20 Minutes France n°3698 17 jan 2022
20 Minutes France n°3698 17 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3698 de 17 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : le pouvoir d'achat, une pièce manquante de la campagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 LUNDI 17 JANVIER 2022 Le WH-1000XM4 de Sony. Alors que le WH-1000XM4 de Sony est devenu la référence en matière de casque à réduction de bruit, des petits nouveaux tentent de le concurrencer Christophe Séfrin Halte au bruit ! Avec des ventes en hausse de 14% en 2021, les casques et écouteurs à réduction de bruit ont les faveurs des Français. Sony domine largement ce secteur avec pas moins de 30% de parts de marché revendiquées, notamment grâce au WH-1000XM4, lancé au milieu de l’année 2020 (affiché au prix de 300  € environ). Ce casque attise la convoitise des concurrents qui lui opposent leurs modèles. 20 Minutes en a testé quatre. + DE 20 MINUTES CONSO Casques à réduction de bruit Qui est plus fort que Sony ? Les casques filaires à arceau, comme le Fidelio 3, conservent la préférence des puristes. Philips Le Quietcomfort 45 de Bose isole parfaitement et reste l’un des modèles les plus légers. Bose L’Aonic 40 se distingue notamment par son appli et ses prestations musicales. Shure Le YH-L700A impressionne par les basses qu’il diffuse et son autonomie. Yamaha Le plus accessible  : le Fidelio L3 de Philips Le nouveau casque haut de gamme Philips Fidelio L3, aux courbes arrondies, défie le WH-1000XM4 de Sony avec son appli Philips Headphones, très complète. Outre un égaliseur avec des préréglages, la gestion de la réduction de bruit peut y être personnalisée. Le Fidelio L3 peut être appairé avec deux sources  : un smartphone et un ordinateur. Pratique en télétravail. Sa belle autonomie (jusqu’à 32 heures avec réduction de bruit) possède une contrepartie  : il est lourd (360 g). Un handicap pour les longs voyages. Prix  : 199  € . Le plus simple  : le Quietcomfort 45 de Bose L’Américain Bose privilégie la compacité et la légèreté (238 g) avec son Quietcomfort 45. Il est équipé de boutons physiques pour activer et désactiver d’une pression la réduction de bruit ou encore pour monter et descendre le volume. Si la qualité de la réduction de bruit et son confort restent de vraies marques de fabrique, l’absence de réglages pour customiser son écoute est frustrante. Son autonomie est de 24 heures avec réduction de bruit. Prix  : 349  € . Le meilleur rapport performances/prix  : l’Aonic 40 de Shure Volumineux avec ses larges oreillettes et de bonne fabrication avec son arceau réglable très finement, l’Aonic 40, aux commandes physiques, peut compter sur son appli, Shure- PlusPlay. Celle-ci permet de contrôler la réduction de bruit sur trois niveaux, ainsi que le mode dit « Environnement » (pour rester conscient des bruits extérieurs) sur dix paliers. D ru La réduction de bruit de l’Aonic 40 – un peu lourd (313 g) – n’égale pas celle des modèles de Sony et de Bose, mais ses prestations musicales sont majeures. Un coup de cœur. Prix  : 249  € . Le plus endurant  : le YH-L700A de Yahama Original avec ses coques rectangulaires recouvertes de tissu et de similicuir, le YH-L700A (330 g) est un très bel objet. Son appli Headphones Controler ne propose pas d’égaliseur. Il peut prendre en compte les mouvements de la tête afin de caler la scène sonore toujours au même endroit. Impressionnant par les basses qu’il diffuse, mais également par son autonomie (jusqu’à 34 heures avec la réduction de bruit activée), le casque YH-L700A de Yahama reste onéreux. Prix  : 499  € .
Elise FOUCAUD ECPADDéfense MINISTÈRE DES ARMÉES La Fabrique Défense  : la jeunesse et l’Europe dans le viseur Véritable temps fort de ce début d’année, l’événement de clôture de La Fabrique Défense, organisé par le ministère des Armées, se tiendra à la Grande Halle de La Villette du 28 au 30 janvier 2022 à Paris. Sur place, les 15-30 ans se familiariseront avec les enjeux européens, partiront à la rencontre des acteurs de l’écosystème défense, et découvriront des opportunités de carrière. Pour construire l’Europe de la défense et répondre efficacement aux menaces, il est nécessaire de s’accorder sur la compréhension des enjeux internationaux. La Fabrique Défense s’inscrit dans cette démarche et choisit de cibler prioritairement les jeunes citoyens, dont l’engagement ces dernières années est en hausse. Sécurité, souveraineté, menaces, risques, climat…, sur tous ces sujets, les différentes activités de La Fabrique Défense présenteront aux 15-30 ans les défis auxquels nous sommes confrontés aujourd’hui et à l’horizon des prochaines décennies. Des ateliers réalistes et immersifs 13 espaces thématiques et plus de 130 stands  : la manifestation se veut immersive pour les participants qui auront tout le loisir de parcourir un espace de près de 15 000 m² où se réuniront tous les acteurs de l’écosystème défense (ministère des Armées, institutionnels, think tanks, associations, entreprises, etc.). Particulièrement prisées lors de la précédente édition, les animations dites participatives occupent une place encore plus importante cette année. L’espace réservé aux serious games a donc été augmenté et le nombre de cas pratiques élargis. Les visiteurs pourront ainsi s’immerger dans un jeu de rôle dans lequel ils devront atteindre un objectif, en lien avec un événement historique. Sur les ateliers de gestion de crise, ils pourront mettre au défi leurs compétences stratégiques avec des scénarios du passé, du présent et du futur. Une approche interactive et Elise FOUCAUD ECPADDéfense immersive pour découvrir les subtilités liées aux enjeux de défense. Les amateurs de nouvelles technologies prendront place aux commandes des simulateurs de vol de l’armée de l’Air et de l’Espace ou testeront des casques de réalité virtuelle utilisés dans un univers militaire. Ils pourront également suivre des démonstrations de drones. L’UE au cœur des débats Cet événement parisien de La Fabrique Défense est le point d’orgue de la centaine d’événements qui se sont déroulés en régions et dans toute l’Europe ces derniers mois. Il comprendra un espace consacré à l’Europe de la défense qui s’inscrit pleinement dans le cadre de la Présidence française du Conseil de l’Union européenne (PFUE). En complément des ateliers, des intervenants débattront lors de tables rondes et de conférences, sur des thématiques liées à l’Union européenne. Publi-communiqué Un écosystème qui recrute On trouve mille et une façons de servir son pays au ministère des Armées. Sur terre, air et mer, tous les profils et toutes les compétences peuvent être utiles à notre défense. Premier recruteur de l’Etat, le ministère des Armées embauche chaque année 27 000 personnes (dont 5 000 civils) et principalement des jeunes âgés de moins de 30 ans. Un vaste panel de métiers Des postes d’analyste politique, de médecin, d’ingénieur, de cuisinier, de décorateur, ou encore de photographe  : l’écosystème défense est aussi divers que la société elle-même. Un éventail de métiers porteurs de sens et de valeurs regroupés autour d’un dénominateur commun, celui de vouloir contribuer à un monde plus sûr. La Fabrique Défense, dont l’une des vocations est de valoriser ces filières professionnelles, tend à servir de porte d’entrée vers un engagement, quelle que soit sa forme. Sur place, chacun pourra découvrir des exemples de parcours, écouter des témoignages inspirants, s’informer sur les dernières tendances, déposer un CV, ou simplement échanger de façon informelle. Mixité, égalité, accessibilité Le ministère des Armées mène une politique volontariste en faveur de l’inclusion de tous, quels que soient le genre, la situation géographique ou le niveau de diplôme. Les femmes y représentent déjà aujourd’hui 41,3% des civils recrutés. Les carrières ne sont donc pas soumises à un « profil type ». Que l’on soit lycéen, dans une formation technique ou en reconversion, que l’on ait le bac ou un doctorat en poche, le niveau de formation ne constitue pas un frein. Chacun peut y trouver sa place ! L’inscription est gratuite, mais obligatoire. La manifestation se déroulera dans le respect des règles sanitaires en vigueur, avec une jauge adaptée, le port du masque obligatoire et présentation d’un pass sanitaire. Toutes les informations pratiques sont disponibles sur lafabrique.defense.gouv.fr.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :