20 Minutes France n°3681 25 nov 2021
20 Minutes France n°3681 25 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3681 de 25 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,1 Mo

  • Dans ce numéro : Giselda Gargano a reçu le prix 20 Minutes du roman pour son livre « l'Ultime Frontière ».

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
6 JEUDI 25 NOVEMBRE 2021 Pour l’heure, le gouvernement semble réticent à l’idée de durcir les règles en matière de télétravail. M. Allili/Sipa « Full » télétravail, je te dirai bye-bye Le travail à distance a fait ses preuves dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, mais son recours massif montre aussi des limites pour l’entreprise « N Delphine Bancaud otre situation épidémique se dégrade très nettement », a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l’issue d’un nouveau conseil de défense. L’exécutif n’a toutefois pas fait d’annonces concrètes, renvoyant à une conférence de presse tenue ce jeudi par le ministre de la Santé, Olivier Véran (lire l’encadré). Avant cela, la ministre du Travail, Élisabeth Borne, aura une discussion dans la matinée avec les partenaires sociaux. Néanmoins, « aucune modification du protocole en entreprise n’est sur la table », notamment sur le télétravail, a-t-on indiqué dans l’entourage de la ministre. Même son de cloche au Medef. Son président, Geoffroy Roux de Bézieux, a déclaré mardi sur BFMTV être opposé à l’obligation du télétravail. Cet attentisme s’explique d’abord par le contexte actuel de reprise économique. « Comme on l’a vu lors des vagues précédentes, le télétravail massif a un impact sur les commerces, les restaurants, les entreprises de transport, dont l’activité dépend des salariés qui viennent ACTUALITÉ au bureau, explique Christophe Platet, fondateur du cabinet de conseil en management Lundano. Or ces entreprises ont bien redémarré depuis la rentrée. On imagine difficilement comment elles pourraient encaisser un nouveau coup de frein. » « Un impact sur le lien collectif » Quant aux entreprises qui devraient demander à leurs collaborateurs de rester chez eux, elles craignent les conséquences d’un changement d’organisation. « Nous ne sommes pas favorables à un recours massif au télétravail, qui aurait un impact sur le management et le lien collectif », explique à 20 Minutes Audrey Richard, présidente de l’Association nationale des DRH. Pour faire face à la flambée de l’épidémie de Covid-19, l’exécutif devrait annoncer ce jeudi l’élargissement de la dose de rappel en l’ouvrant à tous les adultes dans les prochaines semaines, a-t-on appris mercredi de source gouvernementale. Actuellement, les plus de 65 ans peuvent la recevoir ainsi que les personnes à risque et les soignants. Les plus de 50 ans y auront accès à partir du 1er décembre. L’autre frein concerne les répercussions qu’il pourrait avoir sur les salariés. Depuis le 9 juin, les règles étant assouplies, les entreprises ont pu faire revenir leurs collaborateurs au bureau plusieurs jours par semaine. « La majorité des salariés ont retrouvé le plaisir de travailler ensemble, poursuit Audrey Richard. Et ils apprécient le mode hybride. Un retour au « full » télétravail risque d’être difficile à accepter. » « Certains ne savent pas bien télétravailler, car ils ne bénéficient pas de bonnes conditions chez eux ou parce qu’ils ont besoin d’un écosystème pour être efficaces », observe aussi Christophe Platet. Réimposer le travail à distance risquerait également de raviver le sentiment d’inégalité qu’ont ressenti certains salariés dont le poste n’est pas compatible avec le télétravail. Geoffroy Roux de Bézieux décrit « un sentiment d’incompréhension et de frustration ». D’autant que ces salariés, souvent appelés « premiers de cordée » lors du premier confinement, n’ont pas toujours bénéficié de revalorisation salariale. Durcissement prévu du pass sanitaire Quant au port du masque, il pourrait être rendu obligatoire dans tous les lieux intérieurs où le pass sanitaire est demandé. Voire dans quelques lieux extérieurs à forte concentration de personnes comme les marchés de Noël. Un durcissement des contrôles du pass sanitaire dans les restaurants, les cinémas et les transports ainsi qu’un renforcement des campagnes de tests de dépistage dans les écoles sont aussi prévus. Plus de trente migrants morts dans la Manche/nnC u SECONDES 20 Au moins 31 migrants sont décédés mercredi dans le naufrage de leur embarcation au large de Calais (Pasde-Calais). « La France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière », a affirmé Emmanuel Macron. Le chef de l’État a réclamé « une réunion d’urgence des ministres européens concernés par le défi migratoire ». « Choqué, révolté et profondément attristé », le Premier ministre britannique, Boris Johnson, a assuré vouloir « faire plus » avec la France pour décourager les traversées illégales de la Manche. Quatre passeurs suspectés d’être « directement en lien » avec le naufrage ont été arrêtés, a par ailleurs affirmé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui s’est rendu à Calais mercredi soir. Ce drame est, de loin, le plus meurtrier depuis l’envolée en 2018 des traversées migratoires de la Manche, face au verrouillage croissant du port de Calais et d’Eurotunnel, emprunté jusque-là par les migrants tentant de rallier l’Angleterre. Londres sommé par Bruxelles de régler le contentieux sur la pêche. La Commission européenne a demandé mercredi à Londres de régler le contentieux sur les licences de pêche avec Paris pour le 10 décembre, a annoncé l’un de ses porte-parole. La France réclame plus de licences au Royaume-Uni dans le cadre de l’accord post-Brexit. Condamné, Stéphane Richard va quitter la présidence d’Orange. PDG d’Orange depuis 2011, Stéphane Richard quittera l’opérateur télécoms au plus tard fin janvier, a annoncé le groupe mercredi soir. Le dirigeant avait été condamné, plus tôt dans la journée, à un an d’emprisonnement avec sursis et 50 000 € d’amende dans l’affaire de l’arbitrage controversé de 2008 entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais. Photo  : É. Piermont/AFP
Black Friday Week Jusqu’à -30% sur les cocottes Le Creuset Fabriqué en France Dans la limite des stocks disponibles 4



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :