20 minutes Genève n°2015-01-11 lundi
20 minutes Genève n°2015-01-11 lundi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2015-01-11 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 7,1 Mo

  • Dans ce numéro : Wawrinka entame sa saison par un succès.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 Actu, actu.20min.ch 20 secondes Elle devient pirate ZOUG. La députée zougoise Jolanda Spiess-Hegglin, au centre d’un scandale sexuel qui secoue la vie politique du canton depuis un an, quitte son Parti Alternative - Les Verts. Elle a adhéré au Parti pirate et poursuivra son mandat au parlement cantonal. Minibars au placard RAIL. Les CFF abandonnent les minibars dans les trains. Plus assez rentables, les célèbres wagonnets proposant cafés, sandwiches et autres friandises disparaîtront fin 2017. Ils seront remplacés par des libres-services à bord des voitures-restaurants. Disco électrique BÂLE. Deux rixes se sont produites dans la nuit de samedi à dimanche devant un club de la ville. Plusieurs personnes ont été frappées et ont été légèrement blessées. Un couteau a également été utilisé dans les deux cas. Au total, six personnes âgées de 19 à 23 ans ont été interpellées. Village sous le choc après un drame sentimental VAUD. Les corps sans vie d’un couple ont été retrouvés samedi. L’homme a poignardé son amie avant de se donner la mort. Des voisins racontent. LES COLLISIONS 14% des blessés Le manque de neige sur les pistes a fait grimper le nombre de collisions à ski durant les Fêtes. Entre Noël et le 3 janvier, 14% des accidents ont été causés par des chocs entre skieurs, alors que l’hiver précédent, cette proportion s’élevait à 5%. La femme avait fait une brillante carrière d’ingénieure. –DR Le choc de la nouvelle a immédiatement fait place à la solidarité. Hier soir, à Saint- Cierges, voisins et amis se succédaient auprès d’une famille touchée la veille par un drame. Agé de 40 ans, un homme a poignardé sa compagne de 48 ans avec un couteau de cuisine, avant de retourner l’arme contre lui. Ensemble depuis des années, Luc* et Marie* semblaient couler des jours paisibles, à en croire l’un de leurs voisins  : « Je n’ai jamais entendu parler d’un quelconque problème entre eux. C’était le couple parfait. » Agriculteur-bûcheron, Luc bossait en partie sur le domaine de Saint- Cierges tandis qu’elle travail- lait comme ingénieure-conseil. Tous deux avaient des enfants issus de précédentes relations. Récemment, l’harmonie affichée jusque-là par le couple semble pourtant avoir volé en Bannis du tarmac, ils vont riposter GENÈVE. « Toute décision est sujette à recours. » Me Pierre Bayenet défend cinq des 35 employés à qui l’aéroport a retiré leur badge d’accès le 22 décembre. Il ne croit pas le Canton, qui a indiqué vendredi que ce retrait était « unilatéral ». Selon Genève Aéroport, c’est la police, munie d’une liste de noms, qui a demandé Pas de témoins Si le couple vivait avec des enfants, personne n’a assisté au drame. « Il n’y a pas eu de témoins », a indiqué Eric Flaction, répondant presse de la police vaudoise. Le drame a nécessité l’intervention de l’équipe de soutien d’urgence et d’une cellule de psychologues. Ce double décès intervient cinq jours après une tragédie similaire à Montreux, où un jeune homme a tué son amie avant de se suicider. Il avait également utilisé un couteau, puis un fusil d’assaut. l’exclusion. Les employés n’ont pas été entendus. Le syndicat SSP en a vu quinze, qui habitent en France et sont arabes pour la plupart. « On ne sait pas qui a pris la décision, dit Me Bayenet. Nous allons demander les motifs, tenter de faire constater qu’ils sont abusifs, et demander des indemnités s’ils le sont. » –JEF La pluie a fait leur bonheur MÉTÉO. Des litres d’eau sont tombés ce week-end sur le pays. Ces intempéries n’ont pas fait que des malheureux, à l’image de ces deux bambins visiblement heureux de patauger dans la boue, hier, lors du Championnat de Suisse de cyclocross, à Dagmersellen (LU). Le soleil ne semble pas vouloir revenir de sitôt. De nouvelles pluies sont annoncées pour le début de la semaine. La neige, elle, devrait tomber jusqu’à 1000 m aujourd’hui. Petits et grands ont pris du plaisir à patauger dans la boue. –KEY éclats. « J’ai appris à Nouvel-An qu’ils étaient séparés », poursuit leur voisin. Selon lui, Luc était retourné vivre chez ses parents, juste à côté, tandis que Marie était restée dans leur villa. Samedi, tous deux se sont retrouvés face à face dans cette maison, théâtre d’un fait divers sordide qui s’est joué à huis clos. Que s’estil passé pour que le destin de ce couple bascule si tragiquement ? « Pour moi, c’est un drame sentimental », présume le voisin. Hier soir, les décorations de Noël encore accrochées sur la façade de la villa contrastaient avec l’atmosphère lourde qui régnait aux abords de leur domicile. –CAROLINE GEBHARD/ATS * Prénoms d’emprunt Spéléologue retrouvé mort Un Italien de 39 ans a été retrouvé samedi soir à Arogno (TI) par la police tessinoise. Son corps gisait à une profondeur d’environ 70 m dans la source Bossi. Le sportif s’y était immergé avec deux autres spéléologues, un Suisse et un Italien, qui sont remontés vers 15 h sans encombre. Ils avaient alors signalé l’absence de leur collègue à la police. La route entre Arogno et Rovio a été fermée au trafic pour la durée des recherches.
LUNDI 11 JANVIER 2016/20MINUTES.CH Emportés par une avalanche Deux Italiens de 20 et 24 ans ont perdu la vie samedi. Ils ont été emportés par une avalanche vers 11 h 30 près de la cabane Mäder, à 2500 m d’altitude au dessus de Ried-Brigue (VS). Un groupe de randonneurs a réussi à les dégager avant l’arrivée des secours, mais ils n’ont pas survécu à leurs blessures. Une mise en garde contre les dangers d’avalanches avait été émise vendredi. Ouchy  : arbre en travers du quai LAUSANNE. Un gros arbre qui se trouvait dans le parc de la Fédération internationale de volleyball, à Ouchy, est tombé hier après-midi, sans raison apparente. Il a abîmé trois voitures parquées près du Musée olympique. L’une d’elles est même totalement détruite, selon la police. Personne n’a été blessé par cette chute. En revanche, la circulation a été interrompue sur le quai. Le feuillu qui est tombé n’était pas malade. Deux autres arbres ont été contrôlés, mais il n’y avait pas de danger. Le grand feuillu s’est écroulé sans raison apparente. –KEYSTONE Des bottes vaudoises font vivre un village du Népal LAUSANNE. Une entreprise produit des chaussures en laine fabriquées grâce à une technique russe ancestrale. Les salariés sont tous Népalais. C’est l’histoire d’un Allemand et d’une Russe qui se sont connus à l’EPFL. Elle, diplômée des HEC, lui, ingénieur informaticien. Mariés en 2008, Dan et Galina ont eu deux filles, aujourd’hui âgées de 3 et 5 ans. Expatriés en Indonésie, où le mari était cadre dans une multinationale, ils ont décidé de rentrer à Lausanne en 2015. Ce retour leur a permis de donner un nouveau départ à leur start-up, Baabuk, créée à Jakarta et spécialisée dans la fabrication de bottes en laine Enlevée une deuxième fois BAMAKO. La missionnaire bâloise Béatrice Stockly (photo) a été enlevée de son logement de Tombouctou dans la nuit de jeudi à vendredi. Déjà kidnappée par des jihadistes en 2012, son dernier rapt est le fait de « sous-traitants d’Aqmi (al-Qaïda au Maghreb islamique) », selon une source de Prochain but  : un salaire pour les patrons La start-up basée au Flon a lancé une campagne sur Kickstarter, site de financement participatif axé sur les projets créatifs, qui regroupe plus de 9 millions de personnes. Cela a eu pour effet de booster l’activité de Baabuk. « Nous voulions 20 000 dollars en feutrée, grâce à un savoir-faire ancestral russe qui remonte au XVIe siècle. De l’Indonésie, terre des premiers balbutiements de la start-up, les ateliers sont transférés au Népal. « Les gens de là-bas ont été très touchés, car la fabrication s’y est installée alors que les Occidentaux fuyaient ce pays frappé par un séisme, se souvient Galina. Des spécialistes portugais y ont formé pour nous un groupe de montagnards très pauvres. » Aujourd’hui, une douzaine de Népalais sont employés par la start-up du Flon. « Ils ont un salaire supérieur à ce que reçoit en moyenne un ouvrier du pays. Nous versons aussi les charges sociales. Mon épouse et moi vivons encore sur nos sécurité malienne. Il « a été minutieusement préparé ». La missionnaire chrétienne pourrait avoir passé la nuit dans la ville avant d’en être « sortie habilement ». Très engagée dans sa foi et dans des actions sociales, la Bâloise vit depuis plusieurs années dans la ville du nord du Mali. –ATS 30 jours. On les a eus en 48 heures », dit Galina. L’entreprise a reçu 1200 commandes et a aussi lancé des chaussures urbaines. Les prémices d’une nouvelle ère qui permettra aux dirigeants d’avoir enfin un salaire, après deux ans de travail ? économies et l’aide de nos parents », indique Dan. En 2015, plus de 3500 chaussures Baabuk ont été fabriquées en Asie. Soit une hausse de près de 200% par rapport à 2013, où le bilan était de 1200 paires. Autant dire que l’avenir de l’entreprise lausannoise aux employés népalais s’annonce prometteur. –ABDOULAYE PENDA NDIAYE PUB CFC d’employé-e de commerce Diplômes commerciaux Bd Saint-Georges 71 022 329 35 00 Actu 5 WEF en mode antiterroriste DAVOS (GR). Les forces de sécurité du Forum économique mondial (WEF) ont mis en place de nouveaux contrôles après les attaques terroristes de Paris. Elles vérifient notamment si les voitures ont transporté des explosifs, a expliqué le commandant de la police cantonale grisonne à la « NZZ am Sonntag ». Ces contrôles seront encore renforcés pendant la durée du WEF, qui se tiendra du 20 au 23 janvier..ch Rentrée le 1er février



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :