20 Minutes France n°3691 17 déc 2021
20 Minutes France n°3691 17 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3691 de 17 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : joyeux noël, les amis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 VENDREDI 17 DÉCEMBRE 2021 Passer la soirée du 24 décembre avec ses camarades peut être une façon d’esquiver les conflits familiaux. SeventyFour/Getty Images Noël entre amis et sans embûches À l’approche des fêtes de fin d’année, certains organisent leur réveillon sans famille C Delphine Bancaud ertes, dans l’imaginaire collectif, Noël est une fête familiale. Mais, pour certains Français, c’est plutôt l’occasion de partager un bon repas et d’échanger des cadeaux avec des amis. Une pratique qui a tendance à AVEC VOUS « Noël ne se fera plus chez nous qu’accompagnés d’amis empreints de bienveillance et dénués de tout sarcasme. » Marie, une lectrice se répandre, comme l’observe Anne-Catherine Sabas, psychanalyste  : « Aujourd’hui, nous nous autorisons davantage à sortir des traditions rigides et à inventer des manières différentes de faire la fête. » Pour beaucoup, c’est surtout un moyen d’éviter les tensions avec les proches. C’est le cas de Marie, qui a répondu à notre appel à témoignages. « Ma dernière bride de patience a cédé lors du dernier Noël passé en famille  : à la vue du sanglier servi d’autorité, et en ricanant, par mes parents à mon mari musulman (je suis chrétienne), et cela après vingtquatre ans de vie commune et quatre enfants, j’ai jeté l’éponge sur l’autel de ACTUALITÉ la tolérance. Noël ne se fera plus chez nous qu’accompagnés d’amis empreints de bienveillance et dénués de tout sarcasme. » Même réflexe de protection chez un autre de nos lecteurs  : « Ma maman m’a maltraité physiquement et psychologiquement. Je n’ai plus de contact avec mon père aussi qui, quand il a fondé une nouvelle famille, m’a mis à la porte à l’âge de 18 ans. J’ai appris à mes dépens que l’on ne choisit pas sa famille, mais ses amis. Chaque année, je fête Noël avec eux. » Si les fêtes avec parents, frères et sœurs ont un potentiel explosif, c’est aussi parce que « les réunions de famille sont des moments de régression, explique la psychosociologue Dominique Picard. Pour ceux qui franchissent le pas, ouvrir ses cadeaux sans ses parents ou ses frères et sœurs peut être difficile, comme le souligne Anne-Catherine Sabas  : « Noël est tellement associé à l’image d’une famille épanouie, à un moment où l’on espérait l’apaisement des brouilles, qu’y renoncer est un deuil. Cette libération est parfois douloureuse, et le premier Noël sans la famille peut avoir un goût amer. » « Sans compter que certains On se retrouve dans la peau de l’enfant qu’on était, avec une place plus ou moins enviable dans la fratrie  : celle du fils aîné préféré, de la benjamine chouchoutée, du second qui se sent comme un vilain petit canard… Les rivalités peuvent resurgir, les vieux réflexes revenir. » Et même devenu adulte, on n’a pas forcément dépassé ces problèmes de positionnement. Sans compter que, cette année, entre les débats sur la vaccination et l’élection présidentielle, le cocktail peut être détonant. Reste que la décision de ne pas fêter Noël en famille n’est pas évidente  : « C’est une manière d’acter la rupture de ban avec elle et de signifier que l’on peut s’en passer », souligne Dominique Picard. Parfois, c’est une décision temporaire, pour espérer repartir de plus belle l’hiver d’après. Mais souvent, c’est définitif, comme pour Gérald  : « Pendant quarante ans, j’ai fêté Noël en famille avec mon frère et deux de mes sœurs. Il y a sept ans, pour la première fois, je le fêtais avec des amis. Depuis, c’est devenu une habitude et, si je ne pouvais pas les voir, je ferais le réveillon tout seul. » Une libération « parfois douloureuse » parents peuvent faire culpabiliser », ajoute Dominique Picard. Pour que ce Noël soit joyeux, il faut prendre quelques précautions, selon elle  : « Il ne faut pas inviter uniquement des convives qui se sentent laissés pour compte dans leur famille et qui auront tendance à déverser leurs rancœurs pendant la soirée. Afin de vivre ce Noël entre amis non comme un échec, mais comme un choix assumé, une libération. » La justice rouvre l’affaire Omar Raddad Caroline PolitinnC u SECONDES 2" « Omar, on peut croire à la justice, on peut garder confiance ! » C’est par ces mots, prononcés lors d’un bref échange téléphonique, que M e Sylvie Noachovitch (à g. sur la photo, le 25 novembre) a annoncé à son client, Omar Raddad (à dr.), que sa requête avait été acceptée jeudi par la cour de révision. Un complément d’information a été ordonné dans ce dossier devenu emblématique. En clair  : la justice a demandé que des investigations complémentaires soient menées sur plusieurs expertises versées au dossier par l’avocate de l’ancien jardinier, condamné en 1994 pour le meurtre de Ghislaine Marchal, avant d’être partiellement gracié. Au cœur des investigations figure un rapport de 2019 qui analyse sous un nouveau jour les traces ADN découvertes en 2015 sur les portes sur lesquelles figuraient les inscriptions « Omar m’a tuer » et « Omar m’a t » tracées avec le sang de la victime. À l’issue de ces expertises se tiendra une nouvelle audience devant la commission d’instruction. Elle pourra décider de rejeter la demande de transmettre le dossier à la cour de révision, laquelle sera alors amenée à se prononcer sur l’organisation d’un procès en révision, une procédure rarissime en France. Photo  : A. Jocard/AFP Un TGV Sud-Est sur deux en circulation ce vendredi, malgré la levée de la grève. Ce vendredi, un TGV Sud-Est sur deux circulera, a annoncé la SNCF. La CGT-Cheminots et SUD Rail ont levé jeudi leurs appels à la grève jusqu’à dimanche, mais cette décision est trop tardive pour améliorer le trafic ce vendredi. Par un ultime vote du Sénat, le Parlement a adopté jeudi la réforme du régime d’irresponsabilité pénale, qui fait suite à l’affaire Sarah Halimi.
Avec Orange Bank, une bonne surprise peut en cacher une autre I En boutique et sur orange.fr Jusqu'à 130 € offerts* pour l'achat d'un mobile avec forfait (engagement 24 mois) et unier compte bancaire Orange Bank avec carte Premium. ****Soit  : 50 € remboursés par Orange pour l'achat d'un mobile d'une valeur supérieure à 50 € avec un forfait mobile (engagement 24 mois à partir de 36,99 € /mois) et l'ouverture d'un ter compte bancaire avec carte Premium au plus tard le 02/02/2022. Demande de remboursement à compléter et justificatifs à déposer jusqu'au 22/02/2022 sur le site orangebank.odr.fr Et jusqu'à 80 € offerts par Orange Bank, soit 50 € si 10 paiements ou retraits avec la carte Premium avant la fin du mois suivant l'ouverture du compte + 30 € pour le ler prélèvement d'une facture Orange sur votre compte dans les 3 mois suivant son ouverture. Offres réservées aux particuliers, soumises à conditions et valables en France métropolitaine du 18/11/2021 au 02/02/2022, sous réserve d'éligibilité et limitées à une par personne. Compte avec carte Premium, sous réserve d'accord d'Orange Bank. Voir toutes les conditions et modalités de versement sur orangebank.fr Orange (Orias n°13 001 387), mandataire exclusif en opérations de banque et en services de paiement d'Orange Bank (RCS Bobigny 572 043 800).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :