20 minutes Genève n°2019-01-18 vendredi
20 minutes Genève n°2019-01-18 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-01-18 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : deux touristes suisses se noient en Colombie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Genève, 20 secondes 20 secondes Squatters enracinés VERNIER Malgré la certitude que le bâtiment Porteous sera affecté à des activités culturelles, ses occupants ne partiront pas. Le collectif l’a annoncé jeudi alors que le Canton leur demande d’évacuer les lieux. Ils attendent qu’un projet concret soit discuté. Se mettre en règle CANTON Les problèmes de facturation rencontrés par Serafe, qui encaisse la redevance radio-TV, poussent le Conseil d’Etat à agir. Il informe les Genevois qu’ils peuvent mettre à jour leurs adresses via un formulaire à renvoyer à l’Office de la population. Gros ralentissement CANTON Le nombre de travailleurs sur annonce, à savoir pour une durée maximale de 90 jours par année, décroît fortement. Ils représentent 1% de l’ensemble des équivalents plein temps recensés. Ce chiffre était de 21,9% entre 2012 et 2013. PUB I JJUSTIICE te*Gi-ottS tiniriwrive ; 1 I 1 SS0 Nos médecins-dentistes. geneve.20min.ch Montre de luxe chapardée  : le policier a été acquitté JUSTICE Un agent avait été accusé d’avoir dérobé une tocante Hermès l’an passé. La procédure concernant ce délit a été classée. Le policier accusé en janvier 2018 du vol d’une montre au Salon international de la haute horlogerie (SIHH) a été blanchi. Le procureur général, Olivier Jornot, a classé la pro- cédure. « L’accusation de vol ne tenait pas debout dès le dé- but », a confié l’avocat de l’agent de police, Me Robert Assaël. Il demande une indemnité de 50000 francs pour tort moral. Son client a passé dix jours en détention préventive, justifiée par le risque d’une éventuelle collusion avec ses collègues. Ce séjour à l’ombre a Assurance dentaire obligatoire ? A nous tous de garantir le libre choix du traitement. Aujourd’hui, le patient et le médecindentiste choisissent le traitement d’un commun accord en tenant compte des besoins du patient. Il n’en va plus de même lorsqu’une assurance doit rembourser les frais qui résultent de ces soins. Cette dernière a dès lors aussi un droit de regard sur ce qui se passe Pas besoin d‘une assurance dentaire obligatoire. Ne détruisons pas ce qui fonctionne  : Le 10 février, rejetous l’initiative ! –DR dans la bouche du patient. Le libre choix thérapeutique n’est donc plus garanti. Quels seraient les soins remboursés ? Le seraient-ils en totalité ? Dans le cas contraire, à combien se monteraient la franchise et la quote-part ? Qui prendrait ces décisions ? Personne ne le sait ! www.sso.ch La montre disparue, identique à ce modèle, vaut 6500 francs. engendré « une profonde souffrance » chez le policier, notamment à cause de sa profession. Pendant ce laps de temps, il n’a pas non plus pu Société suisse des médecin-dentistes, Case postale, 3001 Berne Un témoin clé Le 17 janvier 2018, un policier en congé montrait sa carte de police à l’entrée du Salon international de la haute horlogerie. Prétextant une filature, il allait en réalité admirer les montres. Il s’est retrouvé accusé du vol de l’une d’entre elles, un modèle de luxe Hermès d’une valeur de 6500 francs. En mars, un employé de la marque française disculpait le policier genevois  : il avait constaté la disparition de la tocante avant de le voir arriver. Selon Me Assaël, l’accusation reposait sur le fait que son client avait été filmé mettant un petit sac Hermès dans un grand cabas. prendre soin de sa mère, souffrante. Suivi par un médecin, il prend désormais des antidépresseurs. « Si le vol ne lui avait pas été reproché, il n’aurait assurément pas été arrêté. Il s’agit d’une détention injustifiée », affirme Me Assaël. L’avocat et l’agent espèrent aujourd’hui que ce dernier retrouve sa place de travail. « Mon client est un bon policier et devrait être réintégré au plus vite. » Il avait déjà, par le passé, frôlé le licenciement, mais avait évité cette issue à cause d’un vice de procédure. Hormis le vol, l’agent est aussi poursuivi pour abus d’autorité, après être entré au SIHH en montrant sa carte de police alors qu’il avait congé. « Un fait mineur qui n’a rien de pénal », selon son conseil. Les forces de l’ordre avaient également trouvé chez le policier, lors de l’enquête pour vol, un fusil à air comprimé. Il en réfute la propriété. –LUCIE FEHLBAUM Foyer en partie disculpé VILLE Attitudes parfois insultantes – de la part de la direction en particulier –, problèmes de management, processus lacunaires et règles parfois peu claires sont avérés au Cœur des Grottes. Mais dans le centre d’accueil pour femmes en détresse, pas de discrimination, de menace, d’intrusion dans la sphère privée ni de renvois injustifiés. Ce sont les conclusions d’un rapport externe dévoilé jeudi. Commandé par le Conseil de fondation du foyer, il fait suite aux accusations de graves dysfonctionnements relayées l’été passé par des associations partenaires. Le Conseil a promis de « restaurer la confiance ». –DRA Ristourne de 100 fr. pour les abos des ados Les 12-18 ans domiciliés en ville de Genève vont bénéficier d’un rabais de 100fr. sur l’achat d’un abonnement annuel Unireso, qui vaut 400fr. Ce coup de pouce a été voté par le Conseil municipal mercredi, sur proposition du Parti démocrate-chrétien. Il concerne les élèves du secondaire I et II et les apprentis, soit quelque 5000 jeunes. L’offre a pour but de soulager les familles et de promouvoir les transports publics. –L. FORTUNATI/TDG
-THE COOLEST WAY TO souci tcho S W I S S MADE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :