20 minutes Genève n°2015-12-04 vendredi
20 minutes Genève n°2015-12-04 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : Booba idolâtre la déesse de la colère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
–mathieu rod/24h 4 Actu, actu.20min.ch L’augmentation Quelque 5700 demandes d’asile ont été déposées en Suisse en novembre, près de 1000 de plus qu’en octobre. Berne et les cantons estiment toujours qu’il n’est pas nécessaire de convoquer l’état-major spécial asile pour l’instant. Perrin voudrait redevenir chef Neuchâtel. L’ancien conseiller d’Etat souhaite faire son retour en politique. Il a accepté d’être candidat à la présidence de l’UDC cantonale après la démission de Stephan Moser. Dix-sept mois après son départ du gouvernement pour cause d’épuisement, le citoyen de La Côte-aux-Fées avait déjà laissé entendre, à la mi- novembre, qu’il n’excluait pas de revenir en politique si quelqu’un le jugeait utile. Les expertises s’entassent pour un logement moisi Vevey (VD). Un couple avec quatre enfants vit dans l’insalubrité. Malgré deux rapports, les propriétaires nient toute responsabilité. Le conflit s’envenime. « A notre arrivée, en avril 2014, l’appartement avait été rafraîchi. Mais les moisissures ont vite remplacé les odeurs de peinture. » Graça n’en peut plus  : depuis qu’elle a emménagé avec Leonel et leurs quatre enfants, la salubrité du logement, situé au rez-de-chaussée, n’a fait que se dégrader. Sept mois plus tard, les propriétaires ont mandaté un expert. Son rapport d’une page chargeait les locataires  : ils n’auraient pas assez aéré les lieux. Du coup, le couple a contre-attaqué. Caméra infrarouge à l’appui, une autre entreprise a relevé d’importants défauts de construction. Après une conciliation en janvier 2015 et quelques travaux cosmétiques, les problèmes sont réapparus. Quelque 110 000 personnes visitent chaque année cette attraction. Swiss Parc à toute vapeur port-Valais. A l’étroit dans son site au bord du lac, le Swiss Vapeur Parc voit grand. Son conseil d’administration avait saisi les autorités communales pour obtenir un droit de superficie distinct et permanent. Selon « Le Nouvelliste », les citoyens de Port-Valais ont accordé le feu vert qui permettra à cette vitrine du tourisme de s’agrandir. Les travaux, prévus sur une dizaine d’années, coûteront 4 à 5 millions de francs. Les jouets côtoient les champignons. –DR Graça et Leonel se sont alors adressés à la commission de salubrité de l’Office de l’urbanisme de Vevey, qui a ordonné une autre évaluation. Réalisée en mai dernier, Forcée de restituer la prime d’un mort lausanne. Le Tribunal fédéral (TF) a donné raison à l’héritier d’une Tessinoise décédée à l’été 2014. L’homme avait réclamé le remboursement de la moitié de la prime mensuelle d’assurance maladie après un décès. La caisse avait refusé. Débouté par la justice de son canton, l’héritier avait recouru au TF. Celui-ci a modifié sa jurisprudence et enjoint à la caisse de payer 236 francs. Les juges estiment que l’ancienne Lausanne. Le président fondateur de l’association Rives publiques « a agi de manière licite » lorsqu’il a sectionné une clôture et un portail qui bloquaient l’accès aux rives du Léman, en juin 2012 à Tannay (VD). « Il a dégagé le passage afin de pouvoir exercer son droit », écrit le Tribunal cantonal. Si la décision était déjà connue, les considérants sont désormais publiés et sont très clairs  : les deux riverains concernés devaient laisser un passage pour le public. jurisprudence ne peut être prise en compte. Le maintien d’une réglementation différente dans le domaine de l’assurance obligatoire mènerait à une situation peu satisfaisante, constate le TF. Après un décès, la part de la prime payée en trop ne serait pas remboursée pour l’assurance obligatoire des soins alors qu’elle le serait pour les assurances complémentaires régies par le droit privé, explique l’arrêt. –ats elle a mis en exergue, dans un épais rapport, l’insuffisance de l’isolation de la façade – différente de celle des autres étages – et la non-conformité à la norme censée contrecarrer les risques de moisissure. Les experts ont également recommandé l’installation d’un extracteur d’air dans la salle de bains. Ces conclusions n’ont été transmises aux locataires qu’à la fin août, la responsable du dossier étant partie à la retraite entre-temps. Depuis lors, seuls les champignons semblent avoir évolué. Selon le syndic, Laurent Ballif, le dossier vient d’être discuté, sans plus de précisions. L’un des administrateurs de la coopérative propriétaire de l’immeuble s’étonne que le couple soit le seul à se plaindre. Il estime qu’il n’aère pas suffisamment. « J’ouvre les fenêtres plusieurs fois par jour », rétorque Graça. Le Tribunal des baux a été saisi. Cette fois-ci, il n’y a aucun accord de conciliation à l’horizon. –Mirko Martino L’auto paralyse un parking Il aura fallu beaucoup de patience à 32 automobilistes pour sortir d’un parking de Delémont, mercredi. Une voiture était garée sur l’unique voie d’accès, bloquant les lieux sept heures durant, rapporte « Le Quotidien jurassien ». La police n’a rien pu faire  : le proprio du véhicule est resté injoignable et la place de stationnement est privée. « Il a dégagé le passage pour exercer son droit » Une initiative va être lancée pour garantir l’accès au bord du lac. –c. dervey/24h
Vendredi 4 décembre 2015/20minutes.ch le butin 34 bouteilles C’est ce qu’ont dérobé deux Russes et un Lituanien, mercredi, dans un magasin de Bulle (FR). La police les a interpellés un peu plus tard sur la route. Elle a trouvé dans le coffre de leur voiture une trentaine de flacons (champagne, whisky et vodka) pour une valeur de 875 francs. Passer de la coke par tous les moyens Lausanne. La police vaudoise a interpellé douze personnes impliquées dans un réseau nigérian de trafic de cocaïne. Elle a saisi 4,6 kilos de drogue, d’une valeur marchande de près de 500 000 francs. Plusieurs dizaines de kilos auraient été écoulés, essentiellement sur l’arc lémanique. La poudre provenait des Pays-Bas et d’Espagne, et a été apportée en Suisse par train, voiture ou avion. Elle était transportée par sacs et par « body packer », à savoir par des mules qui avalent des « fingers » contenant 10 g de coke et les expulsent une fois à destination. Les prévenus exerçaient différents rôles dans ce trafic  : vendeurs de rue, transporteurs ou grossistes. –ats Ingérer de la drogue est très risqué, mais aussi très discret. –pol vd.. Actu 5 La Patrouille des Glaciers a attiré comme d’habitude plus de sportifs qu’il n’y a de places. –keystone Des centaines de candidats privés de course Sion. Quelque 900 amateurs de ski-alpinisme ne pourront pas s’élancer dans la mythique Patrouille des Glaciers, en avril 2016. La course qui relie Zermatt ou Arolla à Verbier est victime de son succès, si bien qu’elle a été contrainte de refuser des participants. Après le tirage au sort, 1625 patrouilles ont été acceptées sur les 1850 qui ont manifesté leur intérêt. Des missionnaires dans le costume du service civil Berne. Depuis 2011, 21 jeunes ont servi la patrie dans une association chrétienne. Cet engagement est jugé illégal. Une petite annonce sème l’émoi en Suisse alémanique. L’association Livenet (lire encadré), dont un des buts est de « diffuser la parole de l’Evangile dans tous les ménages de Suisse », recherche des civilistes. Celui qui « fait partie d’une communauté chrétienne, qui est non-fumeur et qui s’identifie à ses buts » peut honorer son obligation de servir au sein de l’équipe des sites livenet.ch et jesus.ch, a rapporté « Blick » jeudi. La loi sur le service civil stipule pourtant clairement que l’engagement de civilistes n’est Chrétiens ultraconservateurs Le théologien Georg Schmid définit Livenet comme une association composée de membres des différentes Eglises évangéliques alémaniques. « Ils appliquent à la lettre ce qui est écrit dans la Bible. L’homosexualité et le sexe avant le mariage sont des sujets pas destiné à répandre la pensée religieuse ou idéologique. Contacté, le directeur de Livenet, Beat Baumann, veut remettre l’église au milieu du village. « Ils sont essentiellement utilisés pour des tâches administratives », dit-t-il, sans commenter le contenu des annonces. Depuis 2011, 21 jeunes ont servi au sein de Livenet. Ce qui tabous. Pour eux, la diffusion de la foi est un point central », analyse-t-il. Un coup d’œil sur leurs sites permet de s’en rendre compte  : témoignages d’ex-gays « guéris » grâce à Dieu et articles démontrant que l’homosexualité se soigne sont légion. fait bondir le conseiller national Beat Flach (Vert’lib/AG). Ce membre de la commission de sécurité affirme que « si des civilistes sont utilisés pour diffuser l’Evangile, la loi n’est pas respectée ». Il demande des comptes au Conseil fédéral. Cet avis est partagé par Valentin Abgottspon, vice-président de l’Association des libres penseurs  : « Il s’agit de prosélytisme –keystone financé par l’Etat. Ils travaillent pour des fondamentalistes chrétiens ! » Du côté des autorités, le propos est plus nuancé. « Nous avons demandé de revoir le texte de cette annonce », déclare Heinz Schenk, porte-parole de l’organe d’exécution du service civil. Pour l’heure, pas question d’interdire de servir chez Livenet. –dmz Pour les 225 équipes restées sur le carreau, il ne reste qu’à patienter jusqu’en 2018 car, contrairement aux années précédentes, aucune liste d’attente n’a été établie. 20 secondes Hold-up à la poste Saint-Gall. Un homme armé a braqué jeudi un office postal. Sous la menace d’un pistolet, une employée lui a remis du cash dans un petit sac à dos. Le voleur a alors pris la fuite, a indiqué la police cantonale. Rentrées sécurisées SUISSE. Dès ce week-end, les automobilistes fatigués, ayant consommé alcool, drogue ou médicaments peuvent faire appel aux 8000 bénévoles de Nez Rouge pour rentrer chez eux en toute sécurité. L’opération, gratuite, dure jusqu’au 1er janvier. Banquiers punis Zurich. La banque EFG International va payer une amende de 30 millions de francs pour régler son conflit fiscal avec les Etats-Unis. Les comptes de clients américains, déclarés ou non, ont représenté jusqu’à 1,58 milliard de dollars.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :