20 Minutes France n°3682 26 nov 2021
20 Minutes France n°3682 26 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3682 de 26 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, mettre le paquet avant Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
8 VENDREDI 26 NOVEMBRE 2021 OCRoef 4.-niENT ACTUALITÉ Peint do situation sur la lutte contre la COVI Clig. en France Olivier Véran a notamment annoncé l’élargissement du rappel vaccinal à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans. E. Blondet/Pool/Sipa Le gouvernement hausse le ton afin de « sauver les fêtes » Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a dévoilé une série de mesures pour tenter d’endiguer la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 Thibaut Le Gal « L e virus circule à nouveau, vite, et partout. » Le gouvernement a dégainé de nouvelles mesures, jeudi, pour tenter d’endiguer la reprise épidémique. « Oui, la France connaît une cinquième vague. Cette vague sera sans conteste plus forte, plus longue que celle survenue cet été », a prévenu Olivier Véran lors d’un point presse. Le ministre de la Santé a indiqué que l’exécutif n’envisageait ni confinement ni couvre-feu à ce stade. « Nous pouvons passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants, si nous savons utiliser les cartes que nous avons en main. » L’exécutif a donc dévoilé son jeu pour que le pays puisse espérer passer des fêtes de fin d’année dans de bonnes conditions, avec notamment un rappel vaccinal pour toutes les personnes âgées de plus de 18 ans et un pass sanitaire durci. Masque obligatoire en intérieur Mais, à un mois de Noël, le calendrier s’annonce serré. « Sauver les fêtes, c’est l’objectif, explique Anne Genetet, députée des Français de l’étranger, porte-parole du groupe LREM et médecin de formation. La pression hospitalière n’est pas non plus alarmante, donc nous insistons sur des leviers déjà connus. Le premier est d’insister sur les gestes barrières, qui ne sont plus toujours respectés, à l’image des ventes en baisse des masques ou du gel hydroalcoolique. » À partir de ce vendredi, le masque redevient ainsi obligatoire « partout en « Si on connaît une situation moins grave que d’autres pays, c’est grâce au pass sanitaire, qui a eu une incidence forte sur la vaccination. » Sacha Houlié, député LREM intérieur » dans les lieux recevant du public, y compris là où le pass sanitaire est demandé (restaurants, cinémas, discothèques…). « Les préfets seront aussi habilités à rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur, tels que les marchés de Noël », qui seront soumis au pass sanitaire, a précisé Olivier Véran. Autre « carte » jouée par le gouvernement  : la troisième dose vaccinale élargie à partir de samedi à l’ensemble des Français majeurs, dès cinq mois après leur dernière injection. « Si on connaît une situation moins grave que d’autres pays, c’est grâce au pass sanitaire, qui a eu une incidence forte sur la vaccination, avance Sacha Houlié, député LREM de la Vienne. Pour contenir l’épidémie et passer de bonnes fêtes, il faut monter d’un cran. » À partir du 15 décembre pour les plus de 65 ans et du 15 janvier pour les 18-64 ans, le rappel sera donc rendu obligatoire, sept mois maximum après la dernière injection, pour que le pass reste valide. Le gouvernement durcit par ailleurs un peu plus le ton contre les non-vaccinés. Pour ces derniers, la durée de validité des tests PCR et antigéniques est réduite à vingt-quatre heures, contre soixante-douze auparavant. « C’est, rappelle Anne Genetet, une fois encore, une incitation extrêmement forte à la vaccination, qui permet de se protéger contre les formes graves du virus. » Le dispositif de fermeture de classe allégé en primaire En marge des mesures annoncées jeudi par Olivier Véran, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, a indiqué que la règle du « un cas positif = classe fermée » dans le primaire serait remplacée par des tests pour toute la classe. Seuls les élèves positifs au Covid-19 seront maintenus à l’isolement. Les services du ministère de l’Éducation ont indiqué à 20 Minutes une mise en place progressive du dispositif dans le courant de la semaine prochaine, avec pour objectif une généralisation effective le 6 décembre. « Les règles seront précisées au début de la semaine, pour laisser le temps aux établissements de s’organiser », précise le ministère. Depuis mioctobre, dix départements, dont le Rhône et le Val-d’Oise, expérimentent ce protocole. La contestation continue aux Antilles 2G1 Après de nouvelles violences dans la nuit, le mouvement de contestation s’est poursuivi jeudi dans les Antilles. La préfecture de Guadeloupe a annoncé que le GIGN avait contribué à mettre en échec une attaque contre la brigade de gendarmerie de Morneà-l’Eau, au centre de la Grande Terre. « Dix interpellations ont eu lieu sur l’ensemble du département », a-t-elle indiqué. En Martinique, des membres des forces de l’ordre ont été blessés à Fort-de-France, a indiqué la sécurité publique. Sept personnes ont été interpellées. Le blocage de certains axes perdurait dans les deux territoires. Dans la soirée, la préfecture a indiqué instaurer un couvre-feu en Martinique de 19 h à 5h, qui sera appliqué « jusqu’au retour au calme ». Tentatives de conciliation Les leadeurs des 17 organisations syndicales, le préfet et le président du conseil de la collectivité territoriale de Martinique, Serge Letchimy, participaient jeudi à une réunion de conciliation à la préfecture. Par ailleurs, le ministre des Outre-mer, Sébastien L ecornu, a organisé une visioconférence avec les maires de Guadeloupe, le préfet et des membres des ministères de l’Intérieur et de la Santé, afin de « faire un point sur la situation en Guadeloupe sur les plans sanitaire, sécuritaire et social ». Une réunion similaire se tiendra ce vendredi à 15h. Photo  : L. Venance/AFP Salah Abdeslam refuse de se présenter au procès du 13-Novembre. L’audience du procès des attentats du 13-Novembre a repris jeudi en l’absence de quatre accusés. Salah Abdeslam, le seul survivant des commandos, MohamedAbrini, Sofien Ayari et Osama Krayem n’ont pas rejoint le box pour protester contre l’absence physique à la barre et l’anonymisation d’enquêteurs belges qui devaient témoigner.
Orange% réseau mobile N°1* pour la 1 s ème fois consécutive. *Selon l'enquête Arcep d'évaluation de la qualité de service des opérateurs mobiles métropolitains de novembre 2021. Orange est 1 « ou 1" ex æquo sur 366 des 403 critères. Les données sont en accès libre sur le site data.gouv.fr c j'1 lb'orange 1.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :