20 minutes Genève n°2019-05-08 mercredi
20 minutes Genève n°2019-05-08 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-08 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Lausanne ne formera plus l'élite chinoise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 soconclos secondes Pompiers impuissants ZURICH Une personne a perdu la vie hier matin dans l’incendie d’un immeuble locatif de l’ouest de la ville. La victime, dont l’identité n’est pas connue, a été retrouvée dans un des appartements du bâtiment, a indiqué la police municipale. Réservés aux e-bikes ZURICH Plus de 43 000 VTT électriques ont été vendus l’an passé en Suisse. Mais la cohabitation avec les randonneurs est parfois difficile. Les cyclistes, qui constatent que peu de chemins leur sont réservés, souhaitent qu’il y en ait davantage. Blanc et rouge en recul BERNE Les ventes de vins dans les grands commerces en Suisse ont diminué de 1,1% en 2018. La baisse est plus marquée du côté des nectars nationaux qu’étrangers, qu’il s’agisse du blanc ou du rouge. Le rosé helvétique, lui, a connu une petite augmentation. GEAVE GENÈVE Une centaine de jeunes apprentis sont les chevilles ouvrières d’un festival qui mêle musique et arts urbains. 4.051ili> 11/4- ler/lai ; e09 C>. d 1, actu.20min.ch DJ, mode et hip-hop font la promo de l’apprentissage Sur scène, il y aura des mots, du son et du rythme. Mais c’est en coulisses, avant même que les spots ne s’allument, que se joue l’aventure du Transforme Festival, le 27 juin au Centre de formation professionnelle de Ternier, à Lancy. « Les apprentis sont les acteurs principaux de l’événement, appuie sa directrice, Stéphanie Cariage. L’objectif est de valoriser la formation professionnelle. » La manifestation, dont le programme entre concerts de hip-hop et défilé de mode a été dévoilé hier, est née des efforts d’une centaine de jeunes. Ils sont à l’origine des vidéos de présentation et de produits de merchandising ; ils ont aussi conçu la scénographie et les gradins. Apprentie de commerce et vidéaste, Nora a déjà œuvré à la 1re édition, en 2018. Elle a rempilé. « Fixer des rendez-vous, tenir des plannings  : j’ai découvert le monde du travail et de nouveaux horizons Le versant nord des Alpes a été particulièrement gâté. –KEYSTONE De la neige à qui mieux mieux MÉTÉO L’hiver 2018-2019 a été marqué par des quantités exceptionnelles de poudreuse. Du 12 au 14 janvier, il est notamment tombé plus de 1m de neige sur le versant nord des Alpes. Ces précipitations ont également battu tous les records de mesures à l’est. L’hiver a aussi été marqué par près de 300 avalanches qui ont été signalées aux autorités. Des coulées qui, jusqu’à fin avril, ont fait 19 victimes. Les organisateurs attendent quelque 2000 spectateurs pour cette édition 2019. –LUCAS XHENSEVAL Vidéo  : le programme du Transforme Festival est à voir en images sur notre app. professionnels, témoigne l’ado de 16 ans. Pour moi, l’école de commerce menait à la comptabilité, ça ne me branchait pas. Désormais, je sais que je peux me diriger vers la communication et l’événementiel. » Des entreprises et des associations professionnelles collaborent au festival. Du coup, valoriser l’apprentissage passera aussi par des ateliers et des stands de présentation. Directeur général de l’enseignement secondaire II, Sylvain Rudaz est enthousiaste  : « Ces jeunes ne restent pas enfermés dans des classes, ils répondent à l’appel du monde extérieur, c’est formidable ! » –DAVID RAMSEYER La chorale muselée a été invitée à chanter Fillette happée par une voiture Une enfant de 5 ans a perdu la vie lundi vers 19h à Glaris. Elle était devant les garages d’un bâtiment et a été happée par une voiture qui se garait. La conductrice du véhicule, âgée de 57 ans, n’a pas vu la fillette. Malgré l’intervention des secours, la petite victime a succombé à ses blessures sur les lieux de l’accident. Juges inflexibles avec un tortionnaire VAUD L’individu qui a séquestré et torturé un homme dans une forêt près d’Oron le soir du 1er août 2018 reste en détention préventive. Le Tribunal fédéral a rejeté sa demande de libération. Avec trois copains, il s’en était pris à un inconnu qui aurait fait une remarque sur le chien de l’un d’eux. La victime avait été attirée dans une forêt, attachée à un arbre VAUD Un groupe d’une quarantaine de jeunes chanteurs de La Tour-de-Peilz avait été prié d’arrêter de faire du bruit, alors qu’il entonnait le « Ranz des vaches » sur un quai de la gare de Lausanne (« 20 minutes » du 2 mai). L’affaire s’est finalement soldée par des excuses officielles de la part des CFF. De plus, ces derniers ont invité la chorale à se produire, cette fois de façon officielle, dans le cadre de la tournée « Artists on Tour ». En effet, depuis le début du mois et jusqu’à fin juin, une série de concerts a lieu dans de nombreuses gares du pays. et torturée à coups de fouet, de taser, de spray lacrymogène et même de fléchettes (« 20 minutes » du 23 novembre 2018). Le suspect, qui a un lourd casier en Suisse, venait de passer deux jours en garde à vue en France pour des faits de contrainte sexuelle. Il avait recouru au Tribunal fédéral en estimant que son droit à être entendu avait été bafoué. –ATS
MERCREDI 8 MAI 2019/20MINUTES.CH Pas d’expertise d’ethnologues Le Tribunal fédéral a confirmé la peine de 18 ans de prison infligée à un Syrien pour un crime d’honneur commis en 2014 à Kriens (LU). Le mari avait tué son épouse, car elle l’avait quitté pour un autre homme. Le prévenu exigeait une expertise ethnologique pour mieux comprendre le contexte. Duo de musiciens du Locle primés NEUCHÂTEL Le Grand Prix suisse de musique 2019, doté de 100000 francs, a été attribué à André et Michel Décosterd. Associés depuis 1997 au sein du duo Cod.Act, les deux frères du Locle « explorent les interactions entre le son, l’image et l’espace et renouvellent la perception de la musique contemporaine », indique l’Office fédéral de la culture. Leur travail a été présenté dans plusieurs festivals numériques. LAUSANNE Une trentenaire a roulé en toute bonne foi sur un tronçon interdit. Au vu de la signalisation, la sanction est jugée sévère. Du jaune sur le consulat GENÈVE La façade du consulat de France a été maculée de peinture jaune, dans la nuit de lundi à mardi, a révélé tdg.ch. Les dégâts ont été remarqués par une patrouille de police dans les heures qui ont suivi, sans qu’aucun suspect n’ait pu être interpellé. Sur le site renverse.co, le collectif « G.I.L.E.T », pour Groupe intergalactique de luttes émancipatrices transfrontalières, a revendiqué cette action et posté une vidéo. Les images montrent deux personnes habillées d’un gilet jaune s’approchant de la façade, balançant des jets de peinture à l’aide d’un dispositif mécanique, puis repartant tranquillement. Une plainte pénale a été déposée. Une enquête a été ouverte et confiée à la police judiciaire. –MPO/LEO Troisième nuit glaciale d’affilée CULTURES Les sévères épisodes de gel subis par les vignes et les vergers au printemps 2017 ont laissé des traces. Alors que, pour la troisième nuit consécutive, la Suisse a subi des températures glaciales, les producteurs ont mis tout en œuvre pour protéger leurs récoltes. En Suisse romande, des dégâts ont été signalés en Valais, à Neuchâtel et à Genève mais heureusement loin de l’ampleur des gelées de 2017. Actu 3 Cycliste folle de rage après une amende « scandaleuse » « Alors que tout nous incite à la mobilité douce, verbaliser sans avertissement les personnes à vélo en ville est scandaleux. » Une femme qui se rendait au travail mi­avril à bicyclette a reçu une amende de 30 francs qui lui reste en travers de la gorge. Sa faute  : avoir pédalé, au pas, dans une rue piétonne qui ne l’autorise pas. « En faisant le choix de la répression, quel est le message que souhaite donner la police et, à travers elle, la Municipalité ? » s’interroge la trentenaire, qui a fait opposition. « Il est vrai que la sanction peut paraître exagérée, réagit Arnaud Nicolay, secrétaire général de Pro Velo Lausanne. La Il ne faut pas se fier aux apparences. Ici, les vélos sont bannis. –DR rue de l’Ale compte beaucoup de piétons, la cohabitation est difficile, mais la répression devrait être réservée aux cas de mise en danger manifeste des autres usagers. » D’une façon globale, l’association estime que traverser Lausanne à vélo reste compliqué ou trop dangereux, ce qui Les murs de la représentation française ont été souillés sur plusieurs mètres de hauteur. –DR Vidéo  : d’autres images des déprédations sur le consulat général sont à voir sur notre app. incite aussi les comportements inadéquats de la part de cyclistes. La Ville n’a toutefois pas l’intention de généraliser l’accès aux zones piétonnes, même à la vitesse du pas. « Les vélos peuvent y représenter une gêne, voire un danger », précise Florence Germond, directrice des Finances et de la Le butin 50 bicyclettes C’est le nombre de vélos volés retrouvés par la police vaudoise au domicile d’un homme de 48 ans et dans un local qu’il louait à La Tour-de-Peilz (VD). La découverte fait suite à une plainte déposée en octobre au poste de police de Coppet (VD). Panneau ambigu Si l’infraction de la cycliste est indiscutable, un panneau installé à l’extrémité de la rue de l’Ale peut prêter à confusion (voir photo). Selon l’indication, les cycles peuvent tourner à droite. « J’ai donc pensé qu’on avait le droit d’y circuler », s’étrangle la jeune femme. Eh bien, non. Le panneau est là pour indiquer à ceux qui seraient descendus de leur engin qu’ils peuvent le reprendre et tourner à droite. « Les prescriptions fédérales sont parfois subtiles », souligne Arnaud Nicolay. Mobilité. Elle conteste toutefois envoyer ainsi un signal négatif aux cyclistes  : « Ils ont accès aux zones piétonnes quand cela est possible et s’il n’y a pas d’alternative crédible. » Dans le cas présent, un axe similaire était accessible, à environ 30m, via la rue de la Tour. –FRANCESCO BRIENZA À Bürglen (TG), les cerisiers ont passé la nuit « à la bougie ». –KEY Mécanique fine pour les cantons BERNE La péréquation financière répondra à de nouveaux mécanismes. Après le Conseil des États, le National a donné hier son aval à une réforme du système. Elle verra les cantons « riches », comme Genève, Zoug ou Zurich, verser un peu moins aux cantons « pauvres ». Le projet, ficelé par la Conférence des gouvernements cantonaux, est présenté de toutes parts comme un compromis.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :