20 minutes Genève n°2016-08-31 mercredi
20 minutes Genève n°2016-08-31 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2016-08-31 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,6 Mo

  • Dans ce numéro : nombre record de miraculés en mer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Francomanias « On n’a jamais été aussi connectés avec le public » BULLE (FR) Le groupe pop Minuit se réjouit de jouer aux Francomanias, avant Charlie Winston, demain. Formé par Joseph Delmas, Tanguy Truhé, Clément Aubert et les enfants des Rita Mitsouko, Simone Ringer et Raoul Chichin, le combo écume les scènes depuis 2013. A Bulle, ce sera l’une des dernières occasions avant un moment de voir ces cinq musiciens, la vingtaine, sous les projecteurs. – Vous enchaînez les concerts. Est-ce devenu la routine ? – Non ! Pour nous, le live reste toujours de l’amusement. Aux Francos, ce sera même un peu différent des autres dates. – Pourquoi ? – D’abord parce qu’on arrive gentiment à la fin de nos dates. Ensuite, parce qu’on connaît bien Charlie Winston. On a partagé souvent l’affiche et on a réalisé ensemble un « Taratata » d’anthologie. – Qu’allez-vous faire une fois votre tournée terminée ? – Dès fin septembre, on va travailler sur notre 1er album. On espère l’enregistrer cet hiver. Chris et Stephanie se sont dits « excités » de revenir en Suisse. –DR Kill It Kid mort, vive Ida Mae ! BLUES-ROCK Au Croc’the Rock, au Zermatt Unplugged, au Caribana ou au Montreux Jazz, Kill It Kid avait mis le public à genoux. Quel n’a pas été le désarroi des fans quand le quatuor a révélé, en novembre dernier, sa séparation. En juin, Le combo a été sacré Révélation 2015 par « Les Inrocks ». « Caféine » et « Sur les berges »  : les clips à voir sur notre app. Chris et Stephanie, leaders talentueux, ont annoncé continuer la musique à deux sous le nom d’Ida Mae. « Nous revenons d’un pèlerinage musical au cœur du delta du Mississippi. Aux Francos, ce sera notre 1er live. Vivement », ont-ils dit. –A.GIACOMINI – Depuis vos débuts, qu’est-ce qui a changé ? – Notre rapport avec le public. On n’a jamais été aussi connectés avec lui que maintenant. Entre nous, on est également beaucoup plus détendus. On connaît nos chansons par cœur. On peut se concentrer sur le show qu’on montre. – Comment peut-on décrire votre spectacle ? – C’est un condensé de fête, de poésie et de fun. Notre seul objectif est de faire déconnecter les gens de leur réalité pendant une heure et demie. – Vous y arrivez toujours ? – Quasi à chaque fois. Au milieu de notre set, on a un titre « testeur d’ambiance ». On joue « Recule ». Il est très calme. Si le public reste captif, c’est qu’on l’a chopé. Sinon, on se démène jusqu’à la fin du show pour arriver à nos fins. – Y a-t-il des parties d’impro dans vos concerts ? – Non. Tout est calibré. En revanche, on a ajouté des parties instrumentales aux titres pour les rendre plus groove. Ceux qui connaissent les originaux seront donc agréablement surpris. –JULIEN DELAFONTAINE Programme, sortir.20min.ch Le festival ouvre ce soir avec le rappeur Youssoupha en tête d’affiche. Aujourd’hui Hôtel de Ville 59 fr. 20 h Alpha Wann22 h 30 Youssoupha Château 34 fr. 20 h John Dear 22 h 30 Ida Mae Place du Marché (gratuit) 19 h ElynnThe Green 21 h 15 Jonas Demain Hôtel de Ville 74 fr. 20 h Minuit 22 h 30 Charlie Winston Musée & Château 34 fr. 19 h Chœur de la confrérie du Gruyère vs Abstral Compost 20 h 15 Ensemble Vocal Utopie Place du Marché (gratuit) 19 h Todos Destinos 21 h 15 KKC Orchestra Francomanias Infos:, francomanias.ch De retour au centre-ville NOUVEAUTÉS Après une année de pause et de réflexion, le festival est de nouveau sur les rails. Au lieu de l’Espace Gruyère, comme entre 2012 et 2014, les Francomanias investissent le cœur de Bulle. La 15e édition se tiendra à l’Hôtel de ville, au Château, ainsi que sur la place du Marché. « Le centre-ville permettra d’être un événement plus populaire. Le site médiéval de la cour du Château est magnifique avec ses vieilles pierres », résume Jean-Philippe Ghillani. Le boss du festival estime en outre que la plus grande proximité avec le public offerte par ces nouveaux lieux a été un avantage pour signer les artistes. Le budget est d’environ 1 million de francs. « Nous sommes assez confiants vu l’état des prélocations », conclut-il. –FEC C’est la 1re fois qu’une scène est montée dans la cour du Château. –DR
MERCREDI 31 AOÛT 2016/20MINUTES.CH Ce dimanche, on se fait des films pour une thune gVgNEMENT ÉVÉNEMENT Toutes les toiles à 5 fr. dans presque toutes les salles de Suisse, c’est une première à ne rater sous aucun prétexte. Niels Schneider dans « Diamant noir », d’Arthur Harari. –DR Cinéma 25 JOURNÉE] DU CINÉMA « Agents presque secrets » (avec Kevin Hart, à g.) et « Toni Erdmann » (avec Sandra Hüller)  : deux comédies actuellement à l’affiche. –DR Vous trouvez le prix du billet de cinéma trop élevé (il était en moyenne de 15,51 fr. en 2015) ? Vous trouvez qu’il n’y a pas assez d’offre (pourtant, 1759 films sont sortis sur nos écrans l’an dernier) ? Soyez donc les premiers dans les files d’attente de la Journée du cinéma, ce premier dimanche de septembre. La manifestation d’envergure nationale propose chaque séance au prix de 5 francs ! En Suisse romande, seuls le Zinéma à Lausanne et le cinéma d’Oron, échaudés par l’expérience de Toiles en fêtes, en mai, et réfractaires à « une logique de soldeur », ne seront pas de la partie. Que pourra-t-on voir ? Tous les films à l’affiche actuellement, bien sûr. Mais pas seulement. A Sainte-Croix, par exemple, le cinéma Royal programme un véritable marathon qui commencera à 0 h 01 et alternera avant-premières et reprises. Et à Balexert (Genève), il sera possible, pour un franc supplémentaire, de revoir « Avatar » en IMAX. Initiée par ProCinéma, association faîtière des exploitants de salles et distributeurs suisses de films, la Journée du cinéma a un but avoué  : remer- Il pleut des inédits à Pully CITYCLUB Fidèle à l’esprit de découverte qui l’anime depuis plusieurs années, la salle pulliérane affiche une rentrée sous le signe de films passés au travers des filets de la « grande distribution ». Dès ce week-end, découvrez « Diamant noir », d’Arthur Harari, Prix spécial du jury au Festival international du film policier de Beaune. Ou la rédemption d’un voleur qui veut venger son père en infiltrant les ateliers de diamantaires flamands (à l’affiche au Spoutnik, à Genève, dès le 12). « Baden Baden », premier long de Rachel Lang, raconte l’été d’une jeune fille qui rame entre ses amours et la réfection de la salle de bains de sa grand-mère. Quant à « Homeland », ce diptyque documentaire plonge dans la vie d’une famille irakienne, avant et après la chute de Saddam Hussein. –CMA CityClub, Pully Infos et programme détaillé:, cityclubpully.ch cier les cinéphiles pour leur fidélité. Elle vise évidemment aussi à attirer les spectateurs occasionnels. Après tout, chaque Suisse est allé un peu moins de deux fois par année au cinéma en 2015 (1,79 fois. et encore Magie et petit noir CADETS La Lanterne magique, le célèbre club de cinéma réservé aux spectateurs de 6 à 12 ans, démarre sa saison 2016-2017 dès aujourd’hui à Neuchâtel, Tramelan et Bévilard (BE). D’autres villes de Suisse romande suivront les semaines prochaines. A noter qu’à Genève, le Petit Black movie, qui vise un public dès 4 ans, entamera sa saison le 14 avec la projection d’une série animée slovaque., magic-lantern.org, blackmovie.ch 04.09.2016 pour être exact). Allez, faites exploser la statistique ce dimanche ! –CATHERINE MAGNIN Journée du cinéma Dimanche 4 septembre. Infos et programmes détaillés:, journeeducinema.ch Riche programmation ADULTES Le Bellevaux (Lausanne), met les bouchées doubles en septembre. Aujourd’hui sortent « Une nouvelle année », romance russe désenchantée, et « Illégitime », de Adrian Sitaru, splendide variation sur l’avortement, l’inceste et le poids de l’Histoire. Suivront « Rodéo » (récompensé à Venise), « Les démons » et « Under the Shadow », film d’horreur iranien., cinemabellevaux.ch Entre Espagne et Italie CYCLES Si vous aimez le grotesque du cinéma d’Ettore Scola et l’agitation colorée des films de PedroAlmodovar, sachez que tant la Cinémathèque suisse, à Lausanne, que les Cinémas du Grütli, à Genève, programment des rétrospectives de leurs œuvres., cinematheque.ch, cinemasdugrutli.ch



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :