20 Minutes France n°3663 1er oct 2021
20 Minutes France n°3663 1er oct 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3663 de 1er oct 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle ligne de vie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
4 VENDREDI 1er OCTOBRE 2021 « Pas de regrets, je vis avec mes cicatrices » À l’occasion d’Octobre rose, campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, des lectrices racontent comment elles ont vécu leur reconstruction mammaire U Oihana Gabriel n creux au lieu d’une rondeur toute féminine. Perdre un sein peut être vécu comme un traumatisme, et certaines femmes choisissent de passer par une reconstruction mammaire, après un cancer ou de façon préventive, en raison d’une mutation génétique les rendant plus enclines à développer la maladie. Des opérations synonymes de parcours du combattant ou de renaissance, comme le montrent les témoignages recueillis par 20 Minutes à l’occasion de la nouvelle édition d’Octobre rose, campagne de sensibilisation au dépistage du cancer du sein qui commence ce vendredi. « Ça touche à la féminité » Le travail d’adaptation à sa nouvelle poitrine est plus ou moins difficile. « Parmi les spécificités psychiques de se faire enlever un sein, il y a le fait que ça touche à la féminité, à la maternité, à la fonction nourricière et à la sexualité, souligne Caroline Marcotte, psychologue clinicienne à l’Institut Curie. Je vois souvent chez les patientes soit un vécu de mutilation, soit une vision de la chirurgie salvatrice. » Certaines patientes digèrent l’épreuve seule, sans aide psychologique. « Ce n’est pas une obligation de se faire suivre, prévient la psychologue, mais il me semble important de pouvoir poser les mots, passer par un travail de deuil. » L’ex-président de la République, condamné dans l’affaire Bygmalion, va faire appel. F. Lo Presti/AFP ACTUALITÉ « J’ai été diagnostiquée « mutation BRCA2 » en juin 2020 à l’âge de 39 ans, après plusieurs cancers du sein et décès dans la famille, raconte Christine. Je ne voulais pas d’une reconstruction par prothèses, car je sentais que je ne serais pas à l’aise avec un corps étranger. Je me suis orientée vers une ablation et une reconstruction immédiate avec un muscle de la cuisse. » Mais les choses se sont corsées une fois sur le billard. « J’ai fait une hémorragie durant la reconstruction du sein, qui a dû être stoppée et qui m’a valu douze heures d’anesthésie, une hypothermie et trois transfusions. » Malgré cela, la quadragénaire n’a pas fini d’entendre parler de chirurgie  : « La deuxième opération se fera en avril 2022, pour la reprise des cicatrices et du lipomodelage afin d’améliorer l’aspect esthétique. Pour l’instant, pas de regrets, je vis avec mes cicatrices, et je me suis presque approprié mes « nouveaux seins ». » Chaque parcours est unique et les ressentis face à cette reconstruction, qui peut être immédiate ou prendre plusieurs mois, diffèrent énormément selon l’âge de la patiente, son « J’ai repris goût à la vie, je prends plaisir à redevenir coquette, je me maquille à nouveau. C’est une renaissance. » Francesca, 60 ans histoire familiale, le contexte. Pour Francesca, 60 ans, atteinte d’un cancer en juillet 2010, la reconstruction – via un lambeau de peau de son ventre – a été une reconnexion à la féminité. « Je revis, cette reconstruction est une victoire sur le cancer, confie cette lectrice, opérée en février 2021 après un long parcours Prison ferme pour Nicolas Sarkozy Nicolas Sarkozy est fixé sur son sort. Le tribunal correctionnel de Paris l’a déclaré coupable de financement illégal de sa campagne de 2012 dans le cadre de l’affaire Bygmalion et l’a condamné jeudi à un an de prison ferme. Une peine plus lourde que les réquisitions formulées par le parquet après cinq semaines d’audience en mai et juin  : un an de prison, dont six mois avec sursis. L’ex-chef de l’État n’était pas présent au tribunal pour entendre le jugement, mais son avocat, Thierry Herzog, a annoncé qu’il allait faire appel de cette décision. Le tribunal a demandé que la peine soit aménagée à domicile, sous surveillance électronique. Nicolas Sarkozy Après le diagnostic, certaines femmes choisissent une reconstruction mammaire. Getty Images médical. J’ai repris goût à la vie, je prends plaisir à redevenir coquette, je me maquille à nouveau. C’est une renaissance, aucune douleur, la cicatrisation du lambeau est impeccable, celle du ventre a été beaucoup plus longue, mais maintenant, tout est rentré dans l’ordre. » Juliane, en revanche, n’a jamais beaucoup mis en valeur sa poitrine. « Lorsqu’on m’a annoncé la mutation génétique, j’avais à peine 20 ans et je pense qu’inconsciemment j’avais fait ne portera cependant pas de bracelet dans l’immédiat, la peine étant suspendue par l’appel. Dans son jugement, le tribunal a estimé que l’ancien locataire de l’Élysée avait « poursuivi l’organisation de meetings » électoraux, « demandant un meeting par jour », alors qu’il « avait été averti par écrit » du risque de dépassement légal, puis du dépassement effectif. Pendant le procès, seuls 4 des 14 prévenus – trois ex-cadres de Bygmalion et Jérôme Lavrilleux, le directeur adjoint de la campagne – avaient reconnu partiellement leur responsabilité. Ils ont été condamnés à des peines de deux à trois ans et demi de prison, dont une partie avec sursis.nnC u SECONDES 20 une croix sur ma poitrine, confie celle qui a 35 ans aujourd’hui. J’avais parlé à mon médecin de faire une mastectomie avant le diagnostic du cancer… mais, malheureusement, je n’ai pas eu le temps. » Dès ses 33 ans, le diagnostic de cancer a bouleversé les plans de la jeune femme. « Heureusement, mon chirurgien a réalisé une reconstruction immédiate, reprend Juliane. Je crois que j’aurais eu beaucoup plus de mal à accepter le changement en voyant ma poitrine manquante après l’opération. » Le gouvernement va bloquer les prix du gaz jusqu’en avril. En réponse à la flambée des prix du gaz et de l’électricité, « il n’y aura plus d’augmentation du prix du gaz » jusqu’en avril et la hausse des prix de l’électricité sera limitée à 4% en février, a annoncé le Premier ministre, jeudi, au « 20 Heures » de TF1. Jean Castex s’est également engagé à une revalorisation du chèque énergie, un dispositif destiné à quelques millions de ménages, « si les mesures ne sont pas suffisantes ».
Wi-Fi 6 à tous les étages. j Répéteur Wifi 6 inclus dans l'offre Livebox Up Offre soumise à conditions en France métropolitaine. Engagement 12 mois. Frais d'activation Répéteur  : 10 € . -1110WILIMaellee 1111 :. -).. 1'répéteur Wifi 6 inclus sur demande pour les nouveaux clients disposant d'une offre Livebox Up. Le répéteur Wifi 6 est plus rapide avec équipements compatibles en comparaison au Wifi 5 de la Livebox. Le nombre de répéteurs dépend de la taille du logement. Détails et tarifs sur orange.fr, Ifr)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :