20 minutes Genève n°2019-05-15 mercredi
20 minutes Genève n°2019-05-15 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-15 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4 Mo

  • Dans ce numéro : le vote à la genevoise fait bondir les voisins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Le Conseil fédéral prié de revoir sa taxe militaire ARMÉE Trois conseillers nationaux demandent des précisions sur la nouvelle loi. Certains effets étaient manifestement imprévus. Un pilote meurt dans la carcasse en feu de son avion Un petit avion s’est écrasé hier peu après son décollage de l’aérodrome de Birrfeld, sur la commune de Lupfig (AG). Son pilote, expérimenté, Grands perdants Ceux qui ont obtenu la nationalité suisse par naturalisation sont les plus impactés par la réforme. Certains sont même dans une situation pour le moins absurde. S’ils ont été naturalisés après 25 ans, il ne leur est plus possible de servir sous les drapeaux. Mais ils sont soumis à la taxe, sans aucune alternative. Exemple  : un étranger naturalisé à 31 ans devra s’acquitter jusqu’à l’âge de 37 ans de la taxe d’exemption de l’obligation de servir... alors qu’il n’est même pas appelé à servir. « L’interprétation de la nouvelle loi correspond-elle à la volonté du Parlement ? » La question est posée par la conseillère nationale Lisa Mazzone (Verts/GE) après que les effets des modifications de perception de la taxe militaire sont apparus (« 20 minutes » du 9 mai). En cause  : les hommes naturalisés. Avant, ils la payaient jusqu’à 30 ans. Nombre d’entre eux, âgés de 31 à 37 ans, sont rattrapés cette année afin qu’ils s’acquittent de 11 taxes (lire encadré). L’élue écologiste, qui s’était abstenue lors du vote, est rejointe par deux collègues qui avaient accepté la loi. Guillaume Barazzone (PDC/GE) et Mathias Reynard (PS/VS) sont intervenus avec elle lors d’un tir groupé au Parlement jeudi n’a pas survécu. L’homme a perdu le contrôle de son appareil peu après 17h15 et l’avion a soudain chuté à la verticale avant de prendre Les naturalisés âgés de 31 à 37 ans sont désavantagés. –KEY dernier. « Il y a un vrai problème d’application de la loi. Personne n’avait parlé de rétroactivité ni des cas des personnes naturalisées lors de la préparation du texte et avant Ils refourguaient leur trésor aux coiffeurs ZURICH Deux Irakiens ont tenté de passer la frontière germano-suisse en douce avec une camionnette remplie de produits pour coiffeurs, lundi vers 1h, a indiqué hier l’Administration fédérale des douanes. Le matériel était destiné à différents salons zurichois. Le véhicule contenait 2 tonnes de shampooing, spray et autre mousse à raser ainsi que plus de 5000 doses de gel et de cire coiffante. Il était en outre surchargé, dépassant de 1,3 tonne la limite de poids. feu dans un champ non loin de l’autoroute A1. Les pompiers ont éteint l’incendie de ce qui n’est plus qu’un tas de ferraille, a indiqué la police. le vote du Parlement », s’étonne Mathias Reynard. Pour lui, taxer à nouveau des personnes qui avaient rempli leurs obligations militaires n’est pas acceptable. « Avec cette révision, les informations qui leur avaient été données lors de leur naturalisation deviennent erronées. C’est injuste et contraire à l’esprit de la loi », assure-t-il. « Il n’y a pas de rétroactivité, conteste Joel Weibel, porte-parole de l’Administration fédérale des contributions. Mais les personnes naturalisées après 25 ans et qui n’ont pas pu effectuer leur service militaire sont à nouveau soumises à la taxe jusqu’à 37 ans au maximum. » Le Conseil fédéral devrait répondre aux questions des trois parlementaires dans le courant de l’été. –YANNICK WEBER Planche à voile fatale sur le lac Un véliplanchiste de 43 ans est décédé lundi au large de Vevey (VD), a précisé hier la police. L’alerte a été donnée vers 16h45. La victime venait d’être découverte inanimée après avoir chuté de sa planche. Un kitesurfeur lui a porté secours et l’a hissée sur sa planche. L’équipage d’une société de sauvetage est intervenu, mais l’homme est mort sur place. actu.20min.ch 20 socondos secondes Jusque devant un juge ZURICH Aucun accord n’a été trouvé entre Pascal Broulis et Tamedia, éditeur de « 20 minutes », dans le cadre de l’action civile menée par le conseiller d’État vaudois contre un journaliste du « Tages-Anzeiger » pour atteinte à la personnalité. La justice va être saisie pour trancher. Fringues sous la loupe LAUSANNE Nos vêtements transportent des produits chimiques qui pourraient avoir un impact sur la santé publique. L’EPFL a publié hier une étude sur la question et suggère plus de transparence dans l’étiquetage des articles. Clap de fin chez Tamoil COLLOMBEY (VS) La raffinerie sera bien démantelée et assainie d’ici à 2028. Propriétaire des lieux, Tamoil Suisse a confirmé hier que ses activités ne redémarreront pas. Depuis la fermeture du site en 2015, des spéculations existaient quant à son avenir. Une noyade élucidée SAINT-GALL L’homme retrouvé mort le 1er mai dernier dans le lac de Constance était un Érythréen de 24 ans, a annoncé la police hier. Il avait disparu le 5 avril et n’aurait pas été victime d’un crime, a-t-elle encore précisé. Convoyeur rançonné  : gros coup de filet SUISSE/FRANCE Quinze personnes ont été arrêtées hier en lien avec le rocambolesque braquage de février 2018. La fille d’un convoyeur de fonds avait été enlevée par de faux plombiers, et forcée de demander à son père de coopérer. Il avait alors remis 10 à 15 millions de francs aux voleurs sur un parking à Chavornay (VD). La femme de 22 ans avait été retrouvée au bord d’une route dans l’Ain (F). Deux millions avaient ensuite été récupérés à Lyon, chez un homme désormais en prison. Hier, treize personnes ont été arrêtées en France et deux en Suisse. Certaines sont connues pour grand banditisme. Un suspect s’est brisé un membre en se jetant d’une fenêtre pour échapper à la police. Une arme et de l’argent ont été découverts chez lui. –ATS
MERCREDI 15 MAI 2019/20MINUTES.CH Deux accusés, un même réquisitoire GENÈVE « Une soirée qui a mal tourné et des vies détruites »  : c’est ainsi que la procureure a résumé hier l’affaire jugée depuis lundi au Tribunal criminel. Elle a requis 12 ans de pri- Les méthodes genevoises étonnent d’autres cantons VOTATUoNs VOTATIONS Les soupçons de fraude électorale ont révélé des processus qui sont très particuliers. Brrrrrrrrrr ! La Suisse a subi entre lundi et mardi une 2e nuit glaciale de suite, avec des températures négatives dans plusieurs régions et de forts vents. Le mercure marquait ainsi -2,2 degrés à Welschenrohr (SO). –KEYSTONE son contre les deux hommes de 24 ans et 29 ans, accusés du meurtre par arme blanche de leur pote, 23 ans, dans un appartement, après une nuit en boîte en 2017. Pour le Parquet, les prévenus ont agi de concert. Que ce soit l’un ou l’autre qui ait donné les coups de couteau revient au même, a expliqué la procureure  : ils ont pris ensemble la décision de tuer. En outre, l’agressivité de la victime ne justifiait pas les faits reprochés. Leurs avocats ont plaidé la légitime défense et réclamé l’acquittement. Verdict vendredi. –LEO Alcool et cocaïne figuraient au menu de la nuit fatale.– KEYSTONE Le tri des bulletins genevois peut se faire avant le jour du scrutin. Et si Genève, malgré les dénégations outrées du Conseil d’État lundi, n’avait pas fait tout juste en matière de sécurité électorale ? Sur des points précis, les services des votations de Fribourg, Lausanne et Neuchâtel fonctionnent en effet très différemment. Lors de la perquisition de jeudi, quelques bulletins remplis pour le scrutin du 19 mai ont été trouvés dans des sacs d’élimination. Et du matériel de vote des Suisses de l’étranger reposait dans le bureau du prévenu. Des faits jugés non pénaux par le Parquet  : les bulletins jetés avaient été remplis avec des croix illisibles pour la machine de comptage. Ils avaient été déchirés et « bien » réécrits ; et l’employé visé se LAUSANNE Tiré à un millier d’exemplaires, le No1 de « Micro » est arrivé hier. Fondé notamment par des anciens du « Matin », le journal trihebdomadaire a pu réunir plus de 125000fr. pour entamer l’aventure, avait indiqué l’équipe vendredi. Pour que le titre Pas d’indice pénal En février, deux employées du Service genevois des votations ont alerté la Cour des comptes. Elles ont dénoncé un collègue, qu’elles accusaient de trafiquer des scrutins. Le Ministère public, tout de suite saisi de l’affaire, a ouvert une procédure pour ces soupçons de fraude électorale.Jeudi, l’employé visé a été interpellé.Vendredi, il a été laissé libre, faute de charges suffisantes. Lundi, le procureur général a indiqué qu’il ne disposait à ce stade d’aucun indice de fraude électorale ni de corruption. gardait du travail de tri dans ses tiroirs pour le lendemain. Des faits qui n’auraient pu survenir dans les trois services interrogés. D’abord, aucun ne Nouveau journal au bistrot détruit les bulletins mal remplis. « Mais quelle horreur ! réagit ainsi Sylvie Ecklin, secrétaire municipale adjointe à Lausanne. Ici, tout est gardé. On ne retouche rien. Un bulletin rempli à l’encre verte, par exemple, est numéroté, pour la traçabilité. Puis le bureau électoral saisit son contenu via un logiciel dédié. » Surtout, les employés des trois services, contrairement à Genève, n’ouvrent jamais les enveloppes contenant les bulletins. Elles sont tout de suite placées dans un local sécurisé à Lausanne, dans des urnes scellées à Fribourg et Neuchâtel. Dans les trois cas, elles ne sont ouvertes que le matin du scrutin. Si du matériel traîne dans un bureau, c’est un problème. Pas à Genève. –JÉRÔME FAAS Actu 3 Il avait un motif pour prendre le drive à l’envers puisse durer, il faut un maximum d’abonnés papier. Outre les cafés et restaurants partenaires, « Micro » veut aussi séduire les salons de coiffure et les cabinets médicaux. L’équipe de « Micro » est confiante pour l’année à venir. FRIBOURG Un lecteur a été surpris de voir dimanche après-midi un automobiliste prendre la file du Mc- Drive de Bulle en marche arrière. Non, le conducteur n’était ni ivre ni déboussolé. Il était simplement au volant d’un véhicule destiné au marché japonais et équipé d’une conduite à droite. Sa manœuvre lui a ainsi évité de se contorsionner pour commander et retirer son menu. –PHOTO LECTEUR REPORTER Davantage de tact demandé Après le renvoi jugé brutal par certains d’une famille yézidie de Leysin (VD) vers la Géorgie, le Conseil d’État s’adressera au Secrétariat d’État aux migrations concernant la société Oseara, chargée de l’accompagnement médical des requérants déboutés. Il souhaite qu’elle s’adapte aux circonstances extrêmes. Les buveurs 60% C’est la proportion de la population qui boit de l’eau du robinet chaque jour en Suisse, selon un sondage publié hier. Seules 14% des 1009 personnes interrogées ne boivent quasi jamais d’eau courante. –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :