20 minutes Genève n°2019-04-18 jeudi
20 minutes Genève n°2019-04-18 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-18 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : des corbeaux pillent les bougies de tombe.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Les super-lapins vous en offrent toujours plus ! ✁ 20.– RABAIS VALEUR FR. Ce samedi 20.– de rabais dès 100.– d’achat. offre valable samedi 20 avril offre valable samedi 20 avril dans vos supermarchés Migros dans vos supermarchés Migros de Genève, Nyon et Gland et VOI de Genève. Sur présentation du bon ci-dessous. Offre valable uniquement le samedi 20.4.2019 sur tout l’assortiment de vos supermarchés Migros de Genève, Nyon et Gland, et VOI de Genève (hors alcools, tabacs, presse et articles de loterie) sur présentation de l’original de ce coupon. Un seul coupon par passage en caisse sera accepté. N’oubliez pas de présenter votre carte Cumulus ! Ne sont pas concernés  : Prestations de service, produits mydays, taxes de recyclage, E-loading, cartes téléphoniques, cartes cadeaux, billets de spectacle. Achat minimal  : Fr. 100.– Validité  : 20.4.2019 dès Fr. 100.– d’achat sur tout l’assortiment 7 613432 524841 Ce jeudi SOIRÉES 10xPOINTS de 19h à 21h à Migros Balexert, Chêne-Bourg, Porte de Versoix, Vibert et MParc La Praille.
JEUDI 18 AVRIL 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Pas d’exas le 14 juin CANTON Le Conseil d’État soutient la participation des jeunes à la grève des femmes du 14 juin. Il veillera à ce qu’aucun examen ne soit organisé par les écoles. Les fonctionnaires grévistes subiront des retenues sur salaire ou devront rattraper leurs heures. Numérique en classe CANTON L’Exécutif entend acquérir des milliers de tablettes pour les salles de cours des élèves. Il veut aussi moderniser le réseau sans fil dans les établissements. Le coût total est de 20,924 millions de francs. Tous les niveaux scolaires sont concernés. L’offre de bus s’étoffe CANTON Le Conseil d’État a adopté le plan d’action des transports collectifs pour les années 2020 à 2024. Il prévoit de mettre à disposition une offre 20% plus élevée qu’en 2019 et formalise plusieurs rabattements de lignes vers les gares du réseau Léman Express. Jackpot pour la Ville COMPTES Mêmes causes, mêmes effets  : la Municipalité s’appuyant sur les estimations fiscales du Canton, quand ça rigole à la tour Baudet, ça se gondole au Palais Eynard. Puisque, fin mars, l’État avait présenté des comptes 2018 bien plus riants que prévu (222 millions d’excédents alors qu’un déficit de 187 millions était budgété), il était couru que la Ville allait profiter de chiffres similaires. C’est fait. Hier, elle a dévoilé un résultat positif de 93,6 millions pour 2018, alors que son budget était à l’équilibre. La Ville a néanmoins agi prudemment et affecté 82,2 millions à la réserve conjoncturelle créée l’an passé. Elle veut anticiper les déficits qu’elle prévoit (90 millions de 2020 à 2024) si le peuple accepte, en mai, la réforme de la fiscalité des entreprises. –JEF Votation populaire sur l’impôt canin CANTON Le comité contre la suppression de l’impôt sur les chiens a annoncé hier le dépôt de son référendum avec 724 signatures. Il s’oppose à la décision du Grand Conseil en février. Les Genevois décideront donc s’ils veulent maintenir la taxe annuelle que paient les propriétaires de chiens. En 2017, l’impôt a rapporté 2,1 millions. L’Association des communes genevoises a précisé sur Radio Lac que cet argent couvrait les frais relatifs à la gestion des canidés  : mise à disposition de caninettes, gestion de parcs ou nettoyage. La taxe sur les chiens rapporte 2,1 millions par an. –ISTOCK PUB Genève 5 Avancée inédite contre la mutilation des intersexes CANTON Le Grand Conseil veut interdire d’opérer les enfants intersexes sans leur consentement. « Pour la première fois en Suisse, un parlement s’est mobilisé d’une seule voix contre ces opérations. C’est historique ! » s’enthousiasme Diego Esteban, élu socialiste au Grand Conseil. Il y a une semaine, le Législatif a accepté deux motions contre les mutilations des personnes intersexes, dont une à l’unanimité. Les textes visent les opérations non urgentes visant à « normaliser » l’aspect des parties génitales, souvent pratiquées sur des enfants ou des bébés. « C’est bien qu’un premier canton reconnaisse le terme mutilation », se réjouit Audrey Les opérations visent notamment un but esthétique. –ISTOCK Aegerter, présidente d’Inter­ Action, l’association suisse pour les intersexes. Aux HUG, ces interventions sans le Faire évoluer l’idée du consentement L’association InterAction veut aller encore plus loin que le Grand Conseil  : « Nous préférons parler de consentement exprès et éclairé, nuance sa présidente. Les opérations cosmétiques proposées aux enfants ou aux ados relèvent de consentement médical du patient ne sont plus pratiquées depuis 2012. La motion formaliserait une règle déjà en vigueur et l’imposerait aux autres cliniques. « La protection de ces personnes serait renforcée. La Commission de surveillance des professions de la santé pourrait retirer l’autorisation de pratiquer à un médecin qui contreviendrait à la règle », dit Laurent Paoliello, porte­parole du Département de la santé. normes sociales. Un enfant qui subit des moqueries peut vouloir une intervention. Cela n’est pas légitime pour nous. Le patient doit saisir les lourdes conséquences psychologiques et physiques à long terme de ces mutilations. » Outre l’aspect chirurgical, les textes votés demandent notamment d’envisager une indemnisation pour les victimes, de leur proposer un soutien psychosocial gratuit et d’établir un registre. Un point essentiel pour les médecins et les associations, qui évoluent sans statistiques. « L’ONU parle de 1,7% d’intersexes dans la population mondiale. À l’échelle de la Suisse, c’est la ville de Lausanne », illustre Audrey. –LUCIE FEHLBAUM R F F A RENFORCE LES PRESTATIONS SOCIALES AVS CRÈCHES ASSURANCE-MALADIE LE 19 MAI 3xOUIà la RFFA fédérale à la RFFA cantonale et au contreprojet à l’IN 170-12416 Comité genevois « RFFA - Réforme fiscale - 2xOUI », 4 Bd du Théâtre, 1204 Genève



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :