leurs lecteurs. Les avis sur le Net ? Il y en a qui sont pertinents et d’autres beaucoup moins. Restent des plateformes comme LaFourchette, qui n’autorisent les commentaires et notes que des utilisateurs ayant fait une réservation. Une différence de taille, qui évite ainsi la question des « faux avis », positifs ou négatifs. Événements 108 dates rien que pour les gourmands LAUSANNE Le programme de l’association gourmande Lausanne à table est sorti voilà quelques jours déjà. Au total, d’ici au mois de décembre, 44 événements sont prévus s’étendant sur 108 jours ! Des expériences inédites aux activités familiales, il y en aura pour tous les goûts ! Dans cette masse, on a relevé pour vous quelques moments forts. Histoire de vous mettre l’eau à la bouche. Ceux qui aiment l’art et la culture adoreront sans doute les Tables éphémères aux musées ! Un repas avec visite guidée au À quoi servent encore les guides gastronomiques, vous demandez-vous ? À orienter les clients en fonction de critères définis ! Exactement ce qu’on ne trouve pas sur les plateformes web, où tout un chacun peut donner son avis. Mais, d’un guide à l’autre, les critères d’évaluation diffèrent  : points, étoiles, assiettes ou juste des recommandations. Pas évident de s’y retrouver. On peut vite être perdu ! Mais pas de panique  : voici comment vous en sortir. Michelin Le Guide rouge, plus ancien et plus célèbre guide gastronomique, note les cœur d’un musée. Les cuisiniers amateurs, eux, iront s’inspirer au désormais incontournable Marché d’Anne-Sophie Pic, le 30 août dans les jardins du Beau-Rivage Palace. Ou exercer leurs talents lors de l’atelier de fabrication de choucroute. Restent encore le Miam Festival, qu’on ne manquera sous aucun prétexte les 8, 9 et 10 juin, ainsi qu’À Table, menu offert par les restaurateurs de la capitale vaudoise le 5 septembre ! On peut le dire  : les prochains mois seront gourmands ! –RWA restaurants au moyen de trois symboles. Contrairement à ce qu’on pense, il n’est pas réservé à une élite ! Certes, les étoiles signalent une cuisine de très haute qualité, très soignée, ainsi qu’une dimension de luxe dans l’expérience. Mais il y a aussi l’assiette, qui distingue des établissements plus simples. Ceux qui servent juste de la bonne nourriture, en somme. Quant au « Bib gourmand », il récompense un menu de bonne qualité et à prix modique ! Gault & Millau Deuxième acteur majeur pour orienter les clients sur la scène gastronomique, le Gault & Millau, qu’on écrit en Suisse GaultMillau, évalue les tables au moyen d’une note entre douze et vingt. Rien que la présence d’un restaurant dans le guide La nuance entre une étoile et un point est parfois difficile à saisir... et elle est souvent discutable. –ISTOCKrre-errtdc giellnUn imslântuat j...fejl.Dlubax, 20minutes.ch montre sa qualité. Et plus la note monte, plus la signature du chef est présente et plus on peut s’attendre à de la minutie et de la perfection dans les assiettes. Classements World 50 Best Restaurants, La Liste, The Best Chef Award, les listes OAD  : ici, la notion d’aiguiller un client entre diverses offres s’efface pour classer les meilleurs restaurants et chefs du monde. Ici, on parle d’« expériences ». La cuisine est alors débridée, créative, voire folle. Mais ça plaît ! –ROMAIN WANNER Seul compte ce qu’il y a dans l’assiette Michelin et Gault & Millau ne notent que la cuisine. Le service et l’ambiance ne sont théoriquement pas pris en compte, même si, au fond, un service bancal péjorera sans aucun doute un restaurant ! Quant à la différence entre une, deux et trois étoiles ? Une étoile vaut pour un très bon restaurant. Deux pour une table excellente. Une différence légère. On percevra plutôt une montée en gamme. Quant à trois étoiles ? On aura là une réalisation parfaite, une constance perpétuelle et des émotions dans chaque plat. Difficile à interpréter ? C’est le cas même pour les chefs. Au centre du programme de l’association trône le Miam Festival. –LAUSANNEÀTABLE/DIGITALFLOW
VENDREDI 17 MAI 2019/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 23 Lexique des aliments Croquantes, elles ont de quoi rendre accro Voici comment reconnaître des asperges fraîches, comment les préparer et des idées pour les accompagner. Les asperges se déclinent en trois couleurs  : blanc, violet et vert. Le responsable de cette différence ? La lumière du soleil. La très noble asperge blanche est cultivée dans des tranchées, appelées billons d’asperges, et ramassée quand la terre commence à se soulever. Les asperges violettes poussent aussi dans des billons, mais on laisse les têtes, et parfois un peu plus, sortir de terre. C’est alors que leur couleur change. Leur goût est très proche de leurs cousines blanches, quoiqu’un peu plus fort. Les asperges vertes, en revanche, ne poussent pas sous la terre. Et c’est le fait de grandir à la lumière du soleil qui leur donne leur couleur. Leur saveur est un peu moins délicate, mais un peu plus épicée et, surtout, elles croquent davantage sous la dent. La saison des asperges court de mi-avril à mi-juin. Et c’est à ce moment qu’il faut les manger. Elles ne supportent en effet pas très bien d’être conservées, car leur goût s’altère rapide- Conseil FOOBY Les asperges vertes ment. Les asperges fraîches se reconnaissent à leurs têtes dont les bourgeons sont encore fermés et au fait qu’elles grincent quand on frotte les tiges l’une contre l’autre. Autre indicateur  : les talons. S’ils sont secs, mieux vaut ne pas les consommer. Après l’achat, l’idéal est d’emballer les asperges fraîches dans un linge humide et de les laisser au frigo. En principe, on les cuit à l’eau. Mais on peut aussi les rôtir ou les griller. Les asperges vertes peuvent également être mangées crues dans une salade ou être marinées. L’accompagnement traditionnel, c’est de la sauce hollandaise, du jambon et des pommes de terre nouvelles. Mais il existe des variantes  : avec du beurre noisette et du parmesan ou avec une vinaigrette aux herbes de printemps et aux oignons. Autre idée  : une soupe crémeuse. Il existe des casseroles spéciales qui permettent de maintenir les asperges debout et de limiter la quantité d’eau et, ainsi, de conserver leurs bonnes substances. Mais une casserole traditionnelle convient aussi très bien. Pour les asperges blanches et violettes, il faut compter entre 10 et 20 minutes de cuisson. Les vertes seront prêtes un peu plus vite. Les asperges vertes, qui poussent à la surface de la terre, peuvent être préparées de plusieurs façons. Il suffit de peler le tiers inférieur, et de les cuire au four, dans l’eau salée ou à la poêle. Disponibles dans une sélection de points de vente Coop. Recette de la semaine e Quiche aux asperges et à la rhubarbe 45min de prép. 2 h 15min en tout 657 kcal par pièce Pour 1 quiche (4 tranches), il vous faut G 150 g de farine blanche 100 g de farine complète ½ cc de sel 125 g de beurre coupé en morceaux, froid 2 ½ cs d’eau 1 dl de crème 200 g de cottage cheese 1 œuf ½ cc de sel un peu de poivre 300 g de rhubarbe rouge coupée en biais en morceaux d’env. 6 cm puis en deux dans la longueur et dans la largeur 1 ½ cs de sucre 250 g d’asperges vertes coupées en deux dans la longueur puis en morceaux d’env. 6 cm Ustensiles  : pour une plaque d’env. 28 cm de Ø chemisée de papier cuisson. Voici comment faire 1. Pâte brisée  : dans un saladier, mélanger les farines et le sel. Ajouter le beurre, frotter le tout entre les mains pour obtenir une masse grumeleuse. Ajouter l’eau et travailler rapidement le tout en une pâte souple, sans pétrir. Aplatir la pâte, la couvrir et la mettre au frais pendant env. 30min. 2. Réalisation  : fariner le plan de travail et abaisser la pâte en un disque d’env. 32cm de Ø. Déposer la pâte sur la plaque. Piquer plusieurs fois le fond avec une fourchette. 3. Cuisson à blanc  : faire cuire env. 20min dans le bas du four préchauffé à 220°C. Sortir du four, laisser tiédir. Ramener la température du four à 200°C. 4. Quiche  : battre la crème, le cottage cheese et l’œuf, assaisonner. Répartir ce mélange sur la pâte. Mélanger la rhubarbe et le sucre, les disposer en spirale sur la pâte avec les asperges en partant du bord. 5. Cuisson  : faire cuire env. 40min dans le bas du four. Sortir du four, laisser tiédir, puis retirer de la plaque. Servir avec  : de la salade verte. Télécharge l’appFOOBY ! FO OBY WE LOVE FOOD Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :