20 minutes Genève n°2019-01-11 vendredi
20 minutes Genève n°2019-01-11 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2019-01-11 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'affiche d'un chômeur fait mouche.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, 20 secondes Se 0 UOCeS C)E Bruits insupportables ENVIRONNEMENT Des chercheurs zurichois ont développé une sorte d’épouvantail acoustique antisangliers. L’appareil diffuse des cris d’alarme de ces bêtes et d’autres bruits qu’elles associent au danger. Les dégâts occasionnés par ces animaux se montent à plusieurs millions par année. Perte de maîtrise fatale VAUD Un Ivoirien de 27 ans a perdu la vie mercredi après-midi dans un accident de la circulation entre Montherod et Aubonne. Le conducteur, seul en cause, a perdu la maîtrise de sa voiture, a indiqué jeudi la police. Il a dû être désincarcéré par les pompiers. L’homme, qui était domicilié dans la région, est décédé sur place. EMNES actu.20min.ch Taxis en rogne contre le « démarchage sauvage » GENÈVE Les chauffeurs n’ont pas pris de clients à l’aéroport jeudi. Motif de leur colère  : les navettes étrangères « illégales ». Les chauffeurs se sont réunis devant les arrivées. –LEO La neige s’invite au resto SÄNTIS (AR) « On était assis dans le restaurant et on d’abord cru que de la neige tombait du toit. Mais tout d’un coup, la fenêtre a cédé. » L’avalanche qui s’est déclenchée jeudi après-midi dans la station de Schwägalp a créé la stupeur en pénétrant dans l’Hôtel Säntis. « J’ai soudain senti une onde de choc, explique un des employés. Tout le monde avait peur. » Le personnel et les clients ont été mis à l’abri dans une salle de conférence. Au moins trois personnes ont été légèrement blessées, selon la police. La coulée, large de 300m, a enseveli plusieurs véhicules, dont un car postal. Des recherches d’éventuelles victimes emportées étaient en cours jeudi soir. La coulée a eu lieu sur la pente qui fait face à l’hôtel. –DOZ/DMO Les vitres du restaurant, situé à 1350m d’altitude, n’ont pas résisté à l’avalanche. –DR Problème répandu Taxi à Verbier (VS), Frédéric Delarze est venu soutenir ses collègues genevois. « On nous pique notre boulot », s’est-il insurgé. Une compagnie dont le siège est en Croatie, avec numéro de téléphone autrichien dont les véhicules circulent avec des plaques allemandes, demande 260 euros pour un transfert vers Verbier, alors que le prix officiel est de 500 euros, a-t-il expliqué. « Avec nos charges, il est impossible de ramer. La problématique est la même pour les stations vaudoises et à l’aéroport de Zurich pour les stations grisonnes », a-t-il souligné. Pas un seul taxi devant le secteur des arrivées de Cointrin. Les chauffeurs genevois ont mené une action de protestation à l’aéroport, jeudi. Ils entendaient dénoncer le cabotage et « le démarchage sauvage des clients par des transports illégaux ». Dans le viseur  : les navettes étrangères qui font le trajet entre Cointrin et les stations de ski suisses et françaises. « Il n’y a aucun contrôle, s’exclame MohammedGharbi, porte-parole des protestataires. C’est pourtant à la direction de l’aéroport de le faire, mais elle n’agit pas. » Les chauffeurs évoquent la présence toujours plus nombreuse de véhicules immatriculés en France, en Italie ou en Lituanie, qui prennent en charge des passagers. Contrairement à eux, dénoncent les professionnels, ils ne sont pas soumis à différentes taxes. « Nos tarifs ne sont plus compétitifs, on perd des clients », constate un chauffeur. Certains disent avoir vu leurs chiffres baisser de 40 à 50%. De son côté, Genève Aéroport assure respecter les lois et règlements en vigueur. Toutefois, l’institution précise que « la situation dépasse largement les compétences de l’aéroport, notamment concernant les prises en charge sur l’espace public alentour ». Les voyageurs en rade étaient plutôt compréhensifs, comme cette Parisienne  : « On a les « Gilets jaunes », alors on a l’habitude des revendications. » Le mouvement sera reconduit vendredi. –DRA/LEO/ATS Les frayeurs 34 C’est le nombre d’incidents qui ont été signalés en 2018 dans les cinq centrales nucléaires suisses, contre 29 l’année précédente. Tous sauf un ont été classés au niveau 0 (sur 7) de l’échelle internationale, a indiqué l’Inspection fédérale de la sécurité nucléaire. Crash fatal aux deux militaires Les deux membres d’équipage du Mirage 2000D qui s’est écrasé mercredi sont morts, a annoncé jeudi la ministre française des Armées, Florence Parly. Un homme et une femme étaient à bord de l’avion. Ils avaient décollé de la base militaire de Nancy et volaient à basse altitude non loin de la vallée de Joux (VD) lorsque les radars ont perdu la trace de l’appareil.
VENDREDI 11 JANVIER 2019/20MINUTES.CH Procureure blanchie au tribunal VAUD Depuis l’interdiction cantonale en vigueur, les quémandeurs sont moins nombreux à Lausanne. Reportage et réactions. Dimanche 6 janvier, un couple de Roms se tient, comme à l’accoutumée, à l’entrée de l’église orthodoxe grecque de la capitale vaudoise. Profitant poliment de la générosité des fidèles, ils demeurent debout afin de moins attirer l’attention. Mercredi 9 janvier, quatre adolescents opérant en duo mixte arpentent rapidement le centre piéton dès la fin de l’après-midi. Se faisant passer pour des muets, ils tendent directement une pseudo-initiative à signer en faveur de leur handicap supposé, frappée de drapeaux suisse et européen. Si quelqu’un fait mine d’être intéressé, ils lui font comprendre par des gestes qu’il faut faire un don. Après les Le Tribunal de police de Lausanne a acquitté une procureure vaudoise jeudi. Elle était accusée de tentatives de contrainte et de menaces dans une affaire de conflit du travail datant de mi-décembre 2016. Une subalterne estimait avoir été recadrée trop vertement. Le président a précisé qu’il s’était « détaché de la qualité personnelle » de la prévenue, qui représente habituellement l’accusation dans un tribunal. avoir suivis durant près d’une demi-heure, on s’aperçoit qu’ils parlent discrètement entre eux. Mais, repérés, ils prennent la fuite. Le même soir, pas moins de quatre marginaux font la manche en Actu 3 Faux muets pour mendier Les dimanches devant une église ou dans les rues piétonnes, une mendicité issue d’Europe de l’Est perdure dans la capitale vaudoise. –FNT « La loi s’applique de la même façon pour qui que ce soit » Porte-parole de la police lausannoise,Jean-Philippe Pittet dévoile que 18 cas de mendicité ont été dénoncés depuis novembre 2018, et pas que pour des Roms. « Techniquement, la loi cantonale s’applique de la même façon pour qui que ce soit, sur la base unique du comportement sur le domaine public », précise La décision Donald Trump a annoncé jeudi qu’il ne participerait pas au Forum économique mondial de Davos, qui aura lieu du 21 au 25 janvier. Le président américain a expliqué sa décision en raison de la paralysie partielle de l’administration fédérale due au blocage provoqué par sa politique sécuritaire. Amendé avant l’heure YVERDON-LES-BAINS (VD) Insolite. Un automobiliste s’est pris une prune, le 3 janvier, alors que son véhicule était correctement stationné et qu’il avait dûment payé son ticket de parking. Ce dernier était valable jusqu’à 11h36, mais un assistant de sécurité publique l’a amendé à 11h24 d’un montant de 40 francs correspondant à un dépassement de moins de deux heures. « Il s’agit manifestement d’une erreur Pierre-Antoine Hildbrand. L’an dernier, la conseillère d’Etat Béatrice Métraux avait évoqué l’idée d’adoucir l’application légale selon les situations. Elu vaudois PLR, Mathieu Blanc estime que la police devra s’adapter aux nouvelles façons de mendier, et propose qu’on applique toujours des mesures d’éloignement. déambulant sur l’axe rue Haldimand-place de la Riponne, fréquentée par des toxicomanes. « J’ai aussi repéré récemment des adolescents qui mendiaient, constate Pierre-Antoine Hildbrand, responsable politique de la sécurité lausannoise. Mais depuis l’entrée en vigueur de la loi (lire encadré), il faut reconnaître que le phénomène a largement diminué. » L’élu PLR répète sa fermeté quant à l’utilisation d’enfants à de telles fins  : « Mes consignes à la police sont strictes à ce sujet, y compris en cas de mendicité déguisée. » Il estime que la présence d’îlotiers en uniforme postés en certains lieux éloigne les mendiants. –FRÉDÉRIC NEJAD TOULAMI BIENNE (BE) Un homme a été grièvement blessé après avoir été agressé dans la nuit du Nouvel-An au centre-ville de Bienne. La victime, âgée de 32 ans, est toujours hospitalisée, a indiqué jeudi la police qui lance un appel à témoins. humaine. Ces amendes d’ordre sont remplies manuellement et l’heure indiquée est celle figurant sur le smartphone de notre collaborateur », explique un officier de Police Nord vaudois. L’amende sera donc logiquement annulée. « De plus, cette personne recevra une lettre avec nos excuses », ajoute le policier. A noter que les réclamations se font par écrit (mail ou courrier) et doivent être accompagnées de preuves. –XFZ Conforme aux droits de l’homme La loi vaudoise interdisant la mendicité est née d’une initiative de l’UDC, adoptée en 2016 au Grand Conseil. Un référendum pour s’y opposer avait alors été lancé, sans succès, suivi d’un recours en justice. Le Tribunal fédéral a cependant validé la légalité du texte, jugé conforme à la Convention européenne des droits de l’homme. La loi est en vigueur depuis novembre 2018. Aux trousses d’un trio suspect La victime a été retrouvée dans ce passage qui relie la rue de la Gare à la rue de l’Equerre. –DR L’homme avait été découvert gisant à terre le 1er janvier peu après 1h50. Dans le cadre de l’enquête en cours, trois personnes présentes sur les lieux de l’agression sont activement recherchées. Il s’agit de deux hommes et d’une femme. Selon les enquêteurs cette dernière portait de grandes bottes et un haut noir très décolleté avec des lacets.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :