20 minutes Genève n°2019-04-03 mercredi
20 minutes Genève n°2019-04-03 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-04-03 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,9 Mo

  • Dans ce numéro : un gérant ripou signe à la place du tribunal.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, Le PLR estime que l’article nuit fortement à son image. –KEYSTONE Bras de fer entre l’élu et l’éditeur GENÈVE Pierre Maudet était hier au tribunal. Le conseiller d’État souhaite obtenir de Tamedia (éditeur de « 20 minutes ») un droit de réponse à un article paru en novembre dans le « Tages-Anzeiger ». Le texte évoquait le congé maladie d’une journaliste de la RTS qui avait notamment enquêté sur le voyage de l’élu à Abu Dhabi et les pressions qu’aurait exercées le PLR sur la direction de la RTS. Le journal s’était opposé à la forme du droit de réponse que réclamait le magistrat. actu.20min.ch « Prendre congé pour aller au guichet n’est pas juste » VAUD Des demandes pour élargir les horaires des administrations ont été rejetées. Certaines villes ont déjà franchi le pas. « Il n’est pas normal que certains doivent prendre une demi-journée de congé pour aller chercher un document à l’administration communale. » Le constat est dressé à Vevey par le conseiller communal Julien Rilliet (PS). Il souhaite que les guichets de l’Office de la population ouvrent jusqu’à 19h un soir par semaine. Aujourd’hui, l’horaire court de 9h à 16h, ce qui ne permet pas à tous de s’y rendre en dehors de leur temps de travail. La Ville a refusé jeudi dernier. Elle explique que les effectifs ne sont pas suffisants et que tout prolongement « nécessiterait la mise en place L’accès aux bureaux communaux n’est pas toujours aisé. –ISTOCK d’une nouvelle logistique ». Même idée à Lausanne du conseiller communal Xavier de Haller (PLR). Mais là aussi, la Ville a refusé, en décembre. Une extension d’horaire « représenterait un investissement disproportionné en regard du bénéfice escompté ». Une majorité du Conseil soutient l’idée, le dossier n’est pas clos. Perles du lac Majeur dans les seules mains du Tessin Les îles de Brissago sont désormais la propriété à part entière du canton du Tessin. Une convention passée avec les communes copropriétaires de Brissago, Ascona et Ronco sur Ascona a été présentée hier. Des terrains leur ont été cédés en contrepartie. La Découvrez les îles en vidéo sur notre app. nouvelle gestion de ces écrins du lac Majeur qui abritent le Parc botanique cantonal démarrera en 2020. Elle aura pour but de relancer la promotion touristique des îles qui a chuté de 100000 à 50000 visiteurs annuels ces dernières décennies. Des refus par souci pour les travailleurs Vevey a justifié son refus en comparant les effectifs de plusieurs communes  : même Montreux, qui dispose d’un plus grand nombre d’employés, n’avait pas instauré d’horaire nocturne. À Lausanne, un conseiller communal socialiste D’autres villes le font déjà. À Nyon, le Contrôle des habitants ouvre le lundi jusqu’à 19h. « Ce sont des heures où nous avons du monde. La fréquentation montre que cela répond à une demande des citoyens », constate Maurice Gay, municipal (PLR). Même chose à Aigle  : « L’ouverture en soirée a toujours été bien fréquentée », note Corinne Moesching, déléguée à la communication. Maurice Gay ajoute « qu’une réorganisation du service a été nécessaire, mais rien d’insurmontable ». –YANNICK WEBER argumentait contre l’horaire élargi en craignant qu’il n’affecte la qualité de vie des collaborateurs. Parmi les communes qui ont adopté la pratique, plusieurs compensent en fermant les bureaux à d’autres moments de la journée. Fermer plus tard ou ouvrir plus tôt Yverdon propose une ouverture par semaine jusqu’à 18h30, tout comme Renens. D’autres optent pour une ouverture plus tôt le matin. Sion ouvre tous les jours à 7h45 et Neuchâtel à 7h30 le mardi. À Genève, l’office cantonal ouvre à cette même heure quatre jours par semaine. En Espagne, une idée simple pour régler le problème a émergé  : dans certains secteurs, les conventions collectives prévoient un jour de congé payé pour, par exemple, renouveler sa carte d’identité. Les chauffeurs sont désormais identifiés LAUSANNE Avec l’entrée en vigueur, lundi passé, du règlement intercommunal modifié sur le service des taxis, une nouveauté est apparue. Un autocollant avec l’inscription « VTC Lausanne » doit désormais être posé à l’arrière des voitures de chauffeurs Uber et VTC. Ce signe distinctif doit permettre l’identification à des fins de contrôle de tout véhicule affecté au transport professionnel de personnes dans l’arrondissement lausannois. Cette décision, prise par le Comité de direction du Conseil intercommunal, intervient en amont de la prochaine nouvelle loi vaudoise sur les taxis. Sur les trois chauffeurs Uber commandés lundi et hier pour une course par « 20 minutes », deux d’entre eux affichaient le signe distinctif obligatoire. –FNT La pointe de vitesse 97 km/h C’est la vitesse à laquelle le joueur du FC Sion Birama Ndoye a été pincé en octobre 2018 sur une autoroute vaudoise, sur un tronçon limité à 60. Le Sénégalais de 25 ans vient d’être condamné pour violation grave de la loi sur la circulation routière. Il a aussi pu dire adieu à son permis. –FNT
MERCREDI 3 AVRIL 2019/20MINUTES.CH Poussé par une locomotive trop rapide, un des wagons historiques a enfoncé le mur d’un dépôt CFF. –DR Mur défoncé après une erreur de freinage SAINT-GALL Le dépôt CFF de Buchs a une drôle d’allure depuis hier. Une de ses façades a été perforée, vers 10h, par deux wagons de la collection de CFF Historic. Selon l’ex-régie fédérale, une locomotive n’a pas freiné à temps en 20 secondes Une leçon électrique HÜNENBERG (ZG) Un enseignant de 27 ans s’est électrocuté pendant un cours, hier après-midi. Ses collègues ont immédiatement réagi et l’ont réanimé. Les secours ont réussi à stabiliser l’état du prof qui a été héliporté. Près de 4‰ d’alcool ARGOVIE L’alcootest effectué sur un conducteur accidenté est monté jusqu’à 4‰, hier peu après minuit à Rupperswil. Ce Serbe de 36 ans venait de perdre le contrôle de sa voiture, qui a fini sur le toit. L’homme s’en est tiré avec des blessures légères. Réveil-matin strident SAINT-PREX (VD) Les alarmes sonores de la Confédération ont retenti vers 4h45 hier. Il s’agissait en fait d’une fausse alerte déclenchée par un court-circuit provenant de la commande, ont expliqué les autorités communales. Plus long que prévu BERNE L’application des mesures pour prolonger la durée d’utilisation des avions de combat est retardée par des problèmes techniques. La disponibilité de la flotte des F/A-18, vieille d’une vingtaine d’années, est réduite pour le moment. Mais la sécurité dans l’espace aérien est assurée. Actu 5 Poisson d’avril à l’école  : polémique ESTAVAYER-LE-LAC (FR) Port d’un casque dans la cour de récréation pour assurer la sécurité des élèves... Vendredi, l’école de Rueyres-les-Prés a annoncé l’application de cette mesure dès le 1er avril. « Ma femme a flairé le poisson d’avril. Mais tous ceux qui comme notre fils sont allés à l’école sans casque ont été privés de jeux à la récré. Ce n’est pas drôle », dénonce un parent. Le gag a duré jusqu’à la fin de la récré. « Il y a eu des moqueries. Les blagues les meilleures sont les plus courtes. Là, c’est allé trop loin », regrette une maman. « Faire du foin pour ça... » rétorque une Broyarde. « C’était une leçon sur la sécurité avec humour. Tous les retours sont positifs », a réagi le directeur, Christophe Lambert. –APN Il rédige un faux pour faire passer une hausse de loyer Le trentenaire avait inventé une lettre et imité une signature. BERNE La Suisse proscrit depuis 2008 les tortues de Floride, considérées comme espèce invasive. Mais les personnes qui en posséderaient peuvent désormais les conserver moyennant un contrat de « prêt d’usage ». Cette solution permet de garder son animal chez soi, mais arrivant à proximité du dépôt, poussant les véhicules d’époque à travers le mur du hangar. On ignore pour l’instant le montant des dégâts. Personne n’a été blessé. Le Service suisse d’enquête de sécurité s’est rendu sur place. –ISTOCK VAUD Un « courrier » du Tribunal des baux « signé » par sa présidente  : cette contrefaçon a valu à un gérant d’être condamné. Des méthodes de voyou, qui ont été punies comme telles  : le cogérant d’une agence immobilière est allé jusqu’à rédiger un faux document officiel pour faire digérer à une vieille dame une forte hausse de loyer. Une procureure de l’Est vaudois vient de condamner ce jeune Français pour tentative d’escroquerie. Elle lui a infligé 50 jours-amende avec sursis, Garder sa tortue, mais en prêt le droit de propriété est cédé à un centre pour tortues. Ce dernier s’engage à informer le détenteur privé de toutes les mesures de détention et de sécurité et gère un registre de tous ces spécimens. La tortue de Floride est une menace pour l’environnement. –ISTOCK E-cigarette à classer avec le tabac Le Grand Conseil vaudois veut soumettre la cigarette électronique au même cadre légal que les produits du tabac. Il a accepté massivement hier un texte en ce sens, transmis au Conseil d’État. Si l’e-cigarette permet 1000fr. d’amende et 450fr. de frais. L’homme ne s’est pas opposé à sa condamnation. Le trentenaire n’a pas hésité à user de contrefaçon pour forcer la main à une locataire. En janvier 2018, il lui a annoncé que son loyer mensuel passait de 750 à 1000fr., sans justification apparente et qui plus est rétroactivement. Il a accompagné sa notification d’un faux courrier, prétendument reçu du Tribunal des baux le 17 décembre 2017. Le jeune associé a même choisi d’imiter la signature de la présidente de cette instance sur cette fausse l à è ffi i l de s’éloigner du tabac, elle est aussi un pas attrayant vers le tabagisme pour les très jeunes. Classée dans les denrées alimentaires, elle « échappe à tout contrôle », a regretté la Vert’libérale Graziella Schaller. qu’il a envoyée par courriel à la fille de la locataire. Il s’agissait de faire croire que le tribunal avait non seulement admis la hausse de loyer, mais qu’elle pouvait être appliquée dès octobre 2013 déjà. Il a ainsi menacé de réclamer plus de 14000fr. à la cliente, pour l’inciter à accepter de payer sans broncher 1000fr. par mois dès le 1er octobre 2017. Cette « proposition » pour le moins tordue est parvenue à la présidente du Tribunal des baux. Celle-ci a déposé plainte et le petit micmac de l’associé de la gérance immobilière a é é é lettre à caractère officiel été stoppé net. –CHRISTIAN HUMBERT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :