20 Minutes France n°3693 5 jan 2022
20 Minutes France n°3693 5 jan 2022
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3693 de 5 jan 2022

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 2,9 Mo

  • Dans ce numéro : des maux d'absence à anticiper chez les enseignants au second trimestre à cause du variant Omicran.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
14 MERCREDI 5 JANVIER 2022 te Novak Djokovic déroge à la règle A e William Pereira Tout sourire, accoudé à ses bagages, la piste de l’aéroport en arrière-plan. Novak Djokovic a annoncé sur Instagram, mardi, s’envoler pour Melbourne, où il participera à l’Open d’Australie, à partir du 17 janvier. Le Serbe a bénéficié d’une exemption médicale liée à la vaccination contre le Covid-19. Un Graal dont l’obtention paraissait jusqu’ici impossible au vu de l’intransigeance des autorités locales. La Fédération australienne (TA), organisatrice du tournoi, a vaguement expliqué, tapie dans le confort du secret médical, que Djokovic avait « demandé une dérogation qui lui a été octroyée après un examen rigoureux impliquant deux groupes différents et indépendants d’experts médicaux ». Si plusieurs facteurs peuvent mener à une exemption de vaccin contre le Covid-19, voir le n°1 mondial trimballer ses bagages où bon lui semble, en arborant fièrement son statut de nonvacciné, pose le problème de l’exemplarité d’un tel joueur sur une question de santé publique mondiale. Jamie Murray, grand spécialiste de double et frère d’Andy, n’a pas tardé à résumer le sentiment général  : « Je pense que si je n’avais pas été vacciné, je n’aurais pas eu d’exemption, mais tant mieux pour lui. » SPORT Lors des Jeux olympiques, du 4 au 20 février, le port du masque sera obligatoire en toutes circonstances et pour tout le monde. J. Gao/AFP « Une ambiance d’apocalypse » à Pékin À cause de la pandémie de Covid-19, à quoi vont ressembler les JO d’hiver, qui commencent le 4 février ? J Aymeric Le Gallusqu’ici, tout va (relativement) bien. Alors que les JO d’hiver s’ouvrent dans un mois à Pékin et que la variant Omicron continue de faire des siennes, les organisateurs semblent confiants quant à la tenue de l’événement. Reste à savoir dans quelles conditions vont se dérouler ces Jeux, dans un pays qui s’est coupé du monde depuis l’apparition du virus fin 2019. Pour vous donner un aperçu de l’ambiance sur place, on a posé la question à l’équipe de France de short-track, qui a eu la possibilité d’aller tester la glace olympique en octobre. « C’était complètement lunaire, limite flippant, raconte Sébastien Lepape. Quand je suis arrivé à l’aéroport de Pékin, j’étais dans un film de science-fiction. Tout était vide, les seuls gens qu’on croisait étaient dans des tenues antibactériologiques, on avait 3 000 tests à faire. » « On se serait cru dans un aéroport fantôme, c’était une ambiance d’apocalypse, embraie Tifany Huot-Marchand. Notre avion était le seul sur le tarmac, dans les halls, il y avait de la poussière partout, comme si c’était abandonné. Notre bus était escorté par la police et, dans les rues, pas un rat. » Soucieux de se montrer exemplaires aux yeux du monde dans la lutte contre le Covid-19, Pékin et le Comité international olympique ont inauguré mardi « Il y aura certainement des infections, et il est possible qu’un foyer de contamination à petite échelle se déclare. » Huang Chun, chargé de contrôler la propagation du virus la boucle fermée et strictement contrôlée 24 h/24. De quoi faire passer la bulle sanitaire des JO de Tokyo pour une vulgaire passoire à bactéries. Si, au Japon, les promesses d’intransigeance sanitaires ont parfois volé en éclats durant les Jeux, il y a peu de chance que la Chine relâche la bride. « On peut dire que nous avons pratiquement achevé tous les préparatifs, Novak Djokovic pourra finalement participer à l’Open d’Australie. Chine Nouvelle/Sipa 2" u Interdit de « chanter » À la différence des Jeux d’été à Tokyo, ces JO d’hiver ne devraient en revanche pas se dérouler à huis clos. Si les touristes étrangers ont été priés de rester chez eux, les Chinois devraient avoir droit de garnir en partie les gradins sans qu’aucune jauge n’ait encore été officiellement annoncée par les autorités. Mais il est formellement interdit de « crier » ou de « chanter » dans les enceintes des sites olympiques. Pékin est prêt », a ainsi assuré Zhao Weidong, responsable de la communication du comité d’organisation. Pour faire simple, le régime chinois a décidé d’appliquer sa stratégie nationale du « zéro Covid-19 » (quarantaines, confinements, dépistages, traçages, applications mobiles de suivi…) à l’échelle des sites olympiques. Et gare à celui où celle qui tenterait de mettre un bout du museau dehors, sous peine de rentrer fissa au pays. Des sportifs aux délégations, en passant par les officiels, les journalistes et les bénévoles, toute cette clique va vivre isolée du monde pendant près de trois semaines, avec double vaccination obligatoire (la dose de rappel est « vivement conseillée » par le CIO), dépistage quotidien et port du masque en toutes circonstances. Cependant, les autorités savent que le risque zéro n’existe pas. « Il y aura certainement des infections, et il est possible qu’un foyer de contamination à petite échelle se déclare », a ainsi prévenu il y a quelques jours Huang Chun, le responsable chargé de contrôler la propagation du virus pendant les Jeux. Auquel cas, les personnes testées positives seront placées en quarantaine tandis que celles présentant le moindre symptôme seront envoyées dans les hôpitaux de Pékin et de Zhangjiakou. « C’est le prix à payer pour que les Jeux aient lieu », relativise Sébastien Lepape. Tout est une question de verre à moitié vide ou à moitié plein. Tests obligatoires avant un match pour les joueurs de L1. Qu’ils soient vaccinés ou non, tous les joueurs de L1, ainsi que les staffs, seront soumis à un test obligatoire 48 heures avant chaque match, selon le protocole sanitaire finalisé mardi par la LFP. La Coupe du monde de ski de fond des Rousses annulée. Figurant parmi les dernières répétitions pour les fondeurs avant les JO, la Coupe du monde de ski de fond prévue du 14 au 16 janvier aux Rousses (Jura) est annulée à cause du Covid-19.
ru o UN BÉBÉ APPELÉ GRIEZMANN MBAPPÉ Partout dans le monde, le premier bébé de l’année est scruté par la presse locale. À Copiapó, ville du nord du Chili, le pionnier de 2022 porte un prénom pour le moins original  : GriezmannMbappé Chambi Pacaje. L’enfant a vu le jour le 1er janvier à l’hôpital San José del Carmen. « J’ai choisi Griezmann, pour le footballeur, et son père, Mbappé, pour la même raison », a indiqué la maman à une télévision locale. LE DERNIER SAUT POUR SPIDER-MAN ? « J’aimerais voir un futur plus divers pour Spider-Man, peut-être avec une Spider-Gwen ou une Spider-Woman, a indiqué à People Tom Holland. On a eu trois [incarnations] de Spider-Man à la suite, on était tous pareils. » Des propos qui laissent planer le doute sur un retour de l’acteur dans le costume de l’homme-araignée. Photo  : 2021 CTMG/Marvel Les jeux vidéo mobiles tuent le game En 2021, et pour la première fois, le chiffre d’affaires des jeux mobiles (estimé à 160 milliards d’euros) a dépassé celui des consoles et des ordis, révèle Newzoo. Ainsi, 52% du marché total du jeu vidéo est occupé par les jeux mobiles. Picto  : Noun Project. co MIROIR, MON BEAU MIROIR Par le photographe D. Newman/Solent News/Sipa Sur ce cliché pris par Dave Newman, un martin-pêcheur d’Amérique ressemble à s’y méprendre à un papillon avec ses ailes qui se reflètent dans l’eau. L’oiseau femelle a plongé, avec un poisson dans le bec, dans un étang paisible près de Bourne, dans le Lincolnshire (Angleterre). DIX NEWS MERCREDI 5 JANVIER 2022 15 N o Pokémon, transformez-les tous ! Vous les attrapiez ? Et si vous les inventiez ? Grâce au « machine learning », un développeur a créé ses propres Pokémon et encourage les amateurs d’informatique à en faire autant. Concrètement, en donnant accès à des données à certains algorithmes, on peut leur apprendre à « apprendre ». Ils sont ainsi en mesure de créer des images en se basant sur un jeu de données, comme le site This Person Does Not Exist, qui génère des visages de personnes n’existant pas à chaque nouvelle visite. À vous de jouer ! Photos  : Geeko Britney, une fin Insta-ntanée Ça ne s’arrange vraiment pas entre Britney Spears et sa sœur, Jamie Lynn. La pop star vient tout simplement de la supprimer de ses abonnés de son compte Instagram. L’interprète de Toxic, libérée depuis quelques semaines de la tutelle de sa famille, reproche notamment à Jamie Lynnde ne pas l’avoir soutenue ces dernières années et de vouloir écrire ses mémoires sans la consulter au préalable. Une décision qui témoigne un peu plus de la volonté de Brit de s’émanciper. HARRY ET MEGHAN ONT UNE MAISON À VENDRE Le prince Harry et son épouse, Meghan Markle, auraient pour projet de mettre en vente leur sublime manoir situé dans le quartier de Montecito, en Californie, révèle le Mirror. Lassés de ce bien qui dispose notamment de neuf chambres, d’une piscine, d’un terrain de tennis, d’une salle de sport ou encore d’un terrain de 3 ha, les parents de Archie et Lilibet espéreraient récupérer 13 millions d’euros de la vente. Kim K. dément avoir chipé le fiancé de sa sœur Alors que Kourtney Kardashian semble très amoureuse de Travis Barker, l’ex du batteur de Blink-182, Shanna Moakler, a rapporté à UK Weekly que la sœur de Kourtney, Kim, a une relation secrète avec ce dernier. Chose que Kim K. a immédiatement réfuté sur ses réseaux  : « Non ! Faux récit ! Nous sommes amis depuis des années. » Photo  : J. Nacion/Star Max/IPx/AP/Sipa Un poisson robot fait la nique au poisson moustique Pendant longtemps, la gambusie, aussi appelée « poisson moustique », a mené la vie dure aux moustiques. Mais cette espèce est devenue invasive. Du coup, des chercheurs des universités de New York et d’Australie-Occidentale ont mis au point un poisson robot qui prend l’apparence de l’Achigan à grande bouche, le prédateur naturel de la gambusie. Doté de capteurs, ce poisson robot s’attaque aux poissons moustiques et la gambusie, elle, effrayée et stressée, subit une perte de poids, et une perte de fertilité. Grâce à lui, il est donc possible de réduire la présence de cette espèce invasive sans créer d’autres problèmes. Photo  : Geeko L’IMAGE DU JOUR FAKE OFF !!! Par Mathilde Cousin Au Japon, des chauffeurs de bus ont bien fait la grève de la gratuité... Mais c’était en 2018 ! Selon un post partagé des milliers de fois sur Facebook, des chauffeurs de bus ont fait grève, au Japon. « Ils n’encaissaient simplement plus les tickets pour impacter leur entreprise et non pas les passagers », peut-on lire. Le post ne précise pas quand a eu lieu cette grève de la gratuité ni dans quelle ville elle s’est déroulée. Ce mouvement n’est pas récent  : il a eu lieu en avril 2018, à Okayama. Les chauffeurs de bus ont d’abord cessé de rouler pendant une heure sur une ligne de la ville, le 23 avril. Le syndicat Ryobi a reconduit le mouvement le 26, en décidant cette fois-ci de rouler, mais de ne pas faire payer les passagers. Les chauffeurs protestaient contre l’ouverture d’une ligne concurrente, meilleur marché, et craignaient également la suppression de plusieurs lignes déficitaires. Il s’agissait de la première grève organisée par le syndicat en soixante-trois ans d’existence. 20 Minutes lutte contre les fake news. Un doute ? Écrivez à fakeoff@20minutes.fr PAGE RÉALISÉE PAR JÉRÉMY VIAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :