20 minutes Genève n°2016-09-01 jeudi
20 minutes Genève n°2016-09-01 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-09-01 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 8,3 Mo

  • Dans ce numéro : Brown au clou pour avoir sorti son arme.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
2 Actu, Crash du F/A-18 : le pilote n’a pas survécu à l’impact BERNE/URI Les secours ont découvert la dépouille du militaire porté disparu depuis lundi. Les forces aériennes ont repris leur entraînement hier à midi. Le corps sans vie du pilote de l’appareil qui s’est écrasé lundi non loin du col du Susten a été découvert hier matin, sur le site de l’accident. La victime « Nous avons espéré longtemps que le pilote puisse être sauvé » Guy Parmelin Conseiller fédéral chargé de la Défense est un pilote militaire de carrière âgé de 27 ans. La dépouille a été retrouvée parmi les décombres du F/A-18 et clairement identifiée, a annoncé hier le Département fédéral de la défense. Il n’en dira pas plus par égard pour la famille du défunt. Les débris de l’appareil seront déblayés ces prochains jours, a précisé Berne. Les causes de l’accident font l’objet d’une enquête de la justice militaire. Les restes de l’avion Le lieu de l’accident est un terrain très escarpé, formé de glaciers et de crevasses. –KEYSTONE Diaporama : les images des débris de l’appareil répandus sur la neige sont sur notre app. peuvent donner des indications précieuses. Les enquêteurs espèrent également obtenir des informations importantes grâce à la boîte noire. Mais actuellement, il n’y a aucune certitude qu’elle sera retrouvée et exploitable. Les vols d’entraînement des jets ont repris hier à midi à partir de la base aérienne de Meiringen (BE), d’où avait décollé l’appareil lundi pour un exercice de combat aérien. Les membres de la famille ont été informés et reçoivent le soutien d’une équipe d’assistance de l’armée. Le Conseil fédéral est profondément touché par ce décès, a déclaré Guy Parmelin. Le ministre de la Défense a ajouté qu’il était désormais important de ne pas prendre de décisions irréfléchies avant la fin de l’enquête. L’armée de l’air peut continuer d’assurer sa mission, car le nombre d’avions de la flotte reste suffisant, a souligné le conseiller fédéral. –ATS actu.20min.ch 20 secondes Mortellement blessé MIRCHEL (BE) Un automobiliste de 26 ans a trouvé la mort hier vers 6 h 30. Son véhicule est sorti de la route. La voiture a ensuite chuté dans une rivière et a terminé sa course sous un pont en béton. Les secours n’ont pu que constater le décès du jeune homme. Braquage à la fléchette VOL Un Hongrois de 34 ans a prétexté l’achat d’une montre à la gare de Zurich pour menacer une employée avec une fléchette et a exigé l’argent de la caisse. N’obtenant rien, il a lancé son projectile contre la vendeuse, qui l’a esquivé. Il a ensuite pu être arrêté. Des témoins inutiles BERNE Les fiancés ne devraient plus avoir à présenter de témoins pour se marier. Exit aussi le délai d’attente de dix jours entre la procédure préparatoire et le mariage. Telle est la proposition soutenue par la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats. Trafiquants de poids ZURICH Les douanes ont mis la main sur un trafic de vieux métaux. En deux ans, deux Bosniens installés en Suisse centrale ont importé 2380 t de ferraille de Slovénie en falsifiant les déclarations à la douane, économisant ainsi 736 000 fr. de TVA. Centre pour requérants en feu SOLEURE Un incendie a ravagé un foyer de demandeurs d’asile, dans la nuit de mardi à mercredi à Biberist. Aucun des dix occupants du bâtiment n’a été blessé. Tous ont pu sortir à temps. Les locaux ont été entièrement détruits. Le montant des dégâts n’est pas encore connu. Les requérants ont été relogés dans un cantonnement militaire de la commune. Selon l’enquête de police, il semble qu’un problème technique soit à l’origine du sinistre. –POL SOL A leur arrivée, les pompiers ont trouvé le local totalement embrasé. Le coq a eu raison du businessman Un homme d’affaires zougois a été débouté par la justice vaudoise, a relaté hier « 24 heures ». Le businessman, qui possède une résidence secondaire sur les hauts de Montreux (VD), voulait que ses voisins renoncent à leur poulailler. Selon lui, les animaux faisaient trop de bruit. Le Zougois avait mandaté un avocat par deux fois, sans succès. Finalement, il devra payer 21 642 fr. de frais de justice et des dépens de 15 000 francs. Le coq lui, pourra continuer de chanter... Fausse alerte, vraie prune BÂLE L’homme de 34 ans qui avait menacé, en décembre 2015, de faire exploser une bombe dans la gare principale de la cité rhénane a été condamné hier à 14 mois de prison avec sursis. Il devra suivre une thérapie pour traiter son problème d’alcool et de drogue. Le soir des faits, le trentenaire avait menacé de faire sauter, au moyen d’une commande à distance, une valise bourrée d’explosifs dans le secteur français de la gare. Il avait tenu en haleine la police bâloise pendant plus de deux heures, mobilisant des spécialistes en la matière. L’individu, qui sortait de clinique psychiatrique, avait une alcoolémie de 2,3‰. Il a dit qu’il ne se souvenait pas de la soirée, sauf d’avoir bu une bouteille de whisky. Il été condamné à dédommager les CFF à hauteur de 3800 fr., plus 31 000 fr. de frais de justice et d’intervention. –ATS
JEUDI 1ER SEPTEMBRE 2016/20MINUTES.CH Actu 3 Un policier pète un câble, un autre sauve ses voisins Rando fatale à un couple Les deux alpinistes portés disparus depuis lundi au Bietschhorn (VS, photo) ont été retrouvés morts hier. Ce couple d’Allemands (28 et 29 ans) était domicilié dans la région. Ils avaient quitté une cabane samedi. Sans nouvelles de leur part, des connaissances avaient signalé leur disparition. Le week-end passé, six alpinistes avaient déjà perdu la vie dans le massif du Mont-Rose, à cheval entre le Valais et l’Italie. BOULOZ (FR) Un agent a fait usage d’une arme à feu depuis son balcon, mardi soir. Un confrère, qui vit à proximité, a mis tout le monde en sécurité. Certains ont cru à des pétards, d’autres à des tirs de braconniers. Diego*, lui, a vite compris ce qui se déroulait dans son village, mardi soir, lorsqu’un homme s’est mis à tirer depuis son balcon, à deux pas de chez lui. « Il est allé voir ce qui se passait et nous a écrit sur le groupe WhatsAppdu quartier qu’il ne fallait absolument pas sortir et se tenir éloigné des fenêtres », raconte une voisine. Elle a suivi à la lettre les consignes de Diego, qui travaille comme policier communal dans le canton de Vaud. L’agent a également fait en sorte de mettre la femme et le bébé du tireur à l’abri. « Il a été extraordinaire, poursuit sa voisine. Alors que personne n’osait y aller, il est sorti et a coaché les gens du quartier. C’est notre héros ! » Contacté, l’intéressé, très humble, n’a pas tenu à commenter plus en détail ce qui s’est passé : « Je n’ai fait que mon travail, rien d’exceptionnel. » Quartier bouclé « On ne pouvait plus entrer dans le village, c’était un peu le Far West », explique une habitante du village du district de la Veveyse. Une fois sur place, vers 21h, la police cantonale fribourgeoise a installé un important dispositif de bouclage afin de sécuriser les lieux. Le tireur a ouvert le feu alors que l’Exécutif de la commune siégeait dans une salle située juste au-dessous de son appartement. Le dispositif est resté deux heures en place. Une fois interpellé, le tireur a été conduit dans un hôpital psychiatrique. Pour l’heure, on ne connaît pas les motivations du tireur, un gendarme vaudois de 33 ans en arrêt maladie. Selon la police, il a fait usage d’une arme privée à trois ou quatre reprises de chez lui. « J’ai entendu un coup de feu puis, un moment après, trois autres à la suite », décrit un villageois. L’un des impacts de balle a d’ailleurs atteint la voiture d’un couple qui vit à Bouloz, sans que personne ne soit blessé. Une fois les forces de l’ordre sur les lieux, le trentenaire s’est rendu sans opposer de résistance. –CAROLINE GEBHARD *Prénom d’emprunt Salez : troisième décès SAINT-GALL L’ado de 17 ans grièvement blessée le 13 août dans l’attaque d’un wagon a succombé à ses blessures dans la nuit de mardi à mercredi. Melissa B. se trouvait entre la vie et la mort depuis le drame. Selon « Blick », le corps de cette Liechtensteinoise était touché à 75% et ses chances de survie étaient très faibles. L’agression s’était produite dans un train de la Südostbahn, près de Salez. Simon S., 27 ans, avait mis le feu à un liquide inflammable et agressé des passagers avec un couteau. Il est décédé, de même qu’une autre passagère de 34 ans. On ignore toujours les raisons de son geste. Parmi les quatre blessés du drame, une fillette de 6 ans est encore hospitalisée. Elle est toutefois hors de danger. –OFU/ATS Selon un proche, Melissa B. n’avait jamais pris cette ligne avant le drame. –DR S’en sortir quand sa voiture tombe dans l’eau PUB VEVEY (VD) Agir, mais éviter les gestes inconsidérés. C’est le mot d’ordre du Bureau de prévention des accidents, lorsque sa voiture tombe dans un cours d’eau. Des spécialistes ont effectué des démonstrations, hier, à Vevey. Ils conseillent de laisser les portières fermées quand l’auto flotte pour ne pas la déstabiliser. Puis il faut abandonner le véhicule au plus vite par le toit ou les vitres latérales. Si ces dernières ne s’ouvrent pas à cause de la pression de l’eau, un marteau brise-vitre est nécessaire pour les casser. 20 minutes d’un bout à l’autre… De Bernex à Bel-Air en 20 minutes seulement, même aux heures de pointe. Offre sur la ligne 14 Des volontaires ont pu s’exercer aux gestes de premiers secours sur la place du Marché. –KEYSTONE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :