20 Minutes France n°3687 8 déc 2021
20 Minutes France n°3687 8 déc 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3687 de 8 déc 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : West Side Story revit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
8 DÉCEMBRE 2021 Circuit court et innovation permettent à ces bijoux d'afficher un bilan carbone quatre fois inférieur à celui des bijoux classiques. Nemmès Une partie de jeu vidéo qui vaut de l’or La start-up Nemmès parie sur la technologie pour offrir l’expérience du sur-mesure o Émilie Cochaud-Kaminski C réer un bijou comme on crée son héros dans un jeu vidéo. Voilà l’expérience promise par Nemmès, la start-up de trois jeunes de 28 ans biberonnés « aux personnages des Sims et aux avatars des conversations Messenger ». Le résultat, c’est un site où l’on dessine son propre bijou  : bague, collier, boucles d’oreille ou bracelet. L’interface permet de choisir les motifs, la taille, le message gravé et la finition  : or, argent ou laiton. « Il y a 4,5 milliards de possibilités », calcule É.C.-K. C’est au vêtement qu’on reconnaît le superhéros. Et en l’occurrence, la superhéroïne. Il y a six mois, Maison Omnia a lancé un tee-shirt pour les femmes qui bataillent pour la vie  : maternité, allaitement, maladie, hospitalisation, mobilité réduite… Son superpouvoir ? S’en- filer d’une seule main, D. Vial Arnault Daubresque, le cofondateur. Autant dire que chaque objet est unique. Derrière ce concept, il y a l’envie de démocratiser le sur-mesure et de tout fabriquer localement. « La majorité des bijoux est produite en masse en Asie, rappelle Arnault Daubresque. Notre ambition est de les relocaliser grâce à l’innovation. » Une expérience à vivre à deux D’abord tentés par l’impression 3D, les créateurs de Nemmès se décident pour la découpe laser, beaucoup plus rapide. Le bijou est découpé en Bourgogne, puis un artisan du Lot lui donne sa forme définitive. Le placage, lui, est fait dans le Val-de-Marne. Délai de livraison  : trois semaines maximum. L’étoffe des héroïnes modernes en s’ouvrant entièrement des deux côtés grâce à des aimants. De quoi s’habiller, faire passer une perfusion ou allaiter sans devoir se contorsionner. Un poil plus ample au niveau du ventre pour le confort, il est en coton bio, et donc sans pesticides, « pour respecter la santé des femmes qui le portent à même la peau ». Inclusif et confortable Ce tee-shirt augmenté est né dans la tête de Lucile Gerfaud-Valentin. Après un an et demi d’hospitalisations à répétition, cette créatrice voulait un vêtement qui soit pratique et confortable, STYLE On va être franc du collier, mieux vaut aimer la simplicité. Les lignes sont belles mais ultra épurées. Au-delà du design, c’est l’expérience qui fait son effet, d’autant qu’elle peut se vivre à deux, assure le cofondateur. Pour cela, Nemmès a prévu une carte-cadeau à glisser sous le sapin. « Cela fonctionne très bien entre sœurs, avec sa copine, ou entre mère et fille. » La cocréation « peut donner lieu à beaucoup de débats !, sourit le cofondateur. Les gens sont créatifs, c’est juste qu’ils en doutent. Pour leur donner confiance, on a fait en sorte que ce soit le plus simple et ludique possible. » Et comme pour tout jeu de qualité, le plus difficile, c’est de s’arrêter. Plus d’infos sur Nemmes.com mais aussi élégant et non stigmatisant  : « On ne voit rien à l’œil nu, tout est étudié pour que les adaptations soient invisibles esthétiquement. » Disponible du 32 au 58, en bleu ou écru, il s’offre à une future maman, une grandmère qui souffre d’arthrose, une amie qui traverse une épreuve physique, ou une personne tout simplement engagée. Le coton est tissé à Troyes (Aube). Quant au logo, brodé en Haute-Savoie, il annonce la couleur  : une feuille de ginkgo biloba, symbole de longévité et de résilience. « C’est un tee-shirt qui apporte confiance et estime de soi dans les périodes compliquées », affirme Lucile. Une cape de visibilité, qu’on peut être fière d’endosser. Plus d’infos sur Maison-omnia.com Moins rasoir et plus au poil, ça n'existe pas É.C.-K. ICI SECONDES 2^ Napoléon n’était pas un blaireau, mais il en avait un. Et il s’approvisionnait chez Plisson, son fournisseur officiel dès 1808. « Il était très hygiéniste par rapport à ses contemporains et souhaitait se raser lui-même, notamment quand il était en campagne », raconte Thomas Villeneuve, CEO de la marque. À la demande de l’empereur, la famille Plisson met au point une brosse pour que le rasage soit plus agréable, moins irritant et plus précis. « Il a trouvé cela tellement bien qu’il a ordonné à ses officiers de l’utiliser, puis à tous ses soldats, dont il exigeait une propreté absolue. » Depuis, Plisson fabrique toujours ses blaireaux de façon artisanale près de Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). La maison propose plus de 600 rasoirs et blaireaux, dont un coffret Napoléon en édition limitée. L’ultime tactique pour préparer sa peau, selon Thomas Villeneuve  : « Les hommes qui se rasent avec un blaireau vous le diront, ils sont rasés de plus près ! » Plus d’infos sur Plisson1808.com Un pull pour revenir à nos moutons. Le pull « Le frileux » n’a pas froid aux yeux. Il est produit intégralement en France, de la laine à la confection. « En direct du mouton au consommateur », résume la marque Tranquille Émile, fondée à Megève il y a quatre ans. La laine mérinos provient d’un élevage de moutons à Arles, puis est tricotée à Roanne. Le pull joue l’authenticité jusque dans la couleur  : la laine, brute et non teinte, a des nuances beiges ou marron. Pas fan du look farmer ? Une toison bleue vient de rejoindre sa collection. Les Parapluies de Cherbourg sont conçus dans la commune du Cotentin et fabriqués à la main. En modèle classique ou collector, vous ne laisserez plus Catherine Deneuve vous faire de l'ombre. Maison Plisson
LU STYLE DÉCEMBRE 2021 9 Kit Happy Body. COZIE Cozie mise sur des contenants en verre, rechargeables et consignés. Comme ceux du kit Happy Body, un gommage naturel pour le corps, à base d’algues et de sel de Guérande, associé à un lait hydratant. La personne à qui vous allez l’offrir pourra ensuite déduire 1,50 € à chaque recharge. C’est la beauté de la consigne. 42 € Bracelets en soie. PETITJEAN PARIS Léa Petitjean dessine des contes sur soie. Des bracelets romantiques, imprimés dans un atelier lyonnais labellisé « entreprise du patrimoine vivant ». Les soieries Petitjean Paris sont garanties sans substances nocives pour la santé et pour l’environnement. Un brin de poésie, à nouer au poignet. 47,50 € Sac Pluton. LA CARTABLIÈRE Du cuir et des paillettes. En 2012, Sophie Lemoalle a quitté Paris pour créer La Cartablière  : une ligne de sacs et d’articles en cuir multicolores, sur lesquels des paillettes sont incrustées à chaud. Ces pièces scintillantes sont fabriquées par une quinzaine d’artisans maroquiniers dans un atelier du Tarn. De 59 à 117 € Zacchero 11:9.0K.WORLD TOUR Mood Box. IRISE Du maquillage antigaspi et made in France. Cette palette rechargeable est à composer soi-même  : fard à paupières, blush, fond de teint… À offrir sous forme de bon cadeau, histoire que ces fards ne restent pas au fond du tiroir. L’étui est fabri- qué en Auvergne, et les poudres, sans conservateur ni parfum, dans la région d’Orléans. De 41 € à 64 € en fonction de la composi- tion Collier Magnoliophyta. JORDANE SOMVILLE Un jardin suspendu… à votre cou. Le joyau de ce collier ? De véritables fleurs, stabilisées par une substance écologique qui les rend quasi éternelles. Le bijou végétal est glissé dans un écrin de laine, et chaque composition florale est unique  : la créatrice fait une porce- proposition par e-mail, pour convenir ensemble du minibouquet. 130 € Trousse cirage. FAMACO Trois crèmes de cirage, une chamoisine et une brosse pour lustrer ses souliers. La maison Famaco fête ses 90 ans avec un coffret dessiné par Vahram Muratyan, l’auteur de Paris vs New York. Basée à Châtillon, l’entreprise familiale est célèbre pour ses produits d’entretien du cuir. Un kit à se procurer en boutique, chez les bons cordonniers. 25 €



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :