20 Minutes France n°3635 11 jun 2021
20 Minutes France n°3635 11 jun 2021
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3635 de 11 jun 2021

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : 20 Minutes France

  • Format : (230 x 305) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : c'est l'Euro mission !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
30 VENDREDI 11 JUIN 2021 3 SPORT Les supporteurs des Bleus seront environ 2 800 à Munich, pour le match face à l’Allemagne, malgré un protocole sanitaire contraignant F. Fife/AFP L’Euro, un sacré parcours d’obstacles pour les fans Les supporteurs des Bleus expliquent à quel point s’organiser est compliqué à cause de la pandémie Q Aymeric Le Gallu’on leur donne la Légion d’honneur sur-le-champ ! Alors que s’ouvre, ce vendredi, l’Euro, les supporteurs français fignolent leur baluchon avant de foncer vers Munich, où les Bleus affrontent l’Allemagne, mardi. « Le Guide du routard » ? Check. La trousse de toilette ? Check. Le test PCR ? Check. Dans ce monde frappé par la pandémie, l’Euro s’est transformé en véritable casse-tête pour s’organiser. « De base, c’est une formule assez compliquée, avec 11 pays différents. Alors, avec le Covid-19… souffle Flo, membre historique des Irrésistibles Français [IF], le principal groupe de supporteurs des Bleus. Le plus dur à gérer, c’est que les restrictions sanitaires, les protocoles changent quotidiennement. On est dépendants des autorités locales de chaque pays hôte. » À titre d’exemple, les IF viennent d’apprendre que, contrairement à ce qui était annoncé jusqu’ici, il leur sera demandé un test antigénique négatif réalisé le jour du match pour pouvoir entrer dans l’Allianz Arena de Munich. Fabian, lui, regardera la compétition devant sa télé. La faute à ce fichu virus, qu’il a contracté en mars  : « Comme, à cette époque, on nous disait qu’il faudrait être vacciné pour pouvoir entrer en Allemagne et en Hongrie, je me disais que c’était mort pour moi, et j’ai rendu mes billets. » Ce qui ne l’a pas empêché de continuer à bosser « pour les petits copains ». Pour se mettre en relation avec l’UEFA, gérer les nouveaux cas positifs parmi les supporteurs, redispatcher les billets, prévoir les moyens de « Il ne faudra pas boire le coup de trop pour éviter de se laisser aller. » Yannick Vanhée transport, gérer l’accueil dans les villes, dans les stades… Pour éviter de connaître la même frustration que son collègue, Flo a décidé de se faire vacciner avant le début de la compétition. Mais il n’est pas totalement libéré du stress. Présent au Stade de France pour le match contre la Bulgarie, mardi, il a eu la mauvaise surprise d’être refoulé à l’entrée du stade. Un problème de QR code non valide, semble-t-il. « En le présentant, il n’a pas été reconnu, j’ai dû faire un test antigénique pour avoir droit d’entrer en tribunes, détaille-t-il. Ça me fait peur pour Munich. Si le QR code n’est pas reconnu en France, qu’est-ce que ça va donner là-bas ? » Et, une fois sur place, il faudra aussi apprendre à vivre avec les craintes multiples. Sans oublier de se faire farfouiller les naseaux quasi quotidiennement. « Cela va être du stress permanent, raconte Yannick Vanhée, président du groupe de supporteurs des Corsaires. Il ne faudra pas boire le coup de trop pour éviter de se laisser aller, d’enlever son masque et de faire la fête avec les autres fans. On va essayer de se créer notre propre bulle, même si on ne va pas s’empêcher de vivre. » Conscient des efforts que ses potes ont dû faire pour suivre les Bleus – ils seront 2 800 à Munich et près de 5 000 à Budapest pour les deux matchs suivants –, Fabian a tenu à passer un message aux joueurs  : « Allez la chercher pour nous [la coupe], parce qu’on aura tout fait pour y être ! » Jeudi, en conférence de presse, Paul Pogba leur a répondu  : « On sait que ce n’est pas simple pour eux de nous suivre, il y a beaucoup de choses à faire, des tests… On veut leur ramener cette coupe ! » Macron à Clairefontaine Le supporteur n°1 de l’équipe de France leur a passé le message  : le président de la République, Emmanuel Macron, a encouragé les Bleus à aller « jusqu’au bout » de l’Euro, en arrivant jeudi à Clairefontaine pour déjeuner avec les joueurs. Le chef de l’État a notamment félicité l’infatigable N’Golo Kanté pour sa « belle saison » et sa victoire en Ligue des champions avec Chelsea, lui demandant s’il avait « toujours trois poumons ». « Au niveau pollution, c’est absurde » I Propos recueillis par William Pereira C7 ru Avec ses 11 villes hôtes et son groupe A délirant à cheval entre Rome et Bakou, l’Euro sera la compétition des gaz à effets de serre. Un aspect qui n’enchante guère l’ancien joueur du XV de France Julien Pierre, président de Fair play for planet, premier label vert pour les clubs et événements sportifs. Que vous inspire cet Euro 2021 ? La période fait qu’on est quand même heureux de revoir des compétitions et du monde dans les stades. Le problème, c’est qu’il est sur 11 pays, dont l’Azerbaïdjan. Les équipes vont beaucoup voyager… Pour la santé des joueurs, est-ce vraiment pertinent de voyager tous les quatre matins pour changer de pays ? Je ne pense pas. Au niveau pollution, ça devient absurde. Que peut-on exiger du sport pro pour qu’il soit plus écolo ? Déjà, arrêtons de multiplier ces compétitions à outrance. Ce qui est beau dans un sport, ce sont les derbys, ce sont les clubs liés à un territoire, qui font déplacer les supporteurs sur des courtes distances. L’impact sur l’environnement est moindre. Les grosses affiches, les PSG-Bayern, c’est magnifique, mais si on en voit tous les six mois, ça va perdre de sa saveur. Sans parler de ce que ça va consommer en termes de déplacements et de gaz à effets de serre. Peut-on espérer un effet de génération chez les jeunes sportifs ? Il y a une véritable prise de conscience chez les jeunes. Mais ce sont des sujets longs sur lesquels on a longtemps fermé les yeux, où on a fait peu de sensibilisation. Or, c’est un sujet où il faut du temps et de la pédagogie. Il faut expliquer pourquoi il faut ne pas faire ceci ou le faire mieux. Mais ça prend du temps. Bakou, la capitale azerbaïdjanaise, accueillera des matchs de l’Euro. D. Vojinovic/AP/Sipa
20 Décidées à fumer le virus Les autorités de l’État de Washington offrent « un pétard contre une piqûre » pour inciter la population à se faire immuniser contre le Covid-19. Les dispensaires de cannabis de cet État, qui en a légalisé l’usage à titre récréatif en 2012, sont autorisés à offrir un joint préroulé à tout individu âgé d’au moins 21 ans qui se fera vacciner sur place. SOUS LE CHARME DE LA TIGRESSE BLANCHE Une double joie pour les employés du zoo national de Cuba  : la naissance de quatre bébés tigres pour la première fois en plus de vingt ans, et, parmi eux, la présence surprise et inédite d’un spécimen blanc, une femelle baptisée Yanek. La couleur blanche de l’animal est due à la combinaison des deux gènes blancs récessifs de ses parents. Photo  : Y. Lage/AFP 07 Le bitcoin s’offre un pays Le Salvador est devenu mercredi la première nation à convertir le bitcoin en monnaie légale, un projet défendu par le président de ce pays d’Amérique centrale. Actuellement, la principale monnaie du pays est le dollar américain. iconpixel/Noun Project 08 MIIMmamt.. - DIX NEWS VENDREDI 11 JUIN 2021 31 C’est lui, le dernier dinosaure Le dinosaure dont des fossiles avaient été découverts en 2006, en Australie, a été identifié comme le spécimen d’une nouvelle espèce, Australotitan cooperensis. On estime qu’il mesurait de 5 à 6,5 m de haut et de 25 à 30 m de long. En photo, la réplique de son fémur donne une idée de la taille de ce membre du groupe des titanosaures, qui a vécu il y a près de cent millions d’années. Ces dinosaures herbivores au long cou ont laissé des traces sur tous les continents. Photo  : Chine nouvelle/Sipa L’IMAGE DU JOUR CROISSANT DE SOLEIL SUR TORONTO Par Olivier Juszczak Les habitants de l’hémisphère Nord ont pu observer jeudi une éclipse solaire partielle qui a parcouru une bande d’environ 500 km, du Canada à la Sibérie, en passant par l’Europe. Ici, au-dessus de la ligne d’horizon de la ville canadienne de Toronto. Photo  : Franck Gunn/AP/Sipa 05 Maman retourne à l’école Casey Garcia, 30 ans, a passé une journée dans le collège de sa fille de 13 ans à San Elizario, au Texas (Etats-Unis), en se faisant passer pour elle. La mère a ensuite publié sur YouTube la vidéo de cette expérience menée pour dénoncer le manque de sécurité. Elle n’a été démasquée qu’en fin de journée, après sept cours, a-t-elle raconté à « Insider ». La mère a été mise en examen pour violation de propriété et falsification de données gouvernementales. 09 GOOGLE EST-IL UN SERVICE PUBLIC ? Selon l’Ohio, Google est, au même titre qu’une compagnie d’électricité, un service public. L’État américain demande donc à la justice de requalifier ainsi le moteur de recherche, régulièrement accusé d’abus de position dominante. « Google utilise sa domination de la recherche sur Internet pour orienter les habitants de l’Ohio vers ses propres produits. C’est discriminatoire et anticompétitif », a justifié le procureur général de l’État. Pour se renflouer, Amsterdam vide ses caisses La ville d’Amsterdam, aux Pays-Bas, a lancé des travaux qui devraient durer vingt ans et coûter 2 milliards d’euros. En cause, les parois des canaux qui menacent de s’effondrer, rapporte le New York Times. Une menace sérieuse  : la ville a été bâtie sous le niveau de la mer en utilisant de poteaux en bois. Photo  : PPE/Beijersbergen/Sipa On en fait des tonnes sur le porte-avions La construction du futur porte-avions français a commencé la semaine passée par le coulage d’un élément de la chaufferie nucléaire, dix-sept ans avant sa livraison prévue, a annoncé mercredi le ministère des Armées. Il s’agit de la « première pièce à être IV fabriquée, six mois après l’annonce du président » Emmanuel Macron. Le nucléaire a été choisi pour la propulsion du futur porte-avions, destiné à remplacer le Charles-de-Gaulle en 2038. Cette pièce de 270 t a été coulée sur le site d’Industeel au Creusot (Saône-et-Loire) et est en cours de forgeage au sein de Framatome. Le navire sera beaucoup plus massif que l’actuel. Il pèsera 75 000 t pour environ 300 m de long, contre 42 000 t pour 261 m pour le Charles-de-Gaulle. Il pourra accueillir un équipage de 2 000 marins et embarquer 30 avions de combat. 10 Par Alexis Orsini FAKE OFF !!! Non, le Sénat ne va pas restreindre les libertés « Alerte, le Sénat propose un système pour désactiver vos titres de transport ou comptes bancaires si vous ignorez votre quarantaine. » Sur Facebook et Twitter, des internautes relaient un article du site de Public Sénat du 3 juin. Il évoque un rapport consultable sur le site du Sénat. Citant les mesures prises en Chine, en Pologne ou encore en Russie contre l’épidémie de Covid-19, le document liste les « outils les plus efficaces, mais aussi les plus attentatoires aux libertés ». « Au sein de la Délégation à la prospective, nous réfléchissons à la société, précise la sénatrice [LR] Christine Lavarde, coautrice du rapport. Rien ne pourrait être décidé sans qu’il y ait un consentement des citoyens. Ce qu’on essaie de faire comprendre, c’est que, au quotidien, chacun abandonne ses données personnelles, ne serait-ce qu’en naviguant sur son smartphone. Pendant les confinements, nous n’avons pas cédé nos données mais nous avons été privés de liberté de déplacement  : en cédant nos données dans un cadre très restreint, nous pourrions reconquérir ces libertés de déplacement. » PAGE RÉALISÉE PAR CHARLES MONTMASSON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :