20 minutes Genève n°2019-03-29 vendredi
20 minutes Genève n°2019-03-29 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-03-29 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 5,6 Mo

  • Dans ce numéro : prêts à lever le secret médical dès 50 francs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Godasse du Moyen Âge JURA Un fragment de bottine d’enfant datant du XIVe siècle a été découvert à Saint-Ursanne par des archéologues. La découverte a été faite dans une zone humide laissée par un ancien méandre du Doubs. Seuls cinq souliers semblables sont connus en Europe. Drame sur les voies BIENNE (BE) Une femme de 87 ans a été happée par un train mercredi sur la ligne ferroviaire menant à La Chaux-de-Fonds (NE). La malheureuse marchait le long des voies près de l’ancienne gare de Mahlenwald. Grièvement blessée, elle est décédée sur place, a indiqué jeudi la police. actu.20min.ch Élus prêts à faire plier la presse à coups de procès SUISSE Quatre conseillers d’État ont saisi la justice récemment contre des médias à l’affût d’un scoop. Cette tendance s’explique. En deux mois, quatre chefs de départements romands ont fait appel aux tribunaux pour se plaindre du traitement que leur ont réservé des journalistes. Christophe Darbellay est le dernier en date. Le Valaisan a réclamé en catastrophe l’interdiction provisoire d’un article de la « Weltwoche » de jeudi. Trop tard  : l’hebdomadaire était déjà imprimé. Même cas de figure la veille avec la Vaudoise Jacqueline de Quattro  : la libérale-radicale a saisi la justice afin d’empêcher à tous les journaux du groupe Tamedia (éditeur de « 20 minutes ») de faire mention du travail critique d’un ancien collaborateur de « 24 heures ». Avant Des journaux défendront leurs choix éditoriaux face aux juges. –DR eux, Pascal Broulis et Pierre Maudet avaient aussi attaqué le « Tages-Anzeiger ». Ils estimaient que des articles ont porté atteinte à leur honneur et à leur personnalité. Les élus ont-ils le cuir moins dur qu’autrefois face aux révélations ? Politologue à l’Uni de Lausanne, Oscar Mazzoleni Plus d’un véhicule contrôlé sur cinq a été dénoncé en 2018. Un taux semblable aux années d’avant. –KEY Poids lourds souvent non conformes aux lois SUISSE Près de 90500 camions, tracteurs à sellette, voitures de livraison et autocars ont été contrôlés dans le pays l’an passé. Plus d’un véhicule sur cinq (20278) était en infraction et 5190 retraits de la circulation ont été prononcés, un taux stable par rapport aux années précédentes. Le non-respect des dimensions et des poids autorisés arrive en tête des manquements, suivi des défauts techniques et des entorses relatives à la durée du travail et du repos. nuance  : « Les relais entre élus et journalistes étaient plus directs à l’époque. Désormais, l’éloignement produit plus une logique d’affrontement qu’une logique de dialogue. » Le spécialiste ajoute que rendre publiques ces luttes est « propre à la politique spectacle actuelle, où la morale et la réputation Profession snobée Le Conseil suisse de la presse n’a été approché par aucun des élus en question ici. L’organe de surveillance interne à la branche a pourtant pour vocation d’être à la disposition des individus qui se sentent lésés dans les médias. Son président, Dominique von Burg, estime d’ailleurs que le cas Pascal Broulis serait typiquement dans ses cordes. « Un Tribunal est plus intimidant, il avait envie de taper plus fort », analyse-t-il, en relevant que chaque cas est bien différent. des élus est aussi importante que leur bilan politique. » Président du Conseil suisse de la presse, Dominique von Burg relève pour sa part que les journalistes ont également « durci le ton » ces dernières années. Les audiences dans ces différentes affaires se tiendront en avril. –FRANCESCO BRIENZA Congélo rempli de cadavres de chats THURGOVIE Une visite de contrôle dans un élevage privé a tourné au cauchemar pour la police et l’Office vétérinaire du canton. Sur place, les autorités ont découvert des animaux gardés dans des conditions d’hygiène effroyables. Nombre de bêtes avaient d’importants problèmes de santé. Au total, 18 chats, deux chiens, quatre lapins, sept poulets et quatre gerbilles ont été confisqués à leur propriétaire. En outre, les inspecteurs ont découvert 21 chats morts dans un congélateur, dans lequel il y avait aussi de la nourriture. Trois Il avait tabassé une SDF sans raison sacs-poubelle, remplis de carcasses de chats, ont aussi été retrouvés dans un abri du jardin. Le propriétaire, un récidiviste, a été dénoncé. –CGA Un Nigérian de 29 ans, souffrant d’un grave trouble mental qu’il nie et refuse de soigner, a été condamné jeudi à 9 mois de prison ferme, indique lacote.ch. En décembre 2017, sans motif apparent, il avait tabassé une septuagénaire, SDF, qui dormait à la gare de Nyon (VD). L’homme, qui a toujours nié s’en être pris à la victime, sera aussi expulsé de Suisse, pour une durée de huit ans.
VENDREDI 29 MARS 2019/20MINUTES.CH La diminution 25 cas C’est la baisse du nombre de suicides chez les 15-29 ans enregistrée en 2016. Cette année-là, 112 actes désespérés ont été répertoriés dans cette tranche d’âge en Suisse. C’est parmi les 15-19 ans que le recul est particulièrement marqué, souligne Stop Suicide. Heure d’été  : gare aux trains et bus ! HORAIRES Il faudra être prudent dans la nuit de samedi à dimanche. Comme pour chaque passage à l’heure d’été, le laps de temps entre 2h et 3h du matin n’existera pas. Aux CFF, les pendules se régleront automatiquement à 2h. Mais chez les TPF et les TL, le fonctionnement diffère. Les bus de nuit rouleront encore à l’heure d’hiver jusqu’au matin. Mieux vaudra se munir d’une montre et rester attentif... et sobre. L’accident Un plongeur est décédé mercredi soir à Neuchâtel alors qu’il venait de se mettre à l’eau. Cet homme de 56 ans a été ramené inconscient sur la rive par ses compagnons, mais il n’a pas pu être réanimé. Actu 3 L’accusé veut être soigné GENÈVE L’homme jugé pour avoir tué sa voisine, en 2015 à Onex, s’est dit « d’accord pour un suivi » à l’issue des débats, jeudi. Jusque-là, et malgré l’expertise psychiatrique qui a conclu à un « grave trouble de la personnalité », le prévenu refusait de se considérer comme malade. Ultime stratégie pour obtenir un peu de clémence des juges ? Nul ne peut le dire, tant ce Portugais de 53 ans a désarçonné l’auditoire avec ses « réponses insolites », comme l’a relevé son avocat, Me Eric Beaumont. Ce dernier a plaidé l’homicide involontaire, la mort de la septuagénaire étant « accidentelle ». Loin de la thèse de Me Lorella Bertani, avocate de la partie plaignante, qui a dépeint un être manipulateur au profil d’« assassin parfait ». Verdict mercredi. –LEO Les apprentis s’affrontent avec des bâtons de glace BIENNE (BE) Une trentaine d’équipes ont participé mercredi au concours de construction de ponts de la Haute École spécialisée. Grands et robustes, petits et flexibles ou encore d’architecture complexe ou visant l’esthétique  : les amateurs de ponts avaient le choix, mercredi lors de la 6e édition d’un concours de construction très particulier. En effet, pour réaliser leurs ouvrages, les participants, des apprentis venus de toute la Suisse, n’avaient à leur disposition que des bâtonnets de glace en guise de matériau. Et nul besoin de risquer l’indigestion, ces derniers étaient mis à disposition par les organisateurs. L’objectif de la trentaine de ponts en lice était l’efficience. Il fallait donc supporter un maximum de pression, exercée par un vérin hydraulique, tout en étant le plus léger. À ce petit jeu, c’est une équipe alémanique qui l’a emporté. Chez les Romands, c’est Hannah L’usage de lanceurs de balles défensives est vivement critiqué. –AFP Chaque équipe avait à sa disposition plus d’un millier de pièces pour réaliser son ouvrage. –DR Le concours, commenté par des participants neuchâtelois, est à voir en vidéo sur notre app. Solidaires des « Gilets jaunes » WALLISELLEN (ZH) Des activistes s’en sont pris lundi soir à un magasin du fabricant des lanceurs de balles qui ont fait des centaines de blessés parmi les « Gilets jaunes » en France. Un dispositif de feux d’artifice a été placé sur la porte d’entrée. Le geste a été revendiqué sur un site autonomiste suisse. Aujourd’hui, des protestataires envisagent de bloquer le siège de la firme Brügger & Thomet, à Thoune (BE). Garcia Gonçalves, apprentie dessinatrice en génie civil, qui a terminé en tête. « C’est cool d’avoir eu cette première place. Mais, pour moi, le principal c’est que ce concours m’a permis de voir concrètement à quoi ressemble mon futur métier », explique cette Chauxde-Fonnière de 20 ans. Des prix ont également été remis à l’ouvrage ayant supporté la plus lourde charge, ainsi qu’à la réalisation la plus esthétique. Même ceux qui n’ont rien gagné étaient satisfaits. « Notre pont a porté 200kg. C’est bien, même si nous tablions sur 500kg. Cela dit, nous avons beaucoup appris de nos erreurs », soulignent les Neuchâtelois Quentin et Aurélien. –XAVIER FERNANDEZ Gagnant au loto, perdant au fisc Un homme qui avait gagné 1 million de francs au loto début 2015 a été débouté par le Tribunal fédéral. Il espérait échapper au fisc thurgovien en déménageant dans ce qu’il considérait comme un paradis fiscal, à Schwytz, où il prétendait sous-louer une chambre chez une amie. Une affirmation qui n’a pas convaincu la justice thurgovienne, qui doutait que ce sexagénaire se contente d’un logement aussi modeste. Un avis suivi par les juges fédéraux.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :