20 Minutes France n°3676 17 nov 2021
20 Minutes France n°3676 17 nov 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3676 de 17 nov 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview d'Olivier Véran, au sujet de la 5e vague de Covid-19 qui frappe la France actuellement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MERCREDI 17 NOVEMBRE 2021 Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a répondu en exclusivité à nos questions sur l’épidémie de Covid-19 et la crise dans les hôpitaux L Olivier Véran nous a reçue, mardi, dans son bureau au ministère des Solidarités et de la Santé, à Paris. Romuald Meigneux/Sipa pour « 20 Minutes » « Les contaminations montent vite » Propos recueillis par Oihana Gabriel es indicateurs du Covid-19 s’envolent. La France est entrée dans une cinquième vague alors que l’hôpital donne des signes d’épuisement. Au point de devoir serrer la vis une nouvelle fois face à l’épidémie ? Le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, répond aux questions de 20 Minutes. Aujourd’hui, où en est-on sur le front du Covid-19 ? La cinquième vague frappe à son tour la France, avec plus de 10 000 cas par jour, près de 20 000 ces dernières vingtquatre heures [mardi]. Les contaminations montent vite désormais. Pour le moment, les hospitalisations restent contenues grâce à la vaccination massive des Français, 90% des personnes éligibles au vaccin étant vaccinées. La quatrième vague, cet été, a été courte et ne s’est pas accompagnée d’une surcharge hospitalière massive. Mais les conditions climatiques sont beaucoup plus favorables à la circulation virale. Il est difficile d’estimer par avance quelle sera l’ampleur de la vague. ACTUALITÉ « Dans les conditions actuelles, un confinement serait disproportionné. » De premières modélisations font état d’un risque de dépasser les 1000 hospitalisations par jour d’ici à janvier. Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a assuré samedi que « rien [n’était] à exclure », y compris un reconfinement. Risquons-nous d’en arriver là ? Nous n’en sommes clairement pas là. Dans les conditions actuelles de circulation du virus, de vaccination massive, d’utilisation des gestes barrières, un confinement serait disproportionné. Mais restons très prudents, car ce virus et ses variants nous ont déjà montré qu’ils pouvaient déjouer les pronostics et nous contraindre à des mesures de freinage collectives urgentes. Personne ne s’attendait à la vague épidémique actuelle aux Pays-Bas, qui a une couverture vaccinale à peine inférieure à la nôtre. N’y aurait-il pas un problème d’acceptabilité s’il fallait imposer des restrictions après vingt mois de crise et à quelques semaines de Noël ? L’OMS prévoit que, d’ici à la fin de l’hiver, on pourrait avoir jusqu’à un demimillion de morts supplémentaires en Europe, notamment si la vaccination ne progressait pas, spécialement à l’est. Il est normal d’être excédé. Mais on fait face à un ennemi qui nous contraint à adopter cette vigilance dans la durée. À quel point les hôpitaux ont-ils la capacité de faire face à cette vague ? Les hôpitaux français ont tenu. Nous n’avons pas vu en France de malades avec des bouteilles d’oxygène dans leur voiture, sur le parking d’un hôpital, ce qui a été le cas chez nos voisins italiens. Les soignants n’ont pas envie de faire face à une cinquième vague hospitalière. Mais si la situation l’exigeait, ils ont déjà montré qu’ils étaient courageux, solides et solidaires. Donc, évitons à nos hôpitaux une grosse épidémie de grippe, plus une cinquième vague de Covid-19. Beaucoup quittent l’hôpital public… Comment éviter que l’hémorragie continue ? Il n’y a pas une fuite des soignants. Mais il y a, c’est vrai, des services fragilisés. Les arrêts maladie ont légèrement augmenté, d’un point seulement. Des soignants récupèrent aussi légitimement des congés repoussés, des heures supplémentaires nombreuses depuis un an. N’est-ce pas la preuve que le Ségur a été insuffisant ? Avec le Ségur, nous avons augmenté les salaires de 183  € par mois pour tout le monde à l’hôpital. Au 1er janvier 2022, toutes les grilles salariales des soignants augmenteront à nouveau. Nous sommes en train d’investir dans des bâtiments neufs. Tout est en place pour une amélioration des conditions de travail. Mais ça n’enlève rien à la fatigue, à l’usure, à l’impatience. Il faut des années pour former des médecins, pour rénover un hôpital. Mais cette fatigue, vous pouvez la constater dans n’importe quel pays qui a vécu des vagues de Covid-19. L’UE soudée face à la crise des migrants Jean-Loup Delmas 2" Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a assuré mardi vouloir éviter que la crise migratoire à la frontière avec la Pologne (photo), qu’il est accusé d’avoir orchestrée, ne dégénère en « confrontation ardente » avec l’Union européenne. Un recul qui en dit long sur la fermeté des Vingt-Sept dans la réponse à cette crise, et sur la puissance des menaces que l’UE a fait planer. « L’Union européenne a obtenu une victoire géopolitique qu’il ne faut pas sous-estimer, estime Joséphine Staron, docteure en philosophie politique à Sorbonne Université et directrice des études et des relations internationales du think tank Synopia. Néanmoins, on peut se demander ce qu’il se serait passé si Loukachenko n’avait pas reculé, ou si la Russie avait mieux soutenu Minsk. » « Réponse franche et organisée » Certes l’Europe a eu des conditions favorables à sa victoire, mais « c’est une chance qu’elle a su provoquer par sa réponse franche et organisée », note la docteure. Surtout, c’est une affirmation de plus d’une nouvelle unité en matière de politique extérieure. Pour Sylvie Matelly, directrice adjointe à l’Institut de relations internationales et stratégiques, le début de la prise de conscience remonte à 2016. Entre l’élection d’un Donald Trump très hostile même envers ses alliés, le Brexit et l’émergence de la Chine, « l’Union européenne comprend qu’il va falloir choisir un camp, et que le meilleur camp, c’est lui-même ». Cette union, de plus en plus soudée, fonctionne d’ailleurs dans d’autres domaines que la géopolitique  : le plan de relance européen face à la crise du Covid-19 montre là aussi, selon la directrice adjointe, comme l’Europe sait faire de mieux en mieux front commun. Photo  : L. Shcheglov/Belta/AFP
2^ Accord pour faciliter l’accès mondial à la pilule anti-Covid de Pfizer L’américain Pfizer a accepté de laisser diffuser sa pilule anti-Covid-19 – une fois qu’elle sera autorisée – au-delà des pays riches pour mieux combattre la pandémie. Cet accord de licence volontaire a été annoncé conjointement mardi par Pfizer et la Communauté de brevets sur les médicaments, créée par Unitaid. Mu RENAULT CAPTUR E-TECH HYBRIDE rechargeable 209 € à partir de/m ois ro LLD sur 49 mois.ier loyer de 3000 € 1000 € de bonus écologique déduite) 2500 € de prime à la conversion déduite) 4 ans de garantie, assistance 24/24 et entretien inclus pour 1 € /mois (els existe aussi en motorisation hybride, essence et GPL ACTUALITÉ MERCREDI 17 NOVEMBRE 2021 7 La Station spatiale internationale menacée par un nuage de débris Panique à bord de la Station spatiale internationale. Un nuage de débris a menacé l’ISS, ainsi que ses sept membres d’équipage dans la nuit de lundi à ce mardi. Le ministère russe de la Défense a admis avoir pulvérisé un de ses satellites en orbite par un tir d’essai de missile, mais il a dénoncé les accusations « hypocrites » de Washington quant au danger que représenteraient les débris. « Les saccageurs de l’espace ont une responsabilité accablante en générant des débris qui polluent et mettent nos astronautes et satellites en danger », a réagi la ministre française des Armées, Florence Parly. Photo  : Nasa/AFP La mobilisation contre l’obligation vaccinale se poursuit en Guadeloupe Au lendemain des heurts entre des pompiers grévistes et des gendarmes en Guadeloupe, la grève générale illimitée contre l’obligation vaccinale des soignants et le pass sanitaire s’est poursuivi mardi. Une manifestation a rassemblé entre 300 et 400 personnes devant le CHU de Pointe-à-Pitre. « On continuera jusqu’à ce qu’on soit entendu », a déclaré Jocelyn Zou, représentant du syndicat FO chez les pompiers. Photo  : C. Bernhardt/AFP modèle présenté : Renault capture-teoh hybride rechargeabler.s. Ilne 1606 275E/moise, sous oondltion de reprise, 1." loyerde 3000.3,10006de bonus éoologiqueet 25003de prime à la conversiondédults. pack zen Renault Inclus pour lemole3i. (1) exemple pour Renault oaptur e-tech hybride rechargeable zen 160 hors options. (1)(5) locations longue durée, hors assurances facultatives, sur 49 mois/40000km maximum.l." loyer de 6500 € ramené à 3000 € après déduction de 1000 € de bonus écologique et 2500 € de prime à la conversion. sous réserve d'acceptation par diac, sa au capital de 41510 0 500 € - siège social  : 14 avenue du pavé neuf 93160 noisy-le-grand -siren 702 002 221 ms bobigny. en fin de contrat, restitution du véhicule ohezvotre concessionnaire avec paiement des frais de remise à l'état standard et des kilomètres supplémentaires. (2) informations sur https://www.economie.gouv.fr/plan-de-relance/profils/particullers/bonus-ecologique. (3) déduction faite de la prime à la conversion de 2.3006 sous condition de mise au rebut d'un véhloule partiouller ou camionnette diesel mis en olroulation avant 2011 ou « sentie mis en oiroulation avant 2006 (selon décret ris 2020-1526 du 7 déoembre 2020) et d'éligibilité, voir conditions de reprise sur www.primeoloconversion.gouv.fr.. (4) pack zen Renault optionnel comprenant l'entretien, l'extension de garantie constructeur et l'assistance selon conditions contractuelles sur 49 mois/40000km (aul « des 2 termes atteint) inclus dans le loyer pourlE/mois. voir détail du packzen en points devente et sur renault.fr. offres non cumulables réservées aux particuliers et valables dans le réseau Renault participant pour toute commande d'un Renault captur e-tech hybride rechargeable neuf du 01/11/2021 au 30/11/2021 et dans la limite des stocks disponibles. gamme Renault oaptur  : oonsommations mixtes min/max (V100 km) (prooédure witp) (hors gpi)  : 1,3/6,0. émissions oo. min/max (g/km) (prooédure witp) (hors gpi)  : 30/135. Renault recommande egreare renault.fr À son procès en appel, François Fillon dénonce « une enquête à charge » Mardi, au deuxième jour de son procès en appel, l’ancien Premier ministre François Fillon a maintenu que son épouse, Penelope Fillon, avait « travaillé à (ses) côtés ». L’ex-député de la Sarthe, 67 ans, a tenu à faire une déclaration liminaire, avant que la cour ne se penche sur le fond dans cette affaire de soupçons d’emplois fictifs. Il a déploré « quarante ans d’engagement effacés par un article d’un journal satirique et une enquête à charge ». Il a aussi exprimé des « regrets », notamment pour « [son] pays qui a été privé en 2017 » d’un « débat démocratique » François Fillon est rejugé jusqu’au 30 novembre. Photo  : T. Coex/AFP Le Parlement adopte une loi pour la « sécurité civile de demain » Avec un rare consensus, le Parlement a adopté mardi, une proposition de loi avec une batterie de mesures en faveur des pompiers et l’expérimentation d’un numéro d’appels d’urgence unique sur deux ans. « Nous sommes parvenus à un texte fondateur de la sécurité civile de demain », s’est félicité le député LREM Fabien Matras dont le travail a fait l’objet d’un concert de louanges de tous les groupes politiques. La réforme a reçu le concours et le soutien de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :