20 Minutes France n°3638 18 jun 2021
20 Minutes France n°3638 18 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3638 de 18 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : l'enjeu abstention.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 VENDREDI 18 JUIN 2021 20 MINUTES AVEC Le contexte  : En quelques années, avec son complice Vled Tapas (un pseudonyme), ThomasC. Durand a réuni 228 000 abonnés sur YouTube. Au programme, esprit critique appliqué au « bullshit ». Dans son livre La Science des balivernes (éd. Humensciences), qu’il vient de publier, il se demande pourquoi nous croyons dur comme fer à certaines idées que l’on sait pourtant parfois fausses. ThomasC. Durand est aussi le coanimateur de la chaîne YouTube La Tronche en biais. H. Assouline/Humensciences ThomasC. Durand biologiste et écrivain « L’esprit critique est plein de trous, mais il existe chez tout le monde » Propos recueillis par Mathilde Cousin L’OMS recommanderait de faire 10 000 pas par jour. On n’utiliserait que 10% de notre cerveau… Ces idées reçues, le biologiste et écrivain ThomasC. Durand a choisi de les nommer « balivernes ». Pour 20 Minutes, le coanimateur de la chaîne You- Tube La Tronche en biais (lire le contexte ci-dessus) revient sur les biais cognitifs, ces raisonnements de notre cerveau qui agissent sur notre quotidien sans que nous en ayons conscience. Pourquoi certaines idées imprègnent-elles plus que d’autres notre cerveau ? Vous citez l’exemple de la muraille de Chine, qui serait visible à l’œil nu depuis la Lune… Attention, la plupart des choses que l’on entend et que l’on répète sont vraies. Mais il y en a certaines qu’on répète parce que c’est agréable d’y croire. La baliverne au sujet de la muraille de Chine, par exemple  : eh bien, l’astronaute Thomas Pesquet a encore pris une photo [depuis la Station spatiale internationale], il y a quelques jours. Il dit qu’à l’œil nu il ne la voit pas. La baliverne est réfutée, mais ça fait une belle histoire, donc on va encore l’entendre. Le domaine de la santé est aussi riche en balivernes, sans doute parce que c’est un domaine très important et que nous nous sentons souvent démunis en la matière. Croire certaines choses sur la santé nous permet de nous imaginer que nous contrôlons un peu les choses. Vous consacrez une grande partie du livre à ce qu’on appelle les biais cognitifs. Dans la vie quotidienne, est-il important de savoir que nous raisonnons avec ces biais ? Le but du bouquin, c’est de rappeler que cela existe chez tout le monde. Les biais ne sont pas des preuves que le cerveau est mal foutu. Ce sont juste des raccourcis mentaux qui, dans la plupart des situations, nous amènent à des conclusions qui sont proches de la réalité, assez proches pour que le raisonnement soit considéré comme étant valide. 2" « Il faut qu’on soit conscients des biais cognitifs, parce que ceux-ci sont exploités par le marketing. » Certaines balivernes sont répétées à l’envi. Ne faut-il pas y voir un échec de l’esprit critique ? Nous sommes tous à égalité devant les énoncés. Si on s’entraîne, nous pouvons tous résister un petit peu mieux aux énoncés trompeurs. Il n’y a jamais de garantie que nous soyons étanches au « bullshit ». On a tous dans la tête des choses fausses que l’on ne veut pas remettre en question. La plupart du temps, ce n’est pas grave. L’esprit critique est plein de trous, mais il existe chez tout le monde. Ces biais sont multiples. Or nous n’y sommes pas sensibilisés au quotidien… À l’heure actuelle, on ne sait pas encore comment on peut améliorer l’esprit critique des gens. Mais présenter les biais est une bonne piste. Il faut qu’on soit conscients des biais, parce que ceux-ci sont exploités par le marketing. Les gens qui sont un peu conspirationnistes ont tout intérêt à connaître les biais cognitifs. Ils sont dans une démarche où ils désirent ne pas être manipulés. Ils confondent ce désir avec cette idée  : « C’est bon, puisque je ne veux pas être manipulé, je ne peux pas l’être. » Or dès qu’on en est sûr, c’est un piège, parce que l’on cesse d’être prudent. Vous utilisez l’expression « penser contre soi-même ». Est-ce la méthode que vous recommandez pour se libérer des biais cognitifs ? Il n’y a pas de méthode miracle. Les biais, vous ne vous en débarrasserez pas. La meilleure preuve, ce sont les illusions d’optique  : même quand on sait ce que l’on a sous les yeux, parfois, on n’arrive pas à voir la réalité telle qu’elle est. Les biais cognitifs vont rester, parce que le cerveau est fait comme ça. Il y a des situations où on arrive à un jugement qui est faux, même quand on sait que c’est faux  : des professionnels, à l’hôpital, croient qu’il y a plus de naissances les jours de pleine lune. Même si les données disent le contraire, ils ont le sentiment qu’ils l’ont vécu, que le lien de logique est réel. Peut-on quand même avoir des signaux d’alerte ? Les signaux d’alerte, ce sont les autres, les gens autour de soi. C’est pour ça qu’il faut s’intéresser aux gens qui ne pensent pas comme nous. On ne peut pas être que dans des cercles où nous sommes tous d’accord. Avoir un petit peu de désaccord avec nos amis, c’est la meilleure chose que l’on puisse faire. La solution, c’est aussi de ne pas croire que nous sommes immunisés. Lire des bouquins sur les biais cognitifs ne vous empêchera d’ailleurs pas d’en avoir !
LA POSTE – SA au capital de 5 364 851 364 € – 356 000 000 RCS Paris – Siège social  : 9, rue du Colonel-Pierre-Avia – 75015 Paris – – La Poste crée L’Identité Numérique. L’Identité Numérique La Poste, c’est la clé qui sécurise et simplifie vos démarches en ligne sur des centaines de sites. Gagnez du temps avec un identifiant et un mot de passe uniques, et protégez-vous des usurpations d’identité. Créez votre Identité Numérique La Poste sur lidentitenumerique.laposte.fr ou rendez-vous en bureau de poste. Offre gratuite, soumise à conditions d’éligibilité, voir sur le site ou en bureau de poste.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :