20 Minutes France n°3687 8 déc 2021
20 Minutes France n°3687 8 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3687 de 8 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : West Side Story revit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MERCREDI 8 DÉCEMBRE 2021 « Je pleurais à chaque suspension d’audience » Depuis la publication d’une tribune dénonçant le malaise de magistrats, les langues se délient au sein de cette profession L Caroline Politi de la mobilisation a surpris les premiers intéressés eux-’ampleur mêmes. « Disons qu’on est une profession qui a plutôt pris l’habitude de courber l’échine », souffle un magistrat chevronné. Quinze jours après la publication d’une tribune dans Le Monde, mettant en lumière les conditions de travail et le mal-être des magistrats, la contestation prend de l’ampleur. Plus de 5 200 magistrats et 1 200 greffiers ont signé ce texte qui dénonce, après le suicide d’une jeune juge, une justice « qui maltraite les justiciables, mais également ceux qui œuvrent à son fonctionnement ». Une journée de mobilisation est prévue le 15 décembre, unissant magistrats, greffiers et avocats. Hausse « historique » du budget Au ministère de la Justice, on rappelle que, depuis le début du quinquennat, 650 magistrats et 850 greffiers supplémentaires ont été affectés, que 2 000 contractuels ont été embauchés en un an. Surtout, on insiste sur la hausse « historique » du budget de la justice, sous le mandat d’Éric Dupond- Moretti  : deux fois 8%, pour 2021 et 2022. Selon la Commission européenne pour l’efficacité de la justice, la France consacrait, en 2020, 69,50 € par habitant et 0,2% de son PIB à son système judiciaire. La moyenne européenne est de 72 € par habitant et 0,33% du PIB. L’explosion, peut-être due au gaz, s’est produite dans la nuit de lundi à mardi, à 4h. N. Tucat/AFP ACTUALITÉ « On s’est tous reconnus dans cette tribune », insiste Nicolas*. Ce juge des enfants dans une juridiction francilienne a, par exemple, dû effectuer pendant deux mois, en plus de ses tâches, celles de sa greffière, arrêtée et non remplacée. Encore aujourd’hui, ce jeune magistrat tient « 80% » de ses audiences d’assistance éducative sans greffier, ce qui n’est pourtant pas conforme aux prescriptions du Code de procédure civile. « Déjà que je ne peux consacrer que quarante-cinq minutes à chaque famille, raconte-t-il. Et, quand je prends des notes, je suis moins concentré sur ce qu’elles disent. » Chez les greffiers, la situation est aussi alarmante. « Quand je travaillais à Paris, si je terminais l’audience à 22 h 30, je me disais que c’était une « Je ne vais pas chez le médecin si je suis malade, sinon il m’arrêterait. » Un juge des enfants petite journée », se remémore Isabelle Fernandez, désormais secrétaire générale adjointe de l’Unsa-Services judiciaires. Et même lorsque celles-ci s’achevaient à 1 h ou 2h, elle était au tribunal avant 9 h pour notifier les décisions. « Il n’y avait pas que moi, insiste-t-elle. On faisaittous cela. » Depuis plusieurs années déjà, les syndicats dénoncent le burn-out latent d’une partie de la profession. Reste que la tribune semble avoir libéré la parole d’un corps tenu au devoir de réserve. D’anecdote en anecdote, magistrats et greffiers dévoilent les coulisses d’une justice qui s’appuie sur la bonne volonté de ceux qui y œuvrent. « Je ne vais pas chez le médecin si je suis malade, sinon il m’arrêterait », dit en souriant Nicolas. Un mort dans l’effondrement d’un immeuble à Sanary-sur-Mer « Un gros bruit sourd ». L’explosion, entendue à 8 km à la ronde, selon des policiers, s’est produite en pleine nuit, à 4 h à Sanary-sur-Mer (Var). Après l’effondrement d’un immeuble sur le port, deux personnes, une mère et son fils, étaient toujours recherchées mardi en fin d’après-midi. Peu avant 9h, une femme et son bébé, habitant au troisième et dernier étage, ont été miraculeusement extraits vivants. Le père, âgé d’une trentaine d’années, a été mortellement touché au cou par la chute d’une structure du toit, a indiqué le procureur par intérim de Toulon, Dominique Mirkovic. « Je suis allée requérir avec une sciatique carabinée, je pleurais dans les toilettes à chaque suspension d’audience », renchérit une de ses consœurs d’un parquet du Sud-Ouest, expliquant avoir pris cette décision pour ne pas renvoyer une affaire de viol dont les faits remontaient à plusieurs années. L’un comme l’autre le reconnaissent  : ce jour-là, ils n’étaient pas en mesure de faire leur travail dans des conditions optimales, mais les justiciables auraient-ils compris d’attendre encore des mois ? « Il y a une perte de sens à exercer dans ces conditions », reconnaît cette dernière. Une enquête pour déterminer les causes de la mort a été ouverte par le parquet de Toulon. L’explosion de ce bâtiment, qui était raccordé au réseau de gaz de ville, est visible sur les images de vidéosurveillance, a précisé le procureur. Selon la préfecture du Var, les pompiers ont relevé une odeur de gaz sur place. « C’était comme une grosse déflagration », a expliqué Anita Lonvis, qui habite à une centaine de mètres. L’immeuble n’était « en rien vétuste », a souligné le maire de Sanary, Daniel Alsters. Même s’« il avait son âge, comme tous les immeubles du centre ancien ». Dri L U SECONDES 20 Plus de 5 200 magistrats ont signé un texte qui dénonce leurs conditions de travail. A.-C. Poujoulat/AFP Selon le ministère de la Justice, 24 magistrats ont démissionné depuis 2016, dont 7 au cours de cette année. « Cela reste très limité, il y a plus de 9 000 magistrats », insiste-t-on. Certains confient pourtant envisager cette option. Nicolas, entré dans la magistrature il y a deux ans, n’est pas sûr de faire ce métier toute sa vie. « Je trouve la fonction passionnante, mais les conditions de travail sont telles que je vois mal comment il est possible d’exercer dans ces conditions pendant quarante ans. » * Le prénom a été changé. Arrestations après des soupçons de dopage de chevaux. Une quinzaine de personnes ont été interpellées mardi en France en raison de soupçons de dopage de chevaux. Parmi elles, trois membres de la famille Rossi, très connue dans le monde des courses hippiques. Le mariage pour tous adopté au Chili. Le Chili a rejoint mardi la trentaine de pays autorisant le mariage pour tous. Le projet de loi avait été déposé devant le Parlement en 2017.
Le combo gagnant pour + des retrouvailles tout schuss En boutique et sur orange.fr Xiaomi 11 Lite 5GNE avec un forfait mobile 130Go 5G à pendant 12 mois puis 36,99Vmoism pour client Pack Open* (engagement 24 mois) *Soit 15E/mois remboursés pendant 12 mois pour les nouveaux cliente. DAS tête  : 0,594W/kg DAS tronc  : 0,954W/kg DAS membres  : 1,995W/kg a 5G  : accessible en France métropolitaine avec offre et équipement compatibles, uniquement dans les zones déployées (670 communes couvertes au 22/09/2021). Débit maximum théorique de connexion en réception jusqu'à 2,1 Gbits/s dans les zones couvertes en 3,5 GHz avec agrégation des quatre bandes de fréquences 4G et jusqu'à 615 Mbits/s pour les zones couvertes en 2,1 GHz utilisée pour la 4G. Couverture 5G détaillée et différenciée selon les fréquences utilisées sur reseaux.orange.fr Qÿ Kit mains-libres recommandé. Offre soumise à conditions, valable en France métropolitaine sur réseaux et mobile compatibles du 18/11/2021 au 05/01/2022, engagement 24 mois, réservée aux particuliers. (1) Tarif réservé aux particuliers, dans la limite de 4 forfaits mobile par Pack Open, incluant une remise sur le tarif du forfait 130 Go 5G avec mobile à 44,99 € /mois du 18/11/2021 au 05/01/2022. Perte de la remise en cas de  : changement d'offre, résiliation du Pack Open, demande de suppression de la remise par le client Pack Open. (2) Offre de remboursement différé sur facture pour les nouvelles ouvertures de ligne, sous réserve de n'avoir pas résilié d'offre Orange au cours des 3 derniers mois à compter du 18/09/2021. Offre de remboursement non cumulable. Détails et formulaire sur orange.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :