20 Minutes France n°3636 14 jun 2021
20 Minutes France n°3636 14 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3636 de 14 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : un pour tous, tous vaccinés ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
10 LUNDI 14 JUIN 2021 Google Google, Pixel Buds A-Series Le coup de cœur La nouvelle génération d’écouteurs de Google conserve son design tout en douceur et rondeurs, qui permet d’impeccablement épouser la forme de l’oreille. Profitant de l’assistant Google, ils permettent de piloter des actions à la voix, comme pour rechercher un titre musical ou pour passer un appel. Petit plus  : équipés d’une fonction de son adaptatif, les écouteurs modulent leur volume selon votre environnement. Et, grâce à un smartphone Pixel ou Android (6.0 et ultérieur), il est possible de bénéficier de traduction simultanée. Pratique pour les prochaines vacances déconfinées à l’étranger ! Étanchéité  : waterproof. Autonomie  : jusqu’à 24 heures. Prix  : 99 € . + DE 20 MINUTES CONSO On vous fait écouteurs la voix de la raison, et celle du porte-monnaie Difficile de s’y retrouver dans la masse des écouteurs True Wireless, qui pullulent dans les rayons depuis 2016. Pour ne pas se ruiner, 20 Minutes vous propose une sélection de quatre modèles à moins de 100 € . Christophe Séfrin JVC, HA-A8T Le moins cher Compatibles avec les assistants vocaux, ces écouteurs de la marque JVC, disponibles en noir, blanc et rouge, font un travail honorable à un tarif serré. Pour les trajets du quotidien, le sport ou le télétravail, ils suffisent pour obtenir une restitution musicale permettant d’assurer le service minimum pour tous les types de registre. Étanchéité  : splashproof. Autonomie  : jusqu’à 15 heures. Prix  : 59 € . Été brûlant Volets clos, bains dans la piscine... tout sauf crever de chaud « 20 Minutes » a demandé à ses lecteurs quelles sont leurs techniques pour supporter et traverser la période actuelle de grosses chaleurs Jean-Loup Delmas C haud devant, chaud ! Cette semaine, il doit faire jusqu’à 33 °C à Paris, 31 °C à Marseille, 34 °C à Montpellier et Lyon. Des températures caniculaires qui vont mettre les Français à rude épreuve. Alors, outre le déo, sur quoi nos lecteurs vont-ils pouvoir compter pour survivre à ces jours intenses ? BIEN ÉQUIPÉS. « J’ai investi dans un climatiseur il y a deux ans et, depuis, il fonctionne l’été, donc mon appartement est frais, raconte Stéphanie, 35 ans. Évidemment, je n’ouvre pas les volets non plus. Et, pour le JVC Huawei, FreeBuds 4i Le plus réducteur de bruit Ces écouteurs font partie des rares modèles accessibles avec réduction de bruit intégrée. Ils sont à recommander prioritairement aux possesseurs de Huawei, qui ont une appli de réglages spéciale. Proposant un mode « transparence idéale » dans les transports, ils réussissent à relativement isoler des bruits environnants. Étanchéité  : aucune. Autonomie  : jusqu’à 22 heures. Prix  : 89 € . VOTRE VIE VOTRE AVIS boulot, c’est vêtements larges et ventilateur. » Si vous la trouvez bien équipée, attendez de voir Laura, 28 ans  : « Ma maison possède une piscine, et, grâce au Covid-19, je peux télétravailler. Ma boss ne me flique pas, je vais donc faire deux-trois baignades rapides quand il fait trop chaud. » Eh oui, nous ne sommes pas tous égaux face à la canicule. À L’ABRI CHEZ SOI. Tout le monde ne possédant pas la piscine de Laura, le télétravail et le fait de rester chez soi seront des actions plébiscitées. « Mes journées seront simples, affirme Rahal, 30 ans. Ce sera déposer les enfants le matin à l’école, ensuite aller prendre mon café habituel, rentrer à la maison, mettre la clim et faire du télétravail. » Même sans climatiseur, c’est aussi le plan de Huawei Jusqu’à 33 °C sont attendus cette semaine dans la capitale.C. Follain/20 Minutes Dimitri, 29 ans  : « Je ferme les volets, je vis dans le noir et j’ai chaud en silence. Mais ça m’évite de suer et de puer devant les collègues. Et puis, je ne suis pas encore totalement vacciné, donc ça me force à respecter les distanciations sociales. » SOUS LA CLIM AU BOULOT. Certains comptent travailler en présentiel, mais dans des conditions particulières  : « Cela signifie une heure dans les transports à mourir de chaud, reconnaît Romain, 31 ans. Mais ensuite, Oppo Oppo, Enco W32 Le plus agréable à porter La marque de smartphones sait depuis toujours se distinguer dans l’univers du son. Accessibles, ces nouveaux écouteurs semi-auriculaires (ils se déposent à l’entrée de l’oreille, mais ne s’enfoncent pas dans le conduit auditif) disposent de commandes tactiles et fonctionnent avec l’assistant Google. Côté son, ils prennent en charge le format audio non compressé AAC d’Apple et disposent d’un système de réduction de bruit ambiant lors des appels. Un mode « jeu » leur permet de minimiser les latences sonores pour que le joueur ait une plus grande réactivité sur son smartphone. Étanchéité  : splashproof. Autonomie  : jusqu’à 24 heures. Prix  : 79 € . c’est huit heures de clim dans le bureau, et sans la payer ! Le retour au présentiel tombe à pic. » ADAPTER SES HORAIRES. Romain a prévu de modifier l’heure de ses footings  : « Je me lève très tôt le matin quand il ne fait pas encore trop chaud et je vais courir à ce moment, histoire de ne pas crever. Le soir, avec mes amis, on va plus se rejoindre au bar à 21 h plutôt qu’à 18h, afin d’éviter la grosse chaleur. » Il y a également ceux pour qui cette chaleur était attendue. Comme Stéphane, 36 ans  : « J’attends les beaux jours depuis plusieurs semaines, ça sera tondeuse, barbecue, et bricolage à l’ombre aux heures les plus chaudes avec une petite bière. » Un rappel, au passage  : la bière n’est pas le top pour s’hydrater quand il fait très chaud, mieux vaut lui préférer la bonne vieille bouteille d’eau. ACCEPTER LA CHALEUR, ET EN PROFITER. « Vous avez vu la météo toute grise de mai ? Il fait enfin beau et chaud, on va en profiter. Les gens ne sont jamais contents… », rouspète Aline, 26 ans. « Oui, il va faire chaud, mais on part en congés à la plage ! Alors je préfère trois degrés de trop que trois degrés de moins », jubile-t-elle.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :