20 Minutes France n°3679 22 nov 2021
20 Minutes France n°3679 22 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3679 de 22 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,0 Mo

  • Dans ce numéro : la Guadeloupe sous les feux de la crise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
12 LUNDI 22 NOVEMBRE 2021 Banques en ligne Les bonnes pratiques pour ne pas trop banquer « Le terme «néobanque» n’a aucun fondement juridique, précise l’ACPR. Il existe différents statuts, dont les banques en ligne, appelées «établissements de crédit», et les établissements de paiement. Ces derniers ont un champ d’activité limité. Si vous n’êtes pas une banque, vous ne pouvez pas proposer de produits d’épargne ni octroyer de crédit. » + DE 20 MINUTES CONSO D. Closon/Isopix/Sipa Les offres alléchantes pour faire fructifier votre épargne via la finance en ligne sont nombreuses. Mais peuvent comporter des risques cachés Nicolas Raffin Des dizaines de milliers d’euros évaporés. Depuis cet été, plusieurs anciens clients de la « fintech » lilloise Swoon sont en plein cauchemar. La néobanque, créée en 2018, a été liquidée en août. En septembre, son fondateur promettait de rembourser tout le monde à terme. Deux mois plus tard, l’argent n’est toujours pas là. Pour vous éviter pareille mésaventure, 20 Minutes a compilé quelques conseils. ATTENTION AUX TAUX « MIRACLES ». « Vous avez des placements qui peuvent atteindre 4% ou 5% de rentabilité sans être des fraudes, explique Michel Guillaud, président de l’association de défense des consommateurs France Conso Banque. Mais, dans ces cas-là, il y a toujours un risque de perdre votre mise de départ. » Swoon vantait pourtant un « livret d’épargne » à 3%. Une formulation faisant écho aux livrets réglementés (type Livret A), et donc susceptible de mettre en confiance les clients. « Il faut savoir que les taux proposés par les livrets bancaires des VOTRE VIE VOTRE AVIS Fêtes de fin d’année Un grand besoin d’oubli et de gaieté à l’avance « 20 Minutes » a demandé à ses lecteurs pourquoi ils préparaient si tôt les festivités de 2021 Louis Pillot E t c’est parti ! Un peu plus d’un mois avant Noël, certaines familles ont déjà commencé les préparatifs. « Dans une famille de quatre enfants mariés, avec dix petits-enfants, mieux vaut prévoir », explique ainsi Véronique, 72 ans, qui a répondu à notre appel à témoignages. Même son de cloche chez Brigitte, pour qui « Noël se prépare toute l’année ». La sexagénaire, qui pousse l’anticipation à son paroxysme, assure minutes être « à l’affût des articles en solde dès septembre-octobre ». Une étude de l’agence Ruigrok NetPanel, conduite pour la branche de magasins Action, estime d’ailleurs à 53% le nombre de personnes préférant « s’y prendre le plus tôt possible ». Cette année, la tendance est à la hausse  : « Deux Français sur cinq attendent Noël avec plus d’impatience que l’année dernière », et « 22% ont même décidé de commencer leurs préparations plus tôt qu’en 2020 », pointe encore l’étude. Crainte des pénuries Outre l’habituelle déprime saisonnière de novembre, le Covid-19 pèse lui aussi. « Cette année, je décore entièrement ma maison cette semaine, affirme Angélique. Ça fait plaisir aux enfants et, soyons honnêtes, après autant Selon une étude, deux Français sur cinq attendent Noël avec impatience. M. Allili/Sipa (archives) de mois dans l’emprise du civisme, les gens ont envie de joie, de gaieté et de sapins de Noël ! » La fréquentation des magasins suit ce mouvement. « On trouve 10% de personnes en plus dans nos magasins par rapport à 2019 », déclare Franck Mathais, porte-parole de l’enseigne JouéClub, rappelant la fermeture des enseignes l’an dernier en -In Cu banques traditionnelles sont actuellement inférieurs à 1%. Il est donc improbable qu’une vraie banque propose des livrets d’épargne garantis et sans risque avec une rémunération de 3% ou plus », indique à 20 Minutes l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). VÉRIFIEZ LES AGRÉMENTS AUPRÈS DES AU- TORITÉS COMPÉTENTES. Lorsqu’un nouvel acteur ambitionne de placer vos économies, il est toujours prudent de vérifier les agréments dont il dispose. Pour éviter une mauvaise surprise, vous pouvez consulter la liste noire* établie par les autorités financières. GARE AUX GARANTIES. La règle  : seuls les clients des établissements bancaires qui cotisent au Fonds de garantie des dépôts sont couverts pour leurs comptes, livrets ou plans d’épargne – à hauteur de 100 000  € – en cas de faillite. Quant aux établissements de paiement, « ils doivent placer les sommes de leurs clients dans un compte, situé dans une banque agréée, insiste l’ACPR. Ces fonds doivent en outre être séparés de ceux utilisés pour les dépenses [salaires, loyers…] de l’établissement de paiement. En cas de faillite, l’argent des clients n’est pas en danger puisque l’établissement de paiement n’est qu’un intermédiaire. » *https://www.abe-infoservice.fr/liste-noire/listes-noires-et-alertes-des-autorites raison de l’épidémie. « On est encore au tout début  : il y a une accélération depuis le 5 novembre, et le pic se situe autour du 10 décembre », précise-t-il encore. Selon Franck Mathais, « deux profils » s’y prennent particulièrement à l’avance cette année  : les « grands-parents », qui « veulent être tranquilles », et les parents, inquiets notamment par le « tohu-bohu médiatique autour de la disponibilité des produits, qui veulent être sûrs de trouver ». Les cadeaux de Béatrice, par exemple, sont « déjà prêts »  : « C’est tellement plus facile de les trouver en novembre, on oublie la foule, il y a du choix, les prix ne sont pas gonflés… » Liza, elle, trouve que les « cadeaux de dernière minute sont souvent à côté de la plaque ». La quadragénaire a trouvé une solution  : elle « tricote une grosse partie de ses cadeaux » à l’avance. Si la fréquentation des magasins doit encore augmenter, et les préparatifs s’accélérer, un indicateur montre déjà « une vraie envie de se faire plaisir chez les Français », d’après Franck Mathais  : le nombre de calendriers de l’Avent vendus culmine à plus d’un million, avant même la fin du mois de novembre.
2^ CULTURE « Personne ne veut d’une nouvelle Blair Waldorf » Emily Alyn Lind joue Audrey Hope, dans le reboot de « Gossip Girl », qui sera lancé en France mardi avec de nouveaux personnages Anne Demoulin C Evan Mock et Emily Alyn Lind (à dr.) dans la nouvelle série Gossip Girl. K. Wojtasik/HBO Max’est la rentrée pour les élèves de St Jude et Constance Billiard ! Warner TV diffusera mardi à 20 h 55 la nouvelle série Gossip Girl, qui se déroule dans le même univers que la série culte d’origine, à savoir l’Upper East Side, mais dix ans plus tard, avec de nouveaux personnages. Parmi eux, la perfectionniste et sophistiquée Audrey Hope, que les médias américains décrivent comme la nouvelle Blair Waldorf. Qu’en pense l’actrice Emily Alyn Lind, qui prête ses traits à l’héroïne ? Vous étiez enfant quand Gossip Girl était diffusée. Avez-vous vu la série d’origine ? Quel rapport entretenez-vous avec elle ? Oui, je l’ai vue ! Mais j’ai essayé de mettre la série d’origine un peu à distance. Joshua Safran [le scénariste] voulait vraiment créer une nouvelle entité. Cette version partage pourtant l’ADN de la série d’origine, non ? Oui, je dis cela comme s’il s’agissait d’une entité différente, mais elle se déroule dans le même monde. Ces jeunes sont le produit de leur éducation et de leur vie dans l’Upper East Side. La dynamique des relations avec leurs parents est vraiment compliquée. Dix ans plus tard, il s’agit de s’asseoir sur les mêmes marches, d’aller dans les mêmes endroits… Mais tout cela va les affecter différemment, en raison des réseaux sociaux, et de cette nouvelle génération. 13 Qu’est-ce que vous aimez chez Audrey, votre personnage ? Quand vous faites un film, vous connaissez toute la trajectoire de votre personnage. Quand il s’agit de télévision, vous découvrez à chaque scénario de nouvelles facettes de lui. La raison pour laquelle je suis tombée amoureuse d’Audrey, c’est que j’ai pu expérimenter de nouvelles choses. J’aime beaucoup l’humour d’Audrey, je pense qu’il n’était pas là au début. Elle se cachait beaucoup derrière l’ironie. Elle a aussi ce côté doux, elle est pleine d’inquiétude. Comment décririez-vous les rapports avec sa mère, créatrice de mode ? Audrey vit avec sa mère, Kiki. Leur lien mère-fille est très intéressant. Elles peuvent être affreuses entre elles, se tirer dans les pattes, se pousser à bout, mais aussi être connectées d’une belle manière, comme s’il n’y avait pas de lien plus fort. Dans les médias américains, Audrey est présentée comme la nouvelle Blair Waldorf. Qu’en pensez-vous ? L’idée n’était pas d’avoir des personnages liés à la série d’origine. Personne ne veut d’une nouvelle Blair Waldorf, et personne ne peut incarner une nouvelle Blair Waldorf… Il y aurait trop de pression à faire ça. Quels sont vos projets ? Je suis en train d’adapter un livre intitulé Chocolates for Breakfast, de Pamela Moore. C’est un livre écrit dans les années 1950, qui rappelle beaucoup Sylvia Plath et dont personne n’a entendu parler. Je vais l’adapter et le réaliser, c’est mon bébé. J’ai mis un peu la musique de côté ! Et, surtout, je vais bientôt tourner la saison 2 de Gossip Girl. ODÉON THÉÂTRE direction Stéphane Braunschweig DE L'EUROPE 1500 places àmoitié prix de 7  € à20 € pour les avant-premières des 30novembre et1er décembre Réservez dès demain sur theatre-odeon.eu Le Passé d’après Léonid Andréïev mise en scène Julien Gosselin compagnie Si vous pouviez lécher mon cœur A 5o. édition 2–19 décembre Odéon 6 e MINISTÈRE DE LA CULTURE ar ROISCOULEORS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :