20 minutes Genève n°2014-12-11 jeudi
20 minutes Genève n°2014-12-11 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2014-12-11 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 minutes SA

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : des footballeurs racistes finissent devant la justice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Suisse, suisse.20min.ch Un anniversaire presque selon ses vœux Berne. Afin de célébrer ses 50 ans de manière originale, le funambule Freddy Nock voulait descendre hier les 1700 mètres de câble du téléphérique du Schilthorn. Pub nouveau Mais les mauvaises conditions météorologiques à 2500 mètres d’altitude l’ont poussé à rebrousser chemin après 600 mètres. Raté ! –photo keystone Felix adore la combinaison de viande savoureuse et de Bourses d’études : les cantons libres BERNE. Les Chambres ont refusé l’harmonisation de l’aide estudiantine mais incitent les cantons à l’appliquer. Commandez votre échantillon gratuit FELIX SENSATIONS CRUNCHY CRUMBLES sur www.purina-felix.ch La loi révisée inclut les écoles supérieures et les cours préparatoires. –keystone L’Union des étudiant-e-s de Suisse (UNES) réclamait dans une initiative populaire une harmonisation des bourses au niveau national et des aides « garantissant un niveau de vie minimal » aux étudiants pendant toute la durée d’une première formation tertiaire. Au final, les Chambres ont adopté un projet qui se borne à inciter les cantons à harmoniser le système des bourses d’études. Exit l’obligation qui aurait pu leur être faite de verser une bourse d’études de 16 000 francs au minimum par étudiant pour obtenir le soutien de la Confédération. Ces subsides fédéraux continueront à être répartis en fonction de leur population résidente. A la trappe le fait que ces aides soient réparties entre les cantons en proportion de leurs dépenses effectives en matière d’aide à la formation tertiaire. Par ailleurs, la révision de la loi sur les aides à la formation inclut les étudiants des écoles supérieures et ceux participant aux cours préparatoires en vue des examens professionnels, qui pourront eux aussi recevoir des aides financières. –ats C'est qui le plus futé ? PURINA Your Pet, Our Passion : Reg. Trademark of Société des Produits Nestlé S.A.
Jeudi 11 décembre 2014/20minutes.ch Budget 2015 bientôt bouclé Le Parlement décide aujourd’hui de l’ampleur des largesses à accorder à l’agriculture dans le budget 2015 de la Confédération. Les deux Chambres n’ont pas réussi à s’entendre. Le dossier passe en conférence de conciliation. La version moins généreuse des Etats devrait s’imposer. Internés sans procès justice. Deux meurtriers ne passeront pas devant les juges. Hier, le Ministère public soleurois a annoncé que l’homme de 48 ans qui a tué son frère de 55 ans avec un fusil de chasse lors d’une dispute le 13 août dernier a été déclaré « malade psychiquement ». Il devra se faire soigner dans une institution psychiatrique ou un centre d’exécution des mesures. Quant à l’homme de 28 ans qui a reconnu avoir poignardé sa grand-mère de 81 ans le 14 janvier à Aarau, il a lui aussi été jugé irresponsable. Le Ministère public argovien a recommandé un « petit internement ». A noter que depuis les faits, il se trouve déjà dans une clinique psychiatrique. –ats/dmz Pub Aujourd’hui 11.12.2014 Suisse 9 Vivre sur le vieux pont ? « C’est une belle utopie » Fribourg. Un bureau d’architectes nyonnais veut construire des logements sur le pont de Zähringen. La Ville a d’autres idées. Mitage et densification urbaine sont des mots récurrents sur la place publique ces dernières années. On se souvient des débats acharnés autour de la réforme de la loi sur l’aménagement du territoire, acceptée par le peuple en novembre 2013 et, plus récemment, de l’initiative Ecopop, qui voulait limiter l’immigration pour sauver les paysages. Hier, le bureau d’architecture Mangeat-Wahlen, basé à Nyon (VD), a ressuscité un concept qui ne date pas d’hier (lire encadré), afin de pouvoir proposer un toit à tout le monde dans un futur proche : créer des logements sur les ponts. Pour ce faire, les architectes ont trouvé l’endroit rêvé : le pont de Zähringen, à Fribourg. Ce dernier n’est en effet Tous les jours,une nouvelle e offre « spécialfêtes » ! Découvrez chaque soir une nouvelleoffre surRTS Un,après le téléjournal et avantla météo, ou sur www.coop.ch. Disponible uniquementenquantitéménagère et jusqu’à épuisement desstocks. Le projet imagine quelque 12 000 m2 de logements, qui pourraient accueillir 350 habitants. plus emprunté que par les bus, vélos et piétons depuis l’ouverture du pont de la Poya. Sur quatre étages s’élèveraient une Lausanne y a déjà pensé, il y a vingt ans 1/2 prix Au début des années 1990, le Conseil communal lausannois a enterré le projet des « Ponts- Ville », qui avait pourtant été retenu du concours d’idées lancé afin de réaménager le quartier du Flon. Quatre ponts habités devaient traverser la friche industrielle. En France, ce type de construction refait parler de lui depuis 2011, avec des projets notamment à Neuilly-sur-Seine, près de Paris, et à Tours (Indreet-Loire). Car vivre sur un pont était courant en Europe, au Moyen Age. centaine d’appartements à loyer abordable. Des commerces, cafés et garderies compléteraient l’ensemble. La construction serait surélevée pour laisser passer les transports publics. Un beau projet, diront certains, mais la Ville le considère surtout comme « une belle utopie ». « Certes, nous allons lancer un concours pour réaménager ce pont, confie Nicole Surchat Vial, architecte communale. Mais y construire quatre étages de logements, 12.60 au lieu de 25.20 Filet de saumon sans la peau, poisson d’élevage, Norvège, 600 g (100 g = 2.10) en libre-service c’est trop ! » Elle reconnaît tout de même un mérite au projet : celui de lancer un débat sur l’avenir du logement dans la ville. « Nous y avons réfléchi et nous présenterons nos idées en début d’année prochaine », précise Nicole Surchat Vial. Reste que le duo Mangeat-Wahlen a annoncé avoir repéré une quarantaine de lieux qui pourraient accueillir des projets similaires, notamment à Genève, Bâle ou Zurich. Peut-être y auront-ils plus de succès. –David Maccabez/ats –archi. mangeat/wahlen



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :