20 minutes Genève n°2019-05-03 vendredi
20 minutes Genève n°2019-05-03 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-05-03 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : le cambrioleur entre par un trou de suris.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
20 Cuisiner avec FOOBY Rosettes en fête à Bellelay Dès aujourd’hui et tout le week-end, la tête-de-moine, fromage qui fait rayonner le terroir de la région Jura & Trois-Lacs, sera à l’honneur dans son village d’origine du Jura bernois  : Bellelay. Un événement convivial où on pourra découvrir une fromagerie à l’ancienne, suivre la fabrication du produit, du lait aux rosettes, mais aussi voir une exposition et faire le plein de produits du terroir. Histoires, actu.20min.ch Crémeux et fait maison Si le fromage garde cette image d’un savoir-faire paysan ancestral, il est aussi possible d’en faire en petite quantité à la maison. –ISTOCK Les fast-foods, pas si récents que ça RESTAURANT Manger un repas sur le pouce dans un fast-food ou le prendre à l’emporter est aujourd’hui entré dans les mœurs. Mais la restauration rapide n’est pas née d’hier ! Dans l’Antiquité, ce type d’établissement existait déjà et était même passablement populaire. Pas de vitrines, dans ce qu’on appelait alors un « thermopolium », mais un comptoir avec des amphores encastrées, les « dolia », dans lesquelles on stockait la nourriture et les boissons. Un grand nombre de ces échoppes ont été retrouvées et mises en lumière, tant sur les sites de Pompéi que d’Herculanum, cela encore tout récemment. Et ce qu’on peut dire, c’est que ces derniers étaient fort bien décorés ! Et puis, c’est rassurant de savoir que nos ancêtres aussi aimaient le fast-food ! –RWA Déjà dans l’Antiquité, il y avait des fast-foods. –MARIE-LAN NGUYEN/WIKIME- TECHNIQUE Faire son propre fromage frais, ce n’est pas compliqué et ça donnera de nouvelles ailes à vos plats printaniers. Le fromage a cette réputation d’être un héritage complexe, plein de secrets et qui nécessite un savoir-faire ancestral. C’est le cas, sans aucun doute, pour les fromages à pâte dure. Mais un fromage frais, à l’inverse, c’est hypersimple à préparer. Il accompagne, d’ailleurs, parfaitement tous les légumes et la verdure qui arrivent directement du jardin, en ce début de belle saison ! Et c’est aussi une activité sympa pour comprendre, ou faire comprendre aux plus jeunes, les tenants et les aboutissants de la fromagerie ! Vous vous en doutez, à la base, on aura du lait. On préférera un lait assez gras, entier donc si possible. Pourquoi ? Car ce sont les molécules de graisse qui vont donner la texture et la saveur au produit ainsi que la quantité de fromage obtenue par litre de lait. Il y a de nombreux avantages à faire son fromage frais soimême... Ça peut être pratique, pour éviter, par exemple, de gaspiller du lait qui arriverait en bout de course. Deux astuces, en plus, juste au cas où... Si, par malheur, vous n’aviez sous la main que du lait écrémé... pas de panique ! Il est quand même possible de s’en servir pour fabriquer un fromage frais en y rajoutant une goutte de crème. Quant au petitlait, qui s’écoule quand on égoutte le fromage, ne le jetez pas ! C’est une base idéale pour remplacer l’eau dans la fabrication de pain ou de pâtisseries. Mais ça peut aussi servir pour des marinades qui conféreront aux viandes tendreté et un surplus de saveur. La préparation en détail Pour obtenir environ 200 g de fromage frais, il faudra un litre et demi de lait entier, le jus d’un citron et 1 cuillère à thé de sel. La préparation est enfantine  : il suffit de chauffer le lait, jusqu’à environ 90 degrés, soit juste avant qu’il n’atteigne l’ébullition. On ajoute alors le jus de citron d’un coup, en mélangeant. On laisse ensuite reposer la préparation hors du feu, pendant une bonne demi-heure. On filtre ensuite dans un linge et on laisse égoutter entre 15 et 45 minutes, selon la texture désirée. On réserve dans un récipient, on sale et on mélange. Une heure au frigo et on peut le manger ! D’un point de vue gustatif, c’est d’autant plus intéressant ! Car on peut ainsi maîtriser le goût, le taux de sel et l’assaisonnement du fromage selon nos envies du moment ou encore selon la préparation salée ou sucrée qu’on prévoit de réaliser avec. De base, notre fromage maison sera assez brut. Il peut être totalement neutre, si on décide de le faire avec un vinaigre neutre au lieu d’un jus de citron, mais ce dernier donne une note plutôt sympa. Restera juste à trouver la texture qui vous satisfait en égouttant plus ou moins longtemps le lait caillé. Et paf, c’est fait, vous avez votre propre fromage ! –ROMAIN WANNER
VENDREDI 3 MAI 2019/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 21 Le lexique des aliments Retour en grâce du milkshake Auparavant symbole de la culture américaine, le milkshake s’est aujourd’hui imposé dans le monde de la superfood. Tour d’horizon. Terminer sa boisson en faisant du bruit avec sa paille  : quelle impolitesse ! Sauf quand on parle de milkshake. Car un milkshake digne de ce nom doit être suffisamment épais, tout en restant léger, pour qu’il soit impossible de le terminer sans qu’on l’entende. C’est d’ailleurs pour pouvoir les consommer que les pailles flexibles et colorées ont été inventées. Un milkshake classique, c’est du lait de vache, de la crème glacée et du sirop. Le plus souvent, il est aromatisé à la fraise, au chocolat ou à la vanille. Le tout est passé au blender, jusqu’à obtention de la bonne texture. Mais aujourd’hui, cette boisson à la mode se décline différemment. Le lait de vache peut être remplacé par du lait de noix, de soja ou de céréales. Et à la place des arômes, rien de tel que les très à la mode superaliments. Ces dernières années, la palette de saveurs possibles s’est développée de manière quasi infinie  : prends du lait d’avoine, des bananes congelées, de la poudre de maca, du miel et un soupçon de noix de muscade et tu obtiendras un délicieux breuvage. Fais-en de même avec du lait de soja, des glaçons, des fraises et du sucre de fleur de coco et tu étonneras tes amis avec une boisson rafraîchissante, parfaite pour l’été. Les variations sont nombreuses, mais la base reste la même  : on prend du lait ou quelque chose qui en approche, de la glace ou des fruits congelés, un édulcorant et des arômes, on passe le tout au mixer, et c’est prêt ! Tous les laits véganes peuvent faire l’affaire. Cela dépend du goût recherché. Il peut être soit doux, comme celui du lait d’amande, ou un peu plus amer, comme celui du lait de noisette. Le lait d’avoine est le plus neutre. Il se marie donc parfaitement avec les fruits ou les épices. On peut par ailleurs assez facilement fabriquer soi-même du lait végane. Le secret, c’est de mélanger longtemps les noix ou les céréales. Ainsi les particules se mélangent à l’eau et donnent le goût et la texture souhaitée à la mixture. À la fin, il est important de passer le mélange au tamis. Puis, avec un chiffon, on essore ce qui reste de noix ou de céréales, jusqu’à la dernière goutte. Recette de la semaine Drink à l’avoine végane 10 min de prép. 10 min en tout 47 kcal par dl Pour 8 dl, il vous faut 100 g de flocons d’avoine 7½ dl d’eau 1 pincée de sel Ustensiles  : ingrédients pour une bouteille refermable d’env. 8 dl. Voici comment faire Mixer les flocons d’avoine avec l’eau et le sel (pas trop longtemps pour éviter que le drink ne soit visqueux), tamiser ce mélange avec une étamine en non-tissé et presser un peu les flocons d’avoine. Verser le drink à l’avoine dans une bouteille propre rincée à l’eau très chaude. Conseil produit Étamine Cette étamine en non-tissé convient parfaitement pour filtrer les jus de fruits et la confiture ainsi que pour la fabrication de fromages et de produits alternatifs au lait. Disponible dans une sélection de points de vente Coop. é Cette recette et bien d'autres sont à re d ansrapp/i trou ver POOBY Télécharge l’appFOOBY ! P e pb Pie" FOOBY WE LOVE FOOD Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :