20 minutes Genève n°2015-01-13 mercredi
20 minutes Genève n°2015-01-13 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-01-13 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : un kamikaze sème la mort à Islanbul.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
à partir de 2 produits PRIX DYNAMITÉS. 33% 2.90 au lieu de 4.40 Clémentines Espagne, le filet de 2 kg 30% Tous les légumes ou antipastis au vinaigre, Condy 33% 3.65 au lieu de 5.50 Mouchoirs en papier et serviettes à démaquiller Linsoft ou Kleenex, en emballages multiples ou spéciaux p.ex. mouchoirs en papier Linsoft Classic, FSC, 56 x 10 pièces, valable jusqu’au 25.1.2016 30% 4.90 au lieu de 7.05 Tous les salamis Rapelli prétranchés ou à la pièce p.ex. Classic, prétranché, Suisse, 155 g 20% 2.30 au lieu de 2.90 Grandes merveilles (excepté Chiacchiere et Riccioline), 216 g 50% 7.95 au lieu de 15.90 Tous les produits de lessive Total p.ex. liquide, 2 litres Les articles M-Budget et ceux bénéficiant déjà d’une réduction sont exclus de toutes les offres. OFFRES VALABLES DU 12.1 AU 18.1.2016, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK 10CFXKIQ7DMAwF0BM5-j-OHbuGU1k1MI2HTMW9P5pWNvDYO46yhttjf773VxEcQzT7MC1La316zdQ2wQLJDvpGRyhD_e8LkJ6M9TsCCmKFmAt9UdU8M9r1Ob_oZarIdgAAAA== 10CAsNsjY0MDQx0TW2NDIxNQYApDmB-g8AAAA= 20% 1.45 au lieu de 1.85 Gruyère salé les 100 g 50% 5.90 au lieu de 11.80 Tout l’assortiment d’aliments Asco pour chien p.ex. Sensitive, 4 kg
–P. MAEDER/24H MERCREDI 13 JANVIER 2016/20MINUTES.CH Communes à la caisse à la place des TPG sans le sou CANTON. L’Etat ne peut plus financer le réseau de bus. Les municipalités doivent payer pour avoir de nouvelles lignes. Genève n’ayant plus les moyens pour étendre son réseau de bus, c’est aux petites communes de mettre la main à la poche. Six d’entre elles, plus une française, se sont alliées pour prolonger la ligne B à ses deux extrémités, à Hermance et Vésenaz. « L’extension était prévue de longue date, indique Gilles Marti, maire de Puplinge. Mais elle a été annulée après la votation sur la baisse des tarifs TPG. » Cette dernière cause un manque à gagner de plusieurs millions à l’Etat depuis son entrée en vigueur, il y a un an. La baisse du prix du billet de bus pèse sur le budget des TPG. –KEY Ainsi, les municipalités traversées par le bus B « sont prêtes à financer l’exploitation », précise l’élu. Il leur en coûterait environ 500 000 fr. par an en tout. Cela absorberait les coûts supplémentaires pour cette ligne. Sa mise en service est espérée en décembre. Syndicalistes jugés pour diffamation HÔPITAL. Le Syndicat des services publics (SSP) et son représentant David Andenmatten affectionnent les tracts au vitriol à l’encontre des HUG. En 2014, ils étaient montés d’un cran. Ils avaient accusé sans preuves une doctoresse d’erreurs médicales « graves et répétées » ayant causé un suicide. Le directeur des RH, lui, avait été décrit comme un bourreau, poussant à la dépression et au suicide. Hier, le syndicaliste et une collègue étaient jugés pour diffamation. Leur avocat plaide le contexte de tension avec les HUG et le fait qu’un lecteur sait qu’un tract est excessif par nature. Le Parquet, lui, réclame 180 jours-amende avec sursis, soit la peine maximale. –JEF Une ligne existe déjà entre Genève et Vaud Versoix et Chavannes-des-Bois (VD) financent la ligne U, qui tourne sur leur territoire depuis un mois. Elle coûte environ 400 000 fr. par an à ces deux communes. « Ce n’est pas rien. Cela grève notre budget, reconnaît Patrick Malek-Asghar, maire de Versoix. Mais vu la situation La Direction générale des transports confirme que l’extension du réseau est paralysée. « La votation a eu des conséquences graves financièrement », selon Benoît Pavageau, directeur des transports collectifs. Ainsi, les communes voulant une nouvelle ligne ou un prolongement doivent en assumer le déficit. Il correspond aux recettes moins les Le chauffard s’est « déguisé » La police avait d’abord cru que le conducteur responsable du gros accident des Acacias, le 7 octobre, s’était volatilisé. Seul son passager avait été trouvé dans la berline. La justice pense maintenant que le chauffard n’a pas fui les lieux, mais s’est fait passer pour le passager, a révélé la « Tribune de Genève ». actuelle, si nous n’avions pas agi nous n’aurions rien eu. » L’élu se félicite des premiers retours, notamment par rapport au service de nuit Noctambus. Il espère que les TPG pourront un jour reprendre l’exploitation de la ligne. « Ce serait mieux si le financement venait du Canton. » charges, essence et salaires des conducteurs notamment. Cela pourrait perdurer, même en cas de hausse des tarifs, d’après le directeur. Quid des inégalités entre municipalités riches et pauvres ? Une réflexion est menée. « L’Etat discute avec les communes sur une participation globale, informe-t-il. Elle serait ensuite redistribuée. » –JULIEN CULET Coup de frein aux Vélib’publics MOBILITÉ. Le Canton espérait installer son dispositif ce printemps  : rien n’est moins sûr. La justice a bloqué l’examen des candidats à l’exploitation du futur système public de vélos en libre service, selon la « Tribune ». La raison ? Un recours d’Intermobility, qui gère déjà à Genève des Vélib’privés. L’entreprise juge que l’octroi d’une concession publique n’était pas réglementaire. L’Etat pourrait saisir le Tribunal fédéral. Les PubliBike, en service à Lausanne (photo) depuis 2009. Genève 5 20 secondes Journal attaqué MÉDIAS. Jean-Claude Gandur, qui désire financer la moitié de l’extension/rénovation du Musée d’art et d’histoire, a porté plainte contre « Le Courrier ». Le milliardaire actif dans le négoce du pétrole reproche au journal un portrait retraçant sa carrière. Il le juge diffamatoire. Genevois en armes SÉCURITÉ. La police répertorie 128 500 armes à feu privées dans le canton, a rapporté hier tdg.ch. A ce total s’ajoutent 20 000 à 25 000 unités échangées avant 1999, donc échappant aux radars. Jusqu’à cette date, aucun permis d’acquisition n’était nécessaire. Anesse à la dérive CAROUGE. Quatorze pompiers et un bateau ont secouru hier matin ce que les passants pensaient être une vache en train de se noyer. La bête était morte depuis plusieurs jours. Et, selon tdg.ch, le vétérinaire a révélé qu’il s’agissait d’une ânesse. L’ambition du Mamco RUE DES BAINS. Lionel Bovier, nouveau directeur du Musée d’art moderne et contemporain, a annoncé hier vouloir le positionner sur la scène internationale. Il veut monter des expos avec des musées étrangers. PUB SOLDES Votre moment 115 ENSEIGNES



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :