20 minutes Genève n°2015-11-30 lundi
20 minutes Genève n°2015-11-30 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-11-30 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 9,3 Mo

  • Dans ce numéro : prêts à crever l'écran durant un an.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
50% MARDI, 1.12 Mélanges de Noël avec/sans crêtes de coq, 500 g p.ex. mélange de Noël sans crêtes de coq, 500 g 2.75 au lieu de 5.50 40% Médaillon de bœuf Amérique du Sud, les 100 g 5.40 au lieu de 9.– 50% Ces offres sont également disponibles en ligne sur  : www.migros.ch/offresjoker. Ces offres Joker du jour sont valables à la date indiquée. En quantités pour consommation ménagère. Jusqu’à épuisement du stock. MERCREDI, 2.12 Fondue chinoise de bœuf M-Classic surgelée, 600 g 18.65 au lieu de 37.30 40% 10CFXKoQ7DMAxF0S9y5GfHdj3DKiwqmMZDpuH9P1o7VnClC86cZY3_7eN4jWeB0TvplikoS2sSXpHaglGAuDDsAbcO9rSbJ-b0xLYuQwCJr3NMSWNBEaLZ2_f9-QGir0IKdwAAAA== Tout l’assortiment de vêtements pour bébé et enfant, y compris les chaussures p.ex. pyjama pour garçon avec pantalon en flanelle 11.40 au lieu de 19.– 10CAsNsjY0MDQx0TW2sLQ0MgQArfN3uQ8AAAA= 50% Cafés Exquisito et M-Classic Espresso en grains ou moulus, 500 g p.ex. Exquisito en grains, 500 g 3.45 au lieu de 6.90 VENDREDI, 4.12 SAMEDI, 5.12 LUNDI, 7.12 30% JEUDI, 3.12 Huiles Monini Classico et Delicato en lot de 2 p.ex. huile Monini Classico en lot de 2 17.50 au lieu de 25.–
Lundi 30 novembre 2015/20minutes.ch 20 secondes Couvre-feu instauré cointrin. L’accès au secteur français de l’aéroport sera interdit dès aujourd’hui, entre 23 h et 4 h du matin. Le parking, ainsi que les commerces et services du secteur ne seront plus accessibles. Ces mesures sont imposées par la France à la suite des attentats de Paris. Il fuit après un choc champel. Un scootériste est entré vendredi matin en collision avec un motocycliste, à l’avenue Louis-Aubert. Ce dernier a été blessé à la jambe. L’autre conducteur a pris la fuite. La police recherche des témoins de l’accident. Créatives en verve culture. Le festival Les Créatives à la programmation 100% féminine a attiré 7000 spectateurs en 19 jours. Clos hier, il a proposé à Genève et en France voisine 24 concerts et autres spectacles artistiques, dont la moitié ont affiché complet. Pub Retrouvez M Blanche dans vos magasins Migros Et aussi au MParc La Praille ! Genève 7 Salons de massage dans le collimateur d’un député prostitution. La tolérance de l’Etat pourrait diminuer face au sexe tarifé pratiqué dans des immeubles locatifs. Un élu exige de changer la loi. La prostitution en appartement et ses nuisances suscitent régulièrement les protestations des voisins. Ces lieux sont certes tolérés par l’Etat, mais dans l’administration, « personne ne sait qui fait quoi », estime Jean-Marie Voumard. Ce député MCG veut obliger les gérants de salon de massage à respecter la loi sur les démolitions et transformations (LDTR). Sauf exception, ce texte interdit la conversion d’un logement en local commercial. Le projet est à l’agenda du Grand Conseil, ce jeudi. Aujourd’hui, la brigade des mœurs enregistre les demandes d’ouverture de salon, Butin encombrant dans les rues des Pâquis Ni bijoux ni argent, non  : vendredi, les forces de l’ordre ont reçu un appel qui leur signalait le vol... d’un transpalette – un engin équipé d’un élévateur pour porter de lourdes charges. Un chauffeur-livreur venait de se rendre compte de la disparition de sa machine à la rue de Lausanne. Elle était chargé de victuailles d’une valeur de 2000 fr. Une patrouille a finalement retrouvé aux Pâquis un homme de 40 ans, sans domicile fixe, qui tirait le chargement dans la rue. Il a été interpellé. L’an dernier, Genève recensait 151 établissements déclarés. –afp mais la loi sur la prostitution ne dit rien sur les locaux. Elle n’impose pas de prévenir le Département du logement (DALE). Une omission dénoncée en 2014 dans un rapport de la Cour des comptes sur lequel s’appuie Jean-Marie Voumard  : « Je veux que tout se fasse dans Gourmandise au format XXL cornavin. Vous prendrez bien un éclair ? C’est pour la bonne cause. Hier, une mosaïque de 23 700 pièces, la plus grande jamais réalisée, trônait dans la gare. La vente des pâtisseries a permis de faire un don de 80 000 fr. au Groupe sida Genève. « Une association importante qui fait passer un message essentiel aux jeunes », a souligné Gilles Desplanches, boulanger à l’origine de l’opération parrainée par Zep. Le père de Titeuf a dessiné le modèle de la mosaïque en éclairs. les règles. » Selon le DALE, « on pourrait inclure des références à la LDTR dans le formulaire pour ouvrir un salon ». La démarche du MCG interpelle aussi Aspasie, qui défend les travailleuses du sexe. Son porte-parole, Michel Félix de Vidas, juge que « le projet Méthode vaudoise Ouvrir un salon au-delà de la Versoix suppose deux procédures. Il faut demander un changement d’affectation pour transformer un logement en lupanar. En parallèle, son gérant doit s’annoncer à la police du commerce et fournir des documents tels qu’un extrait de casier judiciaire. Contrairement à Genève, le propriétaire des lieux doit donner son accord. « Cela permet de s’assurer à l’avance que tout est conforme », précise l’Etat de Vaud. semble induire une volonté de fermer les salons, et reviendrait à stigmatiser spécifiquement le travail du sexe, alors que la LDTR tolère un médecin qui exerce chez lui. » A terme, des centaines de prostituées pourraient perdre leur travail. –david ramseyer Assises contre les violences vieille-ville. Record pour la bonne cause, samedi  : plus de 300 personnes ont pris place sur un seul et même banc, à la Treille. Une action pour dénoncer les violences conjugales, psychiques et physiques, qui concernent 10% des femmes à Genève. « Ça débute par le dénigrement, les insultes, avant de passer aux coups, et ce sans distinction d’âge, de niveau d’éducation ou de nationalité », souligne Donatella Benjamin, du comité d’organisation. Il y a les victimes qui s’ignorent  : elles pensent que leur cas est difficile, mais normal. Beaucoup n’osent pas parler. « Il ne faut pas rester isolé mais s’adresser à des proches. Les victimes doivent savoir qu’elles ne sont pas seules », ajoute-t-elle. –dra Les éclairs ont nécessité 700 kg de crème et 100 de chocolat. –dr Plus de 300 personnes ont occupé le banc. –dra



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :