20 minutes Genève n°2019-04-24 mercredi
20 minutes Genève n°2019-04-24 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-24 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : il pique un petit pain destiné au rebut, viré !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, Il croyait son auto volée, elle était partie toute seule Un automobiliste qui avait signalé le vol de sa voiture à Goldau (SZ) mardi matin a eu la surprise d’apprendre que son véhicule avait été retrouvé coincé entre le mur d’une maison et la terrasse d’un jardin. L’enquête a pu 20 secondes Surpris par une pomme ALLEMAGNE Un automobiliste a eu une peur bleue lundi sur l’autoroute à Lörrach. Son pare-brise a été transpercé par une pomme lancée de la fenêtre du véhicule qui le précédait. Le conducteur a subi des coupures aux mains. Prisonnier en cavale BÂLE Un jeune de 19 ans s’est évadé de prison hier après-midi. Ce Tunisien avait été placé en détention préventive pour des affaires d’incendie volontaire, de vol et d’extorsion. Favoriser les dons BERNE Les Suisses voteront vraisemblablement sur le consentement présumé de toute personne à ce qu’on puisse prélever un de ses organes en cas de décès. L’initiative pour favoriser le don d’organes a formellement abouti. actu.20min.ch Fils de détenus placé en foyer  : sa mamy se rebiffe JURA Un élève de 11 ans très belliqueux est au centre d’un bras de fer entre sa grand-maman et la Protection de l’enfance. Avocat de la retraitée, Charles Poupon a de nouveau saisi la justice. « L’APEA a restreint le droit de visite de ma cliente, qui ne peut plus voir son petit-fils qu’au point-rencontre. Elle ne peut donc plus le recevoir à la maison ni les week-ends ni durant être rondement menée  : en réalité, la voiture n’avait pas été volée, mais s’était mise à rouler toute seule en marche arrière. Elle a dévalé un talus et foncé contre la maison. Les dégâts matériels sont importants. Quand les parents d’un mineur à problèmes sont absents, qui, de ses grands-parents ou d’une institution, est plus apte à s’occuper de son éducation ? Juan*, un élève de 11 ans, bagarreur et sujet à des problèmes de comportement, est au centre d’une bataille entre sa grandmère et l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte (APEA) du Jura. Le cas est d’autant plus délicat que les deux parents de l’enfant sont en prison en Espagne. C’est dans ce pays que Juan et ses trois petits frères L’étrange logique du droit de visite les vacances d’été. Mais en attendant, on permet à Juan et à sa grand-mère de partir en vacances à Pâques. Elle est où, la logique ? » se demande l’homme de loi. Selon lui, l’essentiel est de maintenir les liens entre les quatre frères. L’assureur pingre passera à la caisse LAUSANNE Un assureur maladie ne peut pas limiter le montant de la prise en charge des soins médicaux. Le Tribunal fédéral a débouté la caisse Vivao Sympany qui refusait de payer plus que 300000fr. sur une facture d’hôpital de plus de 1 million. Hospitalisé fin 2014 pour la pose d’une prothèse du genou, un Bâlois de 71 ans y était resté 421 jours après plusieurs Juan s’est signalé par plusieurs faits inquiétants  : morsures, bagarres, couteaux à l’école... Dès la rentrée 2018, son mauvais comportement a conduit à son bannissement des transports scolaires. Face à cette situation, vivaient avant que toute la fratrie rejoigne sa grand-maman dans le Jura. En janvier, après une énième bagarre à laquelle Juan a pris part, les autorités ont désigné deux curatrices. Ces dernières ont ordonné le placement du garçon. Une décision illégale et disproportionnée, estime la grandmère. La retraitée a saisi le Tribunal cantonal, qui a rendu son verdict le 4 avril. Les juges ont donné raison à l’aïeule sur au moins un fait  : les curatrices ont outrepassé leurs complications graves. Les juges fédéraux ont constaté que le recours ne conteste aucune mesure médicale en particulier. Or, la loi sur l’assurance maladie (LAMal) ne permet pas de remettre en cause globalement une facture hospitalière comprenant de nombreux traitements simplement parce que le montant total est très élevé. –ATS Chute mortelle dans le vide SOLEURE Une femme de 29 ans a perdu la vie lundi soir dans un accident de varappe dans le Jura. Elle redescendait du sommet du Balmfluhköpfli, au-dessus de Balm bei Günsberg, lorsqu’elle a fait une chute mortelle dans le vide. L’accident est survenu peu avant 22h à proximité d’une crête, a indiqué hier la police soleuroise. Son partenaire d’escalade a été évacué en hélicoptère. Il est indemne. La victime venait d’escalader la falaise du Balmfluhköpfli. –DR Un hyperactif sujet à la violence sa grand-mère a décidé de faire appel à une enseignante privée. L’enfant hyperactif suit l’école à la maison. En janvier, des parents ont porté plainte contre le trublion, qui avait menacé de mort leurs enfants. prérogatives et Juan doit être entendu. La décision de placement a donc été annulée et le dossier renvoyé à l’APEA, qui doit rendre une nouvelle décision. Mais pour éviter un ballet de changements de résidence préjudiciables au développement de l’enfant, le Tribunal s’est prononcé en faveur de son maintien en institution à titre provisoire. Les frais de la procédure et les frais d’avocat de la grandmère ont été pris en charge par l’État. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE *Prénom d’emprunt
MERCREDI 24 AVRIL 2019/20MINUTES.CH Pas assez d’eau pour s’agrandir Le village d’Enges (NE), 270 habitants, est confronté depuis plusieurs années à des pénuries d’eau. Après les sécheresses de ces derniers étés, son seul puits arrive régulièrement à sa limite. Selon « ArcInfo », la commune a donc décidé de refuser jusqu’à nouvel ordre un projet immobilier qui aurait permis de loger près de 140 personnes, soit une hausse de la population de 50%. Actu 5 Poivrons du géant orange  : UDC et Verts voient rouge VALAIS La Migros projette une exploitation agricole de grande taille. Les écolos et les agrariens craignent des emplois précaires. Les élus se prononceront en automne sur le projet géant. –ISTOCK Des serres de 6 mètres de haut sur l’équivalent de 43 terrains de football  : c’est ce qui pourrait bientôt pousser à Collombey-Muraz. Migros veut y cultiver des poivrons grâce à l’énergie produite par l’incinération des déchets de la Satom voisine. Mais l’UDC et les Verts y goûtent peu. « On nous parle de 120 emplois, dont 10 qualifiés. On imagine bien que les personnes restantes ne gagneront pas beaucoup », déplore Carole Morisod, présidente des Verts du Chablais valaisan. Même inquiétude pour le conseiller général UDC Romain Gex-Fabry, qui craint un afflux de travailleurs de l’est de l’Europe  : « La CCT valaisanne pour l’agriculture prévoit des salaires horaires entre 12fr.50 et 15fr.05. Il faut dire la vérité  : personne dans notre région n’en voudra. » L’Union suisse des paysans estime qu’entre 30000 et 35000 étrangers travaillent dans l’agriculture en Suisse, la plupart avec Leur soirée romantique a fini en feu de paille GRISONS Un feu de camp a viré à l’incendie de broussailles, lundi en début de soirée près de Scheid, au-dessus de Rhäzüns. Une bourrasque a poussé les flammes vers des herbes sèches. Un homme de 39 ans et une femme de 35 ans, qui avaient allumé le feu, n’ont pas réussi à éteindre les flammes. Il a fallu l’intervention de 35 pompiers pour maîtriser le sinistre qui s’est étendu sur l’équivalent d’un terrain et demi de football. Les herbes sèches se sont rapidement embrasées sous l’effet d’une bourrasque de vent. –DR Une concurrence pour les paysans ? Le projet, baptisé Pimiento, mûrit depuis 2014. La surface totale dévolue à la production avoisinerait les 20 hectares. La production de poivrons risquant de ne pas être rentable, il est prévu, dans un second temps, d’y ajouter la culture de tomates et de concombres. Mais pour Migros, leurs proportions resteraient faibles et ne feraient pas de concurrence aux paysans locaux. Migros et les écologistes s’affrontent déjà à propos des effets sur le paysage et sur les sols. Les élus voteront en automne et pourraient enterrer le projet. des contrats de courte durée. « Migros promet d’engager autant que possible dans la région, assure Tristan Cerf, son porte-parole. Les salaires seront conformes à la branche, il y aura des emplois à temps partiel et sans formation spécifique, qui répondront aux besoins de la population. » Il ajoute que le projet permettrait de produire des poivrons écologiques en les acheminant par le rail à la centrale de distribution, plutôt que d’en importer d’Espagne. –YANNICK WEBER Les votants 1,7 million C’est le nombre de personnes établies en Suisse qui peuvent participer aux élections européennes de mai prochain. C’est donc près de 25% de la population suisse qui est concernée, souligne la RTS, qui rappelle que le pays compte 2 millions de citoyens européens. Violent clash entre l’élue et son parti ARGOVIE La ministre argovienne des Affaires sociales et de la santé, Franziska Roth, (photo) quitte l’UDC. Élue en 2017, cette ancienne juge de district est critiquée par plusieurs partis dont le sien pour sa manière de gérer son département. Hier à Aarau, l’élue a déploré que son parti l’ait couverte de « reproches confus » et ait tenté de la « forcer à démissionner ». Elle a décidé de rester en fonction sans être membre d’aucun parti. La section cantonale de l’UDC a réagi à la décision de Franziska Roth en déballant le détail des griefs qu’elle lui adresse. Selon le parti agrarien, la ministre « manque de la volonté, de l’intérêt et du talent nécessaires pour exercer la fonction de conseillère d’État. » –ATS –KEY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :