20 minutes Genève n°2019-05-13 lundi
20 minutes Genève n°2019-05-13 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-13 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : sans ses frontaliers, l'école devra fermer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 Suisse, Deuxième arrêt en trois semaines ARGOVIE Un arrêt automatique du réacteur de la centrale nucléaire de Leibstadt (photo) s’est produit dans la nuit de samedi à dimanche. Comme il y a près de trois semaines, un dysfonctionnement au niveau du régulateur de pression est en cause. Il n’y a eu « aucun rejet de radioactivité plus élevé dans l’environnement » a communiqué l’exploitant. Le réacteur est dans un état stable. Mise en service en 1984, Leibstadt est la plus récente des cinq centrales en Suisse. Les menaces 669 C’est le nombre de menaces contre des politiciens, juges ou fonctionnaires fédéraux enregistrées en 2018 par l’Office fédéral de la police. C’est moins d’annonces qu’en 2017 (-57). Dans 43 cas signalés l’an dernier, Fedpol a considéré qu’il s’agissait de « menaces sérieuses ». SP9nVA fo suisse.20min.ch Le Valais se prépare à un séisme de haute intensité VALAIS Plus le temps passe, plus le risque d’un tremblement de terre se rapproche. La population a pu apprendre à réagir. Le 25 janvier 1946, un séisme de 5,8 avait secoué Sierre. Il avait fait 4 morts et 3500 bâtiments avaient été endommagés. Si une telle catastrophe se produisait aujourd’hui, avec l’expansion du parc immobilier et l’augmentation de la population, Malgré l’arrivée rapide des secours, le scootériste est décédé. –POL. AG Décès après un choc frontal ARGOVIE Un scootériste et une voiture sont entrés en collision frontale vendredi matin près de Boswil. Le motocycliste est décédé sur place. Le conducteur de la voiture, un homme de 25 ans, a été légèrement Installé sur le simulateur de la HES-SO, le public a pu ressentir des secousses de diverses intensités. –JBM « Un tremblement de terre, c’est un peu comme un boxeur. Il est rusé, a du punch, est patient ; mais on ne sait pas quand il va frapper. » Cette comparaison résume ce qui attend le Valais qui a connu en janvier 1946 à Sierre son dernier séisme majeur. Et, comme l’a rappelé samedi à Sion le professeur Donat Fäh du Service suisse de sismologie à l’École polytechnique fédérale de Zurich, « un séisme important viendra » ! Selon les statistiques, un tel événement arrive tous les cent ans. De plus chaque année qui passe, la probabilité qu’il survienne augmente de 1,5%. Sur la carte de la Suisse, le Valais et Bâle sont les deux régions qui sont les plus à risque du point de vue sismique. Pour faire face à une telle catastrophe, il est important d’être prêt. « Les autorités investissent dans la mise aux normes parasismiques des bâ- Un bilan plus lourd à redouter qu’en 1946 blessé et conduit à l’hôpital. Une enquête a été ouverte pour déterminer le déroulement exact de l’accident. La police cantonale argovienne lance à cet effet un appel à témoins. le nombre de victimes serait considérablement plus important. De plus, les constructions datant des années 1970, période de boom dans ce secteur, résistent mal aux sollicitations créées par un tremblement de terre. timents publics et dans l’achat de matériel de secours », a rappelé le conseiller d’État Frédéric Favre, responsable du Département de la sécurité, des institutions et du sport. La population doit également savoir comment réagir correctement, en cas de tremblement de terre. Samedi matin, un nombreux public, dont des familles avec des enfants, est venu à la HES-SO pour prendre place dans un simulateur sismique. Chacun a pu s’exercer à réagir comme il faut. Avec des gestes simples, le nombre de victimes et de blessés peut être drastiquement réduit. Par ailleurs, les personnes présentes ont pu apprécier comment la Protection civile intervient lorsqu’il s’agit de soulever des gravats, par exemple. –JEAN-BERNARD MANI Des images depuis le simulateur sur l’appViolences familiales  : pas assez de places d’accueil Vers un AG multicourses ? BERNE La révélation, la semaine passée dans le « Beobachter », de la possible augmentation de 10% de l’abonnement général (AG) des transports publics en 2021 a provoqué un tollé. Hier le « SonntagsBlick » a fait état d’autres réflexions en cours aux CFF, comme le lancement d’un abo général multicourses. Ce titre de transport s’adresserait aux excursionnistes actifs qui empruntent assidûment le réseau des transports Les refuges destinés aux femmes sont surchargés. Selon la « SonntagsZeitung », les 19 maisons d’hébergement pour victimes de violence familiale en Suisse ont dû refuser l’an passé 487 demandes de protection sur un total de 1771 en raison d’un manque de places ou de personnel. Par ailleurs, 806 personnes n’ont pas été admises pour d’autres raisons. Au total, une femme sur deux a ainsi été rejetée, selon le journal. publics du pays, mais pas quotidiennement comme les pendulaires. Il se rapprocherait de l’abonnement Évasion actuel, peu connu, qui comprend 20 ou 30 cartes journalières par an, pour respectivement 900 ou 1200fr. Il est lié au demi-tarif. Sollicitée par le journal dominical, l’association des usagers des transports publics Pro Bahn ne voit pas d’un bon œil cet AG multicourses  : « Ce n’est pas une option. » –JBM
LUNDI 13 MAI 2019/20MINUTES.CH 20 soconclos secondes Partie mouvementée ARGOVIE Une partie de cartes a dégénéré en pugilat dans la nuit de vendredi à samedi à Oberentfelden. Alertée, la police a saisi deux couteaux, des tuyaux en métal et une latte de toit. Un homme de nationalité érythréenne de 30 ans a été arrêté. Réquisitions envisagées BERNE Les militaires n’ont pas assez de camions. L’armée suisse pourrait de nouveau réquisitionner des véhicules civils en cas d’urgence. Le Département de la défense a confirmé à la « SonntagsZeitung » qu’il étudiait la réintroduction de cette mesure. Manif contre la 5G BERNE Des centaines de personnes ont dit leur inquiétude vendredi à Berne face à la 5G et ses éventuels effets néfastes. Elles exigent un moratoire et refusent l’augmentation des valeurs actuelles de l’ordonnance sur les rayonnements non ionisants. PUB Ramon, 27 ans Ramon, 27 ans Athlète & tAthlète & BERNE Alors que la saison des morilles touche à sa fin, un chef est tombé sur un spécimen géant. Étudiant Suisse 7 Ce « monstre » de 452g fera le délice de ses clients Tiziano Dugaro, de Bienne, est un cueilleur de champignons plutôt assidu  : deux à trois fois par semaine, ce restaurateur réputé parcourt les bois à la recherche de cèpes ou encore de morilles, qu’il pourra ensuite servir à sa clientèle dans des plats en sauce. Mais la dernière trouvaille de ce mycologue averti l’a tout de même surpris. Il est tombé sur une morille comestible de 452 grammes dans la région de Bienne. « Je n’ai jamais trouvé un spécimen aussi grand », assure son heureux propriétaire. Anni Heitzmann, présidente d’une association de Etudiant UniDistance, des formations qui s’adaptent à ma vie. Unique en Suisse mycologie à Bümpliz, concède qu’il s’agit d’un magnifique spécimen. « On n’en a pas trouvé d’aussi gros depuis des années », estime la spécialiste. Elle conseille toutefois aux amateurs de faire preuve de vigilance lorsqu’ils consomment des morilles. En effet, il n’est pas rare que cette variété soit infestée par des vers. Mieux vaut donc ne consommer que les champignons fraîchement sortis de terre. Gare également au risque de confusion avec l’helvelle, lointaine cousine de la morille ! Il peut exister une ressemblance, mais la première est toxique. « S’il n’y a qu’une seule cavité continue à l’intérieur, il s’agit d’une morille. L’helvelle, en revanche, en possède plusieurs », détaille la spécialiste. –SUL/CAM Le champignon finira dans une sauce, un risotto ou un émincé. –DR Grâce à l’accord de Dublin, la Suisse a renvoyé vers d’autres Etats associés 4 fois plus de requérants d’asile qu’elle n’a dû en accepter. Pour que la Suisse reste dans Schengen et Dublin. securite-oui.ch OUI Le 19 mai à la loi sur les armes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :