20 minutes Genève n°2019-04-12 vendredi
20 minutes Genève n°2019-04-12 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-12 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : un matou fou sème la terreur dans le village.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, La mode du vélo entraîne une pénurie de mécanos ARC LÉMANIQUE Le manque de réparateurs qualifiés peut constituer un risque pour la sécurité des usagers, s’inquiètent des professionnels. « Des mécaniciens vélo, j’en connais beaucoup et aucun n’est au chômage ! » rigole Adrien Sabatier, responsable du groupe Ciclissimo. Depuis quelques années, la petite reine a la cote. À tel point que les magasins spécialisés ont poussé comme des champignons sur l’arc lémanique (lire ci-dessous). À titre d’exemple, le groupe du jeune responsable a ouvert huit points de vente en Suisse romande en deux ans et demi. À ce rythme, la pénurie de personnel qualifié se profile. « Le milieu a changé, aujourd’hui, ce sont des financiers qui investissent dans des chaînes, plus forcément des passionnés, explique Joël Vellas, président de l’association 2Roues Genève, regroupant les indépendants. Sans vendeurs ni mécaniciens compétents, on conseille mal les clients et on leur fait courir un risque en termes de sécurité. » Entre Genève et Vaud, une vingtaine de CFC sont délivrés par année pour autant de points de vente ouverts. « Le nombre d’apprentis augmente peu à peu, mais pas assez », se Le nombre de mécaniciens qualifiés ne suit pas la courbe de l’ouverture de magasins. –ISTOCK désole Michel Bornet, de 2Roues Vaud. « Trouver un réparateur qualifié est compliqué », confirme Tristan Cerf pour Migros, alors qu’Adrien Sabatier explique avoir réussi à engager « grâce aux bonnes conditions que nous offrons ». Des manifestants étaient là jeudi pour soutenir Norbert Valley. –KEY 2Roues en appelle à la responsabilité de tous, notamment des nouveaux acteurs, pour assurer la formation  : « Nous les invitons à nous rejoindre au sein de l’association afin de nous organiser ensemble. » –MARIA PINEIRO Les e-bikes tirent les ventes vers le haut En Suisse, il s’est écoulé quelque 345000 bicyclettes l’an passé. En 2018, près d’un cycle vendu sur trois était un vélo à assistance électrique. « Pour survivre aujourd’hui, il faut absolument proposer de l’électrique », illustre Joël Vellas. Cette bonne santé se reflète dans le nombre de magasins qui ouvrent. En 2015, quatre nouvelles entreprises avaient pour raison sociale le vélo entre Genève et Vaud. L’année dernière, elles étaient une vingtaine à s’enregistrer. Pasteur au grand cœur en justice NEUCHÂTEL Norbert Valley a été entendu jeudi par le Ministère public, qui reproche à ce pasteur d’avoir aidé un requérant dont la demande d’asile a été refusée. L’audition, prévue en octobre 2018, avait été ajournée à la suite d’une pétition de soutien munie de 2600 signatures. Estimant qu’il n’a fait que suivre sa conscience, Norbert Valley s’oppose à l’amende de 1000fr. dont il a écopé pour avoir hébergé un Togolais menacé d’expulsion. Il sera fixé sur son sort d’ici quelques semaines. Un développement favorable au client « On assiste à une mutation.Avant, le marché se partageait entre les très grands, comme Migros, et de petits indépendants, généralement d’anciens cyclistes passionnés, analyse Joël Vellas.Aujourd’hui, ce sont principalement des chaînes telles que Veloland ou Ciclissimo qui s’implantent en Suisse romande. Quelques enseignes historiques se dédoublent également. Pour le client, l’avantage de ce boom est le choix plus important des modèles et le resserrement des prix. » actu.20min.ch La fin d’une ère « On arrive au bout de l’énergie hydraulique classique. Pour des raisons de protection du paysage ou des eaux, je pense qu’on ne pourra plus construire de barrages » Pierre-Alain Urech, directeur général de Romande Energie, présentait jeudi ses derniers résultats annuels après quinze ans à la tête du groupe. L’interview intégrale à voir sur notre app. Hôtel de Ville pris pour un logement LE LOCLE (NE) À cause de l’appartement du concierge qu’il abrite, le bâtiment de l’administration communale est assimilé à une résidence secondaire, rapporte « ArcInfo ». L’Hôtel de Ville participe ainsi à faire grimper le taux de cette catégorie à 19,5%, alors que la loi instaure un plafond à 20%. La commune va s’attaquer à ce problème en traquant ses logements « non identifiés », automatiquement traités comme résidences secondaires dans les registres fédéraux. Double peine pour ceux qui s’enfuient TRANSPORTS Voyager sans billet valable est passible d’une amende de 100fr., qui peut être doublée si le resquilleur a voulu esquiver le contrôle. Le cas s’est produit la semaine passée vers Lucerne, rapporte Zentralplus. Une enseignante et son élève ont pris le train pour aller signer un contrat d’apprentissage. En traversant la 1re classe pour se rendre en 2e, elles ont croisé la contrôleuse CFF sans s’arrêter. C’est peu après que la jeune fille s’est aperçue qu’elle n’avait pas acheté de billet. Quand la contrôleuse est arrivée, elle s’est spontanément dénoncée. Mais l’employée CFF, sûre que la jeune voyageuse avait cherché à l’éviter en s’installant trois wagons plus loin, lui a infligé 200fr. d’amende, au grand dam de l’enseignante. L’organisation tarifaire nationale ch-direct confirme la pratique, mais reconnaît que la notion de « fuite » n’est pas clairement définie. –MME/OFU –L. CROTTET/LE MATIN
VENDREDI 12 AVRIL 2019/20MINUTES.CH Avis de recherche pour un chat qui terrorise le village FONTENAIS (JU) Un matou est dans le viseur de l’État. Le suspect, qui s’attaque à ses congénères mais aussi aux hommes, sera capturé. Habitants mordus, maisons souillées et rivaux massacrés  : depuis un mois, un mystérieux matou sème la terreur dans le paisible village de Fontenais, rapportent « Le Quotidien jurassien » et la radio RFJ. Visiblement errant, le chat fait la loi dans tout le quartier Sous la Côte. Le bilan est lourd  : deux humains mordus, un chat grièvement blessé et des appartements marqués à la pelle. « On nous a aussi signalé qu’il grognait, voire sautait, Le portrait du voyou à quatre pattes a été largement diffusé. –DR Foule de vacanciers attendue MOBILITÉ Les CFF ont dévoilé jeudi leur plan pour faire face à la traditionnelle ruée des voyageurs vers le sud des Alpes durant le week-end pascal. La compagnie a expliqué que 33 trains supplémentaires circuleront pendant la période de Pâques. « Pour le trafic vers le Tessin, nous proposons Le climat tessinois attire de nombreux touristes. –ISTOCK sur des enfants », a indiqué une employée communale. Face à cet incontrôlable félin, les autorités ont décidé de sortir l’artillerie lourde. Un avis de recherche avec portrait du mystérieux suspect a été envoyé à tous les habitants de Fontenais et une opération de capture est prévue ces jours. « Ce genre de comportements agressifs chez les chats pose un problème de sécurité publique, justifie le vétérinaire cantonal, Flavien Beuchat. C’est rarissime. Il y a probablement une pathologie derrière tout cela. » Une fois piégé, Sans crier gare, la remorque se détache du tracteur Un camion immatriculé en France qui circulait jeudi vers 8h à Chailly-sur-Montreux (VD) s’est soudain retrouvé en fâcheuse posture. 45000 places assises supplémentaires », a détaillé Stefano Fernandes, planificateur de l’offre de l’ex-régie fédérale. Les capacités pour les destinations les plus demandées ont ainsi été doublées. La remorque du poids lourd, bien chargée, s’est désolidarisée du tracteur et s’est affaissée sur la chaussée. L’incident a perturbé le trafic matinal sur la route de Brent. Un camion-grue est intervenu pour soulever la remorque et permettre au camion de reprendre sa route. l’animal sera ausculté. S’il présente une maladie incurable, il sera endormi. Sinon il sera castré, puis mis à l’adoption. Les habitants, eux, prennent l’affaire plutôt à la légère. « Ces soucis qu’on a dans notre village ! » poste sur Facebook une internaute du cru dans un éclat de rire. « C’est la guerre, où je vis », renchérit une autre. Aux dernières nouvelles, le matou a pu être isolé par un habitant, qui a réussi à l’approcher. « Cela nous évitera de piéger un mauvais chat par erreur », conclut Flavien Beuchat. –FRANCESCO BRIENZA PUB Actu 5 Gaffe en Roumanie, soucis en Suisse 20 secondes Sécurité insatisfaisante TRAINS L’Office fédéral des transports a tapé du poing sur la table, jeudi, à propos de la sécurité des trains de marchandises. Il estime que les normes de qualité que les transporteurs européens se sont fixées sont « loin d’être atteintes ». Jeunes peu politisés SONDAGE Les 15-25 ans s’informent toujours moins sur les sujets politiques ou l’actualité, selon l’étude 2018 publiée jeudi par Easyvote. Et ils peinent à voir l’impact de la politique sur leur quotidien  : moins de la moitié des sondés jugent que le Parlement prend des décisions importantes. Le meurtrier fait appel ONEX (GE) L’homme condamné la semaine passée pour l’assassinat de sa voisine en 2015 conteste sa peine. Il avait écopé de 20 ans de prison avec un internement. Le procès pourrait se tenir d’ici la fin de l’année, selon son avocat. BUCAREST/FRIBOURG Les vacances d’un Fribourgeois dans la capitale roumaine se sont mal terminées. Selon la « Berner Zeitung », l’homme y avait été interpellé au volant. Les policiers, qui lui reprochaient d’avoir grillé un feu, lui ont confisqué son permis de conduire et infligé une amende de 70 euros. De retour en Suisse, les autorités ont exigé que l’homme dépose son permis pour un mois, soit la durée du retrait décidée à Bucarest. Une mesure que l’automobiliste a contestée. Mais une fois les documents traduits, le Tribu- nal cantonal a estimé que les preuves étaient insuffisantes. Le Fribourgeois assure qu’il n’a jamais grillé de feu et dénonce un « piège à touristes ». –RC/OFU



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :