20 minutes Genève n°2015-12-02 mercredi
20 minutes Genève n°2015-12-02 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-12-02 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,7 Mo

  • Dans ce numéro : club sauvé par un elan de générosité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
28 Cinéma, cinema.20min.ch... et encore Président surprenant DOC. José Mujica Cordano dirigea l’Uruguay de 2010 à mars 2015. Cet homme étonnant – le « Président le plus pauvre du monde » – préférait vivre dans son jardin plutôt qu’au palais – a reçu la Suissesse Heidi Specogna en bras de chemise. « Pepe Mujica - El presidente » De Heidi Specogna. HHHI Greenpeace, an 1 DOC. En 1971, des militants s’opposèrent avec des méthodes inédites aux essais nucléaires américains à Amchitka. Suivront les combats contre la pêche à la baleine, puis contre le massacre des bébés phoques. Ainsi, on assiste, avec force documents inédits, à la naissance de Greenpeace. « How to change the World » De John Rothwell. HHII Leçon de dressage DOC. Sans un mot d’explication, Alain Cavalier filme Bartabas en plein travail, de longue haleine, avec son cheval préféré. Mieux vaut avoir un minimum d’affinité avec les canassons pour apprécier les finesses de l’exercice. « Le Caravage » D’Alain Cavalier. HHII COTATION HHHH excellent HHHI bon HHII moyen HIII médiocre Un joli mois de décembre dans la salle du CityClub PROGRAMME. Pour finir 2015 en beauté, la salle pulliérane propose un joli panache de titres, généralement inédits. Projeté en avant-première ce soir (puis exploité au Zinéma, à Lausanne), le doc « Life in progress » plonge au cœur d’un township sud-africain dont les jeunes tentent de s’extirper en intégrant une école de danse. Plus proche de nous, « Cici » (à l’affiche dès vendredi) suit un Roumain que vous avez peut-être déjà croisé, qui grappille quelques sous en attirant l’attention des passants avec une marionnette claquant du bec. A mi-chemin entre documentaire et fiction, « The Other Side » entraîne le spectateur dans le tiers monde de l’Amérique, en Louisiane. Côté fiction pure, on appréciera la sortie, samedi, de « Je suis un soldat » – film dans lequel Louise Bourgoin est impliquée dans un trafic de chiots –, qui avait été projeté en avant-première au CinéFestival. Et on ne ratera pas « Fou d’amour », les confessions étonnantes d’un curé de campagne (Melvil Poupaud) porté sur le sexe, ce qui finira par le conduire à l’échafaud (ce n’est pas un spoiler, le film commençant par la scène de sa décapitation). –CMA Décembre au CityClub nul Pully, av. de Lavaux 36., cityclubpully.ch « Fou d’amour » (en haut), « Life in Progress » (à g.) et « The Other Side », à découvrir à Pully. –DR, La réalisatrice (Margherita Buy) et son acteur (John Turturro). –DR Elle tourne, même si sa mère agonise DRAME. Margherita (Margherita Buy) est sous pression. Cette réa lisatrice se débat avec un acteur américain à l’ego surdimensionné (John Turturro) sur le tournage de son film, un drame social. Côté vie privée, Margherita doit affronter à la fois la crise d’adolescence de sa fille et la lente agonie de sa mère à l’hôpital. De plus, son frère (Nanni Moretti) lui file un fichu sentiment de culpabilité ! « Mia Madre », qui a concouru pour la Palme d’or à Cannes en mai dernier, aurait pu devenir un film larmoyant. Mais Nanni Moretti, mêlant habilement comédie et émotion, signe là une magnifique partition sur la famille, le deuil et le métier de metteur en scène. –CMA « Mia Madre » De Nanni Moretti. Avec Margherita Buy, John Turturro, Giulia Lazzarini. HHHI Expérimental Résolument atypique, malaxant les images et le récit comme une pâte à modeler, « The Forbidden Room » est le genre de film qui vous emmène jusqu’au 7e ciel ou qui vous coule après cinq minutes. A découvrir au Spoutnik, à Genève et, la semaine prochaine, au Zinéma, à Lausanne). « The Forbidden Room » De Guy Maddin et Evan Johnson. Avec Mathieu Amalric. HHHI
MERCREDI 2 DÉCEMBRE 2015/20MINUTES.CH Maria (Maria Mercedes Croy, à dr.) et sa mère (Maria Telon). –DR Mayas d’hier et d’aujourd’hui DRAME. Maria a 17 ans, elle vit dans une plantation de café au Guatemala et on va la marier. Elle n’a pas le choix, si ce n’est celui de se faire dépuceler par un beau gars du village qui se « Ixcanul » De Jayro Bustamante. Avec Maria Mercedes Croy, Maria Telon. HHHI Le charme indémodable des histoires d’espionnage THRILLER. Avec « Le pont des espions », Steven Spielberg trousse un film sans chichis ni flonflons, mais diablement efficace. Amérique, début des années 1960. En pleine guerre froide, James Donovan (Tom Hanks) est chargé de défendre l’indé- fiche qu’elle tombe enceinte. Film de toute beauté, « Ixcanul » met en lumière un pan de société guatémaltèque descendant des Mayas, qui ne parle pas l’espagnol, et dont les traditions, teintées d’animisme, ne se fondent pas dans la culture dominante. fendable  : un espion soviétique (Mark Rylance). Il réussit à lui éviter la peine capitale en suggérant que le Russe pourrait servir de monnaie d’échange. Or, quelque temps plus tard, un pilote américain tombe aux mains de l’ennemi. Et qui c’est qui va aller négocier un échange à Berlin ? James ! Lequel, n’étant pas homme à faire Rudolf Abel (Mark Rylance, à g.) n’a pas fini de surprendre James Donovan, son avocat (Tom Hanks). –DR Cinéma 29 Gros délire de vacances COMÉDIE. Un peu plus d’une année après avoir foiré le babysitting du fils de son patron, Franck (Philippe Lacheau) foire le « mamysitting » de la mère de son futur beau-père (Christian Clavier), directeur d’un hôtel écolo au Brésil. Tous ses potes sont là, l’œil rivé sur la caméra. C’est d’ailleurs en visionnant leur film que beau-papa (et le spectateur avec lui) découvre la journée de fou de son futur gendre... « Babysitting 2 » est comme une plantation. Le premier quart d’heure, le scénario sème des graines  : le déambulateur électrique de mémé, les tortues avec GPS, la copine pa- « Babysitting 2 » De Nicolas Benamou et Philippe Lacheau. Avec Philippe Lacheau, Tarek Boudali. HIII Franck (Philippe Lacheau, au centre) ne sait pas ce qui l’attend. –DR les choses à moitié, en profite pour tirer d’un mauvais pas un étudiant américain piégé derrière le « mur de la honte ». Un peu refroidi par l’accueil mitigé réservé à « Lincoln » par le public, Steven Spielberg met sa mise en scène, classique, fluide, intelligente et distrayante, au service d’un scénario des frères Coen du même tonneau. Le suspense est au rendez-vous, la reconstitution historique soignée (les images de l’édification du mur font froid dans le dos, par les temps qui courent), les répliques fusent, joliment teintées d’humour. Mark Rylance tient la dragée haute à un Tom Hanks impérial. Au-delà de l’hommage à un personnage ayant réellement existé, « Le pont des espions » montre qu’en dépit des divergences idéologiques, il peut y avoir du respect entre adversaires. Et que nul ne mérite moins qu’un autre qu’on se décarcasse pour le sauver. –CATHERINE MAGNIN « Le pont des espions » De Steven Spielberg. Avec Tom Hanks, Mark Rylance, Amy Ryan, Austin Stowell. HHHI rachutiste... Après quoi, tout le reste du film consiste à récolter les bêtises et les gags prévisibles issus de ces graines. Au mieux, on sourit comme devant une collection de caméras cachées médiocres, au pire comme devant un film de vacances auxquelles on n’aurait pas participé. –CMA LES SPECTATEURS 52 millions C’est, en dix jours, le nombre de vues de la bande-annonce de « Zoolander 2 ». Un record pour une comédie. Evidemment, on est loin des 30,65 millions de vues en 24 heures de « Star Wars  : Le réveil de la Force »... PUB Pop-corn et boisson sans alcool inclus Le mercredi au cinéma pour seulement CHF 13. credit-suisse.com/viva



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :