20 minutes Genève n°2019-04-10 mercredi
20 minutes Genève n°2019-04-10 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-10 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,4 Mo

  • Dans ce numéro : double coup de frein à l'expansion de la 5G.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
22, cinema.20min.ch Ode aux nanars et films cultes Cinéma Yoav (Tom Mercier) et Caroline (Louise Chevillotte). –DR Vidéo  : L’interview des acteurs est à voir sur notre app. LA CHAUX-DE-FONDS (NE) Boire de la (bonne) bière tout en (re)découvrant des films aux dialogues épiques, tel est le créneau des organisateurs des Étranges nuits du cinéma. Pour sa 20e édition, le festival du film psychédélique propose une nouvelle fois de voir ce que les films cultes et les nanars font de meilleur. Du 15 au 21 avril., 2300plan9.com Grimper 1000 m sans être encordé Oscar du meilleur doc, « Free Solo » désigne un style d’escalade en solitaire sans système d’assurage. Alex Honnold s’est fixé comme défi de grimper ainsi El Capitan, rocher de près de 1km de haut du parc Yosemite (Californie). Images vertigineuses et dernière partie intense. « Free Solo » De Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi. À voir au cinéma Les Scala (GE) HHHII Tanguy revient et ça craint COMÉDIE Dix-huit ans après avoir enfin pris son envol, le grand dadais français est de retour dans le cocon familial. Un second volet loin d’être indispensable. Grosse déprime pour Tanguy (Éric Berger)  : du jour au lendemain, sa femme chinoise l’a quitté pour un autre. Ni une ni Presque vingt ans après « Tanguy » (petite photo), le quadra cherche le réconfort auprès de ses parents. –DR Un Ours d’or qui fascine par sa folie DRAME Ce jeune Israélien ne fait rien comme tout le monde. Yoav (Tom Mercier, une révélation) débarque à Paris avec l’espoir que la France le sauvera de la folie de son pays. Il marche tête baissée, un dico de synonymes à la main. Il rencontre Émile (Quentin Dolmaire) et Caroline (Louise Chevillotte), couple bourgeois avec qui va naître un étrange triangle. Réalisé par Nadav Lapid (« L’institutrice ») qui s’inspire de son vécu, « Synonymes » a raflé l’Ours d’or à la Berlinale. Même si l’on n’a pas tout compris, on a adoré l’atmosphère frenchie, moderne et surtout très décalée du récit. Et les belles gueules des acteurs ne sont pas pour nous déplaire. Absurde, fou. Rageur, brûlant. Sauvage, animal. Drôle, singulier. –MAG « Synonymes » De Nadav Lapid.Avec Tom Mercier, Quentin Dolmaire, Louise Chevillotte. HHHHI deux, le papa de 44 ans plie bagage et, avec sa fille adolescente, saute dans un vol Pékin-Paris qui le ramène chez papa-maman... De leur côté, Paul (André Dussollier) et Édith (Sabine Azéma) pètent la forme et mènent une existence royale de retraités. Peinés par le désarroi de leur fiston, ils l’accueillent d’abord à bras ouverts. Mais au bout de quelques mois... Les 45 premières minutes de « Tanguy, le retour », de nouveau réalisé par Étienne Chatiliez, s’écoulent comme un long fleuve tranquille, sans vagues. Lorsque Paul et Édith réalisent que leur psychopathe de fils se sent trop à son aise chez eux et qu’ils ne sont pas près de s’en débarrasser, les hostilités démarrent. Là, on se dit qu’on va enfin s’amuser, mais non. On rit deux fois (allez. et encore Enfance miséreuse DRAME Après un livre de photos sur le sujet, le photographe anglais Richard Billingham dépeint son enfance difficile dans « Ray & Liz » (les noms de ses parents). Géniteurs démissionnaires, quotidien sordide  : outre quelques scènes fortes, on peine à crocher. « Ray & Liz » De Richard Billingham. HHIII L’amour des espaces DOC Parce que certains murs possèdent une aura, « Architecture de l’infini » invite le spectateur à explorer l’énergie qui dépasse la perception sensorielle descriptible. Un documentaire suisse qui donne vie aux espaces. « Architecture de l’infini » De Christoph Schaub. trois pour être sympa), et en dehors de ça on trouve le temps bien long. Et ce ne sont pas les citations de sagesse chinoise qui parviennent à combler le vide. Outre les problèmes de temporalité, pointons l’utilisation de clichés fort désagréables  : la fille de Tanguy, son petit ami, la mère et les autres Asiatiques qui débarquent au fur et à mesure sont tous polis, souriants et sans relief... dans un film qui n’en a pas davantage. –MARINE GUILLAIN « Tanguy, le retour » D’Étienne Chatiliez.Avec André Dussollier, Sabine Azéma, Éric Berger. H
MERCREDI 10 AVRIL 2019/20MINUTES.CH Et voici à quoi ressemble Blanche-Neige en 2019 COMÉDIE Anne Fontaine propose une adaptation moderne et très libre du conte des frères Grimm. Avec « Blanche comme neige », on est loin des remakes Disney qui sortent en salle à la pelle ! Orpheline, Claire (sublime Lou de Laâge) travaille dans un institut de beauté à Lyon avec sa belle-mère, Maud (Isabelle Huppert, glaçante en marâtre vengeresse tout de rouge vêtue). Lors d’un footing, la jeune femme se fait kidnapper, avant d’échapper à son ravisseur. Elle est alors recueillie par trois hommes qui vivent dans une maison au cœur des bois. Claire prend ses marques « Blanche comme neige » D’Anne Fontaine.Avec Lou de Laâge, Isabelle Huppert. HHHII et fait connaissance avec les habitants du coin (un village montagneux d’Isère). Trois, puis cinq, et hop, sept hommes tombent sous son charme, chacun à sa manière. Cela vous rappelle les sept nains de Blanche-Neige ? C’est que « Blanche comme neige » pioche à fond dans ce conte  : le miroir, la pomme, la sorcière jalouse, les petits écureuils dans la forêt Mais il le fait avec Avis aux fans d’épopées canines Entre « L’incroyable aventure de Bella » de Charles Martin Smith (en haut) et « Royal Corgi » de Ben Stassen et Vincent Kesteloot, les amoureux des chiens auront de quoi se faire plaisir. Le premier film raconte l’histoire d’une jeune chienne prête à parcourir 600 km pour retrouver son maître, tandis que le second suit les tribulations de Rex, qui souhaite rentrer au plus vite à Buckingham Palace. Émotions au rendez-vous ! malice et en prenant des libertés audacieuses. Loin, la princesse qui fait la poussière dans la maison ! Révélée dans « Respire » et déjà dirigée par Anne Fontaine dans « Les innocentes », Lou de Laâge incarne une Blanche-Neige moderne qui s’épanouit en choisissant de s’émanciper. Elle devient ainsi l’héroïne follement libre d’une fable contemporaine peu classique. Cette ode à la liberté sexuelle et à la vie sans barrières ni scrupules moraux se révèle superfraîche ! Cinéma 23 –MARINE GUILLAIN Claire (Lou de Laâge) croquera-t-elle la pomme ? –DR Famille brisée par la peur HORREUR Stephen King a toujours le vent en poupe. Après « Ça » et une suite annoncée de « Shining », au tour de « Simetierre » d’être de nouveau adapté à l’écran. Le docteur Louis Creed (Jason Clarke) et sa femme Rachel (Amy Seimetz) veulent changer d’air  : ils emménagent à la campagne avec leurs enfants. Entre une forêt en proie à des forces anciennes et un mystérieux cimetière où ressuscitent les défunts, la smala comprend vite qu’une présence malfaisante repose sous ces terres. Las ! « Simetierre » ne sort jamais des sentiers battus. Répliques, scènes d’effroi  : tout y est prévisible. Après une première partie plutôt réussie qui aborde des questions sur la mort, le cauchemar prend la forme d’un vulgaire récit de zombie. Faute d’originalité, le film ne nous arrache pas le moindre frisson, le comble pour un film d’horreur. –SWA « Simetierre » De Kevin Kölsch et Dennis Widmyer. Avec Jason Clarke. H Coup de foudre et disparition ROMANCE Chamboulée par la disparition soudaine de son amant, une jeune femme quitte Osaka pour refaire sa vie à Tokyo. Des années plus tard, elle rencontre un homme qui ressemble comme deux gouttes d’eau à celui qu’elle n’a jamais pu oublier. En compétition à Cannes, « Asako I & II » avait séduit la critique. Bien que trop lisse, il livre un message aussi juste que réaliste sur les variations amoureuses. Sensible et délicat. « Asako I & II » De Ryusuke Hamaguchi.Avec Masahiro Higashide, Erika Karata. HHHII Le voisin Jud (John Lithgow) met en garde Ellie (Jeté Laurence). –DR COTATION HHHHH Chef-d’œuvre HHHHI Excellent HHHII Bon HHIII Passable H Mauvais I Détestable Pas vu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :