20 minutes Genève n°2019-01-16 mercredi
20 minutes Genève n°2019-01-16 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-01-16 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,2 Mo

  • Dans ce numéro : il recommence l'armée 40 ans après.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Monde, Toute première culture lunaire SCIENCE Une graine de coton a germé (photo, à g.) à bord de la sonde chinoise Chang’e, après son alunissage sur la face cachée, le 3 janvier. Les scientifiques ont envoyé un conteneur de 18cm renfermant terre, air, eau et diverses semences. « C’est la première fois que l’on effectue des expériences de croissance biologique sur la surface lunaire », a déclaré le Pr Xie Gengxin. Froid fatal aux petits déplacés Au moins 15 enfants, la plupart de moins de 1 an, ont péri en Syrie ces dernières semaines, selon l’ONU. Froid et manque de soins font des ravages dans le camp de Rokbane (sud), qui accueille 40000 personnes ayant fui le dernier bastion de Daech. « L’histoire nous jugera pour ces morts absolument évitables », a averti l’Unicef. z om. monde.20min.ch Hôtel pris d’assaut par un commando de jihadistes NAIROBI Une attaque a fait plusieurs victimes dans un complexe fréquenté par une foule internationale. Explosions, tirs et sirènes se sont mis à résonner hier vers 15h (13h en Suisse) dans un quartier huppé de la capitale kényane. Des assaillants venaient d’investir un complexe comprenant un hôtel et des bureaux. L’offensive, toujours en cours dans la soirée, « a débuté avec l’attaque d’une banque, une explosion qui a visé trois véhicules dans le parking et une explosion suicide dans le hall de l’hôtel », a indiqué la police. Les photos prises aux alentours montraient des civils apeurés évacuant la L’attaque a semé la terreur dans le quartier huppé de la capitale. –KEY zone, certains avec les mains sur la tête afin que les forces de l’ordre s’assurent qu’il ne s’agisse pas d’assaillants. « Il y Des flingues pour les « braves gens » BRÉSIL Le président d’extrême droite, Jair Bolsonaro, a signé hier un décret qui facilite la détention d’armes à feu, au risque d’augmenter la violence dans un des pays les plus dangereux du monde. Actuellement, on compte en moyenne 175 homicides par jour pour 210 millions d’habitants. Bolsonaro, ancien capitaine de l’armée, revient sur une mesure de 2003, qui obligeait les clients des armureries à montrer patte blanche. C’était une promesse phare de sa campagne. Il citait alors régulièrement la Suisse, « où il y a des armes à feu dans presque toutes les maisons ». Dans tous ses meetings, l’élu mimait un pistolet avec ses doigts, geste reproduit par l’assistance, y compris par les enfants. –ATS Le climat 6 fois La fonte annuelle des glaces en Antarctique est plus rapide que jamais. Elle a été multipliée par six depuis quarante ans, selon un rapport de l’Académie américaine des sciences rendu public hier. Cela laisse entrevoir une élévation désastreuse du niveau des mers dans les prochaines années  : 1 m80 d’ici à la fin du siècle. La revanche du président déchu CÔTE D’IVOIRE Le verdict a donné lieu à des scènes de liesse dans les fiefs de l’ex-président. La Cour pénale internationale (CPI) a acquitté hier Laurent Gbagbo, 73 ans, de l’accusation de crimes contre l’humanité commis pendant la crise postélectorale de 2010-2011. Il était détenu depuis sept ans et sa capture par les forces d’Alassane Ouattara, actuel chef de l’Etat. Le procureur de la CPI peut recourir aujourd’hui contre sa remise en liberté. A Abidjan, les fans de Laurent Gbagbo ont explosé de joie. –AFP a eu une bombe et il y a beaucoup d’échanges de tirs », a murmuré un homme travaillant sur place, contacté au téléphone par l’AFP. Des témoins parlent d’un commando de quatre à six hommes lourdement armés. Un bilan non officiel faisait état d’au moins six morts et de nombreux blessés. Les hôpitaux ont lancé des appels aux dons de sang. Les rebelles somaliens Shebab ont immédiatement revendiqué l’attaque. Ils ont déjà perpétré plusieurs attentats au Kenya. En septembre 2013, ils avaient pris d’assaut le centre commercial Westgate de Nairobi, massacrant 67 personnes au cours d’un siège qui avait duré 80 heures. En avril 2015, c’est l’Université de Garissa qui avait été le théâtre d’un carnage  : 148 personnes, des étudiants pour la plupart, avaient perdu la vie. –ARG/AFP Oiseau migrateur en classe affaires SINGAPOUR Drôle de scène dans un Airbus A380 assurant la liaison Singapour-Londres, le 7 janvier. Equipage et passagers se sont livrés à une curieuse chasse après qu’un oiseau est soudain apparu dans la cabine de la classe affaires, sautant d’un appuie-tête à l’autre. Le mainate (photo) a fini par être capturé par un steward. On ignore comment il s’est retrouvé dans l’avion. La douche Des avions qui dispersent des produits chimiques dans les nuages afin de déclencher la pluie ont été déployés à Bangkok. La capitale thaïlandaise veut ainsi mettre fin à l’épisode de pollution qui la frappe depuis plusieurs jours.
MERCREDI 16 JANVIER 2019/20MINUTES.CH Un évêque pas doué pour le tir 2 20soconclos secondes Renvoyée au bercail BANGKOK Anastasia Vachoukevitch, Biélorusse qui avait fait les gros titres en promettant des révélations sur le rôle de Moscou dans les élections américaines, devait être expulsée de Thaïlande où elle a été jugée pour prostitution. La call-girl avait pour clients de hauts responsables russes. A l’écoute des maires FRANCE Le président Macron a officiellement lancé hier son « grand débat national » controversé, en réponse à la crise des « Gilets jaunes ». S’exprimant dans un village normand face à 600 maires de la région, il a appelé à un dialogue « sans tabou ». Cache-cache meurtrier ÉTATS-UNIS Trois enfants de 1, 4 et 6 ans ont péri dimanche en Floride. En jouant, ils se sont enfermés dans un congélateur neuf, pas encore branché. La femme qui devait les surveiller les a cherchés partout avant de les trouver dans le bahut, asphyxiés. Nemmouche se tait BELGIQUE Absence d’ADN, photo truquée, lien avec le Mossad  : les avocats du Français Mehdi Nemmouche, jugé pour l’attaque de 2014 au Musée juif de Bruxelles, ont présenté hier leur défense pour leur client, « innocent ». Ce dernier refuse de s’exprimer. La mésaventure fait les délices de la presse croate. Vendredi dernier, l’évêque de Bjelovar-Krizevci s’est adonné à son loisir favori  : la chasse. Mais au lieu de revenir avec une dépouille de sanglier, Mgr Huzjak se retrouve avec de gros ennuis judiciaires. Le prélat de 58 ans a en effet tiré accidentellement sur un autre chasseur, lequel a été hospitalisé. « Voilà ce qui arrive lorsqu’un prêtre saisit une carabine au lieu de s’en tenir à son autel », a commenté une internaute. Coup de filet antiterroriste ESPAGNE Dix-sept personnes ont été arrêtées hier matin en Catalogne dans le cadre d’une opération visant un groupe soupçonné de vouloir commettre un attentat. Les opérations ont été menées par une centaine d’agents à Barcelone et dans la ville d’Igualada, à 60km de là. La police n’a rien révélé du profil ou des cibles des suspects. En août 2017, Barcelone et la station balnéaire de Cambrils avaient été la cible d’attaques revendiquées par Daech. Elles avaient coûté la vie à 16 personnes. Monde 9 Un Brexit aux contours plus incertains que jamais LONDRES Sans surprise, le Parlement a rejeté hier le traité de sortie de l’UE défendu par Theresa May. Le président a assuré que ses invités allaient préférer les hamburgers « à tout ce qu’on aurait pu offrir ». C’est Trump qui régale ! Les partisans du « stay » ne perdent pas espoir. –GETTY Toute la journée d’hier, anti et pro-Brexit se sont toisés devant le Parlement de Westminster. Les premiers mettaient en scène une Theresa May en capitaine de Titanic, en train de foncer vers un iceberg, tandis que dans l’autre camp, on agitait le drapeau « Partir, c’est partir (ndlr  : de l’UE) ». Une chose semblait déjà sûre  : personne ne voulait de l’accord de divorce obtenu par la Première ministre conservatrice, Theresa May, auprès de Bruxelles. Appelés à voter sur le texte hier soir, les députés l’ont rejeté à une majorité écrasante  : 432 voix contre 202. C’est un désaveu cinglant pour la cheffe du gouvernement, qui ouvre une nouvelle période d’incertitude sur l’avenir du Royaume-Uni. Londres doit effectivement quitter l’UE le 29 mars. Cette date butoir pourrait être repoussée afin d’éviter une sortie sans accord aux conséquences imprévisibles sur le commerce, le statut des résidents étrangers de part et d’autre de la Manche ou la WASHINGTON « Nous avons commandé du fastfood américain et c’est moi qui paie »  : Donald Trump a accueilli lundi les joueurs de l’équipe de foot des Clemson Tigers avec des pizzas et des hamburgers livrés par différentes enseignes. Sandwiches, nuggets, frites et minibarquettes de sauce ont ainsi trouvé place dans la vaisselle en argent de la Maison-Blanche. Ce menu insolite était pour Trump l’occasion d’illustrer le « shutdown », fermeture des services fédéraux (y compris à la présidence) en raison d’un bras de fer avec l’opposition démocrate au Congrès. « Vous êtes plutôt McDonald’s ou Wendy’s ? » a demandé un journaliste au président. « Je les aime tous, a rétorqué Trump. Que des bonnes choses, de la supernourriture américaine ! » Le « shutdown », qui dure depuis 25 jours, est le plus long de l’histoire US. –AFP/ARG La gauche attaque « La Chambre a parlé et ce gouvernement écoutera », a déclaré Theresa May après le vote.Vendredi, elle reviendra devant les députés pour exposer son plan B. Elle avait exclu de démissionner en cas de désaveu, évoquant son « devoir de respecter le résultat du référendum » de 2016. En aura-t-elle le temps ? Dans la foulée du vote, le leader travailliste,Jeremy Corbyn, a présenté une motion de censure dans l’espoir de la faire chuter et de provoquer de nouvelles élections.frontière entre la République d’Irlande et la province britannique d’Irlande du Nord. Certains espèrent que la crise mènera à un second référendum qui annulerait celui de 2016. « Il est temps de laisser le peuple s’exprimer », a déclaré John McDonnell, ténor de l’opposition travailliste. –ARG/AFP –AFP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :