20 Minutes France n°3672ES2 29 oct 2021
20 Minutes France n°3672ES2 29 oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3672ES2 de 29 oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : bad COP pour les pays du Sud.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 VENDREDI 29 OCTOBRE 2021 Festival Rockomotives trace sa voie sur la même ligne En trente ans, l’événement a su imposer son style afin de devenir un lieu de musique incontournable Anne Demoulin T rente ans déjà ! Depuis 1992, les Rockomotives se sont imposées comme un rendez-vous dont le public et les professionnels du secteur scrutent la programmation*. Organisé par l’association Figures Libres à Vendôme (Loir-et-Cher), le festival, qui se tient jusqu’à samedi, réserve quelques surprises. À côté des mastodontes de l’été comme les Eurockéennes ou les Vieilles Charrues, les Rockomotives se singularisent par leur dimension humaine. « Au départ, c’était des ateliers pour les enfants et, en fin de semaine, il y avait un ou deux concerts », raconte Richard Gauvin, L Zr'minutes + DE 20 MINUTES CULTURE programmateur de l’événement.Trois décennies plus tard, une quarantaine d’artistes se succèdent sur scène, dans quatre lieux différents de la ville de Vendôme. La dimension humaine traverse le temps et fait partie de l’ADN du festival. « Il correspond au potentiel public de notre Vendômois, note Richard Gauvin. On a aussi beaucoup de professionnels du secteur qui viennent. » À noter que le festival se déroule à l’automne, une « période creuse, notamment pour les festivals d’été ». Le formatage reste à quai Les Rockomotives se distinguent aussi par leur programmation. « Le choix de ce nom a été fait en 1992, les choses ont évolué depuis, explique le programmateur. Je recherche l’authenticité et le nonformatage. Chapelier Fou fait partie de la programmation des 30 ans de l’événement musical de Vendôme. Charline Thiriet VOTRE VIE VOTRE AVIS Don de sperme L’idée se fraie doucement un chemin chez les hommes Entre « regrets » et « altruisme », des lecteurs de « 20 Minutes » racontent leur expérience « J Marion Pignot’ai donné mon sperme quand j’avais 23 ans. J’avais déjà fait plusieurs dons de sang et de plasma, et j’étais inscrit sur la liste des donneurs de moelle osseuse. Donc faire un don de sperme semblait la suite logique. » Quatre ans plus tard, Tanguy ne regrette pas son geste, « fait par altruisme » pour répondre à son « désir d’être utile aux autres ». Comme Tanguy, de nombreux lecteurs ont répondu à notre appel à témoignages, lancé dans la foulée de la campagne de sensibilisation sur le don de sperme et d’ovocytes organisée par l’Agence de biomédecine. Depuis le 28 septembre, les couples de femmes et les femmes seules ont également accès à la PMA, ce qui fait que la demande de paillettes de sperme explose. Mais pas les dons. Selon l’agence, en 2019, seuls 317 hommes ont fait ce geste. Arnaud, 28 ans, s’y est essayé, « solidaire des couples qui galèrent », qu’ils soient « hétéros ou homos ». Valéry, lui, ne l’a jamais fait, « par paresse, par négligence et pour un tas d’autres mauvaises raisons ». À 55 ans, il le regrette. D’autres, eux, se sentaient candidats au don. Mais l’ouverture de la PMA à toutes les femmes ou la récente levée de l’anonymat (à partir de septembre 2022, les 4P -Hn' enfants nés d’un don pourront avoir des informations sur leur donneur à leur majorité) les « rebute désormais ». Tel cet internaute qui se fait appeler Plopi  : « J’ai donné mon sang, mais donner mon sperme, c’est totalement hors de question  : entre la PMA politisée sur fond de pseudo-égalité et le risque de se voir attribuer une reconnaissance de paternité dans les dents à leurs 18 ans, faut être joueur. » « Un parcours contraignant » À ceux-là Hadrien, 22 ans, répond  : « Après la naissance de ma nièce, j’ai vu la joie qu’apportait la naissance d’un enfant dans une famille. Et l’ouverture de la PMA aux couples de femmes ne changerait rien à ma démarche. Je ne doute absolument pas de leur capacité à aimer et à élever un enfant. » Reste alors ceux qui « attendent -In Cu J’aime quand l’artiste est maître de son environnement. » Il se défend pourtant d’être « antimainstream ». En trente ans d’existence, le festival a accueilli « des grands noms dont on est très fiers », comme Bashung, Pete Doherty, Dominique A, Kery James, Jain, Têtes Raides, Feu ! Chatterton, Eddy de Pretto « à ses débuts, quand il était seul avec son iPhone » ou encore Christine and The Queens. Si la base est toujours poprock, les Rockomotives accueillent aussi la nouvelle chanson française, les musiques électroniques et la scène hiphop. Autre particularité, l’organisation veille à « la pollution visuelle ». « Tout ce qui est communication est concentré dans l’espace accueil du festival et ensuite, c’est vierge de toute publicité. Il n’y a pas de pollution sur scène, pas de gros logos Rockomotives... » Un état d’esprit que les fidèles du festival retrouveront pour cette 30 e édition. Côté programmation, « sur les têtes d’affiche, on a Girls in Hawaï, Lo’Jo, Chapelier Fou, les Mansfield, Tya, ou Rone. Rone, c’est une première, on est très contents de l’avoir », résume Richard Gauvin. Et de conclure  : « On a un public tellement éduqué aujourd’hui, à cause ou grâce à trente années de festival, qu’on ne peut pas le tromper. » *À retrouver sur Rockomotives.com En 2019, seuls 317 hommes ont donné leur sperme en France. F. Durand/Sipa (illustration) toujours » la réponse positive d’un Cecos (centre d’étude et de conservation des œufs et du sperme humains), comme Damien, 40 ans  : « J’ai eu deux enfants sans difficulté et ai envie d’aider ceux qui n’ont pas cette chance. » Reste aussi ceux qui ont franchi le pas dernièrement, tel François, 27 ans, et qui stressent d’être « refusés à l’arrivée ». Ceux qui se demandent s’ils ne sont pas « trop vieux », et ceux qui jugent les Cecos trop peu nombreux, parfois basés « à plus de deux heures trente de route » de chez eux. Enfin, il y a ceux qui regrettent, comme Omar, 38 ans, de ne pas avoir pu mener leur démarche « jusqu’au bout ». « Un cas d’autisme dans ma famille a pénalisé mon dossier », raconte celui qui avoue que le parcours est « contraignant, voire limite décourageant parfois ».
Vos shampooings préférés désormais dans une bouteille recyclée et recyclable. clable. JUSQU’AU 31 OCTOBRE* -70% ** S UR LE 2 ÈME PRODUIT ACHETÉ UN SHAMPOOING NUTRITION INTENSE HUILE D’AVOCAT ET BEURRE DE KARITE NOURRIT ET ASSOUPLIT, POUR LES CHEVEUX TRÈS SECS OU FRISÉS. ASSOCIE L’HUILE D’A VOCAT RECONNUE POUR SES PROPRIÉTÉS ASSOUPLISSANTES, ET LE BEURRE DE KARITÉ ISSU DU COMMERCE ÉQUITABLE, RÉPUTÉ POUR SES VERTUS HAUTEMENT NUTRITIVES. NOURRIS EN PROFONDEURS, LES CHEVEUX RETROUVENT SOUPLESSE ET DOUCEUR. DÉCOUVREZ VOTRE FORMULE PRÉFÉRÉE DANS UN PACK 100% RECYCLÉ ET RECYCLABLE. * Le 31 octobre, uniquement pour les magasins ouverts le dimanche. ** Remise immédiate en caisse sur le moins cher des 2 produits au choix. Offre non cumulable avec toute autre offre ou promotion en cours. Monoprix - SAS au capital de 78 365 040  € - 14-16, rue Marc Bloch - 92110 Clichy - 552 018 020 R.C.S. Nanterre –Pré-presse  :



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :