20 Minutes France n°3668 13 oct 2021
20 Minutes France n°3668 13 oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3668 de 13 oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,5 Mo

  • Dans ce numéro : Macron à fonds dans la campagne présidentielle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 MERCREDI 13 OCTOBRE 2021 Carnet de chèques, carnet de campagne ? À six mois de la présidentielle, Emmanuel Macron a présenté un plan d’investissement de 30 milliards d’euros, mardi. L’opposition dénonce des dépenses électoralistes Thibaut Le Gal T oute ressemblance avec un discours de campagne est fortuite. Emmanuel Macron a présenté, mardi à l’Élysée, son plan France 2030, qui vise à « faire émerger les champions de demain » pour relancer l’industrie française. « Si on ne réindustrialise pas le pays, on ne pourra pas redevenir une nation d’innovation et de recherche », a-t-il assuré, en annonçant 30 milliards d’euros d’investissements (lire l’encadré). Le président de la République entend ainsi se projeter dans le temps long, et donc vers un deuxième quinquennat. Ce qui ne manque pas de faire enrager l’opposition. « C’est le «quoi qu’il en coûte, je veux être réélu ! » », a raillé Marine Le Pen sur Twitter, estimant que, « avenir « TEXTO « BINGO » 1000 € ÀGAGNER PARSEMAINE REPONDS VITE ÀLAQUESTION DELASEMAINE Quart d'heure parisien oblige, le marathon de Paris commence systématiquement avec 15 minutes de retard. Envoie par SMS VRAI ou FAUX au 71717 * Règlement du jeu disponible sur http://20min.fr/reglement-texto ACTUALITÉ « à quelques mois de la fin de son mandat, le président sortant engage l’argent des Français pour redorer son blason électoral avec des promesses qui n’engagent que son successeur ». D’autant que cette enveloppe s’ajoute au plan de relance post-Covid-19 de 100 milliards d’euros en 2020, et à d’autres dépenses (2 x0,75 € +prix d’un sms) « ces derniers mois, à l’image des investissements exceptionnels pour Marseille annoncés en septembre. « Le réveil sera difficile » Le dernier budget de l’État est d’ailleurs fustigé par la droite et la gauche, alors que le projet de loi de finances 2022 arrive cette semaine à l’Assemblée. « Macron sort le carnet de chèques à l’approche des élections, dénonce le maire du Touquet, Daniel Fasquelle, trésorier de LR et soutien de Michel Barnier pour le congrès du parti. Chaque semaine, ce sont des dépenses électoralistes supplémentaires. La crise sanitaire FRANCE IU -F(.2Qcàq) e 114,+ }%.0 1.1 é1 Emmanuel Macron lors de la présentation de son plan France 2030, mardi à l’Élysée.L. Marin/Pool/AFP Pourquoi la France pourrait briller grâce aux start-up de l’innovation Jean-Loup Delmas L e nouveau Tesla ou SpaceX sera-t-il français ? C’est en tout cas le souhait d’Emmanuel Macron. Lors de son discours autour de France 2030, il a fixé au pays l’ambition de devenir une « grande nation d’innovation ». Pour cela, la France doit, selon le chef de l’État, moins miser sur les grands groupes historiques du CAC40 que sur les start-up. La French tech « en train de s’imposer » Le terreau est là, à en croire Servane Delanoë-Gueguen, enseignante-chercheuse à la Toulouse Business School. Malgré l’optimisme affiché du chef de l’État, égaler ou surpasser les États-Unis d’ici à 2030 semble chimérique  : « Nous n’avons ni les mêmes forces de production, ni les mêmes financements, ni la même culture », rappelle-t-elle. Des motifs d’espoir existent néanmoins. Pour ce qui est des start-up, la France partait de loin et a rattrapé une partie de son retard. « À son niveau, la French tech est en train de s’imposer », s’enthousiasme Stéphanie Villers, économiste spécialiste de pORTE S CbIGITA'gen'2G1 Objectif compétitivité Pendant près de deux heures, Emmanuel Macron a dessiné ses projets pour développer la compétitivité industrielle du pays. Quelque 8 milliards seront investis dans le secteur de l’énergie, 4 milliards pour les nouveaux moyens de transport, 2 milliards dans l’agriculture, 3 milliards dans la santé, et près de 6 milliards pour « doubler » la production électronique de la France d’ici neuf ans. est un prétexte, la France est shootée à l’argent public, mais le réveil sera difficile car la dette publique explose. » Dans « son premier discours de campagne pour 2022 », Emmanuel Macron a montré les « limites » de son engagement en matière d’écologie, a réagi le député EELV Matthieu Orphelin, soutien du candidat vert Yannick Jadot. Des critiques balayées par les macronistes. « On ne va pas s’arrêter de gouverner sous prétexte de la campagne, réplique Roland Lescure, député LREM des Français d’Amérique du Nord. Le président a promis de réformer jusqu’au dernier quart d’heure. » « La colonne vertébrale de la future campagne d’Emmanuel Macron, c’est la France capable de se retrousser les manches, ajoute le député LREM du Rhône Bruno Bonnell. Le président va trancher dans les mois à venir avec ce discours optimiste pour remettre la France en avance. » Déjà un slogan de campagne. Les start-up tiennent un rôle important dans le plan France 2030. S. Salom-Gomis/Sipa (illustration) la macroéconomie. En 2013, la French tech levait au total 600 millions d’euros dans l’année ; en 2018, 4 milliards d’euros. Si la France ne peut égaler les États-Unis, elle s’en inspire, ajoute Servane Delanoë-Gueguen  : « Il y a eu de grands changements ces deux dernières décennies, avec une capacité à essayer, à prendre des risques, une culture de l’entrepreneuriat qui s’est développée dans le pays, et plus d’investissements. »
PARCOURIR L’EUROPE ENTRAIN VOYAGE. Avec TGVINOUI,les plus belles destinations d’Europe sont àportée de train. Des mois passés àenrêver, àseprojeter, à s’imaginer les destinations que l’on retrouverait un jour,àfairegrandir la bucket list de nos vacances fantasmées… Siles vacances d’été ne semblent être qu’un lointain souvenir, il est déjà possible d’organiser sereinement sesprochains voyages et de (re)découvrir toutes les merveilles dont regorge l’Europe. C’est le moment de voir encore plus loin. Jusqu’à Milan, Barcelone, Francfort, Bruxelles, Lausanne, Turin. Mais aussi Figueras,Stuttgart,Berne ou Gérone…Des possibilités infinies offertes par TGV INOUI qui propose depuis le 6octobre de réserver ses billets detrain 6mois àl’avance. Vous pouvez alors organiser votre (ou vos) voyage(s) entoute sérénité etvous évader vers les centaines dedestinations accessibles avec TGVINOUI et TGV Lyria pour la Suissedepuis lesgares françaises.L’Europe n’a jamaisété aussiproche. Le dépaysement commence maintenant Seulouen tribu, pour le travail ou juste pour le plaisir. S’asseoir confortablement et profiterdelavue. Àbordd’un TGV INOUI, le trajet redonne son sens premier àladéfinition même duvoyage. Un spectacle incroyable qui sedéroule sous nos yeux, si l’on prend le temps d’y prêter attention. Commencer l’expérience au gré des villes traversées, du va et vient des voyageurs semés degares en gares. Et commencer le dépaysement depuis la voiture bar, avec une carte aux propositions savoureuses élaborées àpartir d’une grande variété de produitsdequalité. Pour rester connecté lors d’un de ces moments suspendus, des prises électriquesainsi qu’un accèswifigratuit sont proposés aux GettyImages Flânez le long des berges àGenèvepour découvrirlaville autrement. voyageurs. Pour suivre son trajet etcompléter sa to-do list des choses àdécouvrir et à visiter,sitôtdescendusur le quai. (Re)prendre le temps Rejoindre Lyon-Saint-Exupéry en 3h39 (1), aller de Montpellier àBarcelone en 2h56 (1), de Paris àGenève en 3h08 (1) et n’avoir besoin qued’1h17 (1) devant soi pour rejoindre Stuttgart depuis Strasbourg… En reliant entre-eux les plus grands centre-villed’Europe, TGV INOUI rend le voyage plus immédiat, plus rapide. Rejoindre la vieilleville de Genève en longeant les berges sans transports en commun, rejoindre la Promenade de la Treille en seulement 13 minutes après être descendu sur le quai, s’offrir un momentdesérénité au ParcMon Repos en 10 minutes àpeine. Et parce que voir du pays tout en prenant soin de limiter son impact écologique est devenu un Des réductions grâce àlacarte Avantage Envie de voyager en Europe ? Ne passez pas àcôté des tarifs avantageux de la carte Avantage. Proposée au tarif unique de49 € par an, cette carteest généralement rentabilisée dèslepremier aller-retour.Eneffet, elle vous permet de bénéficierde30% de réduction sur lesvoyagesadultes en France et en Europe (Allemagne, Espagne, Italie, LuxembourgetSuisse) et même de60%de réduction sur les voyages enfants accompagnants vers ces mêmes destinations (jusqu’à 3enfants, entre 4et 11 ans). Sans oublier une réduction de 15% sur les services TGV INOUI (Le Bar, MaLocation Avis , Mes Bagages). Villes accueillantes, trajets agréables, tarifs avantageux... Quel bonheur de voyager ànouveau ! Publi-communiqué enjeu majeur du tourisme aujourd’hui, le train est l’un des modes de transport les moins impactant pour l’environnement. À bordd’un train grandevitesse, sur un trajet longue distance en Europe, vous émettrez jusqu’à (2) 80 fois moins de gaz àeffet de serre (GES) qu’en faisant le trajet en avion. Jusqu’à (2) 50 fois moins qu’en voiture partagée (3).Voir l’Europe de manière rapide et durable, pouvoir projeter des voyages àunhorizon de 6mois… Prenez le temps. Même celui de faire vos valises. (1) Meilleur temps deparcours. (2) Calcul réalisé sur des déplacements en France des TGV Europe, le GES évolue en fonction du mx énergétique des différents pays circulés. Périmètre des TGV Europe  : TGV Inoui vers Italie, l’Allemagne, l’Espagne, le Luxembourg, laBelgique etTGV Lyria vers la Suisse. (3) Source  : ADEME -mai 2020. Comparaison des émissions de GES en fonction du mix énergétique des différents pays de l’offre TGVINOUI et TGVLyria, exprimée en CO2 équivalent (CO2e) rapportées au voyageur/km pour le train TGV(consommation d’énergie de traction), avion court courrier et valeur moyenne voiturelonguedistance. Valeurs issues de la Base Carbone ADEME, dans levolet Données de l’article L1431.3 du code des transports. > Rendez-vous sur oui.sncf, en gares, boutiques et agences de voyages agréées SNCF, par téléphone au 36 35 (service gratuit +prix appel)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :