20 minutes Genève n°2019-04-15 lundi
20 minutes Genève n°2019-04-15 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-15 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : grugés par le futur permis de conduire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
–PHOTOS  : F. MELILLO 20 Caprices, sortir.20min.ch De l’electro, mais pas que CRANS-MONTANA (VS) Le Caprices a séduit tant les clubbers que les habitants de la station, avec un Off très apprécié. Le Off qui s’est tenu au centre de Crans a proposé de mercredi à samedi près d’une dizaine de concerts folk, rock, hip-hop et de chanson. Les Suisses Sim’s, Mark Kelly, Pat Burgener ou encore Sophie de Quay & The WaveGuards y ont joué devant un public joliment fourni. « Nous avons encore plus de succès depuis que le Caprices a pris un virage complètement electro, un style auquel ne s’identifient pas plus que ça les habitants de la station », explique Christophe Passerini, président de l’association Les offs de Crans-Montana. PAT BURGENER Cet ambassadeur de Crans-Montana n’était plus monté sur scène depuis un moment. Personne ne l’a remarqué, tant le folkeux snowboardeur était à l’aise avec son groupe sur la scène du Off. Parties à la conquête du monde Les organisateurs vont implanter les Mdrnty, qui se jouent en altitude pendant le Caprices, à l’étranger. Une tournée, dès août, passera par les États-Unis, la Colombie, Israël, le Maroc, le Liban, l’Inde, l’Ukraine et Hongkong. « On débarquera avec notre propre production et technique. Les Mdrnty auront lieu dans des contextes industriels, comme ça a été le cas lors de notre test en février à Zurich », détaille le festival. En quinze éditions, le festival gratuit a changé plusieurs fois de taille et d’emplacement. « Tout dépend du budget qu’on nous alloue. Cette fois-ci, grâce aux partenaires, aux institutions et au Caprices, nous avions 45000fr. », confie le responsable. Il s’est souvenu, avec une pointe de nostalgie, que cette somme a été jusqu’à cinq fois supérieure par le passé  : « Nous avions alors un généreux mécène. » Reste que le Off sous sa forme actuelle – une grande scène et quelques sympathiques stands de nourriture et de boissons – fonctionne à merveille. « Cela crée une super animation dans le village, même peut-être un peu trop ! On s’est fait gentiment tirer les oreilles après avoir L’ambiance des Mdrnty en vidéo sur notre app. quelque peu débordé sur les horaires de fermeture », plaisante Christophe Passerini. –JDE/FEC BLACK COFFEE Avec un live alternant côté dur et côté happy de l’electro house, la star sud-africaine a emballé ses nombreux fans. PEGGY GOU La Sud-Coréenne, au sommet de la hype, a joué aux montagnes russes avec un set techno varié aux sonorités étonnantes. GIVEN En altitude, les deux DJ electro se sont éclatés. Ça s’est ressenti. Leurs titres, joyeux et doux, ont mis les clubbers sur orbite. Sold-out à toute altitude BILAN Le festival payant a affiché complet aussi bien en station, sous sa scène nocturne le Moon, qu’en altitude de jour, aux Mdrnty. « Je suis plus que content avec, grosso modo, 20000 personnes, dont une majorité d’étrangers. Financièrement, le budget de 4 millions sera couvert. C’est une très bonne année », se réjouit Maxime Léonard, directeur. Autre satisfaction  : la nouvelle scène accolée au Moon, sous une tente igloo. « On a offert une alternative à ceux qui n’aimaient pas la musique de la salle principale », assure-t-il. Le Valaisan admet qu’il doit améliorer « à tous les niveaux » la qualité des espaces  : « Je suis sensible aux détails. Je reconnais que l’on aurait pu faire une entrée plus belle au Moon, mais cette année on a vraiment mis l’accent sur la vidéo, la sono et la technique. »
LUNDI 15 AVRIL 2019/20MINUTES.CH James McAvoy n’a pas fini de relever les défis QUIZ L’acteur anglais se la joue romantique dans le film « Jane », sur la chaîne Chérie 25, à 21h. 1 Quel job a-t-il fait, ado, pour se payer ses premiers cours de théâtre ? A Il a donné des cours de mathématiques à des écoliers en difficulté B Il a travaillé dans une boulangerie C Il a nettoyé des bureaux 2Dans quel film d’horreur va-t-on bientôt voir l’acteur de 39 ans ? A « Ça  : Chapitre 2 » B « Annabelle 3 » C « Grave Encounters 3 » 3Sur quel tournage de film a-t-il rencontré sa compagne, Lisa Liberati ? A « Trance » B « Deadpool 2 » C « Split » 4Quel rôle James joue-t-il dans le film « X-Men  : Le Commencement » ? A Charles Xavier, alias le professeur X B Un ministre russe C Azazel 5Dans quel film d’action donne-t-il la réplique à Angelina Jolie ? A « Atomic Blonde » B « Wanted  : Choisis ton destin » C « Reviens-moi » –LUDOVIC JACCARD Emma Roberts sera l’une des stars de « AHS  : 1984 ». –AFP Le teaser de la série horrifique est à découvrir sur notre app. 2 RÉPONSES 1B Il a travaillé dans une boulangerie 2A « Ça  : Chapitre 2 » 3C « Split » 4A Charles Xavier, alias le professeur X 5B « Wanted  : Choisis ton destin » 4 Un cauchemar aux couleurseighties FX La 9e saison de la série « American Horror Story » promet d’être sanglante. La fiction, qui sera diffusée cet automne aux USA sous le titre « AHS  : 1984 », revisitera les « slashers », ces classiques de l’horreur des années 1980. De quoi nous rappeler des films cultes, tels que « Halloween » ou « Vendredi 13 ». Une fois de plus, le feuilleton créé par Ryan Murphy a l’air terrifiant. Dans le premier teaser dévoilé 3 5 Télévision 21 sur le Net, une jeune femme se fait pourchasser par un tueur armé d’un couteau dans une forêt en pleine nuit. En ce qui concerne le casting, Emma Roberts a confirmé sa présence. L’actrice américaine de 28 ans donnera la réplique au skieur olympique Gus Kenworthy, qui fera ses débuts devant la caméra. En revanche, on ne verra pas Evan Peters, qui jouait dans la série depuis la saison 1, sortie en 2011. –LJA « The Voice »  : un Romand décolle Gjon a fait se lever les quatre coachs de « The Voice », samedi soir, après sa reprise de « Under Pressure » lors de l’épreuve des K.-O. « J’ai voulu privilégier l’énergie, je voulais montrer autre chose que la justesse vocale », a confié le Fribourgeois au « Matin ». Qualifié pour les battles, le candidat a dit avoir « continuellement envie de se surpasser ». 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :