20 minutes Genève n°2019-04-05 vendredi
20 minutes Genève n°2019-04-05 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-05 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : le retour de concert tourne au cauchemar.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
JOKER DU JOUR Vendredi 5.4 et samedi 6.4.2019 20% Tout l’assortiment de jouets p.ex. bolide télécommandé Lego Technic, la pièce, 87.20 au lieu de 109.–, valable du 5.4 au 7.4.2019 Commander en ligne sur  : melectronics.ch/jouets En vente dans les plus grands magasins Migros. Les articles M-Budget ou bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de cette offre. L’OFFRE JOKER DU JOUR EST VALABLE À LA DATE INDIQUÉE ET EN QUANTITÉS POUR CONSOMMATION MÉNAGÈRE, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK. M comme Merveilleuses Pâques.
VENDREDI 5 AVRIL 2019/20MINUTES.CH 20 secondes Squat sur le départ VILLE L’association Xénope, qui occupe une villa à Malagnou, accepte l’offre de l’État de quitter les lieux fin 2022. Sauf si aucun projet d’aménagement du secteur n’a abouti à cette date. L’accord est non négociable pour le Canton. Les parties sont encore en litige devant la justice. Projet en eaux troubles DIVONNE (F) Des élus français et suisses redoutent la future usine d’embouteillage d’eau minérale de Divonne. Ils craignent un impact sur la nappe phréatique et une hausse du trafic, selon « La Côte ». L’exploitant se veut rassurant. Rémy Pagani auditionné VILLE Le conseiller administratif a été entendu jeudi par le Ministère public, écrit la « Tribune ». L’élu d’Ensemble à gauche a comparu comme prévenu dans le cadre de la procédure pour gestion déloyale des intérêts publics à la suite de l’affaire des notes de frais. PUB Genève 5 Énervés par des salles de bains à moitié rénovées JONCTION La réfection partielle de salles d’eau désole les habitants des barres Honegger, déjà soumis à d’importantes nuisances de chantier. C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Après plusieurs semaines de travaux, quelques locataires des barres Honegger ont eu une drôle de surprise en constatant que leurs salles de bains n’avaient été rénovées qu’en partie. Ils se sont retrouvés avec des murs de tons différents  : seules les catelles brisées avaient été remplacées, cohabitant avec les anciennes. Ces faits ont suscité l’émoi des locataires. « Vu l’importance des travaux, les habitants ne comprennent pas pourquoi tout Le manque d’information pèse sur les habitants. –MPO La justice autorise l’élue voilée de Meyrin à siéger LAÏCITÉ Sabine Tiguemounine, élue municipale Verte, pourra continuer à siéger voilée. La Chambre constitutionnelle a accordé l’effet suspensif au recours de son parti contre un pan de la loi genevoise sur la laïcité votée en février. Les écologistes contestent l’alinéa interdisant le port de signes religieux ostentatoires aux élus des conseils municipaux et du Parlement. La justice, à qui il reste à trancher l’affaire sur le fond, n’a pas suivi le Grand Conseil, opposé à l’effet suspensif. Elle a en effet estimé, contrairement à lui, que les chances de succès du recours sont « non négligeables »  : l’article querellé n’a pas d’équivalent en Suisse et il n’existe aucune jurisprudence. –JEF Vélos ventouses ôtés des rues NYON (VD) Comme tous les six mois, la ville de La Côte s’est attachée à débarrasser ses rues et ses supports de stationnement des vélos abandonnés et autres cycles en ruine. Lundi, les services municipaux et la police ont amené onze épaves de vélos et deux de trottinettes à la déchetterie. Ils ont aussi prélevé onze vélos « ventouses » en état de marche. Ils seront stockés durant un an dans les locaux des forces de l’ordre nyonnaises, à la disposition de leurs propriétaires. Le local de stockage de cycles abandonnés à la police. –VILLE DE NYON n’est pas intégralement changé », explique Sylvain Froidevaux, membre du comité Honegger. « Ce sont des réno- Travaux longtemps contestés à l’interne En 2011, la volonté de surélévation et de rénovation de l’Hospice général pour remettre à neuf les barres Honegger a soulevé une forte opposition au sein du quartier de la Jonction. À la suite de recours contre l’autorisation de construire, vations au rabais. Pour des immeubles qui n’ont pas été refaits depuis des décennies, c’est incompréhensible », dénonce Micael, dont l’appartement est actuellement en chantier. « Au début, c’est étrange, nuance Gabriela, mais on s’y fait. Nous avons changé les meubles de place et cela ne dérange plus. » Selon les informations du collectif d’habitants, les entreprises procèdent désormais à une réfection complète de leur l’institution a abandonné un projet qui comprenait aussi un centre commercial et des parkings en 2015. Les travaux prévus actuellement se limitent à une rénovation importante, notamment énergétique, des bâtiments. propre chef. Les locataires déplorent le manque d’information qui nourrit l’inquiétude et le mécontentement. L’Hospice général, propriétaire, reconnaît avoir voulu « minimiser les interventions avec pour postulat de ne pas rénover totalement toutes les salles de bains », déclare Bernard Manguin. Le porte-parole ajoute que « le remplacement de l’ensemble des carrelages fera l’objet d’une décision aujourd’hui ». –MARIA PINEIRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :