20 minutes Genève n°2019-04-26 vendredi
20 minutes Genève n°2019-04-26 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-26 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,3 Mo

  • Dans ce numéro : une pub mal adaptée fait marrer un village.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22 Cuisiner avec FOOBY La mandoline, cet outil mortellement utile CUISINE Pour réaliser des découpes parfaites, il faut parfois savoir prendre des risques. Attention les doigts ! Vous aussi, vous avez serré les dents en voyant l’épisode sanglant de la dernière saison de « Top Chef » ? Vous aussi, vous pensiez tout bas, depuis le début et à chaque gros plan sur la mandoline, qu’il y en avait forcément un qui allait y laisser un bout de chair ? Eh bien, rassurez-vous ! Vous n’êtes pas seul. Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut avoir peur de cet instrument magnifique qu’est la mandoline ! Pour émincer des fruits et des légumes, il n’y a rien de comparable. La mandoline garantit une régularité d’épaisseur, de la première à la dernière tranche. Elle permet aussi de réaliser des découpes si fines qu’elles révèlent la translucidité des aliments, sans oublier des juliennes parfaites et de plusieurs tailles. De tous les modèles qui existent, les mandolines japonaises sont celles que les chefs préfèrent ! Légères, très précises et faciles à entretenir, leurs atouts sont nombreux. Mais ce sont sans doute aussi les plus tranchantes... Pour éviter les accidents, de nombreuses marques proposent des accessoires, sortes Événements de « poussoirs » garde-doigts, mais, avouons-le, bien souvent, ils rendent la découpe compliquée, voire impossible selon les aliments. Restent alors le look « chevalier » et les gants en maille de fer... Avec ça, aucun risque ! Toutefois, si l’on est un peu prudent, les coupures sont évitables. Le risque est surtout grand quand on arrive sur les dernières tranches d’un ali- Vous aimez la compétition ? Ceci est pour vous ! –ISTOCK ment. À ce moment-là, il convient de ralentir le rythme et de se montrer méticuleux. De toute façon, ce n’est qu’en utilisant une mandoline qu’on la craindra moins. Et si, ma foi, le sang venait quand même à couler... « ce n’est que le métier qui rentre », comme on dit en cuisine ! –ROMAIN WANNER Différences entre les modèles Ce qu’il faut absolument, c’est être à l’aise avec son outil. Entre les modèles existants, il y a des différences de résultat. Mais, fondamentalement, ce n’est pas un instrument qui doit être trop technologique. Il faut qu’on puisse bien le tenir et qu’il ait une lame capable de couper différentes textures de légumes. Le reste n’est que garniture. Un concours pour cuisiniers amateurs CORSEAUX (VD) Sublimer, en trois heures, le poulet pattes noires de la Gruyère, les asperges du Valais et les herbes aromatiques, voilà le thème du concours « Une histoire de cuisine ». Cette compétition, destinée aux amateurs, est organisée par Stéphane Décotterd, chef étoilé du Pont de Brent. Après quatre éditions au cours desquelles le célèbre chef réalisait lui-même les recettes des candidats, il a décidé de faire évoluer le concept. Désormais, il faudra être capable de cuisiner un plat chaud pour quatre personnes, et cela dans le temps imparti, pour espérer l’emporter. « Cette fois c’est VOUS qui allez cuisiner pour de grands chefs étoilés », déclare Stéphane Décotterd. Les inscriptions courent jusqu’au 26 mai. Les huit meilleurs candidats se départageront à Corseaux, le 22 juin prochain, devant un jury de grands chefs. –RWA, hc-lelab.ch, 20minutes.ch Voilà un bien effrayant ustensile, même s’il permet des résultats incomparables. –ISTOCK/INSTAGRAM Les clichés ont la vie dure Une étude récente de la Stanford Graduate School of Business a montré qu’on était susceptible de payer plus cher pour une bière produite par un homme que par une femme. De même, on aurait moins d’attentes en matière de goût et de qualité pour celle produite par une personne de sexe féminin. Les hommes qui font des cupcakes, à l’inverse, ne souffrent en rien d’a priori.
VENDREDI 26 AVRIL 2019/20MINUTES.CH Cuisiner avec FOOBY 23 Conseils et infos Une deuxième vie pour le chocolat de Pâques Les lapins ou les œufs en chocolat qui s’entassent dans les placards peuvent se transformer en jolies surprises. Quelle que soit la couleur du chocolat. Beaucoup de monde connaît ça ! Les fêtes de Pâques sont passées et les armoires débordent de lapins ou d’œufs en chocolat. Mais plus besoin de se faire du souci. Il suffit de fondre ce qui reste et d’en faire une mousse, une crème, un pudding, un gâteau et plein d’autres choses. Pourquoi pas une fondue au chocolat, dans laquelle tu plonges des fruits frais ? Et fondre du chocolat, ce n’est pas bien sorcier, à condition de respecter quelques règles. Le plus important, c’est de ne pas chauffer à plus de 50 degrés. Si la température est plus haute, le chocolat se met à cailler et il est bon pour la poubelle. Après avoir cassé les restes en morceaux dans un bol, il ne faut pas le mettre directement sur le feu, mais placer le bol au-dessus d’une casserole dans laquelle de l’eau est Conseil FOOBY Les fêtes de Pâques, c’est déjà fini. Mais manifestement quelques lapins sont encore là ! Pour éviter que ces animaux en chocolat prennent la poussière dans une armoire, nous avons la recette parfaite pour les utiliser ! presque en ébullition (bainmarie). Il faut bien faire attention à ce que le bol ne touche pas l’eau et que la vapeur, et pas autre chose, fasse fondre le chocolat. Il existe une méthode encore plus simple pour le chocolat noir ou le chocolat au lait  : le micro-ondes. Pour 100 grammes, 4 minutes à 600 watts suffisent. Et si certains morceaux ne sont pas bien fondus, pas de panique. La chaleur de la masse va régler naturellement le problème en maximum 10 minutes. Attention  : le récipient doit être adapté au micro-ondes et il faut tout de même touiller régulièrement. L’idéal est donc de diviser le temps de fonte en quatre intervalles d’une minute. Enfin, le chocolat peut aussi être râpé. Pour ce faire, le mieux est de le placer un moment au frigo, afin qu’il ne ramollisse pas pendant que tu prépares le reste de ta recette. L’ustensile idéal est une râpe tout à fait classique, mais pas trop fine. Avec ces copeaux, tu peux décorer des desserts, par exemple une mousse au chocolat, ou un cappuccino. Recette de la semaine Gâteau au chocolat et à la rhubarbe 45min de prép. 1h 55min en tout 590 kcal par pièce Pour 12 pièces, il vous faut 200 g de chocolat blanc haché menu 200 g de beurre ramolli 150 g de sucre ¼ cc de sel 3 œufs 250 g de séré demi-gras 400 g de rhubarbe coupée en morceaux d’env. 1 cm 300 g de farine blanche 200 g de noix de coco râpée 2 cc de poudre à lever 150 g de chocolat blanc (lapin en chocolat blanc, p.ex., coupé en deux dans la longueur, ½ haché menu) Ustensile  : un moule à charnière de 24 cm de Ø chemisé de papier cuisson, les bords graissés. Voici comment faire  : 1. Chocolat  : faire fondre le chocolat au bain-marie dans un récipient à parois fines, touiller jusqu’à obtenir une préparation bien lisse, réserver. 2. Préparation de la pâte  : dans un saladier, mélanger le beurre, le sucre et le sel. Incorporer les œufs un à un, mélanger jusqu’à ce que la masse blanchisse. Mélanger le séré avec le chocolat, ajouter la rhubarbe et mélanger. Mélanger la farine, les copeaux de noix de coco et la levure chimique, les ajouter à la masse, mélanger et verser dans le moule. 3. Cuisson  : faire cuire env. 65 min dans le bas du four préchauffé à 180°C en veillant à recouvrir le gâteau de papier d’aluminium au bout de 45 min env. Dans un récipient à parois fines, faire fondre le chocolat haché au bain-marie, touiller jusqu’à obtention d’une préparation bien lisse. Sortir le gâteau du four, arroser de chocolat fondu, poser la moitié de lapin dessus et terminer la cuisson au four pendant env. 2 min. Sortir du four, laisser tiédir puis enlever le bord du moule et glisser le gâteau sur une grille. Laisser refroidir. Conseil  : remplacer le chocolat blanc par les restes de lapins de Pâques en chocolat. Télécharge l’appFOOBY ! Grâce à FOOBY, la plateforme culinaire de Coop, nous t’emmenons dans le monde magnifique de la cuisine, des bons produits et du plaisir des papilles. Découvre l’univers de FOOBY sur www.fooby.ch Ce contenu a été rédigé par le Commercial Publishing, en collaboration avec FOOBY.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :