20 Minutes France n°3654 9 sep 2021
20 Minutes France n°3654 9 sep 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3654 de 9 sep 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,7 Mo

  • Dans ce numéro : un monde orphelin, bouleversée par les attentats du 11 Septembre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
8 VENDREDI 10 SEPTEMBRE 2021 La question financière ne règle pas tout La contraception sera bientôt gratuite pour les femmes de moins de 25 ans, a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Olivier Véran Rachel Garrat-Valcarcel I l faut prendre les bonnes nouvelles pour ce qu’elles sont  : des bonnes nouvelles. En l’occurrence, l’annonce jeudi par Olivier Véran, le ministre de la Santé, du remboursement de la contraception pour toutes les femmes de moins de 25 ans en est une pour la santé des femmes. La mesure entrera en vigueur à partir du 1er janvier. « Cela montre qu’il y a une prise de conscience de la part du gouvernement, que le droit à la contraception ne va pas de soi », note Violaine Lucas, présidente de l’association Choisir la cause des femmes. Le ministre de la Santé justifie la mesure, qui doit coûter 21 millions d’euros par an, par « un recul de la contraception chez un certain nombre de jeunes femmes, et, le premier motif, c’est un renoncement pour raisons financières ». La mesure précédente, Benoît Hamon annonce qu’il quitte la vie politique « C’est une page qui se tourne. » L’ancien candidat socialiste à la présidentielle de 2017, Benoît Hamon, a annoncé jeudi, dans un entretien au Monde, qu’il quittait la vie politique. Il devient directeur de Singa, une ONG « tournée vers l’accueil des réfugiés et des personnes migrantes ». ACTUALITÉ la gratuité de la contraception pour toutes les femmes de moins de 18 ans (depuis 2020) et avant cela pour celles entre 15 et 18 ans (à partir de 2013) ont d’ailleurs montré leur efficacité. Le recours à l’IVG est tombé de 9,5 à 6 pour 1000 dans cette classe d’âge. « Mais alors pourquoi s’arrêter à 25 ans ?, demande Diane Saint-Réquier, éducatrice et formatrice en santé sexuelle, fondatrice du collectif SexySoucis. À 25 ans, il reste encore vingt, voire vingt-cinq années à payer sa contraception ! » Olivier Véran, lui, juge qu’à 25 ans on est plus autonome financièrement. « Prendre la pilule n’est pas neutre » Les associations féministes ne veulent néanmoins pas que l’on réduise la question de la contraception à la seule question financière. « Il en faudra plus si on veut réellement poser la question de la sexualité dans notre société, et cette mesure ne masque pas les manquements de l’État en matière d’éducation sexuelle [lire l’encadré] », lance Violaine Lucas. Pour la spécialiste, « prendre la pilule n’est pas neutre. Il faudrait pouvoir parler de ce que c’est d’avoir une relation, de ce que c’est le consentement. » Si c’est « très bien » de rembourser la contraception, « c’est aussi bien de parler de la charge contraceptive, qui est exclusivement portée par les femmes », croit Diane Saint-Réquier. Les cours d’éducation à la vie sexuelle et affective pourraient mieux impliquer les jeunes hommes dans les couples hétéros  : « Il faut aussi poser la question aux hommes de ce qu’implique une relation sexuelle », pense Violaine Lucas. Nouvel esclandre de Salah Abdeslam au procès Au deuxième jour du procès des attentats du 13 novembre 2015, Salah Abdeslam a continué de prendre intempestivement la parole. Alors qu’un débat juridique était en cours sur la recevabilité de parties civiles, il a dédouané trois de ses coaccusés. « Ils sont en prison et n’ont rien fait », a clamé le seul membre encore en vie des commandos ayant frappé la France, avant que son micro ne soit coupé par le président de la cour d’assises spéciale, Jean-Louis Périès, qui a ensuite suspendu l’audience. Par ailleurs, plusieurs centaines nouvelles demandes de victimes ont été adressées à la justice, jeudi. La cour tranchera le 4 octobre sur leur recevabilité. Photo  : B. Peyrucq/AFP Les islamistes écartés du pouvoir au Maroc après une défaite majeure aux législatives Le Parti de la justice et du développement (PJD), à la tête du gouvernement marocain depuis une décennie, a essuyé une déroute inattendue lors des élections législatives, jeudi. Le parti islamiste modéré s’est effondré, passant de 125 sièges dans l’Assemblée sortante à 12, a indiqué le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. Résultat  : la direction du parti a présenté sa démission dans l’après-midi. « Une nouvelle séquence s’ouvre avec des partis qui ne contestent pas les fondements du pouvoir et ont une proximité avec le roi », a expliqué à l’AFP le politologue Mustapha Sehimi. Il reviendra au roi, MohammedVI, de nommer le nouveau chef du gouvernement, issu du parti arrivé en tête. 20 La gratuité de la contraception concernait jusqu’alors les femmes de moins de 18 ans.C. Delahaye/Sipa L’éducation sexuelle mal traitée Depuis une loi de 2001, il devrait y avoir trois séances d’éducation sexuelle par an dans chaque classe à l’école, au collège et au lycée. Mais « aucun décret d’application n’a été publié, on n’a même pas réfléchi au financement de la mesure », rappelle Diane Saint- Réquier. Résultat, seuls 25% des établissements appliquent la loi, d’après un rapport de 2016 du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes. Agnès Buzyn convoquée devant la Cour de justice de la République L’enquête de la Cour de justice de la République (CJR) sur la gestion gouvernementale de l’épidémie de Covid-19 connaît son premier développement majeur. L’ex-ministre de la Santé, Agnès Buzyn, est convoquée vendredi devant la CJR, a-t-on appris jeudi de source judiciaire, confir mant une information du Monde. À l’issue de cette audition, elle peut être mise en examen ou ressortir sous le statut de témoin assisté, si elle parvient à convaincre les juges qu’il n’existe pas suffisamment d’indices pouvant être retenus contre elle. Agnès Buzyn avait quitté le gouvernement mi-février 2020 pour briguer, en vain, la Mairie de Paris. Un premier avion d’évacuations d’Afghanistan a pu décoller depuis le retrait américain Cent treize personnes ont pu être évacuées de Kaboul en Afghanistan par avion jeudi, a indiqué une source proche de l’opération. Une première depuis le retrait des troupes américaines du pays désormais aux mains des talibans. Le Boeing 777 a atterri au Qatar avec à bord des civils, dont des ressortissants américains, canadiens, allemands et ukrainiens. À cette occasion, les États-Unis ont salué la « coopération » des talibans. Photo  : K Jaafar/AFP
iti.VeZkl 55 er V0145 Découvrez nos offres exclusives pour la rentrée et faites vous livrer gratuitement* dAirPods 109t Plus magiques que jamais. Apple Airpods 2 au lieu de 179£ dont 0,02 € d'éco-participation'discount VOUS FAITES LE CHOIX DU E-COMMERCE FRANÇAIS Offre valable le 10/09/2021, dans la limite des stocks disponibles. *En France Métropolitaine, voir conditions sur le site www.cdiscount.com. Cdiscount siège social 120-126 quai de Bacalan 33000 Bordeaux. RCS 424 059 822



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :