20 Minutes France n°3650 2 sep 2021
20 Minutes France n°3650 2 sep 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3650 de 2 sep 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 3,8 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
JEUDI 2SEPTEMBRE 2021 PRODUCTION POUR Les mineurs au XIX e siècle, une vie de labeur Au charbon. Al’époque,les conditions de travail et le cadrede vie avaient tout du sacerdoce AnneGuitteny A lorsqu’une version sériedeGerminal vient desortir sur Salto, flash-back dans l’ambiance minièrebienparticulièredusiècledernier, entre force physique, coups de grisou et chaleur humaine. « Enhaut, latempérature montait jusqu’à trente-cinqdegrés, l’airnecirculait pas, l’étouffement àlalongue devenait mortel », voici un extraitdu célèbre roman de Zola Germinal qui retranscrit l’ambiance, que l’on devine desplus lourdes, dans lesmines du Nord au XIX ème siècle. Ellessemultiplient àcetteépoque àcausedel’essordes machines et de l’industrie  : les hommes ont besoin de beaucoup de charbon, il faut l’extraire. Au début de l’exploitation minière,les ouvriers étaient réduitsàleur seule force  : ils creusaient àlapioche dans des espacesparfois minuscules, lesfemmes et lesenfantsramassaient desbouts de charbon qu’ils plaçaient dans deswagons et remontaient àla surface grâce àunascenseur(la cage). Jusqu’en 1914, ilsabattaientd’abord au piclecharbon de terre, puis après la guerre,aumarteau piqueur.Dansle courantdusiècle, unenouvelleforme d’énergiefût mise en place  : lavapeur.Son emploi permit de mettreàladisposition desouvriersdufondles machinesàvapeur quin’étaientjusque-là destinés qu’aux ouvriersdesurface.Alamême époque, la dynamiteétait inventée en Suède, ce quiaccéléralecreusementdesgaleries. Loin de la lumière… etdes 35h Doit-onrappeler àquel pointlequotidien desmineurs étaitéprouvant ? Avec un salaire faible, ils vivaient dans des conditions précaires dans desquartiersappelésles corons (voir encadré). Hommes, femmesetmême enfants-très jeunes-travaillaient des journées entières sans jamais voir la « Les Corons »  : lamine en chanson AnneGuitteny A vant d’êtrechanté sur desterrains de foot,letitre de Pierre Bachelet aeuune longue vie ! Les Corons, naissanced’une chanson phare. « AuNord, c’étaient les corons… la terre, c’était le charbon… ». En 1982, cesparoles-signéesJean-PierreLang –faisaient chantonner la France.Interprétée par Pierre Bachelet (àqui l’on doit aussi la musique), cettechansonrend hommage au bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Le chanteur n’avait pourtant pas grandi près des mines,maisletextetransmet et meten lumièrela « noirceur » del’ambiance minière de l’époque. Entre terrils et coups de grisou, on yentend aussi la fiertédes mineurs, leurscombats, leursdrames, leursjoies. « Audépart, c’était une envie defaire une chansonsur le Nord.Mais c’estaussi une chanson sur l’enfance,l’amour… », expliquait le chanteur,qui ne voulait pas la réduireàuntexte100% « nordiste ». Pari osé queceluidechanter un thème aussi dur et inhabituel, mais pari réussi, puisque le titre fût numéroun desventes pendant quatre semaines, avec plus d’un milliond’exemplaires vendus. Ducharbon au(disque de) platine,iln’y a(vait) qu’une chanson… Naissance d’unhymne Après le décèsdupopulairechanteur en 2005, sa chanson sur lesminesest entonnée durant les mi-temps des matchs de foot au Stade lensois Bollaert-Delelis. Comme si les paroles, l’histoire minièreetles valeursqu’elle véhicule avaient étédestinées àreprésenter ce club du Nord de la France. Devenue emblématique du stade, le disque d’or du célèbre titreest même St, LTO Descendre àlamine, pas d’âge pour le courage. FTV -BANIJAY lumière du soleil. Onsait cependant qu’une grande solidarité existait entreces « gueulesnoires », avec unechaleur humaine très présente, et un soutienprécieux entreces courageux,pour faireface aux dangersqui lesmenaçaient au quotidien. En effet, lesrisquessefaisaient de plus en plus nombreux au fur et àmesuredel’approfondissement deschantiers. Il leur fallait se protégercontreledangerdes éboulementsqui pouvaient lesenseveliràtoutmoment. Mais l’un desplus grands risquesétait celui d’asphyxie, entreles mains du RC Lens. Il leurfût offert par l’épouse deBachelet, Fanfan,suiteàl’hommagequ’ilsluiavaient rendu après sondécès. « Onapassé Les Corons,etincroyable,çaaété repris naturellementpar une partie du public. Depuis, aumoment où les joueurs entrent sur le terrain àlami-temps, il yacettechanson et on alachair de poule... » sesouvient Gervais Martel, l’ancienprésident du club de Lens. Des mineursaux footballeurs,letitre atraverséles tempsetles ambiances. Plus qu’une chanson, un hymne fédérateur emblématique d’une époque. FTV -BANIJAY 2^ u due au manque d’oxygène ou àlaprésence de gaz impropres àlarespiration, commelecélèbre « grisou ». Aussi appeléméthane, ce gazincolore etinodoreplus légerque l’air,est combustible.Ilsedégageait lorsdel’exploitation du charbon, et lorsqu’il explosait, on appelaitçaun coupdegrisou.Entre rhumatismes etmaladies respiratoires,ces ouvrierscombattifsétaient bien loin du (télé)travail surcanapé. De quoi se souvenirque chaquesiècle connaît ses difficultés…etses évolutions ! L’évolution des conditions des mineurs en 9dates clés 1803  : instauration du livret ouvrier qui permetdesuivreles déplacements des ouvriers. Janvier 1813:un décret obligeles exploitants de mines àsupporter les dépenses qu’exigeraientles secours donnés aux blessés, noyés et asphyxiés. Mai1833:grèveditedes quatresous, les mineursserévoltent contre la diminution de leurs salaires,lavie chèreetleurs conditionsdevie. 1864:unecotisation sociale estcréée pouraider lesmalades et blessés et une loi fixelajournée de travail à12h. Février1883:premiers débats surles caisses de secours et la prévoyance. 1890:le premierdélégué mineur élu avec la mission de surveiller lesconditions de sécuritéet d’hygiène. 1894  : loi instituant la caisse de secours des mineurs pourles retraiteset maladies. 1910  : instauration de la journéedehuit heurespourles mineurs et repos hebdomadaireobligatoire. 1914  : institution de la caisseautonome de retraitedes mineurs. CE CONTENU AÉTÉ RÉALISÉ POUR SALTO, PAR 20 MINUTES PRODUCTION, L’AGENCE CONTENU DE 20 MINUTES.
2^ u PRODUCTION POUR JEUDI 2SEPTEMBRE 2021 SV LTO Germinal  : une série « ample et passionnée » Ce chef d’oeuvre de Zola revient sous formed’une minisérie.Leréalisateur David Hourrègue nousparle de cette adaptation, résolument contemporaine AnneGuitteny D avid n’estpas peufier qu’onl’ait sollicité pourtransformer Germinal en série prèsde30ans aprèsle célèbre film de Claude Berry. Quand on luidemande comment estnéleprojet, il évoque d’abordsadimension vertigineuse. « Germinal, c’estunpari fou que les producteurs ont voulu offrir au public une relecture moderne du roman de Zola, et pour la faire, ils ont fait confiance àunjeuneauteurenla personnedeJulien (Lilti),etunjeune réalisateur en ma personne. J’ai étédubitatif au début, j’étais persuadé que quitteàrefaire Germinal, il fallaitque ça amènequelque chose de plusque ce qu’onavait déjà vu.Çaaété l’objetde notrepremière discussion, on s’estdemandédequellemanièreonpourrait emmener le public àressentir ce que ressentent lespersonnages. » AnneGuitteny N ousavons discutéaveclescénariste de la série,JulienLilti (Hippocrate)  : entre personnages, écritureetenjeux de société, il nous a éclairésur ce…germinalesqueprojet ! Parlez-nous du casting de la série, a-t-il été « évident » ? Un despremierspartis que j’ai pris était de respecterl’âge que Zola avait donné àcertainspersonnages,notamment à EtienneetCatherine,quiontrespectivement20et16ans.C’estfinalementassez moderne de raconter l’histoire d’un jeunehommequineconnaîtrienàlavie et qui va se révéler leaderd’unmouvementsocial.Ilfallaitdesacteursquicorrespondentàça. On acherché un jeune acteur avec suffisammentdecharisme pourendosserlerôleprincipald’unprogramme de six heures. Louis Peress’est viteimposé.Pour le personnagede Catherineonabeaucoup cherché,çaaété long,onatrouvé notrebonheurauQuébecavecRose-Marie Perreault.Pour les personnages secondairesonretrouve desacteursbienconnuscomme Alix Poisson, Thierry GodardouGuillaume de Tonquédec, ça aété très facile. Retrouve-t-ontous les personnages du roman ? Une série moderne et contemporaineaux canons esthétiques d’aujourd’hui. FTV -BANIJAY Un Germinal, façon Peaky Blinders Si la série estfidèle àl’espritduroman de Zola de 1885, des libertés ont été prises.Notamment dans lesdialogues avec la volontédelaisserdecôtéune langue jugéedatée, « vraie historiquement mais trop littéraire ».Une approche plus contemporaineettantpis pour l’anachronie, leprincipal étant de se rapprocher du spectateur d’aujourd’hui et de « sortir d’uneapproche muséalepresque trop respectueuse ». « J’étaispersuadé que notreGerminal devait avoirsanatureproprepour emporter lesgens. J’avais envie de sortir les personnages deleurs carapaces, de me mettreàlahauteur de leurs regards et de leursémotions ». Le récit de Zola estlancinant, pertinent en littérature, moins en série,oùl’onabesoin de rebonds dramatiques, de retournements de situation.L’intrigue a « LecôtéincendiairedeGerminal existetoujours » Lescommérages et la vie routinièredu coron, présentsdans le roman, ontété gommé, despersonnagesontfusionné, certainsont étéréinventés àl’écriture. Mais on ales principaux,onenamême étoffé certains. C’estune adaptation, maisceque je veux vous dire,c’estque même ceux qui connaissent le roman auront dessurprises ! Pourquoi avoir donné de l’importance aux personnages féminins dans cette version ? On s’est retrouvés sur un point avec David:ramenerlesfemmesàune place centrale,montrerleur importance,y compris politique. Onaessayé d’insufflerdes enjeux plus contemporains, notammentsur les personnages féminins. C’estleroman qui nousl’impose. L’héroïne subit un viol, et l’une des grandesquestions du roman estcomment cettetrèsjeunefemme va dépasser, ou pas, ce traumatisme. On pose cette questionavecdesmotsetconceptions quisont celles denotre époque. La mine est-elle une simple Alix Poisson interprèteMaheude, un personnage féminin fort et dans l’èredutemps. FTV -BANIJAY donc étérespectée mais remaniée, en ménageant du suspense, en yinjectant unedimension western. « Ilfallait assumer le côté fresque sans aucun second degré, puisque lespersonnages sont plongés dans unquotidien terribleetfascinant.Onafaituntravailsur l’imageetleson, quifait que cette mine estlàconstamment,accueillanteetmenaçante,lespersonnagesnepeuventjamaisl’oublier. » Une ambiance particulière La sérieaététournée dansleNordavec desmilliersdefigurantsetenpleine vague Covid. « Onétait prêts physiquement pour un tournagelong et difficilemais on n’avait pasassez anticipé la lourdeurdramatiqueamenée parle récitetàquelpointmoralementçapouvait être compliqué,avecenplusleprotocole sanitaire que l’on connaît », reconnaîtDavid.Cependantilsesouvient surtout desmomentsforts et ne cache pas sa hâteque le publicdécouvrela série, pour laquelle ilest « allécontrele vertiged’untel challengepour en faire naîtreune oeuvre personnelle ».Lerésultat estàdécouvrirdèsmaintenantet en exclusivitésur la plateforme Salto ! toiledefond auxhistoiresdes personnages ? Le génie de Zola était de faire qu’on sente lesouffle permanent de cette mine, ellequi permet aux gens de survivreetqui en mêmetempsles écrase. Oncrainttoujourscemonstretapidans l’ombre, onaessayédegardercettesensation. On avoulu inscrirenos personnages danslemonde du travail, montrer la dangerositéetl’amourqu’ontles personnagespour ce lieu singulier.Le spectateur apprendra sansdoutebeaucoupdechosessurlemondedelamine. Comment avez-vous apportédela modernité ? Il yad’abord ladiversité des comédiens.Leroman, lui, estriche,violent, dans ce qu’il raconte de politique,sur lesrapports humains. C’estsubversif et ça correspond àunecolèrequ’on retrouve dans notrepopulation. Le côté incendiaireetincandescentdeGerminalexistetoujours,c’est un récit quine laisse pas indifférent et quiobligeàse positionner. * Diffusion en intégralité surSalto depuis le 1er septembre. CE CONTENU AÉTÉ RÉALISÉ POUR SALTO, PAR 20 MINUTES PRODUCTION, L’AGENCE CONTENU DE 20 MINUTES.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :