20 Minutes France n°3698 17 jan 2022
20 Minutes France n°3698 17 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3698 de 17 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 4,0 Mo

  • Dans ce numéro : le pouvoir d'achat, une pièce manquante de la campagne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 LUNDI 17 JANVIER 2022 Le pouvoir d’achat au rayon des absents La thématique trône en tête des sujets « dont on ne parle pas dans assez » en ce début de campagne présidentielle T Nicolas Camus out le monde a constaté l’envolée des prix. L’Insee le confirme  : le tarif de l’énergie a augmenté de 18,6% entre décembre 2020 et décembre 2021. « Cela s’explique principalement par la hausse du prix du pétrole, détaille Hervé Péléraux, économiste à l’OFCE [Observatoire français des conjonctures économiques]. Il affecte le prix de l’essence, du fioul, du gaz et de l’électricité. » L’énergie est ainsi responsable pour moitié de la hausse générale des prix de 2,8% encore observée en décembre. La thématique du pouvoir d’achat reste toutefois absente des débats en ce début de campagne présidentielle. Dans toutes les enquêtes d’opinion, ce sujet est toujours le premier cité parmi Achats groupés Certains tentent de s’organiser pour faire baisser la facture. L’un des moyens les plus utilisés consiste à regrouper des consommateurs afin de mieux protéger les prix. Désormais, cela se passe au niveau des villes, avec le concours d’entreprises spécialisées comme Wikipower. « On vient à la rencontre des habitants, on répond à leurs questions, puis on en rassemble le plus grand nombre possible et on adresse un cahier des charges à tous les fournisseurs pour qu’ils nous fassent la meilleure offre possible », expose Étienne Jallet, président de la branche France, ouverte en 2016. Le candidat LFI au Parc des expositions de Nantes, dimanche. S. Salom-Gomis/AFP À Nantes, Frédéric Brenon ACTUALITÉ ceux « dont on ne parle pas assez ». Entre le Covid-19, l’entrée en campagne d’Éric Zemmour et la primaire de LR, les débats tournent en rond depuis des semaines. « J’ai l’impression qu’on ne parle que d’immigration et de sécurité », se désespère Nadia, mère de deux enfants. Les candidats ont certes esquissé des pistes pour améliorer les conditions de vie de l’ordinaire de la population. Marine Le Pen (RN) se pose en « candidate en pouvoir d’achat » grâce à quelques mesures phares comme l’abaissement de la TVA à 5,5% sur les carburants et l’énergie. Jean-Luc Mélenchon (LFI) promet une loi d’urgence sociale qui « contiendrait notamment le blocage des prix de l’énergie, du carburant et des produits alimentaires ». Yannick Jadot (EELV) et Anne Hidalgo (PS) proposent une hausse du salaire minimum, quand Valérie Pécresse (LR) entend « augmenter dans les cinq ans les salaires net inférieurs à 2,2 smic [soit 2 800  € ] de 10%, hors inflation ». « On n’attend rien des candidats » Le sujet reste toutefois assez inaudible, y compris parce que les prétendants à l’Élysée le savent périlleux. Les deux experts en communication Robert Zarader et Samuel Jequier le qualifient même, dans une tribune publiée par Le Monde en décembre, de « serial killer électoral ». Et de souligner que « la hausse des salaires est la question taboue qui fait trébucher les candidats à l’élection présidentielle depuis le début des années 2000 ». « Il y a une partie de l’inflation sur laquelle un gouvernement peut avoir prise, avec des chèques énergie, un blocage des prix du gaz et de l’électricité ou une baisse des taxes, Mélenchon en lumières et en odeurs « Il nous en a mis plein la vue », s’enthousiasme un jeune militant. Cinq ans après avoir innové avec des hologrammes, Jean-Luc Mélenchon (LFI) est monté d’un cran dans l’utilisation des nouvelles technologies à l’occasion de son premier meeting 2022 dimanche à Nantes (Loire-Atlantique). Dans un Parc des expositions sans jauge restrictive, près de 5 000 militants équipés d’un masque FFP2 obligatoire ont assisté à un « meeting immersif et olfactif ». Arrivé tel une rock star sur un rythme electro, le candidat à la présidentielle Les prix ont augmenté en moyenne de 2,8% sur l’année 2021, selon l’Insee. B. Chibane/Sipa (illustration) observe Hervé Péléraux. Mais ces mesures permettraient d’atténuer les effets de l’inflation, pas de répondre à la mécanique inflationniste elle-même, qui est créée par le marché. » Le Premier ministre, Jean Castex, avait promis en septembre l’instauration d’un « bouclier tarifaire » afin de bloquer les prix du gaz et de limiter la hausse de celui de l’électricité à 4% en février. Une mesure confirmée vendredi par le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, assurant que la hausse aurait, sinon, été de 35%. Un bon point pour le futur candidat Emmanuel Macron ? de La France insoumise s’est exprimé au cœur d’une foule entourée de quatre murs d’écrans géants. L’expérience à 360° a commencé par la projection d’images dynamiques du système solaire. Annoncée comme une première mondiale dans un cadre politique, la diffusion d’odeurs a moins convaincu. Certes, quelques notes de parfums semblaient accompagner les tableaux visuels. Mais, avec un masque FFP2, elles étaient difficiles à identifier. En conclusion du meeting, Jean-Luc Mélenchon a confirmé l’organisation d’une « grande marche pour la VI e République » le 20 mars à Paris. Et le retour des hologrammes dans ses meetings à partir d’avril./3n L u ONDES 2^ Les candidats à la présidentielle ont du boulot pour convaincre. « On n’attend rien d’eux », murmure Saliha, l’air las. En arrêt maladie depuis deux ans, cette femme de 58 ans ne compte que sur les quelque 950  € de retraite de son mari pour faire vivre le foyer. « Si demain il y en a un qui déclare qu’il va travailler pour le pouvoir d’achat, pour les retraites, avec des mesures claires et réalistes, je voterai pour cette personne », glisse Nadia, au moment de monter dans sa voiture sur le parking d’un supermarché de Villejuif (Val-de- Marne). Elle se retourne une dernière fois  : « Pour l’instant, je ne la vois pas. » Le Parlement adopte le projet de loi instaurant le pass vaccinal. Par un dernier vote de l’Assemblée, le Parlement a adopté dimanche le projet de loi instaurant le pass vaccinal. Deux recours sont prévus à gauche, ce qui va repousser de quelques jours la promulgation. Des investisseurs étrangers vont injecter plus de 4 milliards d’euros en France dans 21 nouveaux projets majoritairement industriels, a annoncé dimanche l’Élysée.
le" Avec Navigo, vous aviez les jambes. Avec ses nouveaux avantages culture v L us avez aussi la tête usées, théâtres, cinémas, découvrez toi vos avantages sur iledefrance-mobilites.fr Offre réservée aux clients Navigo justifiant d'un abonnement en cours de validit (hors Navigo Jour, Easy et Découverte) à la date de visite de l'établissement culturel ou de la manifestation àd, Région iledeFranceiee îledeFrance mobilités



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :